Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Stéphane Séjourné et Thierry Solère, nouveaux conseillers politiques d’Emmanuel Macron

Privé de conseiller politique depuis le départ de Philippe Grangeon, Emmanuel Macron vient d’appeler deux parlementaires à l’Élysée.

 

Il s’agit de son ex-collaborateur Stéphane Séjourné, élu au Parlement européen en 2019, et le député des Hauts-de-Seine Thierry Solère, proche d’Édouard Philippe.

S’ils disposent d’un bureau à la présidence, tous deux exercent leur fonction à titre bénévole.

Personnalité influente de la Macronie, Philippe Grangeon a quitté ses fonctions de conseiller spécial en septembre pour prendre sa retraite, arguant d’un « choix de vie ».

Lire la suite de l’article sur lejdd.fr

 

*

Gabriel Attal et Stéphane Séjourné : le nouveau couple star de l’Élysée

 

Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, va désormais partager ses journées de travail avec son compagnon. Stéphane Séjourné vient d’être nommé conseiller politique d’Emmanuel Macron.

(...)

 

Qui est son compagnon, Stéphane Séjourné ?

Que sait-on de Stéphane Séjourné ? Toujours selon nos confrères du JDD, le compagnon de Gabriel Attal est jeune député européen depuis juillet 2019.

Âgé de 35 ans, il a fait des études de droit à l’Université de Poitiers. D’abord affilié au Parti Socialiste, Stéphane Séjourné est membre de La République En Marche depuis 2016.

Il est très proche d’Emmanuel Macron : en 2014, il a été son conseiller ministériel chargé des relations avec les élus. En 2018, Stéphane Séjourné tente sa chance et décide de se présenter à l’élection du directeur de campagne de la liste LREM pour les élections européennes. Malheureusement, il n’arrive qu’à la sixième place.

Selon le magazine Gala, Stéphane Séjourné partage la vie de Gabriel Attal depuis très longtemps : le couple se serait même pacsé en 2017 ! Pour ce qui est de fonder une famille, le porte-parole du gouvernement s’était confié, à demi-mot, sur son envie d’être papa. Lors d’une interview accordée au journal Libération au mois de juillet dernier, Gabriel Attal expliquait vouloir faire appel à un moyen « éthique » pour y parvenir.

Lire l’intégralité de l’article sur femmeactuelle.fr

 

*

Solère, porte-parole de Fillon et ex-frère de la GLNF

 

L’information était jalousement tenue secrète. Thierry Solère, 45 ans, a été initié à la Grande Loge Nationale Française (GLNF) le 10 décembre 1998 et y a été très actif pendant dix-sept années.

 

Peu connu avant d’être l’un des organisateurs de la primaire de la droite et du centre en 2016, le député des Hauts-de-Seine (Boulogne-Billancourt) a soutenu Bruno Le Maire avant de devenir l’un des porte-paroles de François Fillon, après sa victoire. Il semble n’avoir jamais évoqué publiquement son appartenance maçonnique, alors qu’il s’est beaucoup investi au sein de la GLNF, notamment en compagnie d’autres politiques.

Initié très jeune, à 27 ans (beaucoup attendent la quarantaine), Thierry Solère devait être bien motivé, car il a déposé une candidature spontanée (la pratique la plus courante est d’être parrainé). En recevant la lumière au sein de la Loge « La Tierce Sacrée n°777 » , il découvre sur les colonnes de cet atelier un politique bien connu : Pierre-André Périssol, ancien ministre du Logement des Gouvernements Juppé I et II (1995-1997). S’y trouve également l’attaché parlementaire d’un sénateur de droite (aujourd’hui LR).

Frère assidu de cette loge de la Province maçonnique « Lutèce », l’apprenti Thierry Solère gravit relativement vite les trois premiers grades maçonniques : il passe compagnon le 16 mars 2000 et est élevé Maître Maçon le 7 juin 2001. Le désormais membre à part entière devient ensuite officier de la loge : Hospitalier en septembre 2001, Secrétaire en 2005 et en 2008, Deuxième Surveillant en 2009 (encadrement des apprentis qui viennent d’être initiés) et Premier Surveillant en 2010 (encadrement des compagnons). En 2009, le frère Solère s’affilie à une seconde Loge : « L’Eternelle Lumière 1769 ».

Si Thierry Solère n’a pas de parrain lui-même, il a régulièrement pratiqué le parrainage afin d’augmenter le nombre de frères de sa loge, en 2005, en 2008 et deux fois en 2009, dont un jeune responsable UMP et un maire-adjoint à Boulogne-Billancourt. Selon ma source, il aurait même parrainé deux autres politiques dans une loge différente (Xénophane, à l’Orient de Limoges), un proche collaborateur et un ex-maire-adjoint de Boulogne-Billancourt.

Lire l’intégralité de l’article sur blogs.lexpress.fr

Informations croisées, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

45 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants