Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Quand Philippe Val achetait sa place au paradis israélien...

Journée internationale de solidarité avec la Palestine

Nous sommes en 2016. Philippe Val, libéré de ses obligations militaires à Charlie puis France Inter, fait un petit voyage en Israël...

« Je suis invité à aller en Israël pour faire de la musique, alors je vais loin au fond de la Méditerranée, on prend un avion et on arrive là, dans, dans dans cette région où peut-être je ne me sens pas forcément à l’aise avec les libertés, avec les libertés avec lesquelles je suis né, et puis hop j’arrive dans un pays où comme par miracle je suis chez moi comme en Allemagne, comme en France, comme, euh, comme, en Italie, comme à New York, on est chez, c’est, c’est comme si on con, on faisait connaissance avec une famille qu’on avait, euh, qu’on n’avait jamais été visiter, on dit “ah mais au fait, on est de la même famille ! Mais au fait, euh, on s’aime d’une certaine façon”. On a cette complicité, euh, merveilleuse. Donc j’ai senti un, euh, une espèce d’affection, spontanée, pour l’État d’Israël, en arrivant, à Ben Gourion pratiquement, j’ai senti un truc vachement émouvant, un bout d’ma patrie, que j’ignorais, je suis pas juif, mais c’était un bout de ma patrie quand même, au fond de la Méditerranée là-bas. »

 

Trois ans plus tard, un jour après la journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, celle qui rappelle la souffrance permanente du peuple palestinien, chassé de chez lui en 1947 malgré ce que raconte Zemmour, on se pince : comment peut-on, alors qu’on a été rédacteur en chef puis directeur de publication d’un titre de presse, puis directeur d’une radio de service public, ignorer à ce point la moitié du problème israélien, la colonisation, la répression, le racisme de l’entité israélienne ?

Il semble, à travers les mots de cet agent antifrançais, de la même façon que Mitterrand traitait Plenel d’agent antifrançais, ou pro-américain, que Val soit en train de faire la promotion d’un pays raciste et fasciste, tout ce qu’il abhorre théoriquement, pour quémander une protection. Aurait-il peur des conséquences de ses actes durant les dernières années, voire décennies ? 2016, c’est un an après l’attentat à Charlie Hebdo, le journal qui refusera – juste après la tuerie – la proposition de Val d’en reprendre les rênes. On se demande bien pourquoi...

Et pourquoi tant de démagogie, tant de courbettes, à en devenir gênant pour tout le monde... Il n’y a qu’à voir la tête des deux Israéliens qui n’ont pas l’air de croire ce touriste intéressé sur parole...
Mais Val n’est pas seul à pratiquer cet exercice de soumission à une entité nébuleuse, qui n’existe officiellement pas, qui n’a pas de nom mais qui compte. On dirait que Val s’adresse en tremblant à un Être supérieur, un Dieu. Étonnant de la part d’un athée radical !

Regardez Laurent Bouvet, le co-fondateur du Printemps républicain, face à l’animateur Kahane de France 24, en plein bafouillage-cafouillage lorsqu’il s’agit de « critiquer la politique israélienne sans être antisémite »... Le chemin de crête pour tous les terrorisés qui passent l’épreuve des médias sionistes ! Ne pas tomber du mauvais côté ! Mais ne pas tomber non plus trop de l’autre, pour finir comme Val...

 

 

Mais qu’est-ce qu’il leur arrive à tous ? De quoi ont-ils peur ? Pourquoi Val, qui était pourtant un gauchiste anti-impérialiste au départ de sa carrière (de chanteur), bafouille-t-il devant deux inconnus ? Quelle force mystérieuse représente ces derniers ?

Comment Val peut-il oublier les 700 000 Palestiniens chassés de chez eux en 1948, les 1 800 000 Arabes israéliens qui souffrent d’un apartheid immonde, et les 1 800 000 prisonniers de Gaza dans un camp de concentration à ciel ouvert, persécutés et assassinés par milliers ? Comment accepter ça après le « plus jamais ça » qu’on entend en bouche chaque jour dans les médias occidentaux ? Nous qui pensions que les camps de concentration c’était pas bien...

Devant cette ignominie permanente et le comportement ignoble des agents de cette ignominie, qui ne sont pas tous juifs, loin de là, rien ne vaut une piqûre de rappel en images :

 

L’ignominie :

 






Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2333034
    Le 30 novembre à 18:24 par James Fortitude
    Quand Philippe Val achetait sa place au paradis israélien...

    ...en arrivant, à Ben Gourion pratiquement, j’ai senti un truc vachement émouvant, un bout d’ma patrie, que j’ignorais, je suis pas juif, mais c’était un bout de ma patrie quand même, au fond de la Méditerranée là-bas...

    Cela ne veut rien dire, ca n’a même aucun sens, c’est un discours de politesse auto-infligé, voire un discours de faux-cul !

    C’est comme si demain j’allais en Casamance et je disais :
    "...en arrivant, à Ziguinchor pratiquement, j’ai senti un truc vachement émouvant, un bout d’ma patrie, que j’ignorais, je suis pas noir, mais c’était un bout de ma patrie quand même, au fond de l’Afrique là-bas... »

     

    Répondre à ce message

  • #2333091
    Le 30 novembre à 19:36 par Sion Dujambon
    Quand Philippe Val achetait sa place au paradis israélien...

    Impossible de s’aplatir plus sous peine de finir sous terre ! Remarquez, quand on connaît l’origine du mot "macchabée", on est raccord !

     

    Répondre à ce message

  • #2333095
    Le 30 novembre à 19:45 par Scalpel
    Quand Philippe Val achetait sa place au paradis israélien...

    "libéré de ses obligations militaires à Charlie..."
    La punch line de la mort qui tue !
    Hommage ému à son maître auteur.

     

    Répondre à ce message

  • #2333122

    Laurent Bouvet qui nous explique que de ne pas reconnaitre Israël ça s’appelle de l’antisémitisme.

    Pourquoi pas , mais ces gens qui ne reconnaissent pas Israël , on ne les laissent pas répandre leur point de vue dans tous les médias.
    Ce qui n’est absolument pas le cas de la flopée d’anti Arabes qui squattent tous les plateaux TV, tous les jours , et qui eux ne reconnaissent pas la Palestine.

    D’ailleurs , pour ces gens qui ne reconnaissent pas la Palestine il n’a pas d’anathème disqualifiant.

    Même La LICRA n’a pas trouver bon de donner un qualificatif déshumanisant a tous ceux qui propagent leur haine anti Palestinienne dans tous les médias de masse , et non pas seulement sur internet.

     

    Répondre à ce message

  • #2333132
    Le 30 novembre à 20:35 par la main visible
    Quand Philippe Val achetait sa place au paradis israélien...

    Est-ce que Philippe Valfourest passe un entretient d’embauche, est-il en train de draguer, passe t-il une séance de psychanalyse ??? Non c’est juste une quête, la mendicité d’une intégration. Il est super intimidée, il a du mal à parler, il est hyper stressé. C’est sûr qu’il lèche le Val, normal après tout le chemin parcouru. Il est prêt à tout pour s’inscruster. Étonnant que Richard Malka ne l’ait pas accompagné dans ce voyage. Après tout l’auxiliaire de Malka a été officiellement invité sur les territoires occupés pour jouer de la musique et il aura sans doutes des obéissances à honorer pour sûrement rester un éternel toutou. Philippe Val est un ignorant qui va connaître à ses dépens, l’échec de l’intégration.

     

    Répondre à ce message

  • #2333168

    Charlie ... puis je regretter qu’ils n’y soient pas tous passés sans exception ?

     

    Répondre à ce message

  • #2333283

    Dommage que Choron ne soit plus encore vivant pour lui chier à la gueule !

     

    Répondre à ce message

  • #2333311
    Le 1er décembre à 06:17 par De Roville
    Quand Philippe Val achetait sa place au paradis israélien...

    J’en ai vu des lèches "fions" mais là on tient un champion du monde, digne d’un diner de con.

     

    Répondre à ce message

  • #2333429
    Le 1er décembre à 11:44 par Armouf
    Quand Philippe Val achetait sa place au paradis israélien...

    finalement Philippe Val demontre une chose évidente : l’Allemagne la France et bien des pays d’Europe ont les mêmes valeurs que le sionisme.

     

    Répondre à ce message

  • #2333720
    Le 1er décembre à 19:02 par jvidepi
    Quand Philippe Val achetait sa place au paradis israélien...

    Faudrait demander aux 32 Européens qui étaient descendu à l’Hôtel King David de Jérusalem le 22 juillet 1946 et qui ont été vaporisés par une bombe s’ils se sentaient chez-eux ce matin là.

    Attentat d’ailleurs revendiqué par l’Irgoun, dirigé par Menahim Begin, futur premier ministre d’Israël. Quand ces fous furieux de sionistes clament qu’Israël est une démocratie, demandez leur dans quelle autre démocratie, un type criminellement responsable de la mort de 91 personnes (dont la moitié de nationalité étrangère) peut-il devenir premier ministre ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents