Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Si Macron continue de taper sur les petites gens, il ne finira pas son mandat"

L’économiste Charles Gave avertit Emmanuel Macron sur les conséquences de sa politique...

 

 


 

Vous êtes entrepreneur ou particulier et souhaitez faire partie d’un réseau d’entraide pour faire face à la crise ? Rejoignez Solid’E&R, le premier espace d’annonces du Réseau d’économie solidaire créé par E&R. Pour cela, il vous suffit d’être adhérent de l’association (merci de rentrer votre identifiant et votre mot de passe d’adhérent pour accéder à Solid’E&R) :

L’indépendance est chez Kontre Kulture !

Charles Gave, sur E&R :

La vision du monde macronienne, chez Kontre Kulture :

 






Alerter

60 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • La crise a déjà commencé (mais ne devrait battre son plein qu’aux alentours de 2020-2021).

    Le dernier stade d’évolution du système monétaire actuel commencera par une phase de déflation, avec une baisse de tous les actifs et une nouvelle récession, contre laquelle les banques centrales seront démunies, ayant épuisé toutes leurs marges de manoeuvre. Elle sera bien plus violente qu’en 2009, parce que cette fois les banques centrales et les États perdront toute leur crédibilité auprès des autres acteurs du système économique.

    Elles tenteront alors sans doute, avec les États, des manœuvres désespérées, dont la mise en œuvre ne fera qu’augmenter la panique des opérateurs.

    La mise en place de taux fortement négatifs, qui revient à imposer massivement les épargnants…ce qui ne fera que détruire un peu plus leur confiance et leur envie de consommer.

    Ou bien au contraire une distribution gratuite massive d’argent aux ménages (sorte de « revenu universel » dévoyé, financé uniquement par la planche à billets). Cette fois c’est la valeur de la monnaie-papier qui s’effondrera et provoquera une crise hyperinflationniste (qui est la façon probable par laquelle les compteurs seront « remis à zéro » après la phase déflationniste)..

    Pour sortir de cette crise, un nouveau système monétaire sera nécessaire et une nouvelle monnaie.

    Or, comme c’est le système monétaire mondial, basé sur le dollar, qui va s’effondrer, la nouvelle monnaie sera nécessairement mondiale.

    Et on a déjà une idée de ce que pourrait être cette nouvelle monnaie :

    Si la chute du dollar en tant que monnaie mondiale est extrêmement souhaitable pour les Peuples, il n’en va pas de même de l’avènement des DTS (droits de tirage spéciaux) gérés par les banquiers. Car ce sont précisément les banquiers qui contrôlent d’ores et déjà la grande majorité des monnaies du monde, qui sont à l’origine de l’idée d’une « monnaie mondiale » centralisée dans leurs mains et qui sont les metteurs en scène de la nécessité d’un futur gouvernement mondial oligarchique.

    L’avènement de cette monnaie mondiale DTS-Bancor, a été préparé, confidentiellement, par les principaux propriétaires des banques et leurs affidés, les banquiers centraux, lesquels se réunissent au sein de la BRI sise à Bâle. Tout comme avait été préparé, en son temps, l’avènement de la Federal Reserve (Fed) américaine.

    L’avènement de cette « monnaie mondiale » sera le premier pas institutionnel vers le gouvernement mondial.

     

    Répondre à ce message

    • suite de mon commentaire ci-dessus :

      L’avènement de cette « monnaie mondiale » sera le premier pas institutionnel vers le gouvernement mondial oligarchique.

      Or les oligarques à la manœuvre sont précisément ceux qui ont organisé et profité de toutes les formes que l’esclavagisme a pris ces 400 dernières années. Ils ont aujourd’hui conquis les pouvoirs politiques de la quasi-intégralité des pays du monde par le contrôle qu’ils ont pris sur les monnaies et sur le système économique mondial.

      Pour parfaire et simplifier le processus de domination monétaire, les banquiers-commerçants ont prévu de gérer les échanges internationaux de DTS sous forme exclusivement dématérialisée. Il faut comprendre ici que l’avènement récent des « crypto-monnaies » répond précisément à ce besoin bancaire. 

      Nous nous orientons donc vers une monnaie mondiale dématérialisée qui entraînera la mise en place d’un système totalitaire mondial.

      Ce système disposera d’un moyen de coercition extrême sur les opposants politiques ou religieux, qu’il s’agisse d’individus ou de pays.

      Des perspectives apocalyptiques …certes sauf qu’un grain de sable dans la mécanique ....

       
    • #2044330
      Le 17 septembre à 21:30 par social donc national
      "Si Macron continue de taper sur les petites gens, il ne finira pas son (...)

      Effectivement si le clan oligarchique qui dirige le monde occidental (inutile de le nommer !) ne rencontre aucune opposition de taille les carottes sont cuites. Seulement, derrière la Chine et la Russie il y a un autre clan d’oligarques qui entend a minima obtenir une part du gâteau, voire en obtenir le contrôle... Donc même si la crise mondiale aura bien lieu, pour autant rien n’est fait...

       
  • D’après mes infos Macrounet aurait repéré un troquet près de son boulot actuel. Paraît qu’il y a du taf dans la restauration.

     

    Répondre à ce message

  • #2043741

    Macron a encore frappé... Cette fois sur un chômeur.
    « Je traverse la rue et je vous trouve un emploi. »
    https://www.bfmtv.com/mediaplayer/v...

     

    Répondre à ce message

  • Ces economistes et analystes planent : Macron ne risque rien du tout, quoiqu’il fasse.

     

    Répondre à ce message

  • Non seulement il continuera à taper sur les petites gens, mais en plus il finira son mandat.

    Hein !

     

    Répondre à ce message

  • "Petites gens", personne "lambda"... des insultes et du mépris pour le peuple que lui même utilise pour se qualifier. Mérite-t-il ce mépris ?

     

    Répondre à ce message

    • #2043917

      Il est curieux de constater par ailleurs que les "petites gens" sont la plupart du temps plus grands et mieux développés que leurs misérables dirigeants. On dit que les pauvres sont en général plus petits, les riches plus grands (de taille). Ce fut vrai, mais des petits mal foutus ont délogé les grands bien faits. Ceux-sont devenus de "petites gens" et les autres, subitement, "l’élite".
      Sarközy, Hollande, Macron, leurs conseillers de l’ombre, nombre de leurs sous-fifres gavés : des gens petits, souvent replets... pour cause de génétique abîmée, ou parce qu’ils n’ont jamais travaillé, parfois de père en fils.
      Macron vient de conseiller à un horticulteur (vrai métier), au chômage, de chercher du travail à la plonge de restaurants parisiens. Ne connaissant rien à rien, Emmanuel, pourtant bien intentionné, ne peut conseiller que ce qu’il a vu dans son monde de larbins, et ce qui reste comme emplois : du travail servile et sans intérêt.
      Ne dit-on pas "corvéable à merci" lorsqu’un peuple ou un individu tombe dans l’esclavage ?
      Cependant, même ces corvées seraient accomplies par les "petites gens" si elles étaient assez rémunérées pour qu’ils puissent en vivre. Or ce n’est pas le cas, la concurrence migrants maintenant les salaires bas et les prix de l’espace logement élevés.
      Le conseil en retrour de madame Paule Emploi à Macron d’ici peu : vu le CV, nous ne voyons pour votre recyclage que des métiers dans la restauration de masse. Non, pas ça ? Après tout, il suffit de traverser la rue à Montparnasse. Je vous trouve bien flemmard !

       
  • On disait la même chose d’Hollande. Macron, non seulement il finira son mandat mais il sera réélu face à la menace extrémiste.

     

    Répondre à ce message

  • Non seulement il finira son mandat, mais il est tout à fait possible qu’il soit réélu en fonction de qui sera devant lui au second tour....

     

    Répondre à ce message

    • #2044464

      S’il continue comme il est parti, il y a peu de chance pour qu’il emporte les prochaines élections. Macron est un tremplin vers l’extrême droite...En ce sens qu’il est plus à droite que Sarkozy a pu l’être, bien qu’il s’en défende et prétende être ni de droite, ni de gauche... !

       
  • Avec les 30 secondes de mémoire que possèdent les Français. Il pourra se reconvertir ad vitam æternam. Dans le domaine qu’il désire.

     

    Répondre à ce message

  • Ce qui caractérise l’étape historique dans laquelle nous nous trouvons, c’est que le fait de savoir (les sources d’informations n’ont jamais été aussi nombreuses et diverses) n’a jamais conduit à la remise en cause des institutions et des hommes qui les servent. Et si on y regarde de plus près, cela a même pour conséquence le soutien aliéné de la masse pour ses oppresseurs. Ce constat cruel mais réel, est une donnée cardinale qui caractérise notre époque post moderne.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents