Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Qui est Alexeï Navalny, l’"opposant" russe chouchou de l’Occident ?

Par Xavier Moreau

Note de la rédaction

À l’heure où les médias français inféodés aux intérêts atlantistes s’émeuvent de l’arrestation par les autorités russes de l’opposant Alexeï Navalny, E&R remet en avant ce portrait du "militant anti-corruption", initialement publié en février 2015.

 

Retrouvez Xavier Moreau en conférence :

 

Retrouvez Xavier Moreau chez Kontre Kulture :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Un crétin certainement financé par des milliardaires étrangers pour déstabiliser la Russie .
    La Russie a tellement tout qu’il parait invraisemblable de voir un opposant politique .


  • Et bien voilà... quand on nous explique et qu’on nous informe, on comprend...


  • un de plus. il me rappelle un certain leader de l’UMP.


  • Un pantin et fantoche que l’empire et la haute finance oligarchique voudrais mettre en place pour gouverner et soumettre , manipuler la fédération de de Russie pour créé à l’avenir un ’’ monde mono polaire ’’.....


  • Faites de la politique pour ne pas avoir de comptes à rendre...voilà pour la classe politique vieillissante un argument infaillible permettant de recruter les plus fidèles défenseurs de « la cause ».


  • Bonne analyse, mais la corruption reste assez généralisée en Russie et ce qu’a fait Navalny, beaucoup d’autres le font.
    Poutine est l’homme qui faut à la Russie dans ces temps de troubles géopolitiques mais pour que la Russie développe son potentiel, cette corruption endémique devra un jour être résolue.

     

    • La corruption est un point de vue et une réalité au même temps. Aux Etats-Unis la corruption est tout simplement légalisée et contrôlée aux niveaux des élites et sévèrement punis au niveau du petit peuple. En Russie, la corruption est chose normale compte tenu de son changement de cap qui lui impose des fluctuations difficilement contrôlables à cause du système débrouille (D) auquel beaucoup de gens du peuple devraient faire appel, certains pour survivre et d’autre pour se positionner dans la hiérarchie sociale. Une pyramide solide passe par beaucoup de travail et ce travail se double lorsque des mains étrangères cherchent à vous imposer une pyramide qui répond à leurs intérêts et à leur vue.


  • Comme Hollande, probablement un type quasi non-existant "avant",
    si seulement les gens...


  • C’est assez terrifiant de voir comment les puissances néoconservtatrices utilisent des moyens aussi simples pour s’ingérer et déstabiliser des pays souverains qu’ils considèrent comme leurs ennemis :

    1) Ils adoubent des personnages corruptibles donc facilement manipulables.

    2) Avoir des casseroles au fesses est une condition nécessaire, puis ils financent leur carrière politique dans le pays qu’ils souhaitent destabiliser. En le présentant comme un opposant politique. Bien entendu les média de masse occidentaux s’en donneront à coeur joie.

    3) le personnage doit apparaitre comme une victime dans sa lutte pour la liberté ( économique) et la démocratie (libérale).

    4) Si l’opération réussie c’est double jackpot gagnant-gagnant, lui sera désormais protégé par le pouvoir acquis et ses maitres financiers auront un pion redevable, qu’ils tiennent par les coui...s à la tête d’un pays désormais conquis.

     

  • S agissant du "systeme d’escroquerie" des années 90, c’est un tissu de niaiseries.
    Quiconque fait du business en Russie sait qu’il n’y a pas vraiment de "marché" pour la vente des ressources primaires.
    Ex : l’aluminium
    Il est impossible d’acheter au responsable de la mine !
    Son boulot, à lui, c’est de vendre l’intégralité de la production à un cercle A
    Qui revend à un cercle B
    Qui revend à un cercle C
    Qui revend une partie à un cercle D, ect
    Le Grisba, le "Toit", est le parrain local. Il prélève une commission sur chaque vente (de A à B, de B à C, etc.). C’est la plupart du temps l’élu/le responsable politique local !
    C’est pourquoi on dit qu’il n’y a pas de mafia en Russie. Car la mafia est un système parallèle au système, alors que là il s’agit du fnt du système lui-même. Ceci s’explique pour des raisons culturelles (c’est l’acheteur qui est à la merci du vendeur, et non l’inverse, dans le système communiste) et politiques (il fallait empecher la désagregation de la russie)
    Bien sur, quand on est un noname, prétendre acheter directement à l’exploitant de la mine, c’est bouffer la part de tous les intermédiaires successifs, et du parrain !!! Si l’exploitant accepte de vendre, il prend une balle dans la tete.

    Donc présenter comme de l’escroquerie ce qui est "normal" dans le circuit économique russe, c’est tout simplement faux. Même si bien sur il est instrumentalisé par les occidentaux, n’importe quel russe comprend bien que ce qu’il a fait n’a jamais relevé de l’escroquerie au moment où il l’a fait, mais du "business" as usual. Attention à ne pas forcer les traits du tout blanc/tout noir.

     

    • Visiblement ton message relève de la propagande ou du monsieur qui sait mais en fait ne sait pas.
      J’ai vécu dans une famille russe de la classe moyenne moscovite. Un de membres de cette famille s’est disputé avec sa belle-mère qui voulait escroquer le fisc russe. Il a refusé et s’est fait licencié. Donc donner le tableau que tout le système économique russe est mafieux relève de la vision occidentale faisant fi de la complexité des hommes et des situations.
      Navalny joue la carte des traîtres libéraux qui veulent donner les ressources à l’Occident en espérant y prendre leur part du gâteau, il en paie le prix. Rien de plus normal.
      D’ailleurs on pourrait dire que le système économique mondial devient progressivement mafieux. Tout est une question de proportion...