Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Stephen Hawking avait frappé Israël là où cela fait mal : la science !

À l’occasion du décès du physicien Stephen Hawking, nous publions un article écrit en mai 2013 et publié par The Guardian, et traitant du respect par Hawking des consignes de la campagne BDS et de son refus de cautionner d’une manière ou d’une autre le régime d’apartheid qui sévit en Palestine occupée.

 

Ce qui est vraiment insupportable pour Israël, c’est que ce rejet vienne d’un scientifique célèbre, alors que c’est la science qui détermine son économie, son prestige et sa force militaire.

La décision de Stephen Hawking de boycotter la conférence du président israélien est devenue virale. Au dernier décompte, il y a plus de 100 000 partages sur Facebook du rapport du Guardian. Quoi qu’il en soit des réactions qui ont suivi, la lettre de Hawking est sans équivoque. Son refus est motivé par la requête des universitaires palestiniens.

En témoigne la rapidité avec laquelle le lobby pro-israélien s’est emparé de l’affirmation initiale et inexacte de l’université de Cambridge selon laquelle il s’était retiré pour des raisons de santé, et l’embarras du lobby lorsque l’université a piteusement corrigé son communiqué après quelques heures. Hawking a également précisé que s’il s’était rendu à la conférence, il aurait profité de l’occasion pour critiquer la politique israélienne à l’égard des Palestiniens.

Alors que les journalistes le présentent comme une « figure emblématique du boycott universitaire » et partisan du mouvement de boycott, désinvestissement et sanctions (BDS), Ha’aretz, le journal le moins réactionnaire de la presse israélienne, a attiré l’attention sur le langage incendiaire utilisé par les organisateurs de la conférence, qui se sont dits « outragés » plutôt que « regrettant » la décision de Hawking.

Que le scientifique le plus célèbre au monde ait reconnu la justice de la cause palestinienne est potentiellement un tournant pour la campagne BDS. Et que sa position ait été approuvée par une majorité de deux contre un dans le sondage du Guardian qui a suivi son annonce, montre à quel point l’opinion publique s’est retournée contre le vol des terres et l’oppression ininterrompue [des Palestiniens] par Israël.

Le refus public de Hawking est dans la foulée de celui de chanteurs, d’artistes et d’écrivains éminents, de Brian Eno à Mike Leigh, Alice Walker et Adrienne Rich, qui ont tous publiquement rejeté les invitations à se produire en Israël. Mais ce qui dérange profondément Israël, c’est le fait que ce rejet vienne d’un scientifique célèbre et que la science et la technologie sont le moteur de son économie. La décision de Hawking menace d’ouvrir une brèche, avec de plus en plus de scientifiques qui considèrent Israël comme un État paria. Ce dernier a le souci de préserver ses liens en recherche avec des scientifiques européens et américains.

Qu’Israël, pays du Moyen-Orient, ait réussi à obtenir l’adhésion à l’Espace européen de la recherche et de nombreux accords de collaboration avec des laboratoires européens souligne l’importance de ces liens. Lorsque les parlementaires européens ont contesté l’adhésion d’Israël sur la base de ses nombreuses violations des résolutions de l’ONU et des conventions européennes des droits de l’homme, la Commission européenne a répondu que la recherche l’emportait sur les droits de l’homme.

La science et la technologie israéliennes ne sont pas seulement une source de prestige et d’innovation technologique, mais elles renforcent la puissance militaire d’Israël. C’est un ingénieur israélien qui a développé les drones que les États-Unis emploient maintenant en larges quantités. Les armes chimiques israéliennes fabriquées à domicile correspondent au minimum à celles [dont disposait] la Syrie, et les universités israéliennes fournissent amplement aux forces de défense israéliennes les méthodes sociologiques, psychologiques et technologiques qu’elles utilisent pour réprimer les manifestations palestiniennes contre l’occupation.

Lire l’article entier sur chroniquepalestine.com

Approfondir avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1921501

    Stephen-Hawking lui aussi c’est un antisémite ?
    La liste s’allonge ?
    Céline, Stephen-Hawking, c’est qui le prochain ?

     

  • Cela prouve que les plus intelligents de la planète se rendent compte aussi que les sionistes sont des tocards, et des fourbes .Ah oui, ça fait pas plaisir, mais ça c’est fait..


  • « la Commission européenne a répondu que la recherche l’emportait sur les droits de l’homme. »

    Pourquoi s’emporter alors contre le docteur Mengele ? Tout était donc faux ?

    « La science et la technologie israéliennes ne sont pas seulement une source de prestige et d’innovation technologique, mais elles renforcent la puissance militaire d’Israël. »

    Il n’y a pas de science en soi. Les spécialistes de la question sont d’accord sur la question. La valeur de la science tient des valeurs qui la guident... Un Anglo-Saxon ou un Juif - races perturbées, et l’épigénétique classique peut aussi par des études généalogiques trouver bien des sources... Les Saxons ont été traumatisés par leur frère Charlemagne ! - privilégieront essentiellement une science de la destruction. On est dans la psychiatrie lourde... Ryssen n’est pas aussi pudique que Nietzsche sur la question. Il est vrai que la Judée est une femme malade à l’origine, avec des affects complètement dérangés par le sentiment d’impuissance. Mais Freud voyant le danger que représente la psychologie nietzschéenne a couru pour faire passer mama dingo, +10 sur l’échelle - le maximum ! - , pour une femme saine et équilibrée.


  • Avec toute la technique du monde, un voleur reste un voleur. Vive la Palestine libre !


  • Le boycott de Hawking face à israel est un argument très utile vis-à-vis de ceux qui vénèrent les scientifiques officiels mais ça ne change pas mon avis selon lequel Hawking a été utilisé comme figure de proue pour nous faire oublier le bon vieux savoir paysan avec un trour (tour +trou) de magie : regarde le trou noir que tu ne peux pas voir ni analyser. Abracadabra ! Quelques reportages télé sur les trous noirs ! Et hop, apparaît une génération qui a appris à parler de ce qu’elle ne connaissait pas et a perdu le bon savoir-faire pratique. C’est une technique de pickpocket qui nous a dépouillés de notre autonomie en détournant notre attention, en nous faisant miroiter des chimères, pourtant inaccessibles au quidam, jusqu’à l’amnésie.
    Sur Hawking et ses travaux : je n’ai pas d’avis valable car j’ai pas étudié sa biographie ni le sujet des trous noirs. Peut-être un mec bien, peut-être pas. Son boycott d’israel est une bonne action à mettre à son crédit. Et c’est un bon argument pour les amateurs d’arte qui seraient tentés par le sionisme.

     

    • Tout à fait, si on peut remercier Hawking d’avoir utilisé sa notoriété au profit de la justice vis-à-vis de la Palestine, je ne suis pas sûr que la Science lui doive finalement grand chose.
      La Science la vraie, celle qui reste hors de la recherche académique et expérimentale mondialisée (elle aussi).
      Celle que seules quelques élites d’élites maitrisent pour tirer un profit colossal des savoirs et des pouvoirs qu’elle peut leur octroyer. Stephen Hawking semble avoir été, consciemment ou non, plutôt un faiseur de « trous noirs » sur le chemin de l’accession de l’humanité à la Science noble et au concept de Vérité appliqué à la Physique.
      Je dis cela sans aucune maitrise scientifique j’avoue, mais par instinct et flair, inspiré par quelques ouvrages et critiques scientifiques imprégnés de bon sens et de questionnements graves...



  • alors que c’est la science qui détermine son économie, son prestige et sa force militaire



    Humm...la science du jus de pamplemousse récolté par du Palestien bon marché, du trafic d’organe et du racket institutionalisé (les USA donnent 3 milliards de dollars par an à Israël...combien donne l’UE ? )


  • On peut lui reconnaître sa position concernant Israël, mais n’oublions pas que ce n’est que du semi-politiquement incorrect : il était politiquement correct sur d’autres sujets fondamentaux et où il faut vraiment être courageux pour s’élever en public contre la propagande officielle.

    « En juillet 2016, dans le journal The Guardian, Hawking explique que pour espérer survivre aux importants défis à venir — le réchauffement climatique, la production alimentaire, la surpopulation, etc. — il fallait résister à l’individualisme et l’isolationnisme qui nourrissent les mouvements politiques : « Nous allons devoir nous adapter, repenser, recentrer et modifier certaines de nos hypothèses fondamentales sur ce que nous entendons par la richesse, les biens, par les miens, par les vôtres. Comme les enfants, nous allons devoir apprendre à partager. Si nous échouons, alors les forces qui ont contribué au Brexit, la progression de l’isolationnisme, pas seulement au Royaume-Uni mais partout dans le monde, qui naît du manque de partage, d’une définition biaisée de la richesse et de l’incapacité de la partager plus équitablement, à la fois dans les États mais aussi entre eux, se renforceront. Si cela arrivait, je ne serais pas optimiste pour le futur de notre espèce »42. »
    Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Steph...


  • Aucun article dans la presse concernant son décès. Maintenant je comprend pourquoi.