Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Sonde Voyager : en route vers l’infini

Parce qu’Arte ne produit pas que de la propagande.

 

Ne manquez pas, sur E&R :

 






Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2629970
    Le 30 décembre 2020 à 20:14 par Julio
    Sonde Voyager : en route vers l’infini

    Avertissement :
    Je suis un dangereux conspirationiste.
    Ceci précisé , qqun pourrait-il m’expliquer comment un système pressurisé (atmosphère) , peut coexister avec le vide absolu de l’Espace sans barrière entre les deux ?

     

    Répondre à ce message

    • #2630018
      Le Décembre 2020 à 21:17 par Professeur Tournedos
      Sonde Voyager : en route vers l’infini

      Élements de réponse, dans la limite de mes connaissances scientifiques d’amateur, également vilain conspirationniste :-) : la transition entre notre environnement et l’espace se fait progressivement, par couches et gradients, contenant des éléments chimiques différents, de pression différente, etc. Le gravité terrestre maintient ces couches autour de la Terre. Plus on s’en éloigne, autrement dit plus on prend de l’altitude, moins la matière est retenue, donc moins dense.
      La pression indiquée par un baromètre est le poids d’une colonne d’air. Grimpez un peu avec ce baromètre, la colonne d’air située au-dessus est moins lourde, etc.

       
    • #2630027
      Le Décembre 2020 à 21:31 par NoHope
      Sonde Voyager : en route vers l’infini

      L’atmosphère est pressurée par l’action de la gravité sur elle. Il y a plus de pression au niveau du sol, puis de moins en moins quand on monte en altitude. Du coup, il fait aussi beaucoup plus froid là-haut. Un avion de ligne vole avec une température extérieure de -54°C environ à 12km, ce qui explique la trainée blanche laissée derrière lui quand l’air chaud expulsée se retrouve instantanément transformée en glace !

      Pour la barrière, elle n’est pas soudaine, mais hyper progressive. A 700km d’altitude, au niveau de l’ISS, il y a encore de l’air. Très peu, mais encore assez pour que le frottement sur l’ISS oblige cette dernière à pousser un peu les réacteurs ioniques de temps en temps pour reprendre la vitesse perdue. Sinon elle retomberait sur la terre.

      Si on n’avait pas le champ magnétique terrestre pour dévier le rayonnement solaire, cela fait belle lurette que la terre n’aurait plus d’atmosphère, ni de vie d’ailleurs. Il n’y a qu’à observer la lune pour comprendre.

       
    • #2630979
      Le 1er janvier à 13:31 par versus
      Sonde Voyager : en route vers l’infini

      Avertissement :
      Je suis un dangereux prof de physique.

      La planète n’est pas "pressurisée", ça pourrait amener à penser que le système est fermé, ce qui n’est pas le cas. Ce que l’on appelle "pression atmosphérique" c’est la force pressante exercée par les molécules qui composent l’air.
      Cette force pressante (dirigée vers le centre de la planète) est le résultat de la gravité de la Terre appliquée à tout corps possédant une masse (G = m . g), dans notre cas les molécules d’air.

      Bien que la masse des molécules soit faible, c’est leur nombre qui joue. Il faut comprendre que nous sommes "fait" pour ne pas nous rendre compte de cette pression dans la vie de tous les jours, peau élastique etc. Une bonne façon de se rendre compte de ce phénomène est simplement d’aller à la mer ou à la piscine.

      En effet, plus on descend en profondeur, plus la quantité d’eau au dessus de nous exerce une pression sur nos tympans. Et, plus on descend, plus ça fait mal : simple à comprendre.

      Dans l’air, qui est un fluide gazeux, c’est pareil ! Nous sommes tout au fond et nous avons une hauteur d’air d’approximativement 500 km (si on compte la dernière couche ; l’ionosphère).

      La preuve ? Lorsque l’on monte en altitude (montagne, avion, etc) la douleurs au niveau des tympan ressemble à celle dans l’eau. C’est le même principe mais ici, c’est une dépressurisation : la pression diminue car la quantité de molécule diminue.

      Pourquoi quantité de molécule d’air diminue ? Car plus on se rapproche du centre de la Terre, plus la gravité est importante. L’inverse est tout aussi vrai. Plus on s’éloigne du centre de la Terre, plus la gravité diminue. C’est la gravité et elle seule qui permet au gaz de rester autour de la planète. Tout ceci c’est mesurable et vérifiable avec des expériences très simples et faisables à la maison. On le fait même à l’école...

      La deuxième chose qui "maintient" cette couche de gaz autour de la planète c’est la couche d’ozone. L’ozone, c’est O3, donc de l’oxygène qui a gagné assez d’énergie pour faire une troisième liaison (ce que nous inspirons c’est O2). Cette énergie est donnée par le soleil. C’est pour cela que cette "couche" se situe plus ou moins à ce que l’on pourrait vulgairement appeler une "extrémité, mais impossible de délimiter un gaz évidemment.

      Cette épaisseur de gaz empêche les rayons nocifs du soleil (ultraviolet) de dissiper les autres gaz autour de la Terre (je simplifie). Mars n’a pas eu cette chance...

       
    • #2631190
      Le 1er janvier à 17:34 par Corneüs
      Sonde Voyager : en route vers l’infini

      Ah la fameuse force magique, toujours écrite en formule mais jamais observée dans le réel.
      Je rappelle que les mathématiques sont un langage, et comme tout autre langage il peut être dévoyé. Les maths ne sont pas une science empirique.

      Moi aussi j’ai une question à la con pour les profs en cartons :
      Comment cette fameuse force que serait la "gravité" arrive à maintenir 300 milliards de milliards de tonnes d’eau à la surface d’une boule qui tournerait sur elle-même à 1600 km/h, (pareil, toujours écrit et décrit mais jamais observé ni ressenti), quand en même temps elle autorise la plus petite des puces à faire un saut ou le papillon à prendre son envol ?
      Elle est où la force là ?

       
    • #2632039
      Le 2 janvier à 18:07 par Versus
      Sonde Voyager : en route vers l’infini

      @ Corneus

      Je pourrais évidemment vous répondre aussi explicitement que précédemment mais je n’ai pas de temps a perdre avec vous à ce propos et ce, pour plusieurs raisons.

      1) Quoi que je puisse essayer de vous expliquer vous ne nierez tout en bloc.
      2) Si vous en êtes arrivés à devenir négationniste à propos de la gravité et du fonctionnement des mathématiques, je doute sincèrement de vos capacités cognitives pour éventuellement comprendre ce que je pourrais vous dire.
      3) Le fait que vous le qualifiez d’emblée de "prof en carton" montre votre discrédit à mon égard du coup, encore une fois, quoi que je dise, ce sera faux.

      Je n’ai pas l’énergie et le temps de rattraper 200 ans de sciences. Restez au moyen âge si ça voulait s aide dans la vie, demeurrez négationniste à propos de la sciences si ça vous permet de vous sentir mieux dans votre réalité.

      Malgré votre mépris je vous souhaite quand même de joyeuses fêtes, les soirées doivent êtres plutôt drôles avec vous à table ;)

      (Je ne remettais plus les pieds sur cet article donc ne vous donnez pas la peine d’écrire une réponse que je ne lirai pas ici)

       
    • #2632251
      Le 2 janvier à 22:58 par Jean-Charles
      Sonde Voyager : en route vers l’infini

      qqun pourrait-il m’expliquer comment un système pressurisé (atmosphère) , peut coexister avec le vide absolu de l’Espace sans barrière entre les deux



      Fais couler un gros bain très chaud. Laisse reposer une heure. Quand tu reviens, observe que l’eau du fond de la baignoire est presque froide, alors que l’eau en surface est encore très chaude.

      Comment expliquer que de l’eau très froide (en bas) puisse coexister avec de l’eau très chaude (en haut) sans barrière entre les deux ?

      Ta question et ma question ont presque exactement la même réponse.

       
  • #2630091
    Le 30 décembre 2020 à 23:05 par gimo
    Sonde Voyager : en route vers l’infini

    Horreur, on a envoyé un dessin sexiste au-delà du système solaire, qu’est-ce l’Univers va penser de nous ?...

     

    Répondre à ce message

  • #2630119
    Le 31 décembre 2020 à 00:25 par le joueur de go
    Sonde Voyager : en route vers l’infini

    Le cosmos !
    Le cosmos est infini.Infini !
    Aux confins de l’Univers,à des dizaines,des milliers,que dis-je,à des millions d’années lumière,partant dans toutes les directions,le ballet des étoiles et des galaxies,des nébuleuses,des trous noirs,des pulsars qui s’éloignent,nous fait nous interroger sur l’Etre Suprême et sur la condition humaine.
    Chacune de ces galaxies contient des millions d’étoiles,et les galaxies se comptent par millions ou par milliards dans l’infiniment grand.Aussi y-a-t-il plus d’étoiles que de grains de sable sur cette Terre.Malgré tous les efforts d’imaginations,on se rend compte que la Création nous dépasse complètement.
    Et si maintenant,parmi ces milliards et ces milliards d’étoiles,on prenait un grain de sable,au hasard,la Terre par exemple,et qu’on le mettait sous un microscope,on pourrait se rendre compte qu’il grouille d’êtres que nous appelons les humains.
    Et il y a des humains qui pensent que l’Etre Suprême,les regarde,oui,eux,tout particulièrement eux.
    Non seulement,ils se sentent observés par Lui,mais de plus,ils osent Le faire parler,ils prétendent même savoir ce qu’Il veut.
    La condition humaine et le cosmos,le cosmos et l’infini,l’infini et l’Etre Suprême...
    Allez,pas de panique,c’était pour rire.

     

    Répondre à ce message

    • #2630673
      Le Décembre 2020 à 21:47 par Pierre-Marie
      Sonde Voyager : en route vers l’infini

      Ce genre de commentaire ça me donne envie de bouffer du cassoulet. Si tu veux entendre Dieu soit tu tends l’oreille, soit tu lis les évangiles.

       
  • #2630729
    Le 31 décembre 2020 à 23:31 par PimPamPoum
    Sonde Voyager : en route vers l’infini

    Interressant, les sous-marins sont envieux de connaitre la technologie d’ISS qui permet de rester en profondeur depuis tant d’année sans remonter à la "surface"...

     

    Répondre à ce message

  • #2630754
    Le 1er janvier à 00:28 par De Sparte
    Sonde Voyager : en route vers l’infini

    An admettant que la Terre soit de forme sphérique. Comme je suis jamais allé dans " l’espace " pour le vérifier de mes yeux, je reste sceptique. Enfin, je suppose qu’à la mort de nôtre véhicule sur cette Terre, tout nous sera révélé en fonction de nos actes passés.

     

    Répondre à ce message

  • #2630802
    Le 1er janvier à 04:56 par Lérins
    Sonde Voyager : en route vers l’infini

    Très beau film, je me suis régalé : merci E&R, je n’ai pas la télé, sans vous je serais passé à côté. Et toutes ces avancées, en quelques décennies, ça donne le vertige.

    Que dirait Archimède, que diraient Galilée et Copernic, que dirait Newton devant les écrans, et les photos transmises par Hubble ? Rien que d’imaginer la scène, on en a des frissons ! oh ! comme je voudrais les voir ébahis, tombant presque en syncope, en essayant de recoller tout ça avec la représentation du monde de leur époque !

     

    Répondre à ce message

  • #2630956
    Le 1er janvier à 13:11 par Philippe
    Sonde Voyager : en route vers l’infini

    Pourquoi ai-je un énorme doute vis à vis de tout cela ?

     

    Répondre à ce message

  • #2631542
    Le 1er janvier à 23:26 par Jordan
    Sonde Voyager : en route vers l’infini

    Bonjour, bien que ce documentaire soit très intéressant et qu’il m’est émerveillé, je me demande comment est ce possible que ce soit toujours les américains qui "partent à la conquête de l’espace" ?
    C’est quand même d’un intérêt suffisant pour que les nations se livrent à une "guerre des étoiles" ?!
    Si quelqu’un à une piste...

     

    Répondre à ce message

    • #2632044
      Le 2 janvier à 18:10 par Desperados
      Sonde Voyager : en route vers l’infini

      Bonjour. Je t’invite à consulter les archives de la conquête spatial Russe, Européenne, Japonaise, Chinoise (plus récente il faut l’avouer) entre autre et tu te rendras vite compte que les USA ne sont pas les seuls dans "le game" comme on le dit vulgairement dans ce monde à la dérive.

       
  • #2632167
    Le 2 janvier à 20:53 par Nordicistoïde
    Sonde Voyager : en route vers l’infini

    La magie du vide spatial, merci à tous nos scientifique de nous faire réver...https://www.youtube.com/watch?v=bB-...

     

    Répondre à ce message

  • #2632308
    Le 3 janvier à 00:43 par Desperados
    Sonde Voyager : en route vers l’infini

    Bien entendu, pas un mots sur Alexandre Chargueï devenu plus tard Yuri Kondratyuk sans qui toute cette épopée n’aurais probablement jamais eu lieu. Il est le premier à avoir théorisé sur papier (vers les années 20) la possibilité d’utiliser des corps céleste pour permettre l’accélération d’engins spatiaux sans utilisation de carburant (effet de fronde gravitationnelle).

    Pour l’épopée des sondes Voyager je vous recommande ce documentaire (on y parle de Kondratyuk dès le début et de mon affirmation après 8 minutes) :

    https://www.youtube.com/watch?v=cvbjZqlufB8

    Ce documentaire est bien meilleurs, moins partisan et surtout moins bling-bling sauce Hollywoodienne que ce piètre « copier/coller » de la chaîne National Géographique qui, sous prétexte de « documentaires scientifiques », nous sert une soupe peu instructive et surtout assaisonnée d’une bonne grosse dose de propagande !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents