Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Stéphane Édouard préfère un débat Soral/Zemmour à un débat Asselineau/Zemmour

 

Pour un débat Soral/Zemmour !

(Cliquez sur l’image)

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • il n’ y aura pas de débat éric Vs alain...en tout cas, c’ est pas pour l’ instant au programme de la matrice !
    si, plus tard une mise en scène officielle sacrifiait à l’ utile d’ introniser Soral comme repoussoir...pourquoi pas.
    en attendant, officiellement : il n’ y a pas d’ autre $ionisme que le nationalisme israélien....donc les constructions Soraliennes sont et resteront du délire antisémite infondé et haineux, tant que les dociles fonctionnaires et en particulier les magistrats bénéficieront du "régime spécial compas-équerre-boulettes" !
    je suis sûr que Zemmour prendrait le plus grand grand plaisir à débattre de la France et de l’ avenir de ses communautés avec Soral...mais le système ne le permettra pas.
    (dans l’ année suivant la prochaine élection, où, sur 1 média indépendant peut être)
    quel intérêt éric aurait à défier le système dans événement aussi subversif ?

     

    Répondre à ce message

  • Oui mais le débat Soral/Zemmour c’est comme un vœu pieux, il n’aura jamais lieu. Si un tel débat pouvait avoir lieu sur les grands médias il n’y aurait tout simplement plus de Zemmour en France !

    Je suis curieux de voir si ils vont rééditer l’expérience d’un tel débat avec Asselineau. Car il est bien évident que ce débat a eu lieu parce qu’ils ont pensé qu’Asselineau pourrait servir de faire-valoir à Zemmour...hors je trouve qu’Asselineau s’en est plutôt bien sorti face l’excellent sophiste Zemmour alors que contrairement à ce dernier Asselineau a d’énormes contraintes à surmonter : certains sophismes asséner de manière lapidaire ne peuvent pas être démontés en une simple réponse de quelques secondes comme c’est le cas dans le cadre d’un tel débat...le danger permanent au moindre faux pas de se voir jeter l’anathème du fascisme, de prôner l’isolation de la France du reste du monde... ou à l’inverse d’être un mollasson pro-immigrationniste...
    Donc face à ces contraintes Asselineau s’en est plutôt bien sorti et je ne pense pas qu’il a été perçu comme ridicule par la majorité des gens...donc curieux de voir si l’expérience sera rééditée !

     

    Répondre à ce message

  • Cette vidéo révèle un problème fondamental qui n’a rien à voir avec le débat, ni même avec Asselineau ou Zemmour.

    A partir du moment où le soucis principal du téléspectateur est de regarder une joute verbale c’est-à-dire un spectacle (et de vulgairement compter les points), il est couru d’avance que son affection ira vers les tournures saillantes et les postures arrogantes. Une telle position c’est se borner à ne jamais rien retirer d’autres des discussions en général que la sonorité des mots et aussi pourquoi il ne soit jamais nécessaire qu’elles concourent au triomphe de quelque vérité que ce soit.

    Pour les esprits qui s’endorment aux premières notes de l’air du temps, aucun argument ne sera jamais assez valable. Pour les autres, il suffira de démontrer que Zemmour a fait en sorte qu’Asselineau singe sa logorrhée en lui envoyant dès le début des piques ad hominem. Il faut toujours se méfier des personnes qui cassent le rythme d’un débat en s’apesantissant sur leur prétendue satisfaction que ce débat ait enfin lieu avant de vous faire passer pour un vieux croûton nostalgique de la France à Papa niant ainsi le fait que votre parti compte une dynamique bien plus jeune que ce qu’il laisse ainsi entendre, avant de vous noyer sous un marasme d’arguments de fuites prétextant que les problèmes sont internationaux (sans expliquer pourquoi) puis bifurquant rapidement sur une spécificité national de système social mal géré. Après la parodie caricaturale de Pasqua, le ton était ainsi donné, et Asselineau ne va faire que singer du Zemmour avec bien moins de succès que ce dernier. C’est la raison pour laquelle il se met à l’attaquer en essayant de le noyer sous un amas d’arguments qui finiront par le rendre inaudible pour le plus grand plaisir d’un Zemmour qui en réalité n’avait rien à dit, jusqu’à la maladroite métaphore de la corrida (Olé !).

    Zemmour n’ayant jamais vu une seule des vidéos de 5h qui ont rendu célèbre Asselineau et n’ayant qu’une vision caricaturale de ce dernier, s’est réjoui d’insister sur la question identitaire, prouvant au passage que son interlocuteur n’était pas le nostalgique qu’il avait décrit en introduction. N’est-ce pas ironique ? Mais combien de personnes sont aujourd’hui capable de déceler de telles subtilités dans un débat lorsque la priorité est de compter les "punchlines" ?

     

    Répondre à ce message

  • Un peu trop "intello"

    " Se vantant d’être sages, ils sont devenus fous " dira Paul

     

    Répondre à ce message

  • Le prisme de ce Monsieur Edouard est très particulier en terme d’objectivité analytique.
    Curieusement, après écoute du-dit débat, j’ai juste constaté l’inverse, du moins, la grosse arnaque, traquenard habituel pour faire mousser ou démousser ceci ou cela.
    C’est toujours le même scénar, voir la vidéo de Mozinor qui, sur un ton humoristique montre juste pourquoi le cinéma aujourd’hui sert seulement de propagande massive.

    Premièrement, je ne vois pas a quel moment Eric Zemmour est vainqueur ?
    Si c’est pour les coups bas lorsque la vacuité de sa propagande en faveur de continuité de ce système mortifère se fait ressentir, cela de donne pas lieu à une quelquonque victoire.
    Si c’est pour l’aide qu’il recoit de la part d’une femme journaliste pour renforcer sa faiblesse argumentaire monomaniaque concernant l’immigration, cela ne donne pas lieu non plus à une victoire.
    Si c’est pour sa consciente et évidente occultation qu’en 2005 la réponse négative des Français au référendum,concernant leur acceptation de faire partie de l’union européenne a été violée, encore moins une victoire.
    Si c’est pour avoir souligné que dans un système politique vérouillé comme il l’est aujourd’hui, aucune idée contraire au programme mondialiste n’est permise, mais qu’à titre de consolation on te donne quand même 1% des voix pour que les Francais aient l’air d’avoir une opposition à la machine à laver les cerveaux qu’est la pseudo majorité, pas plus.
    En fait le discours constant, comme tu dis, de François Asselineau concernant la souveraineté en primo-combat pour pouvoir opérer sur les problèmes qui sont devenus internes avant ou après 1973, est simplement innoposable. Un contrat, c’est déjà avant de la consuler, une decision de la justice.
    Lorsque l’on signe un contrat, que celui-ci s’est révèlé être trafiqué, celui qui en est l’auteur à beau jouer du violon ensuite, gnagnagni, gnagnagna, l’immigration, le voile, la perte d’identité, qu’est-ce que la France, etc... le contrat était trafiqué, point barre.

    Au lieu de faire des vidéos pour faire de la publicité sur ton bureau, ce qui te ridiculise plus qu’autre chose, avec ton tourne disque sous plexiglass, tu pourrai essayer de regarder ce débat sous un l’angle démanipulatoire ou désublimisé et tampis si ce sont des mots foireux.
    Mais où va-t-on ?

     

    Répondre à ce message

  • Plutôt sympathisante du frexiteur, il faut reconnaître que l’Asselineau montre là qu’il n’a pas la carrure d’un hypothétique futur chef d’état. Brillant, d’un niveau de culture rare, possédant une mémoire phénoménale, bien élevé, il n’empêche que le frexiteur ne sait pas débattre. Ce n’est pas étonnant car Asselineau est surtout un excellent prof, pas un tribun ni un "galvanisateur" de peuple.

    La France à besoin d’urgence d’un Homme d’Etat de stature, pas d’un prof, fut-il super bon pédagogue. C’est ça la grande faiblesse d’Asselineau. L’autre handicap du bonhomme c’est quand on lui fait savoir qu’il s’est ramassé, son équipe de communication (on s’interroge sur ses compétences...) répond toujours que son leader est bon et que c’est juste nous qui n’avons pas compris ce qu’il vise...

    Dans ce débat c’est indiscutablement Zemmour qui prouve qu’il est meilleur. Tant pis pour FA...

     

    Répondre à ce message

  • #2333367

    Je vous conseil de regarder un documentaire sur les suricates !
    Il ont toujours un "désigné" debout sur ses pattes arrières pour faire le gué et surveiller l’arrivé éventuelle d"un danger oar es petit cris aigus et stridents !
    Zemmour est comme cette bestiole, mais lui il ne surveille que les musulmans jamais les sionistes qui détruise le tissu social la souveraineté et l’économie de ce pays !

     

    Répondre à ce message

  • Face à Zemmour, il y a toujours des faire valoir.

     

    Répondre à ce message

  • Je ne comprends pas les Francais, on voix plus souvent ce petit con (zemmour) que le president Francais pourquoi ? ce qu’il dit est ennuyant une sale gueule obnoxious.

     

    Répondre à ce message

  • Il est taquin Stéphane Édouard, je suis sûr qu’il connait lui aussi très bien le résultat d’un tel affrontement. Oh zut je l’ai balancé

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents