Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Réduction de la vitesse à 80km/h : l’expérimentation "n’a pas permis de réduire le nombre d’accidents"

« L’abaissement de la limitation à 80 km/h n’a pas permis de réduire le nombre d’accidents ». C’est le bilan que l’association 40 Millions d’automobilistes dresse elle-même, ce mardi, d’une expérimentation menée par l’État, de juillet 2015 à juin 2017.

 

Engagée contre la généralisation de la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires, l’association 40 Millions d’automobilistes, apporte une nouvelle pièce à ce dossier brûlant. L’association de défense des automobilistes – ou lobby de la voiture, préfèrent ses détracteurs – a publié, ce mardi, son propre bilan de l’expérimentation menée de juillet 2015 à juin 2017 sur trois portions de route nationale. Elle regrette « qu’aucun bilan officiel n’en a été communiqué à ce jour ». Bien qu’à l’époque, « le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve (...) ait promis que cette expérimentation (...) serait transparente, honnête et rigoureuse ».

« Le gouvernement a toujours refusé de communiquer les données d’accidentalité recueillies au cours de l’expérimentation, d’abord en observant un mutisme suspect, puis en prétendant que l’expérimentation était "non-concluante" sans en apporter les preuves chiffrées », tance Pierre Chasseray, délégué général de l’association.

Lire la suite de l’article sur letelegramme.fr

Voir aussi, sur E&R :

L’État français ou le mépris du peuple, à lire chez Kontre Kulture :

 






Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • ...mais a permis de faire raquer tout plein d’automobilistes...

     

    Répondre à ce message

  • ’’Réduction de la vitesse à 80km/h : l’expérimentation "n’a pas permis de réduire le nombre d’accidents"...
    Sans doute, mais ça permet aux ball breakers de continuer à faire chier le monde en toute impunité, et ça c’est essentiel !

     

    Répondre à ce message

  • De toutes façons, les camions continuerons à rouler à 80 km/h et c’est eux qui vont réguler la vitesse sur les routes. Personne ne pourra doubler.

     

    Répondre à ce message

  • Quoi qu’on puisse en penser et sur un plan théorique, la réduction de la vitesse a une influence statistique sur la mortalité des accidents, c’est un principe physique lié à l’énergie cinétique.
    Le nombre d’accidents, lui, ne dépend pas uniquement de la vitesse, il y a d’autres facteurs objectifs, l’état du véhicule, la santé du conducteur, la météo, l’état de la route, le trafic routier, j’en oublie certainement.

    Je ne connais pas les chiffres de la mortalité et depuis que l’état a déclaré la guerre à la vitesse, il se peut qu’ils ne soient pas meilleurs qu’avant, auquel cas il faudra se pencher sérieusement sur les facteurs quant à expliquer pourquoi et dans un contexte d’énergie cinétique plus faible à nombre d’accidents peu ou prou constant.
    Quoi qu’il en soit, il est bien plus facile de développer des contre mesures électroniques à la vitesse que de surveiller tous les automobilistes (drogue, alcool, médicaments, numérique de loisir en conduisant) et donc, par conséquent, plus aisé de créer un business étatique autour de sa répression tarifée.

    Néanmoins et en dehors de cette hypocrisie, je pense que cette répression ciblée ne fait que préparer les mentalités au futur, à savoir des véhicules autonomes et économes pour lesquels le conducteur cèdera le pas au passager n’ayant pas d’autres préoccupations que d’être connecté à l’extérieur, se moquant éperdument des notions de vitesse pourvu qu’il puisse être proactif durant son trajet.

    Pour faire simple, éradiquer cette notion de plaisir de conduire si chère aux Allemands pour quelque chose de plus égalitaire sur le plan dynamique et sous couvert écologique.

     

    Répondre à ce message

  • La reduction de la vitesse n’a pas pour but de reduire le nombre de mort bien evidement mais de reduire la consomation des voitures. Le but etant au final de ne plus consommer du tout en contraignant les gens a abandonner definitivement la voiture.

    Hulot avait dit que dans 30 ans il n’y aurait plus de voiture a essence ou un truc du genre, vous verrez qu’il aura raison car il repete ce qu’il a entendu en haut lieu...

     

    Répondre à ce message

    • A vitesse constante, ca fait belle lurette que les voitures consomment moins.

      En revanche et vous avez raison, les hyper centres des grandes métropoles se calent sur le modèle de la City, l’objectif étant zéro véhicule d’ici une décennie.
      La politique (catastrophique) d’Hidalgo en matière de circulation et d’urbanisme est à juger à l’aune de ce projet Européen.
      Et d’autres villes lui emboiteront le pas.

      L’essor des transports en commun, des vélos urbains, de la Car2go, ce sont les préparatifs à ce projet, les voitures seront repoussées aux extérieurs, à la périphérie, pour les trajets extra urbains.

       
  • L’honnêteté et le bon sens savent bien que le 80 km/h ne va pas faire baisser le nombre de morts sur les routes mais augmenter les amendes, donc les recettes de l’Etat. Encore une des Fake news de ce gouvernement d’incompétent et de traître au peuple.

     

    Répondre à ce message

  • En passant la vitesse à 80 kms, il s’agit surtout d’augmenter le différentiel de vitesse avec nos (trop) chères autoroutes et de renforcer la rente des Vinci et consorts.
    L’accidentologie est accessoire et prétextuelle (néologisme ?).
    Quant à rouler à 80 kms/heure sur route, c’est très compliqué car on est juste au dessous de 2000 tours en cinquième et ça broute et oblige à rétrograder à la moindre cote----> boîte auto indispensable et consommation en hausse.
    De plus, il est très difficile de rester concentré à cette allure d’escargot. On s’endort rapidement, surtout si on roule seul.
    Enfin, il deviendra impossible de doubler le moindre gros cul. C’est déjà très difficile (et dangereux) avec la limitation à 90 kms/heure.
    Avec mon expérience (plusieurs millions de kms partout en Europe et aux states), la vitesse optimale sur une nationale bien entretenue est comprise dans une fourchette de 100-110 kms/heure et ce, sans aucun risque.
    Mais, ça ne plaira pas au lobby autoroutier et à leurs complices au pouvoir.

     

    Répondre à ce message

  • Remarque à l’attention des patrons d’entreprises individuelles !

    Lorsque vous recevez votre amende, n’oubliez-pas de vous auto-dénoncer comme conducteur même si vous êtes seul dans l’entreprise, que la procédure de paiement de l’amende vous reconnaît coupable et que l’on vous retire des points sur votre permis.

    Sinon, une autre amende de 700 euros vous sera adressée par la société ANTAI (Agence nationale de traitement automatisé des infractions) pour non-dénonciation.
    Elle sera majorée à 2000 euros si vous ne payez pas dans le délai imparti.

    On est d’accord qu’il n’est plus question de sécurité...

     

    Répondre à ce message

  • La réduction de la vitesse des automobiles finira par porter ses fruits c’est inéluctable. Le problème c’est qu’ à l’arrêt les véhicules se vendront plus difficilement. Seuls les véhicules qui échapperont à la règlementation, les automobiles mobiles arborant le rond tricolore auront la possibilité d’influencer les statistiques. Le plus gênant sera sans doute de forfaitiser les taxes liées à l’usage actuel du conducteur moyen à l’image du téléspectateur d’autrefois. Fin du délire.

     

    Répondre à ce message

  • Cette mesure est ridicule.
    1) La vitesse max autorisée devrait au contraire être augmentée car depuis 1959, la sécurité des véhicules à augmentée (ceinture, airbag, ABS...). Cela se voit avec le parc de véhicule qui a considérablement augmenté et le nombre de morts sur les routes qui a considérablement baissé. L’intérêt général devrait donc aller dans ce sens...
    2) Pourquoi mettre 80km et pas 75km ? sur quoi se basent-ils pour décider de faire baisser la limite de 10km, et pas de 15-20, 30 ? Parce que c’est sûr qu’en baissant, on a moins d’accidents mais autant mettre 10km maxi et on aura plus de morts...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents