Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Recep pour un désastre

Quelle débandade turco-barbue, mes aïeux... Si les djihadistes idlibiens comptaient sur Recep Tayyip Erdoğan pour les sauver, ils ont dû déchanter. La recette du sultan pour contrer la reconquête syrienne a, pour l’instant, tourné au fiasco le plus complet.

 

L’hypothèse n°1 de notre dernier billet était la bonne :

Après avoir établi un périmètre autour de cette route stratégique, dans quelle direction les loyalistes iront-ils pousser la chansonnette ? Du côté de la plaine d’Anadan (1) afin de sécuriser Alep de manière définitive ? En direction de la M4, autre autoroute stratégique (2) qui relie Alep à Lattaquié, comme le suggère une source au sein de l’armée ? Certains parlent même de couper la voie d’approvisionnement entre Idlib et la Turquie (3).

 

La grande plaine d’Anadan a été totalement libérée de la présence d’al-Qaida & Co :

 

 

Alep est maintenant sécurisée et ses habitants n’auront plus à subir les tirs d’artillerie des modérément modérés. Sans surprise, la ville célèbre la nouvelle, tandis que notre bonne presse préfère regarder ailleurs...

Et ce n’est peut-être pas fini car l’hypothèse n°3 semble également prendre de l’ampleur si l’on en juge par les bombardements syro-russes de ces dernières heures :

 

 

Va-t-on, si la diplomatie ne s’en mêle pas, vers une poussée loyaliste vers la frontière turque, coupant définitivement Idlib et la région d’Afrin occupée par Ankara ? C’est loin d’être impossible, comme le pensent d’ailleurs certains observateurs.

 

 

Où en est le sultan dans ce maelstrom ? Ses éructations répétées n’ont eu aucun effet sauf de lui faire perdre la face, ses menaces répétées contre Assad sont chaque jour battues en brèche. Du côté turc, on a réalisé que, cette fois, l’ours ne rigolait pas et qu’il resterait intransigeant.

Le clown de service, à savoir l’envoyé spécial américain en Syrie James Jeffrey, multiplie les pitreries, passant d’un amour immodéré des Kurdes à une soudaine passion pour leur bourreaux, appelant « martyrs » les soldats ottomans tués à Idlib ou assurant que les États-Unis appuient les « justes revendications » d’Ankara et un retour aux « frontières » des accords de Sotchi. En vain.

En réalité, l’OTAN n’a aucune intention de soutenir la Turquie dans ce dossier et les singeries de Jeffrey ne convainquent personne, et surtout pas les Turcs. Des déclarations du ministre des Affaires étrangères minimisant le problème syrien qui « ne doit pas affecter notre coopération et nos relations avec la Russie » au ministère de la Défense qui se met à menacer les groupes radicaux d’Idlib, Ankara sait bien qui est le véritable patron dans cette affaire...

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2392226
    le 19/02/2020 par Bayinnaung
    Recep pour un désastre

    Où en est le sultan dans ce maelstrom ? Ses éructations répétées n’ont eu aucun effet sauf de lui faire perdre la face



    Pour une fois, je vais dire du bien d’Erdogan.

    Imaginons que ces "éructations" soient du théâtre.
    Ce serait plutôt une part de courage de Erdogan de poursuivre la comédie de "ces méchants Russes et ces méchants Syriens qui osent reconquérir le territoire légal Syrien à notre nez et à notre barbe" car, ce faisant, lorsque l’opération sera terminée, il aura, certes, perdu en crédibilité sur le dossier du "je suis l’homme à poigne de la région" tout en maintenant l’illusion de son inimitié avec Poutine & Assad et de son alliance indéfectible avec une OTAN qui a juste essayé de le chasser du pouvoir il y a 5 ans et qui soutiendra toujours les Kurdes.
    Cela pourrait lui coûter au niveau de l’opinion publique interne, c’est sûr, mais la bonne nouvelle, c’est que la paix pourrait revenir aux frontières de son pays.
    Il est possible que Erdogan fasse en fait un pari sur le moyen ou long terme du genre : "J’avais promis que le drapeau Turc flotterait sur le nord de la Syrie...je l’ai perdu...en revanche : la paix est revenue à la frontière turco-syrienne avec la fin de la stratégie US d’invasion officieuse de la Syrie via les proxy islamistes".

    J’espère pour tout le monde que ça se terminera ainsi. Car si ce qu’il dit n’est pas du théâtre et qu’il compte sérieusement entrer en guerre avec la Syrie et la Russie ... alors ce serait, au-delà de l’ignominie impérialiste, une erreur très grave pour son propre pays et pour lui-même. S’il entre activement en guerre avec la Russie, il devra se blottir dans les bras des USA : qui exigeront pas mal de condition pour leur aide, notamment de grosses concessions sur le dossier Kurde, vivre sous le menace d’un coup-d’état permanent, payer pour l’aide US (c’est Trump qui dirige) et surtout, à l’instar des Ukrainiens : daigner se battre contre les Russes...jusqu’au dernier soldat Turc s’il le faut avant qu’un seul soldat U.S. ne se mobilise (parce qu’on va se mettre d’accord sur qui sont les américains, on a juste un demi-siècle d’intervention US pour s’en faire une idée : Washington ne risquera jamais le moindre village Texan pour sauver Kiev ou Ankara si ces villes devaient être menacées...alors de simples militaires sur le terrain).

    La situation normale, c’était celle d’avant 2011, il va bien falloir y revenir.

     

    • #2392623
      le 20/02/2020 par Bertrand Dudéclin
      Recep pour un désastre

      Nicolas, au secours ! "Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément" (Nicolas Boileau 1636-1711).


  • #2392236
    le 19/02/2020 par bertin
    Recep pour un désastre

    Erdogan semble perdu .

    Il a cru digérer un bout de Syrie .
    Il s’est trompé sur Poutine comme tant ...d’Autres .
    On va très vite en savoir plus sur le Pouvoir et les Complicités
    de l’Etat Profond de l’Empire.
    La situation est inédite et historique .


  • #2392349
    le 19/02/2020 par anonyme
    Recep pour un désastre

    Poutine commence certainement à perdre de son interminable patience face au ramassis de terroristes imperialos-sionistes qui après avoir déclenché la guerre en Syrie s’acharnent depuis des années à faire perdurer ce chaos dévastateur de toute la région !
    Il est évident que jamais le Kremlin n’abandonnera le seul pays au monde qui abrite la seule base se trouvant loin de la fédération de Russie !
    Avant de partir , un homme comme Poutine ne laissera pas un tel fardeau à son successeur !
    fardeau qui pourrait remettre en cause tout le travail de redressement du pays !
    Un autre " Medvedev " serait amené en très peu de temps ramper devant Tel-Aviv et Washington !
    les oligarques sionistes sont aux aguets et n’attendent que la " mort du lion pour se ruer sur la bête , et continuer avec encore plus de violence leur projet de domination du monde !
    Et parfois un petit virus bien dressé peu faire de grande choses en mettant un géant à genou en très peu de temps et sans dépenser un " DOLLAR " ou un " SHEKEL "


  • #2392367
    le 19/02/2020 par josé
    Recep pour un désastre

    Dernière info : en Libye Hafter a liquidé un navire cargo turc remplit d’armes !de plus la vidéo est sur youtube preuve à l’appuit

     

    • #2392481
      le 20/02/2020 par Le Carthaginois
      Recep pour un désastre

      oui je confirme tous le monde ne parle que de ca ici a Tunis, de plus les commandos d haftar en ont aussi profité pour faire exploser tous les dépôts de munition turques sur le port de tripoli

      https://www.tunisienumerique.com/vi...

      Le Carthaginois


  • #2392456
    le 19/02/2020 par freddy
    Recep pour un désastre

    Syrie : Moscou s’oppose à une déclaration de l’ONU demandant la cessation des hostilités - cette réclamation émanait de la France, et je crois que Poutine est en train de faire sur lui - s’il reste des conseillers encore sérieux , expliquez au freluquet ce qui est arrivé à sarko en 2007 : "Je t’écrase" : face à Poutine, Sarkozy n’était pas ivre, mais choqué


  • #2392479
    le 20/02/2020 par lapis lazuli
    Recep pour un désastre

    une situation qui confirme que l’otan est mort, des soldats turc sont tués, normalement l’otan devrait venir au secours de l’un de ses menbres

     

    • #2392783
      le 20/02/2020 par soizic
      Recep pour un désastre

      Ben non, puisque ce sont les Turcs qui envahissent la Syrie. Ça ne vaut que si le pays est attaqué !