Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La loi contre les fake news est prête

Avec une troisième disposition dédiée à E&R

 

 

La République en Marche ! a pondu son texte. C’est le ministre de la Culture qui s’en est chargé. Françoise Nyssen, la femme de gauche qui a réussi dans l’édition (l’édition de droite est quasi interdite) a dû se plier à l’injonction de qui vous savez. L’ordre venait d’en haut, de très très haut. Il fallait couper le micro de ceux qui disent autre chose que la parole officielle. Libération, dans son édition du 12 février 2018, nous annonce que « la loi contre les fake news est prête ». En y accolant une photo de Nyssen qui sent l’irrespect à plein nez. Jugez plutôt :

 

 

Les amateurs de culture auront noté que c’est à la gentille gauchiste qu’échoit le dur labeur de répression de la liberté d’expression. Une méthode subtile et vicieuse qui fait endosser aux ministrions le sale boulot, la salissure culturelle. En d’autres temps, le ministre Gayssot avait endossé une loi contre la liberté de recherche historique. Le pouvoir profond a l’habitude de refiler à un ministre-écran les directives impopulaires. Le ministre en est sali à vie, les Français attachés à la liberté crachent sur son nom mais c’est pas grave : le mal est fait, la loi est passée.

Libé nous apprend donc que la « loi de fiabilité et de confiance de l’information » (on pourrait dire exactement le contraire) est prête. Elle vise au premier chef les sites internet et les médias étrangers. Traduction en bon français : E&R et RT France !

« Le texte créera une nouvelle législation. Il ne consistera pas en une simple modification de la grande loi de juillet 1881 qui encadre le droit de la presse et qui reconnaît déjà le délit de “fausse nouvelle”. “Notre sujet n’est pas de définir ce qu’est une fausse nouvelle. Le vrai sujet est l’univers, les tuyaux, les canaux de diffusion des fausses nouvelles aujourd’hui”, explique-t-on au ministère de la Culture. Deux “vecteurs” sont ciblés : “le numérique au sens large”, notamment les réseaux sociaux (Facebook) et les sites de partage de vidéo (Youtube), ainsi que “les médias sous influence d’un État étranger”. Une formule qui vise par exemple les médias financés par la Russie (comme RT ou Sputnik). »

Ne nous méprenons pas : derrière l’accusation directe contre Facebook et YouTube, qui ont déjà nettoyé leurs tuyaux des éléments dérangeants, sont visés les sites véritablement anti-pouvoir profond. Nous ne sommes pas les seuls, mais nous sommes le premier site politique de France. Et à ce titre, nous sommes dans le viseur.
Que les optimistes ne se méprennent pas non plus sur « les médias sous influence d’un État étranger » en se disant que, peut-être, BFM TV de l’Israélien Patrick Montagne de Dettes Drahi passera à la trappe. Drahi a participé avec toute la force de son groupe média à l’élection de Macron. Il est donc hors cible pour la répression et reste du bon côté du manche. Seuls RT et Sputnik vont morfler, mais on ne sait pas encore comment. Puisque la nouvelle loi contre le pluralisme et la liberté d’expression – notre définition – ne concerne théoriquement que la période (pré-)électorale. Cependant, on le rappelait dans ONLI#15, la France est toujours en période électorale.

Bref, tout ce qui ne sert pas la soupe de l’oligarchie aux Français dégoûtés par les mensonges de la propagande sera éradiqué. Au moins les choses sont claires. Les hypocrites ne pourront pas dire on ne savait pas.

 

Une loi négationniste de la liberté d’expression

« Enfin, la troisième disposition vise à armer le droit d’un outil législatif permettant d’agir rapidement contre la désinformation. Elle donnera aux citoyens la possibilité de saisir un juge des référés “pour faire cesser la diffusion massive et artificielle d’une fausse nouvelle”, explique le cabinet de Françoise Nyssen, où l’on a conscience d’être là en présence d’un “chiffon rouge”. Car c’est à ce juge qu’il reviendra de qualifier qu’une nouvelle est fausse. Une lourde responsabilité pour l’autorité judiciaire, qui promet de nourrir les débats parlementaires. »

Et là, vu qu’on a un peu l’expérience de la rouerie des oligarques, on imagine aisément que les citoyens qui ont « la possibilité de saisir un juge des référés “pour faire cesser la diffusion massive et artificielle d’une fausse nouvelle” » ressembleront étrangement à ces officines du pouvoir profond déguisées en associations à but humaniste mais en réalité centrées sur les seuls intérêts d’un groupe très puissant. On parie ?

 

Pour ceux qui ne savent pas ce que c’est, voici deux exemples de fake news avec deux grands fakeurs, Emmanuel Macron et Jérôme Cahuzac (2 mai 2017) :

 

Dans les livres d’histoire et les manuels scolaires, les générations futures se taperont sur les cuisses en se remémorant ceux qui ont voté – à 66% ! – contre leur propre liberté d’expression. Les dominés veulent bien être dominés mais faut juste pas qu’on le leur dise...

Les meilleurs remèdes contre les fake news
sont sur Kontre Kulture

 

La loi sur les fake news ou le grand mensonge oligarchique,
voir sur E&R :

 






Alerter

68 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1900539
    Le 14 février à 13:20 par Landru
    La loi contre les fake news est prête

    M. Emmanuel MACRON  : 20 743 128 voix, soit 43,61% de français inscrits sur les listes électorales. Chiffres ministère de l’Intérieur.

     

    Répondre à ce message

    • #1902410
      Le 16 février à 18:07 par JeanBruller
      La loi contre les fake news est prête

      Sans oublier qu’un bon pourcentage de ses 20 Millions a voté pour faire barrage et pas par adhésion....

       
  • #1900591
    Le 14 février à 14:23 par Le malicieux
    La loi contre les fake news est prête

    Le libellé de la loi laisse songeur, ça évoque les "lois contre la détresse du peuple"...

    Le serpent se bouffe la queue.

     

    Répondre à ce message

  • #1900637
    Le 14 février à 15:26 par Haddock
    La loi contre les fake news est prête

    Emmanuel ne veut pas qu’on s’oppose à l’arrivé supplémentaire de millions d’érythréens.
    Grâce à internet nous en savons trop et ça les dérange.

     

    Répondre à ce message

  • #1900648
    Le 14 février à 15:34 par damien
    La loi contre les fake news est prête

    Un autre "gauchiste" que vous omettez (sans doute sciemment, vous connaissant) de nommer, Lordon, crache intelligemment et bien mieux que vous ne le faites sur cette loi et ce qu’elle signifie. Mais vous êtes trop occupés à mettre les gauchos dans le même paquet pour être honnêtes. Et en matière de liberté d’expression on aimerait aussi que vous commenciez par balayer devant votre porte et arrêtiez de filtrer les commentaires des lecteurs comme bon vous semble.

     

    Répondre à ce message

  • #1900780
    Le 14 février à 18:29 par Fabien
    La loi contre les fake news est prête

    Le juge va dire ce qui est vrai ou faux,
    Mais ce qui est factuel sera facile à prouver et donc vrai.
    C’est à double tranchant pour le pouvoir profond et ses assos écrans...

     

    Répondre à ce message

  • #1900989
    Le 14 février à 22:10 par stephanedu49
    La loi contre les fake news est prête

    N’importe quoi....

     

    Répondre à ce message

  • #1901381
    Le 15 février à 14:03 par Jay
    La loi contre les fake news est prête

    Pour le juge, cela sera facile de repérer la fake.
    Il va juste comparer avec les merdias qui ont le tampon de l’Establishment, c’est dire avec le Monde, le Figaro etc. Car comme c’est des pros, et qu’ils font cela toute la journée, c’est les meilleurs, on ne peut pas les mettre en doute.
    Ou comment organiser une dictature en costume-cravate.

     

    Répondre à ce message

  • #1901777
    Le 15 février à 21:02 par Gun 2
    La loi contre les fake news est prête

    On ne le répétera jamais assez, il n’existe que deux pouvoirs majeurs ou réels : Celui de l’avoir et celui de l’être, ou encore celui du corps et celui de l’esprit.

    1) Celui du corps = l’argent, l’or, la finance internationale qui permet à ceux qui le contrôlent d’organiser les révolutions mais aussi de financer des guerres et d’acheter les médias.

    2) Celui de l’esprit = qui est la diffusion de la pensée, de l’idéologie autorisée dans les médias et, qui aujourd’hui, se fait essentiellement sous la forme du marxisme culturel (voir Gramsci) Enfin, il faut assurer le monopole de la pensée par un magistère et un contrôle total de la parole. Ce qu’ils sont entrain de faire maintenant. Bienvenue en dictature.

     

    Répondre à ce message

  • #1901812
    Le 15 février à 21:45 par sylvie une française
    La loi contre les fake news est prête

    Bientôt un site unique que Macron alimentera de "vraies nouvelles" !
    Cet homme a peur pour se protéger de la sorte ?

     

    Répondre à ce message

  • #1902424
    Le 16 février à 18:26 par Jean
    La loi contre les fake news est prête

    La liberté d’expression c’est ce qui a amené le peuple de France à mettre comme chef d’état un banquier alors elle n’a rien à faire dans ce pays la liberté d’expression, qu’elle dégage ! La France doit allé au fond du gouffre, elle se ment à elle-même. C’est au fond de ce gouffre, dans sa grotte (un peu comme dans fight club en fait) qu’elle se retrouvera face à elle même. Paix et Patries.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents