Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Solidarité communautaire : Goldnadel défend Finkielkraut sur l’inceste dans l’affaire Duhamel

Invité à commenter l’affaire Duhamel en direct à la télévision, l’avocat a pris la défense d’Alain Finkielkraut, jugeant que ce n’était « pas la même chose de sodomiser un petit enfant de trois ans que de faire une fellation à quelqu’un de 16 ans ».

 

Cliquez sur l’image pour visionner la vidéo :

 

L’avocat Gilles-William Goldnadel a comparé le 14 avril sur CNews la gravité des atteintes sexuelles sur les mineurs dans une démonstration qui a suscité l’indignation du présentateur Pascal Praud, et n’a pas manqué de faire polémique sur les réseaux sociaux.

La discussion portait sur les aveux d’Olivier Duhamel, qui a reconnu les faits d’inceste sur son beau-fils dans les années 80 alors que ce dernier avait entre 13 (selon le témoignage de Camille Kouchner, auteur du livre La Familia grande) et 15 ans (selon l’acte d’accusation relayé par plusieurs médias). C’est alors que Gilles-William Goldnadel a fait référence au renvoi d’Alain Finkielkraut de la chaîne LCI en janvier. Le philosophe avait déploré qu’on ne puisse, selon lui, pas poser la question sans déclencher une polémique, de savoir s’il n’y avait pas eu « une forme de réciprocité » sexuelle entre l’adolescent et le politologue.

« Et alors ? D’abord on parle d’un adolescent, ce n’est pas la même chose et en plus, même pour spécifier le crime, il faut savoir s’il y a eu consentement ou non », avait rétorqué l’académicien lorsque David Pujadas lui avait fait remarquer que la victime présumée était « un enfant de 14 ans » au moment des faits.

« D’abord je n’ai pas un mot à retirer de ce qu’a dit Finkielkraut », a débuté l’avocat. « À l’époque il [Alain Finkielkraut] avait même fait scandale [...] il ne l’avait pas dit comme ça mais moi je le dis comme ça : ça n’est pas la même chose de sodomiser un petit enfant de trois ans que de faire un fellation à quelqu’un de 16 ans », a-t-il renchérit avant de se faire interrompre par l’animateur Pascal Praud lui rétorquant que ce type de considération était « insupportable ».

Rapidement mis en ligne, l’extrait a fait réagir sur les réseaux sociaux.

Dans un autre passage de l’émission relayé sur les réseaux sociaux, on peut voir que l’avocat a haussé le ton pour défendre sa position.

 

Le pétage de plomb de Gilles-William :

 

« Mais c’est pas possible vous ne comprenez pas que c’est pas la même chose ? Et que je condamnerais l’un à quatre ans et l’autre à 20 ans », a hurlé l’avocat, arguant que beaucoup de téléspectateurs comprenaient ses propos.

« Ça fait trois fois que vous faites mon procès en expliquant que je crache sur la victime alors que je suis ravi qu’Olivier Duhamel soit condamné à la mort civile », a-t-il renchéri plus loin. « Je n’ai pas de leçon à recevoir là dessus, je ne suis pas le complice des pédophiles », a-t-il encore déclaré.

La polémique soulevée en janvier par les propos d’Alain Finkielkraut avait été d’autant plus forte qu’il avait déjà fait scandale plus d’une décennie auparavant pour son soutien à Roman Polanski. En 2009 alors que le réalisateur risquait une extradition aux États-Unis où il était poursuivi pour avoir drogué et violé l’actrice Samantha Geimer, 13 ans à l’époque (en 1977), le philosophe avait estimé sur France Inter que ce dernier n’était pas un pédophile et que sa victime présumée « n’était pas une fillette, une petite fille, une enfant, au moment des faits ». Il avait notamment fait valoir pour étayer ses propos qu’elle avait posé « dénudée pour "Vogue Hommes" ».

Ces propos lui sont encore régulièrement reprochés de nos jours, comme en témoigne un violent débat survenu avec la militante féministe Caroline de Haas sur LCI en 2019 sur cette question.

 

 

Rendez-vous sur la page de paiement direct (à partir de 3 €) !

(cliquez sur l’image)

Après votre achat, cliquez sur « Mon compte » en haut à droite du site Kontre Kulture puis sélectionnez l’onglet « Mes VOD ».

 

Ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

64 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Je ne suis pas sioniste comme Goldnadel, mais ici et sur ce point précis, il a raison sur toute la ligne.
    Il y a bel et bien un monde entre les différentes manifestations de ce qui est mis absurdement et à tort dans le même sac, sous le nom fourre-tout et passe-partout commode, de PEDOPHILIE.
    C’est ainsi qu’en Floride, j’ai vu un rabbin de Boynton-Beach, être condamné à 7 ans fermes pour incitation à la débauche d’un mineur, à cause de ses échanges partagés sur internet, avec un vrai "mineur" masculin de 16 ans.
    Lors de leur premier RV, il y a eu arrestation du rabbin sur les lieux du RV, avant-même qu’il y ait eu contact visuel effectif des 2 protagonistes. Le jeune n’était pourtant pas complice du guet-apens. Techniquement il y avait pédophilie, selon la loi en Floride.
    Etant très habitué aux sorties hystériques des membres de la "Communauté Organisée", je trouve ici Goldnadel trop théâtral, cabotin et un peu agaçant à employer la technique de la "grosse colère" même si elle est très efficace. Pascal Praud l’a cependant bien cherché. D’ailleurs, n’ayant pas d’arguments, il en est réduit à se coucher.

     

    Répondre à ce message

    • GWG a raison de parler de gradation, puisque c’est l’objet même des tribunaux. Autrement la sanction deviendrait automatique et réglée au niveau administratif.

      Praud n’est et ne sera jamais une lumière, et c’est probablement dans l’oreillette qu’on lui a gentiment conseillé de faire téchouva à la fin de l’émission. Il me semble qu’il n’est pas chômeur deux fois, ce qui lui confère probablement cette souplesse si particulière !

       
    • Je ne crois pas pour ma part que P. Praud se couche par défaut d’arguments mais plutôt parce qu’il a en face de lui un membre de la communauté qui fait un gros caca nerveux et devant lequel il s’allonge. Pour le reste, je ne vois pas la pertinence qu’il y a à donner un exemple qui n’a rien à voir. On parle d’un mec qui suçait (a minima donc) un gamin dont il était ... le beau-père !!! Donc le baratin du « il y a pire » du petit Gilou c’est n’importe quoi ! On a envie de lui dire « Et alors ? Pourquoi ce besoin de relativiser en évoquant pire comme si l’on ne pouvait juger la chose en elle-même ? Sans parler d’autres interrogations qui se posent et notamment par rapport à ce type de réaction hystérique sur un tel sujet. C’est au minimum étonnant.

       
  • Quand on a la certitude d’avoir le pouvoir et le contrôle d’un pays, comme la France, ils(profond POUVOIR) vocifèrent, condamnent et apostrophent tout en pleurnichant sans que personne ne branche...ah ! si c’était un gentil, le représentant du vrais pouvoir aurait une autre attitude, du genre, taisez-vous !!! Je ne vous laisserais pas dire ça sur "mon plateau"...l’occupation suit sont cours.

     

    Répondre à ce message

  • Très sûr de lui-même et dominateur, GWG.
    Praud se recroqueville et se soumet ; on l’a vu menacer de virer du plateau des invités ou des chroniqueurs pour bien moins que cela.

     

    Répondre à ce message

  • on aura tous remarqué à quel point pascal praud s’écrase et reste très gentil face à goldnadel alors qu’on a vu praud plus combatif que ça....

     

    Répondre à ce message

  • Oula ! Il est pas tranquille ! Doit avoir quelque chose à se reprocher le gars...

     

    Répondre à ce message

  • Ce n’est pas la première fois que CNews ne met pas certaines émissions en replay, c’est la cas de l’heure des pros2 du 14 avril ou Goldy se fâche, et c’est arrivé aussi avec Zemmour sur l’immigration. La censure règne aussi sur CNews.

     

    Répondre à ce message

  • pas la même chose de sodomiser un petit enfant de trois ans que de faire une fellation à quelqu’un de 16 ans
    La sémantique a de l’importance
    pas la même chose de sodomiser un petit enfant de trois ans que de faire une fellation à son propre enfant de 16 ans
    Elle est là aussi l’échelle de valeur mon cher avocat
    Puis-je baiser, sucer, sodomiser, mon propre enfant, sous mon toit où vivent, mon épouse et mes autres enfants ?
    Est-ce moral, même s’il est consentant ?
    Est-ce que ma morale, accepte que je baise mon fils ?
    Mon pauvre Gilles (Poire de Lavement) William

     

    Répondre à ce message

    • La morale est une chose, la loi en est une autre.
      Si la loi interdit un comportement, peu importe que votre morale l’accepte, vous serez poursuivi ( c’est le cas de la pédohilie)
      Si la loi autorise un comportement ( p.ex avortement ou euthanasie peut-être un jour...), vous ne serez pas poursuivi mais si votre morale vous empêche d’y recourir, aucun problème, vous êtes libre.
      Le problème ici est que Finky n’est qu’un philosophe et qu’il s’aventure sur le terrain du droit. En ce sens GWD a raison : pour un juriste, le cas de l’enfant de 3 ans est différent de celui de 16...

       
    • à Marc
      et donc la loi autorise des fellations entre père et enfants ?
      Et la morale aussi ?
      Dans quel monde tu vis ?

       
    • @Triste Sire : je te rassure, mon monde et ma morale réprouvent totalement les deux actes.
      D’autre part, je ne suis pas du tout fan ni de Finky, ni de GWD mais il faut leur reconnaitre un certain niveau intellectuel.
      Là où ils ont raison c’est que l’analyse rigoureuse des faits qui doit être faite dans le cadre judiciaire permettra au ministère public de préparer son réquisitoire et au juge de trancher sur la culpabilité et la peine. A cet égard, pénétration et fellation sont des choses différentes et l’âge de la victime a également une importance. Rien à voir avec ma morale ou la tienne.

       
  • Goldnadel est l’avocat de Ulcan, pour moi tout est dit

     

    Répondre à ce message

  • La "communauté organisée" donne à penser qu’ elle semble devenir nerveuse...schutzpah ? inquiétude ? l’ avenir nous le dira....

     

    Répondre à ce message

  • Certains ont une vision drôlement transparente de l’occultisme, ce qui est un non sens absolu par définition mdr

    Bref, beaucoup moins concernant "La Maison des Rothschild" réalisé à Hollywood en 1933 ou le binôme Disney/Goebbels en 1937 ;)

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents