Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Robert Faurisson est mort

Le professeur Robert Faurisson est décédé dimanche 21 octobre 2018 vers 19 heures à Vichy au retour d’un voyage à son lieu de naissance à Shepperton (Royaume-Uni). Il avait 89 ans.

 

Né près de Londres, le 25 janvier 1929, de père français et de mère britannique (d’origine écossaise), le professeur Robert Faurisson a successivement enseigné d’abord le français, le latin et le grec, puis la littérature française moderne et contemporaine et, enfin, la « critique de textes et documents (littérature, histoire, médias) ». Il a notamment enseigné à la Sorbonne, puis dans une université de Lyon.

À la suite de la publication du résultat de ses recherches, le droit d’enseigner lui a été retiré. Il a commencé à faire connaître le résultat de ses recherches surtout à partir de 1978-1979 dans deux articles du journal Le Monde où il a en particulier fait état de sa connaissance des plans des crématoires d’Auschwitz et de Birkenau (qui étaient jusque-là tenus cachés et qu’il a découverts le 19 mars 1976) ainsi que de, selon lui, l’impossibilité physico-chimique du fonctionnement de chambres à gaz homicides dans les camps de concentration allemands. Le 17 décembre 1980, à la station de radio Europe 1, il a résumé son révisionnisme en une phrase de près de soixante mots :

Les prétendues chambres à gaz hitlériennes et le prétendu génocide des juifs forment un seul et même mensonge historique, qui a permis une gigantesque escroquerie politico-financière dont les principaux bénéficiaires sont l’État d’Israël et le sionisme international et dont les principales victimes sont le peuple allemand – mais non pas ses dirigeants – et le peuple palestinien tout entier.

De 1978 à 1993, Robert Faurisson a subi dix agressions physiques. De 1981 à ce jour il a été très souvent condamné en justice mais jamais à une peine de prison ferme. Le 13 juillet 1990, dans l’espoir de le faire taire, une loi spéciale a été adoptée par la France contre le révisionnisme ; cette loi est appelée soit « loi Faurisson », soit « loi Fabius-Gayssot », du nom de son promoteur, Laurent Fabius, député socialiste, richissime, d’origine juive, et du nom de son signataire principal, le député communiste Jean-Claude Gayssot.

Robert Faurisson est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages en français, dont des Écrits révisionnistes rassemblés en sept volumes.

 

***

À revoir :

 

Entretien entre Robert Faurisson et Gilad Atzmon pour les éditions Kontre Kulture (2014) :

 

Dieudonné fait monter Robert Faurisson sur la scène du Zénith (2008) :

 

Alain Soral sur Robert Faurisson et le révisionnisme (extrait de L’Entretien du mois – Octobre 2011) (à partir de la 19ème minute) :


 

La réaction de Jean-Marie Le Pen :

 

La réaction de Dieudonné :

 

La réaction de Bruno Gollnisch :

 

Quelques réactions ignominieuses :

 

Hommage à Robert Faurisson, sur E&R :

Lire Robert Faurisson avec Kontre Kulture :

 






Alerter

364 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2069147
    Le 24 octobre à 02:05 par D_daoud
    Robert Faurisson est mort

    Je suis triste

    Je suis abasourdi par cette disparition.
    Vraiment triste et je n’arrête pas de penser à ses petites phrases très aiguisées comme lorsqu’il disait "cette fois t’as vraiment fais le con" ou encore à sa sortie de la 17e "pas facile d’être héroïque".

    Avec son petit caractère et son grand courage il laisse un vide que je pense insurmontable.

    Très triste surtout pour son inhumation et toutes ces interdictions de lui dire au revoir

    Triste, assommé et un énorme vide intérieur

     

    Répondre à ce message

  • #2069468
    Le 24 octobre à 16:35 par YuL
    Robert Faurisson est mort

    Il a été traité à maintes reprises de faussaire de l’histoire, notamment par Badinter, mais un réel exemple de faussaire de l’histoire c’est Golda Meir, premier ministre israélien, qui a déclaré : « II n’y a pas de Palestiniens... Tout ne s’est pas déroulé comme s’il y avait eu en Palestine un peuple palestinien qui se considérait comme tel et que nous l’aurions chassé pour prendre sa place. Ils n’existaient pas ». (Interview donnée au Sunday Times, Londres, 15 juin 1969).

     

    Répondre à ce message

    • #2078672
      Le 10 novembre à 11:02 par Gérard
      Robert Faurisson est mort

      Avant la création d’israel, on parlait de palestiniens juifs et de palestiniens arabes. Il n’avait effectivement pas de peuple palestinien en tant que tel. Les sociétés juives commençaient d’ailleurs toutes par palestinian company of...si vous aviez suivi l’évolution démographique de cette region, vous seriez que les arabes palestiniens d’aujourd Hui sont issus principalement de Jordanie

       
  • #2069756
    Le 24 octobre à 23:36 par Henri
    Robert Faurisson est mort

    On ne peut plus voir la réaction de B. Gollnisch...il l’aurait retirée ?

     

    Répondre à ce message

  • #2069766
    Le 24 octobre à 23:54 par Someone
    Robert Faurisson est mort

    Cher monsieur Faurisson, vous avez été choisi par la providence, tel un prophète venu malgré lui traverser l’enfer Dantesque de la lâcheté humaine, pour affronter cette bête immonde, et vous saviez que, comme le disait si bien krisnamurti :

    "La seule façon d’atteindre la Vérité est de devenir, sans aucun médiateur, le disciple de la Vérité elle-même. "

    Permettez moi de vous témoigner toute note gratitude, merci d’avoir tenu la barre jusqu’au bout, votre oeuvre n’est pas vaine, l’heure du mensonge et de la fourberie n’est bientôt plus et celle des justes sonne déjà. Tous ces individus médiocres et insignifiants auront beau cracher leur venin sur votre sépulture, ils seront soit perdus à jamais, soit ils devront s’incliner devant la lumière.

    Vous pouvez maintenant reposer en paix le temps qu’il vous faudra, avant de repartir libre du fardeau de la vie terrestre vers d’autres fantastiques horizons. Soyez certain que d’autres auront repris votre flambeau et que la sève de la lutte pour la liberté, la paix et la justice ne sera jamais tarie.

     

    Répondre à ce message

  • #2069769
    Le 25 octobre à 00:00 par cohen
    Robert Faurisson est mort

    Comme pour Galilé, un jour la vérité éclatera et tu seras réhabilité.

     

    Répondre à ce message

    • #2069915
      Le 25 octobre à 10:11 par Henri
      Robert Faurisson est mort

      Belle image, finalement très juste, d’ailleurs.
      Puisse l’avenir te donner raison !

       
    • #2074608
      Le 2 novembre à 16:03 par Gilles misio
      Robert Faurisson est mort

      Il ne faut pas penser que Galilé a été condamné par l’Eglise pour avoir dit que la terre tournait autour du soleil. Depuis l’antiquité cette hypothèse existait et Galilé n’a fait que reprendre ce que disait Copernic qui lui n’a pas été condamné.
      A l’époque de Galilé personne n’avait la preuve que la terre tournait autour du soleil ou que le soleil tournait autour de la terre.
      Il a été condamné car il a prétendu que c’était vrai et pas une simple hypothèse.
      De plus il n’a pas été condamné à de la prison mais à réciter quelques psaumes pendant quelque temps, tâche qu’il a confié à une carmélite de sa famille.
      L’Eglise n’est pas contre la science quand elle prouve ses conclusions.
      Galilé n’était pas le grand scientifique que l’on croit Kepler le surpassait de beaucoup.

       
  • #2070241
    Le 25 octobre à 19:27 par Guillaume Maginot
    Robert Faurisson est mort

    C’est un grand homme que nous perdons aujourd’hui. Un défenseur, en premier lieu, de la liberté d’expression. Personne n’a jamais fait autant preuve de courage et d’abnégation que ce grand homme qui s’est toujours battu, contre vents et marées, contre la pensée unique et d’une histoire dont il était un des très (trop) rares à défendre la vérité vraie, celle qui fait mal et qui affecte nos ennemis. Avec tous mes respects M.Faurisson et j’espère que là-haut, ça gazera plus qu’en bas.

     

    Répondre à ce message

  • #2070254
    Le 25 octobre à 20:00 par vege
    Robert Faurisson est mort

    Que cet homme repose en paix. Il le mérite.

     

    Répondre à ce message

  • #2070317
    Le 25 octobre à 21:53 par emmaB
    Robert Faurisson est mort

    @ tous les commentateurs twitter lus ci-dessus : bande de charognards. Vous êtes là, tels des vautours. Vous ne connaissiez pas cet homme. Personne ne prétend savoir tout ce qu’il s’est réellement passé, mais lui, il a simplement souhaité poser des questions, selon une recherche rationnelle, en s’appuyant sur des faits. Travail méthodique de recherche d’historien, mais ça, c’est trop compliqué à comprendre pour vos esprits oiseux de bien-pensants pour lesquels, tout, absolument tout est bon à récupérer "politiquement" (ça ne vole pas haut), même la mort d’un homme. Charognards.

     

    Répondre à ce message

    • #2078668
      Le 10 novembre à 10:52 par Luc
      Robert Faurisson est mort

      Comment réagiriez-vous si vous aviez perdu un proche au bataclan et que 70 ans plus tard un homme venait remettre en cause l’existence de cet attentat en faisant son travail d’historien ?

       
    • #2078725
      Le 10 novembre à 12:09 par Titus
      Robert Faurisson est mort

      @Luc

      Moi, je lui montrerais simplement les documents (photo, vidéo, journaux, plan des lieux, etc.) et l’inviterait à les comparer avec sa version des faits. Et s’il persiste à nier l’évidence, je le laisserais délirer tout seul dans son coin.
      En aucun cas, je ne demanderais qu’il soit emprisonné, ruiné économiquement, passé à tabac ou mis à mort. En aucun cas je ne demanderais que soit promulguée une loi interdisant de remettre en cause l’existence du Bataclan.
      C’est la différence entre moi et eux. C’est la différence entre ceux qui sont pour la liberté de penser et ceux qui y sont opposés.

       
  • #2070940
    Le 26 octobre à 19:37 par maxiime
    Robert Faurisson est mort

    Si mourir est la loi des êtres, il est parfois douloureux d’en accepter la destinée ; celle qui attend chacun d’entre nous. Professeur Robert Faurisson, Juste parmi les Justes a trouvé sur son chemin des compagnons de route (Alain Soral, Dieudonné, Damier Viguier ...) qui ont compris que, le courage, l’honneur ne s’auto-proclame pas, ne s’exclame pas, ils s’éprouvent et avec le temps tendent à s’effondrer. Mais voilà, qu’un homme, Robert Faurisson érige l’honneur comme pilier d’une vie, il était le courage. Toutes mes condoléances à sa famille. Son travail restera pour mémoire et mon fils à l’âge de convenance, dans son pyjama préféré lira lui aussi, ces écrits de l’exactitude.
    Maxime Claire

     

    Répondre à ce message

  • #2071360
    Le 27 octobre à 15:43 par Florient
    Robert Faurisson est mort

    Sympathies à tous ceux qui l’aimaient ou l’admiraient. À lire les commentaires d’une incroyable méchanceté à son endroit par toutes sortes de personnalités publiques, on croirait avoir affaire à un meurtrier de mouveaux-nés. Il faisait peur à beaucoup de gens et on peut se demander pourquoi. Paix à son âme.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents