Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Répression numérique : la DILCRAH innove

Vous ne connaissez pas la Dilcrah ? La délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti LGBT.

[...]

Elle est dirigée depuis mai 2017 par le préfet Frédéric Potier, énarque, ancien membre des cabinets de Claude Bartolone et Manuel Valls. Elle dispose d’un budget annuel d’un peu plus de 6 millions d’euros.

 

La répression actuelle

La délégation encourage la délation sur son site internet via le portail Pharos du Ministère de l’Intérieur :

« SIGNALEZ UN CONTENU RACISTE OU ANTISÉMITE SUR INTERNET ? Vous avez été confronté(e) sur Internet à un contenu à caractère raciste, antisémite ou anti-LGBT et vous souhaitez lutter contre la propagation des discours de haine sur les réseaux sociaux ? »

Outre cette sympathique activité à caractère social et culturel, la délégation, via son directeur, se préoccupe des inquiétudes majeures des Français. Dans un entretien au Monde du 20 mars 2018, Frédéric Potier voit « un océan de haine sur internet » et constate que « la violence y est extrêmement aiguë ». Il se félicite de l’efficacité de son action en cours qui fait « fermer des pages Facebook, supprimer des Tweets, bloquer des chaines Youtube ». Mais c’est encore insuffisant.

 

La répression future

Outre un projet à l’échelle européenne, une mission d’exploration de renforcement de la répression a été confiée à trois personnalités : Karim Amellal (écrivain), Laetitia Avia (député LRM) et Gil Taïeb (CRIF). Déjà on peut prévoir – avec des aménagements – une application française de la loi allemande sur les réseaux sociaux. Mais la délégation envisage surtout un « big bang juridique et culturel » pour adopter les normes du nord de l’Europe (Royaume-Uni et Scandinavie) où « les enquêtes judiciaires partent du qualificatif posé par la victime ». Autrement dit votre voisin à la perception que vous êtres « raciste ou homophobe », c’est son ressenti qui sera pris en compte par les enquêteurs. Le directeur de la délégation voit là des « marges de progrès ».

Pas de répression sans son volet éducatif. Interventions dans les commissariats, dans les gendarmeries, dans la magistrature. Sans oublier la création d’une « équipe nationale de réaction rapide », sorte de GIGN ou de RAID de l’antiracisme, capable d’intervenir en force sur les lieux du crime, en particulier à l’école. Les sportifs, les milieux de la culture et les élus locaux ne seront pas oubliés.

Les amateurs de littérature pourront relire 1984 de George Orwell (Folio, p 276/281) :

« Le problème est donc un problème d’éducation. Il porte sur la façon de modeler continuellement, et la conscience du groupe directeur, et celle du groupe exécutant qui vient après lui. La conscience des masses n’a besoin d’être influencée que dans un sens négatif… On exige d’un membre du Parti, non seulement qu’il ait des opinions convenables, mais des instincts convenables… Larrêtducrime, c’est la faculté de s’arrêter net, comme par instinct, au seuil d’une pensée dangereuse. »

Lire l’article entier sur ojim.fr

 

Retrouvez Alain Soral sur VK !

 

Retrouvez Égalité & Réconciliation sur VK :

 

Retrouvez Kontre Kulture sur VK :

 

Retrouvez Alain Soral, Égalité & Réconciliation et Kontre Kulture sur Twitter :

Les espaces de liberté se rétrécissent sur l’Internet,
lire sur Kontre Kulture

 

La DILCRAH ou la France bâillonnée, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1933450
    le 31/03/2018 par Antoine
    Répression numérique : la DILCRAH innove

    Ca fait peur, ça fait d’autant plus peur qu’autour de moi peu de gens pour ne pas dire quasiment personne ne prend conscience qu’on glisse progressivement dans une sale, très sale, dictature.

    Une dictature qui ne se ferait même pour protéger les 99 % de la prédation du 1 % (cela existe dans certaines autocraties, la Libye de Kadhafi par ex) mais qui serait au service exclusif du 1 %.

    Les français paraissent tellement endormis, tellement "veautisés" qu’on se dit que finalement ils auraient tort de ne pas en profiter.


  • #1933451

    Le plus drôle (si on peut dire !) c’est que tous ces gens de la DILCRAH et autres officines du même acabit, sont persuadés d’être des gens très bien, très "comme il faut".
    PS:non, tout bien pesé, ce n’est pas drôle du tout.


  • #1933454
    le 31/03/2018 par pleinouest35
    Répression numérique : la DILCRAH innove

    C’est ce qu’on appelle la liberté de penser :
    interdire toute opinion contraire !


  • #1933456

    Il devient urgent de "dé-Faker"...


  • #1933459
    le 31/03/2018 par Aiguiseur de guillotines
    Répression numérique : la DILCRAH innove

    "elle dispose d’un budget annuel d’un peu plus de 6 millions d’euros.."

    Ça s’invente pas.


  • #1933468

    Bientôt un télécran en métal de forme oblongue dans toutes les pièces de nos maisons, d’où s’échappera une voix métallique pour nous rappeler de manière discontinue les chiffres terrifiants de l’augmentation du racisme et de l’antisémitisme en France.

     

    • #1933556

      On l’a déjà, Cela s’appelle une télé. Mais de plus en plus de gens s’en passent : Même des profs d’histoire-géo qui sont pourtant la lie de la profession.


  • #1933469
    le 31/03/2018 par le réchin
    Répression numérique : la DILCRAH innove

    Ca fait des années qu’ils menacent et on ne voit toujours rien venir . Radotage antiraciste .


  • #1933470

    Cahier des charges des médias "grand public" :
    1 : les Nazis, Hitler,
    2 : la "haine" (surtout la "fachosphère" sur Internet, évidemment).

    Pas un jour sans l’un ou l’autre.

    Les millions de chômeurs, de pauvres, les tabassages dans la rue pour une cigarette, les "territoires perdus de la République", les attentats et tout le reste, il est vrai que c’est secondaire.


  • #1933471
    le 31/03/2018 par Daggets
    Répression numérique : la DILCRAH innove

    Je pense qu’il est tout à fait possible d’être "anti" quelque chose sans qu’il soit question de "haine".
    On peut être anticapitaliste, anti-aéroport, anti communiste, et agir démocratiquement en fonction de cela.
    On peut avoir des réserves sur le prosélytisme pro-homosexualité sans pour autant haïr les malheureuses victimes de cette affection.
    On peut regretter les guerres menées par Israël, le comportement d’une partie des juifs de France, tout comme on regrette le comportement d’une partie des musulmans en France, ceux qui font des attentats.
    Il est plus difficile de dire que l’on regrette la façon dont la Russie est traitée sans subir des réflexions qui indiquent que l’on est pro Hitler, qu’on a qu’à aller y vivre, etc...
    Bref, ces gens qui utilisent le mot "la haine", sont d’un manque de tolérance crasse, à un point tel, que même une simple opinion, qui ne s’accompagne d’aucun acte, devient pour eux un délit.
    Rien de moins !
    Que penser d’ une police communautaire, auto investie, qui se charge de traquer et dénoncer tous ceux qui ne pensent pas comme elle.
    Avec pour objectif de terroriser.
    "Je n’ai pas été augmenté cette année, j’ai peut être été dénoncé pour mon tweet".
    Si l’on veut accepter que la haine ne peut exister qu’en la présence d’un acte agressif, une organisation dédiée à la terreur intellectuelle en serait un bon exemple.


  • #1933477
    le 31/03/2018 par berenice
    Répression numérique : la DILCRAH innove

    En effet, sur Internet j’ai été confronté par des passages du talmud à des appels à la haine, à la discrimination, à la mise en esclavage et autres "joyeusetés" envers les non-juifs.
    D’après des vidéos de Mr Attali et bien d’autres, les seuls créatures dignes d’être appelées humains sont les juifs, les autres étant des animaux.
    Le "racisme" anti goy s’étale en toute impunité sur la toile.
    Je vais donc dénoncer ces faits sur le "portail" mis à notre disposition par le "gouvernement" de la France occupée. Je vous invite à faire de même.

     

    • #1933627

      Bien sur j’y ai pensé immédiatement, il faut retourner l’arme contre eux. Tous ces sionistes haineux passent leur temps à déballer la supériorité de leur race et leur dégoût de tout ce qui n’est pas issu de leurs rangs. Il faut utiliser cet outil contre eux. Et signaler toutes les vidéos youtube de la sionosphère commes celles de Rudy Reichstadt and co.


  • #1933484
    le 31/03/2018 par Marsouin
    Répression numérique : la DILCRAH innove

    Un jour,même en zigzagant,un paquet de connards ne courront pas assez vite pour échapper au bon sens commun.


  • #1933486

    Salut à tous,

    Dorénavant, habituez-vous : joignez les forums auxquels vous participez via Tor ; utilisez des VPN ; virez windows de vos bécanes, et évitez de poster via des smatphones ( appelés "personal tracking device", dans certaines vidéos US pas bien-pensantes du tout ) !

    Tout ça n’est pas la panacée, mais ça donnera quand même un peu plus de fil à retordre aux brigades de la bien-pensance !

    Quant aux voisins, pour ma part j’ai du bol, ils ont les mêmes opinions que moi, voire plus "hard" encore !

     ;-)

    Gaffe les urbains...la Chine a commencé à déployer des micros ultra-sensibles sous les réverbères, associés aux caméras de surveillance, donc ça arrivera sans doute bientôt ici, si ce n’est déjà fait :je n’en sais rien, j’habite en campagne, on a pas d’éclairage public....

    Donc faire gaffe à ce qu’on dit entre potes, surtout si on a bu un coup de trop...

    Bref, on rejoint la situation de nombreux pays de l’est d’il y a 50 ans, mais avec une technologie bien plus performante !
    Faut s’adapter pour se préserver, le temps que le vent tourne, et chasse tous les miasmes et métastases qui empoisonnent nos vies....si toutefois ça arrive un jour, ce qui malheureusement, est loin d’être certain !

    Inutile de voir nos effectifs décimés (déjà qu’ils sont pas si nombreux), par des conneries qu’on peut facilement éviter.

    Et quand vous parlez chez vous, virez vos smartphones, et si vos ordinateurs ne sont pas sous un OS fiable, enlevez la batterie (pour les portables).

    N’investissez surtout pas dans Alexa ou autre " IA " de ce genre, made in google ou amazon.
    Ne connectez pas vos TV sur le net, ne les laissez pas en veille !

    Bref, devenez paranos, ça va être le meilleur moyen de se protéger.

    bon courage à tous.

    Adishatz

    H/


  • #1933488

    6 millions d’euros avez-vous dit ?


  • #1933497

    la DILCRAH, Répression numérique de la penser .Il est interdit de penser autrement que ce qu’a décidé la DILCRAH, sous peinent de « fermer des pages Facebook, supprimer des tweets, bloquer des chaines Youtube » .C’est l’esprit démocratique dans toute sa splendeur dirigé par Frédéric Potier et le grand démocrate, Manuel Valls dont le CV ferait pâlir un Sénégalais .Avec ce genre d’organisme "DILCRAH" ou Gestapo de la pensée, les Français n’ont qu’à bien se tenir, et ravaler leurs petites pilules d’idées nauséabondes sans quoi "der Doktor Frédo und der Doktor Manu" va venir pour la petite piqure .


  • #1933509

    Hormis le durcissement des conditions de survie pour les sans-dents illettrés, l’économie numérique ça rapport que du pognon pour les maîtres ?

     

    • #1933660

      Je voudrais signaler des actes abjects viscéralement antisémites perpétrés hier vendredi :
      Gaza : 16 Palestiniens tués et plus de 1400 blessés par l’armée d’occupation.


  • #1933511
    le 31/03/2018 par homme_des_forêts
    Répression numérique : la DILCRAH innove

    Quelle bande de bouffons si j’ose dire !

    Ils ne veulent toujours pas admettre qu’ils se sont fait mettre une quenelle atomique avec l’arrivé d’internet et visiblement ils sont en train d’utiliser leur dernier jocker, la délation, tellement ils ne veulent pas reconnaître qu’ils ont désormais une porte des étoiles en guise d’anus !!!

    Hey les gars, ce n’est pas la peine de tenter de le cacher, ça ne peut plus être dissimulable à ce niveau là !
    Et quand bien même vous feriez voter toutes les lois allant dans votre sens, avec internet, désormais le peuple est à nouveau connecté ensemble et de fait, si vous nous cassez trop les cacahuètes, rien que notre nombre devrait vous faire réfléchir, à moins que vous ne soyez complètement masochiste !? Ce qui est possible aussi vu les tournures que sont en train de prendre vos délires !

    Je ne sais pas moi, mais partez en Israël pour vous la couler douce, allez vous reposer, profitez des belles plages et des filles et surtout prenez soin de vos p’tits culs :D !


  • #1933514
    le 31/03/2018 par Pitchou
    Répression numérique : la DILCRAH innove

    On ne pourra plus s’opposer que dans le contexte approuvé par la future disposition répressive et liberticide sur le numérique, autant dire avaler la politique des gouvernants et la constitution avec ses agrafes.


  • #1933538

    Comme visiblement l’etat c’est connerie sur connerie, ben alors moins d’etat pour moi sivouplait...

     

  • #1933540
    le 31/03/2018 par Lee Ranaldo
    Répression numérique : la DILCRAH innove

    Vive la Russie !
    Quelle farce une serpillière extrémiste ultrasioniste et 2 tampons jex pour faire le ménage sur internet et la supposée haiiiine et l’antisémitisme VIRTUEL qui y seraient véhiculés.
    C’est sûr à côté les sans-abrits, les agriculteurs etc ..bref les précaires ont de beaux jours devant eux.


  • #1933558

    n’oublions pas que tout ceux qui dans la "dissidence" qui se tirent dans les pattes depuis des années vont se retrouver bien seul bientot .

    c’est l’addition qui arrive, ça prend du temps mais tout arrive à point...


  • #1933577
    le 31/03/2018 par France occupée
    Répression numérique : la DILCRAH innove

    DILCRAH
    CRIF
    LICRA

    y’a comme même un dénominateur commun !


  • #1933584
    le 31/03/2018 par pleinouest35
    Répression numérique : la DILCRAH innove

    La dilcrah (j’ai du mal à l’écrire en majuscule) : « Vous avez été confronté sur Internet à un contenu à caractère raciste, antisémite ou anti-LGBT et vous souhaitez lutter contre la propagation des discours de haine sur les réseaux sociaux ? ».

    Considérer que l’enfant a le droit naturel et inaliénable d’avoir un père et une mère, c’est donc considéré par cette république comme un discours de haine ! Mais c’est la dilcrah qui a la haine des enfants pour les mépriser de la sorte ! Au-delà, il s’agit bien sûr de tenter de détruire la famille pour créer un vaste marché d’esclaves ! C’est ignoble.


  • #1933589
    le 31/03/2018 par Marie Claude
    Répression numérique : la DILCRAH innove

    Frédéric Potier voit « un océan de haine sur internet » et constate que « la violence y est extrêmement aiguë ».
    Ma parole, Frédéric Potier lit dans les pensées "numériques", serait-il un petit peu magicien... !
    Mais, soyons prudents, l’Inquisition est de retour...

     

  • #1933653
    le 31/03/2018 par Peuchèèèère
    Répression numérique : la DILCRAH innove

    Ils devraient s’appeller SOS Déla-Sion, N° 666 666 666,

    Allo !!! Mon voisin ne pense pas comme vous me demandez de penser,

    que dois-je faire Docteur Satan ?

    Les Russes ont vécu cette période avant nous avec les mêmes aux commandes,

    Après l’URSS, nous voilà en EURSS.


  • #1933803
    le 31/03/2018 par L’armée des ombres
    Répression numérique : la DILCRAH innove

    A ce rythme ont va tous (ceux qui postent et fréquentent E & R ) finir en camp de redressement avant la fin de la décennie !
    Ça sera une occasion de nous voir physiquement, j’ai hâte...


  • #1934073
    le 01/04/2018 par cernnunos
    Répression numérique : la DILCRAH innove

    "témoignage"

    J’avais entrepris de relayer à un professeur d’histoire de lycée bobo-gaucho en retraite de mes relations toutes les évidences prouvés et incontestables sur les manipulations, les deux poids deux mesures, les mensonges, les témoignages, les réalités du quotidien etc...

    J’entamais ma deuxième année d’éducation par mail avec cette personne, lorsque j’ai appris hier par un tiers et après mon dernier envoie au sujet de Simone Bitton dans tous unis contre le CRIF, que ce professeur avait fait un crise d’angoisse sévère et hospitalisé.

    Au téléphone, son conjoint professeur aussi de dessin, m’a confirmé que les mails avaient profondément ébranlé ses convictions ainsi que les siennes.

    L’effort fait par certain d’une honnêteté intellectuelle engageant une remise en question des positions de toute une vie peut à l’évidence être trop dur à supporter.

    Voilà pourquoi le système continuera à mentir, de s’enfermer dans le doux nid du mensonge et que beaucoup ne franchiseront pas leur ligne de confort seulement pour leur protection psychique et /ou physique.

    (Béart) Pour celui qui dit la vérité, il devra être exécuter.

    Mais, pour celui qui LIT la vérité ??????


  • #1934331

    La DILCRAH tout comme la LICRA sont sélectifs. J’avais saisi la LICRA en Décembre dernier au sujet d’une video présentant les goyims comme les esclaves des juifs. https://www.egaliteetreconciliation...
    Claire LOPEZ du service juridique m’a répondu que : " il revient à la Licra d’apprécier souverainement les actions qu’elle choisit ou non de mener, au regard du seul critère de la lutte efficace contre tout type de racisme et/ou d’antisémitisme.". Enfin, que la video "n’était plus disponible" alors que je l’avais visionnée qq heures auparavant. La mauvaise foi est évidente !

    Je vous encourage donc, de vous rendre sur les sites de ces deux organes de propagandes et d’y déposer vos preuves de racisme anti-blanc. Non-Résultat garantie !


  • #1934344

    Oui, leur envoyer les contenus "choquants", suivre le traitement - ou plutôt l’absence de taitement-, et constituer un dossier.

    Etre prudent aussi, certes. Mais au bout d’un moment, moi dont des membres de la famille sont malheureusement passés par les griffes de la gestapo, dans le meilleur des cas je leur dis d’aller voir Germain (Gaiffe-Cohen).... vous saisissez ?


Commentaires suivants