Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Ruralité, permaculture, autonomie et vitalité : expériences vécues – Conférence de Nicolas Fabre et René Bickel à Mulhouse

E&R Alsace recevra Nicolas Fabre et René Bickel aux alentours de Mulhouse le samedi 7 mai 2022 à 18h pour une conférence sur le thème « Ruralité, permaculture, autonomie et vitalité : expériences vécues ».

 

La présentation de l’événement :

Deux personnages hors du commun avec des choix de vie au plus près de la nature partageront leurs connaissances et expériences de vie !

- Nicolas Fabre : auteur de Mon retour à la terre : guide du néo-rural , il revient sur son parcours, ses expériences, sa philosophie et délivre de nombreux conseils quant au « retour à la terre ».
Le titre de son intervention : « Mon retour à la terre 18 ans après & Anecdotes sur l’agriculture ».

- René Bickel : autodidacte qui se classe parmi les dessinateurs engagés. Sans concession aucune, il dépeint notre société, tout particulièrement dans le domaine de la santé. Pour faire passer ses messages, il a choisi une arme redoutable : l’humour.
Le titre de son intervention : « Renforcer sa vitalité n’est pas sorcier ».

 

Cette rencontre qui se veut conviviale et dynamique sera suivie d’une séance de questions-réponses avec le public puis d’une séance de dédicaces avec les ouvrages respectifs des auteurs.

Un stand de livres Kontre Kulture bien fourni sera sur place avec les dernières nouveautés.

 

Entrée : 5 euros

Inscription obligatoire par e-mail : alsace@e-r.fr (en indiquant votre nom, prénom et numéro de téléphone portable)

Le nombre de places est limité

L’adresse exacte vous sera communiquée le jour-même en début d’après-midi par SMS

 

 

Retrouvez Nicolas Fabre sur E&R :

 






Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Bien sûr tout çà n’est pas sorcier quand on a les moyens financiers pour le faire. Mais au fond si on réfléchit bien, dans une France dévastée et c’est pas encore finie, comment peut on continuer à vivre à la campagne sereinement en faisant fi de ce qui se passe et que tôt ou tard on sera impacté par la violence, la barbarie qui viendra boulverser toute cette tranquillité provisoire. c’est un peu faire l’autruche, se persuader que tout va bien encore, alors à quoi çà sert.

     

    Répondre à ce message

    • #2949659

      @europa.76
      Déjà je pense que ça peut servir à s’éloigner de l’aliénation des villes
      De prendre un peu de recul
      C’est aussi un peu se couper de la violence et du stress, des embouteillages, du bruits, de l’agitation
      C’est essayer de réapprendre à vivre simplement
      C’est aussi sortir de la foule et revenir a une taille humaine
      Paris Lyon Toulouse Marseille c’est pas Lauzerte Quercy, ni Camon en Ariège
      La campagne c’est aussi visuellement autre chose que des barres d’immeubles, de parking, de métro, c’est un peu d’histoire, de vieilles pierres, d’églises, de nature
      Sachant que comme tu dis, ça ne fait que commencer
      Autant mètre les chances de son côté
      L’anxiété, l’angoisse, le stress , la violence du bruit, des lumières artificielle, de l’incivilité, la délinquance, sont vectrices de colère
      Et la colère est mauvaise conseillère
      Être plus serein, permet d’appréhender tout plus posément
      Les guerriers qu’ils soient samouraïs, chevaliers ou que sais-je encore, ne vivaient pas dans des centres commerciaux, en bas d’un immeuble ou dans une rame de métro
      Je préfère pour ma santé mentale, me réveiller chez moi avec le chant des oiseaux, le bruit du vent dans les arbres et l’horizon d’un clocher, que d’un métro aérien ou d’un périphérique, et d’une foule anonyme et lobotomisée, aliéné par l’angoisse d’arriver en retard
      Lire un bouquin juste sur le bord du ruisseau devant chez moi , mes enfants jouant les pieds dans l’eau, je préfère a un parc en centre ville au milieu de gens que je ne connais pas et du bruit des voitures de l’autre côté de la grille
      En suite un potager, c’est à la fois ludique pour nos enfants, et ça permet de savoir que ce qu’on mange est le fruit d’un travail, de la terre, mais aussi du temps et de tout un tas de choses différentes comme météo, terre, eau, semence, etc... qu’un poulet n’est pas une poule, qu’une coccinelle bouffe les pucerons et qu’un ver de terre est l’ami du potager
      Et pour finir tu seras plus à l’abri a la campagne qu’à Paris ou Marseille
      Surtout si l’essence continue à monter, rare seront ceux qui peuvent venir piller les campagnes
      Pendant la dernière guerre mon grand père, me disait se fut moins rude chez nous, qu’à la grand ville
      Et un potager c’est pas un rayon de supermarché
      Amitié

       
    • Quand on sait que les campagnes sont en fait encore plus "envahis" d’allogènes de tous les pays du monde orientale, sub-saharien et nord africain que les centres villes et que le contraste est d’autant plus fort qu’il n’y a plus que les vieux des campagnes qui restent et les jeunes "chances" pour la France arrive en masse pour prendre leur place et se métisser avec toutes les filles blanches refusant tout lien avec des hommes blancs mais se reproduisant par exotisme avec le noir, l’arabe ou le turc : rien de raciste dans mes propos, c’est juste un constat mais quel constat angoissant !

       
    • #2949728

      Sans oublier qu’élever ses enfants en Dordogne ou dans un petit village des Vosges c’est pas comme élever ses enfants en zone pavillonnaire d’une banlieue parisienne ou marseillaise
      Je passe sur la qualité de la bouffe, plus tous les petits à côté, comme la pêche, la chasse et la cueillette des champignons et l’apiculture que tu peux apprendre vite fait et pour pas cher
      Acheter en campagne, c’est à la portée de tout le monde, vers chez moi un couple de jeunots un peu baba ,un peu punk (et pas du tout réfractaires a Dieudonné et Soral), ont acheté pour moins de 15 milles€ 1 hectares et demi de prairie et un demi hectares de bois avec une ruine dessus, qu’ils retapent depuis 3 ans , la gamine est enceinte et ils vivent d’un peu de bricole, petits boulots et saison
      Ils ont fait 2 saison plein tube pour l’argent, et ont acheté, ils ont commencé à vivre les premiers mois dans un camping car un peu pourri, puis ont investi dans un mobile home, et peu à peu, emménagent les pièces refaites de leur ruine
      Donc si deux gamins de 20 piges y arrivent, c’est à la portée de tous

       
    • JeSuisRadical
      Bravo à eux.
      De plus en plus de jeunes suivent cette voie de raison.
      Bien que bieeen moins jeune, je recherche un terrain identique secteur sous une ligne Aveyron- Ardèche, en très large. Avec préférence Occitanie

       
    • #2950435

      Vivre à la campagne c’est possible pour tout le monde
      (https://youtu.be/TCQLv9cxVw0)
      Plusieurs solutions
      (https://youtu.be/rUoGiSsLn6Q)
      Faut chercher camarade
      (https://youtu.be/wExVKK15tWI)
      En suite beaucoup de projets voient le jour et des sites proposent des échanges de moyens
      Avec quelques mots précis tu trouveras ton bonheur
      Il y a énormément de travail en milieu rural, si on est motivé
      Deuxièmement
      Beaucoup d’agriculteurs vont prendre la retraite et n’ont pas de repreneur
      La chambre, et des associations organisent des rencontres avec ces agriculteurs

      Passer un BPREA est très facile avec les CFPPA et le pôle emploi
      Les mairies parfois offre logement pour redynamiser un village, un projet, une épicerie ou une activité

      J’espère t’avoir été un peu utile et bon courage camarade
      Qui cherche , trouve
      Force et honneur
      (https://www.leggett-immo.com/achete...)
      Tout est possible, en mode Agricole, Autonome, Farfelu, Excentrique, ou comme bon vous semble
      Amicalement

       
    • #2951278
      Le 29 avril à 23:16 par Ernst Rhum Malibu ananas
      Ruralité, permaculture, autonomie et vitalité : expériences vécues – (...)

      Investir dans la forêt permet de se constituer un patrimoine tangible, décorrelé des marchés financiers et immobiliers. La diversité des forêts en fait alors un outil de diversification patrimoniale vert et durable
      La forêt est un bon investissement
      J’ai acheté un peu plus d’un hectare de bois 4000€
      On y construit un habitat très facilement
      Mais attention à la législation
      Mais on peut la détourner avec un peu de jugeote
      Enfin moi j’ai pas acheté pour y vivre, mais pour mes gosses

       
    • Je suis agriculteur, j’ai cherché pendant des années à accueillir des personnes qui ont un projet, qui peuvent développer une activité qui serait complémentaire à la mienne, qui pourrait valoriser au mieux des zones sous exploitées. Je n’ai trouvé personne. Tout le monde croit que pour s’installer en campagne il faut investir un terrain, en devenir propriétaire. C’est une erreur (bourgeoise ?), il y a plein de façons d’apporter un plus à un milieu déjà en place. Il y a trop de personnes qui veulent tellement cracher à la gueule des ruraux, qu’ils ne feront rien.

       
    • Je suis agriculteur, j’ai cherché pendant des années à accueillir des personnes qui ont un projet, qui peuvent développer une activité qui serait complémentaire à la mienne, qui pourraient valoriser au mieux des zones sous exploitées. Je n’ai trouvé personne. Tout le monde croit que pour s’installer en campagne il faut investir un terrain, en devenir propriétaire. C’est une erreur (bourgeoise ?), il y a plein de façons d’apporter un plus à un milieu déjà en place. Il y a trop de personnes qui veulent tellement cracher à la gueule des ruraux, qu’ils ne feront rien.

       
    • #2952484

      @giuo
      Je crois que plus de 75 pourcent des installations de néo ruraux sont des échecs
      Mais c’est pas ainsi qu’il faut regarder, c’est les 25%
      Amitié
      Un agriculteur aussi

       
    • Par conséquent, selon toi, il faut être "riche" pour vivre à la campagne ? le gars devrait partir vivre en ville pour faire "fi" et ne pas faire "l’autruche" avec toi et ta masse d’assistés qui attendent l’électricité, chauffage, nourriture de Papa ETAT ? ça sonne un peu jaloux, non ?

       

    • #2949691Le 27 avril à 06:35 par plpoi
      Quand on sait que les campagnes sont en fait encore plus "envahis" d’allogènes de tous les pays du monde orientale, sub-saharien et nord africain




      Je sais pas où tu as vu ça, mais d’après moi, tu ne sais pas de quoi tu parles !!!
      Tu n’as qu’à comparer
      (Je vais te mettre uniquement des villages que je connais, pour pas que tu me dises que je fabule)
      Fabas (31 ), Martisserre (31), Bézéril (32),Frégouville (32), Mauroux (46), Esparsac (82), Lamontjoie (47) pour te donner un bon périmètre d’environ 1h30 autour de ma ferme
      Et les centres villes de Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux,Toulouse, Nice, Grenoble, Nantes, j’en passe et des meilleures
      Et tu verras la différence
      Faudrait pas non plus raconter n’importe quoi
      Que ce soit en terme d’insécurité, d’ethnicité et d’environnement
      Même si ces villages ne sont pas 100% blancos comme dirait Manu la tremblote, on est très loin des centres villes et des banlieues des villes françaises...un peu de sérieux s’il te plaît
      Et pour ce qui est de vivre avec femme et enfants y’a pas photo
      Dans la classe d’un de mes gosses pas un allogène , 0% que du Paul, du Pierre, Agathe, Marie.... Donc faudrait pas non plus fabuler
      Pareil pour mes voisins les plus proches (donc qui touchent ma ferme et mes parcelles de terre) que du français bien blanc dont 95% d’agriculteurs
      Donc je vois vraiment pas de quoi tu parles
      Même s’il y’a c’est vrai de plus en plus d’étrangers et qu’il y a aussi un peu plus d’incidents qu’il y a 15 ou 20 ans, on est très loin d’Aulnay sous Bois (93) Villeurbanne, Vaulx-en-Velin (69), Mirail, Izards, Arnaud Bernard, Farouette (31), la Goutte d’or (75) et même les centres villes comme le Capitole Toulouse, ou le centre ville de Marseille, Aix , Toulon....
      On croirait entendre Daniel Conversano, même s’il faut pas non plus nier l’immigration de masse, la campagne reste encore majoritairement remplie d’indigènes bien blancs
      Raconter n’importe quoi comme ça, tu passes pour un couillon auprès des gens qui y vivent (même s’il doit y avoir des coins de campagne ou la population d’allogènes est énorme a cause de la politique d’un maire et de la commune)
      Tu trouveras évidemment des gens pour te dire que dans leur village y’a trop d’arabes mais tu peux pas comparer Polastron (32) et le quartier de Saint Cyprien a Toulouse
      Cordialement

       
    • @rural
      Merci bien de ton retour de commentaires bien précis pour trouver un coin non pas bien blanc mais surtout bien culturellement tradionnellement français blanc, effectivement !
      Mon commentaire n’était pas une affabulation, il y a une part de la population de zones rurales dont les primo-arrivants n’hésitent pas à occuper le terrain faute de jeunes, et fautes aussi aux communes et mairies de gauche, évidemment plus consensuel envers le clando afghan ou malien que vers le fils de culto qui se barre pour Paris...
      PS : daniel conversation ? qui c’est ? moi pas connaitre.

       
  • Le paradis ou l’enfer ? ces personnes qui vivent en autonomie à la campagne, ça vend du rêve, nous qui n’avons pas une thune pour pouvoir espérer un jour y vivre. J’ai arrêté d’espérer cet avenir, et je m’en porte finalement mieux.
    Ils sont chanceux, je suis heureuse pour eux.
    Je m’adapte à ma situation, en ville, je suis là où mes deux pieds sont, et j’arrête de me lamenter. Je me suis fait mon petit paradis dans ma tête et dans ma petite bulle de paix qu’est mon logement., tant que j’en ai un.
    Je me tourne vers mon coeur et vers dieu. On peut prier partout. Même au milieu du bruit et de la merde... là, c’est même vital !
    Et quand le grand mal viendra, je me tiens prête devant mon Seigneur. Pas d’autre alternative en ce qui me concerne... Paix à tous.

     

    Répondre à ce message

    • Ça n’est en rien du rêve puisque ça ne dispense pas de se retrousser les manches (au contraire), et c’est pour certains une vie possible parmi d’autres.

       
    • Je vous rejoins complètement ! D’ailleurs quand la famine ( et la barbarie ) sera là il n’y aura rien qui ne sera d’un plus grand secours que la prière comme le dit par exemple un hadith du Prophète sur les derniers temps à savoir que les croyants subiront une famille mais la glorification de Dieu leur tiendra lieu de nourriture ....comprenne qui pourra !
      salutations et continuez dans cette voie .

      En la suivant, on ne dévie pas.
      En la priant, on ne désespère pas.
      En pensant à elle, on ne se trompe pas.
      Si elle te tient par la main, tu ne tomberas pas.
      Si elle te protège, tu ne craindras pas.
      Si elle est avec toi, tu es sûr d’arriver au but.
      Marie est cette noble étoile dont les rayons illuminent le monde entier,
      dont la splendeur brille dans les cieux et pénètre les enfers.
      Elle illumine le monde et échauffe les âmes.
      Elle enflamme les vertus et consume les vices.
      Elle brille par ses mérites et éclaire par ses exemples.
      Ô toi qui te vois ballotté au milieu des tempêtes, ne détourne pas les yeux de l’éclat de cet astre si tu ne veux pas sombrer.
      Si les vents de la tentation s’élèvent, si tu rencontres les récifs des tribulations, regarde l’étoile, invoque Marie.
      Si tu es submergé par l’orgueil, l’ambition, le dénigrement et la jalousie, regarde l’étoile, crie Marie.
      Si la colère, l’avarice ou les fantasmes de la chair secouent le navire de ton esprit, regarde Marie.
      Si, accablé par l’énormité de tes crimes, confus de la laideur de ta conscience, effrayé par l’horreur du jugement, tu commences à t’enfoncer dans le gouffre de la tristesse, dans l’abîme du désespoir,
      pense à Marie.
      Que son nom ne quitte pas tes lèvres, qu’il ne quitte pas ton coeur et pour obtenir la faveur de ses prières, n’oublie pas les exemples de sa vie.

      Saint Bernard (1090-1153),
      Sur les gloires de la Vierge Marie,

       
    • #2950211

      Grandissez au lieu de chialer. Ce qu’il vous manque c’est du courage, pas de l’argent. À quoi sert votre foi si elle ne se traduit jamais par le geste ? A décorer votre esprit ? Sortez-vous les doigts c’est tout.

       
    • #2950377

      @adile11
      Désolé je préfère prier dans mes Pyrénées dans la communes de Génos et de Loudenvielle au bord du lac, que dans un appart à Barbès Rochechouart, a la Castellane, à Arnaud-Bernard Toulouse ou place Gabriel Péri a Lyon, spirituellement mon cerveau est plus en paix , dans le calme la nature que dans la grisaille parisienne, le bruit des voitures, des klaxons, les odeurs de pisse dans les rues, la pollution visuelle de tags tout pourris, les incivilités, les mines déconfites de gens aliénés par le stress !!
      Évidemment, on peut toujours rien faire de sa vie, en attendant la fin, prétextant que de toute manière, on va tous un jour mourir (oui c’est écrit sur le contrat , on meurt tous a terme)
      Mais c’est plus difficile de gagner son salut en aillant un projet, que rien foutre et prier
      Heureusement que les bâtisseurs de cathédrales, d’églises, de calvaires, chapelles, cités médiévales n’ont pas tous pensé comme toi

       
    • @Tout est possible
      ......"Évidemment, on peut toujours rien faire de sa vie,"....

      Parce que vous êtes dans l’agitation permanente vous pensez avoir fait quelque chose de votre vie ? La vie sur terre comme disent tous les grands spirituels ( dont je présume que vous n’en avez rien à cirer ) n’est que la chance de se rapprocher de Dieu en obtenant le salut ou la délivrance ( encore des notions qui semblent bien floues pour vous il me semble )

      ...."Mais c’est plus difficile de gagner son salut en aillant un projet, que rien foutre et prier"....

      En ayant un projet oui ! à condition qu’il soit orienté vers le salut et non pour son petit confort perso . Quant à l’assimilation de "prier égale rien foutre" montre tout à fait votre ignorance pitoyable sur le sujet . Allez raconter ça à vos copains peut-être mais pas à ces millions de croyants, mystiques et saints qui ont fait la gloire de la France du passé et surtout pas à saint Bernard qui passait des heures en oraison et qu’on quémandait de toute par pour régler les conflits entre les grands du royaume de France et d’Europe . Dieu guide l’action du croyant si celui ci bien sûr à une autre idée de la prière que la votre .
      Pour finir ça m’a bien fait sourire que tous les bâtisseurs de cathédrales ( tous croyants et initiés comme l’étaient les compagnons ) ne pensaient pas comme moi...Mais bon à plus de 60 ans je suis aguerri car des bêtises j’en ai entendues plus qu’un curé pourrait en bénir....

       
    • @adile11
      Je suis catholique, et pratiquant, et père et époux d’une famille de 7 enfants
      Et chef d’exploitation agricole
      Donc arrête un peu de nous jouer le théologien ,qui a tout mieux saisi que les autres
      Un peu d’humilité camarade, quand tu racontes un peu n’importe quoi, on dirait ces tradis qui donnent des conseils à tout le monde

       
    • #2950985

      @adile11
      Si le sujet avait été sur le gel douche ou sur la durabilité des pneus Michelin, aurais-tu digressé sur la prière, les saints, l’église, la théologie ??
      Non parce que, c’est hallucinant ce don de s’auto écouter parler hors sujet
      Le jour où ,e&r fera un article sur la prière et saint Thomas d’Aquin, j’espère pouvoir faire un commentaire sur la vitalité et les buttes de permaculture
      Et pour info je vois pas ce que vient foutre notre vie personnelle, t’as 60 piges, tu pries beaucoup, on est bien avancé, moi ma femme fait du tricot et du crochet !!!
      @Tout est possible

       
    • @adile11
      Avoir un projet, un but, un travail, une famille, c’est juste un truc normal,pour tous les français jusqu’à il y a moins de 80 ans
      Et il y a 80 ans, pratiquement tous les français étaient catholiques
      Donc je vois pas pourquoi ,tu ne parles que de prières et d’hommes de foi ?
      Il n’y a jamais eu 100% de saints, de moines, curés, bonnes sœurs, d’ermites ... dans la population française, même aux grandes heures de la France et de l’Eglise ?
      En suite, c’est un échange de conseils, moyens, expériences , pas un échange défaitiste sur la fin du monde à attendre !!!
      E&R , Solid’E&R, Soral, KK, la ferme Bourguignonne, les formations, les conférences, le festival, les sections locales... tout ici pousse à se bouger le cul, me semble-t-il !!!!¡ !!!!
      Seulement prier je sais pas si ça n’est pas juste une facilité, une échappatoire, abandonner le combat.....moi j’prie , c’est tout... ouai, ok
      Regarde le travail d’un Maximilien Kolbe et tout ce qu’il a entrepris, un saint Jean Bosco, sainte Germaine de Pibrac qui était bergère, et même plus proche ce qu’a fait Mgr Lefebvre, et encore plus proche l’abbé Chazal en Asie, ou l’abbé Rioult reconstruction d’une église, création d’une maison d’édition... donc je saisis pas bien, ce que tu essaies de nous expliquer ?!?!?!# ?!*
      Si tous les français fonctionnent comme toi , la France, déjà en piteux état (démographie) meurt
      C’est ce genre de pratiques pessimistes, catastrophistes, qui feront disparaitre la France
      Heureusement qu’il y a des gens comme Soral, de Brague, Nicolas Fabre, Laurent paysan bourguignon, Éric Sancery, Mr K, Carmen Daudet, Xavier Poussard, Lucien Cerise, Youssef Hindi, heureusement qu’il y a des E&R, des Strategika, des Faits et Documents, des Dieudonné, des AuBonSens, Alimuddin Usmani, Béa Bach, Fabien Moine, ReinfoCovid, Kokopelli, Biaugerme, Axe de la résistance, Zéon, Anne Laure Bonnel, Christelle Néant...et tant d’autres
      Que beaucoup entreprennent et n’abandonnent pas
      https://www.egaliteetreconciliation...
      .
      https://admin98tidp45.egaliteetreco...
      Entrepreneuriat, retour à la terre, agriculture, autonomie, projets, entraide, école à la maison, naturopathie, etc...
      C’est aussi dire aux gens, on est encore là !!
      On vit ,on est pas mort """"
      Bonne journée

       
    • Croire que la prière seule va te sauver, c’est n’avoir rien pigé au christianisme

       
  • L’humain peut vivre à peu près partout...et après ce n’est qu’une question de choix...A chacun de prendre sa part Colibri. Remettre la spiritualité dans l’ouverture de notre cœur. Jeter vos télévision et poste de radio voir La belle verte de Colline Serault sur Facebook gratos et en reprendre sans limitation. Bises à tous du fond du ❤️ le premier cerceau puis le ventre l’interface c’est le néocortex bye bye

     

    Répondre à ce message

  • Bonjour

    Je cherche un terrain agricole, non constructible, avec "mazet"(cabanon en pierre habitable où a réaménager) dans la vaste région "Occitane"(Gard, Lozère, etc).
    Et le tout pour moins de 20 000 e..
    Utopie peut être.
    Je lance mon ballon...

     

    Répondre à ce message

    • #2950656

      La chambre d’agriculture organise des rencontres (Bott’dating) avec des agriculteurs qui veulent céder leur exploitation agricole
      Vous pouvez vous inscrire il y a des rencontres et des tables rondes
      Prenez contact avec les chambres d’agriculture (je crois que c’est le service Pass Installation qui organise)

       
  • Il y aura le même jour une autre conférence.

    Mystère de tonnerre de Brest.
    Faut-il se réjouir ?

    Bon courage et bonne chance aux organisateurs.

     

    Répondre à ce message