Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Tanguy Pastureau démonte Caroline de Haas et ses "informations" contre Hulot

Une rubrique très acide pour Tanguy Pastureau le 14 février 2018. Il s’en prend à la féministe de pacotille Caroline de Haas – qui bloque tous ceux qui ne pensent pas comme elle sur Twitter – à propos de l’affaire ou de la prétendue affaire Hulot. Un mélange d’humour et de déontologie dont Haas devrait prendre de la graine, elle qui est totalement dépourvue de ces deux qualités.

 

 

Le texte entier de Pastureau figure sur le site de France Inter. Il rebondit sur les propos de Haas interrogée la veille (le 13 février 2018) par Aphatie sur France Info :

Caroline De Haas a défendu le travail des journalistes, dans l’enquête publiée par l’Ebdo sur Nicolas Hulot. "Je n’appelle pas ça des rumeurs, j’appelle ça des informations. Il y a des informations qui sont remontées au journaliste de l’Ebdo comme à de nombreux journalistes. Il y a des informations qui me sont remontées sur le fait que Nicolas Hulot avait un comportement avec les femmes qui n’était pas un comportement de respect", a-t-elle expliqué. Cet article a révélé que le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, avait fait l’objet d’une plainte en 2008 pour fait de viol. Les faits étant prescrits, il n’y a pas eu de suites judiciaires. (Source : France info)

Voici la réponse de Pastureau :

« Hier matin sur France Info, Jean-Michel Aphatie, le célèbre twittos, invitait ainsi Caroline de Haas, la militante féministe, et celle-ci s’est lâchée sur Hulot comme Teddy Riner sur le buffet Flunch s’il n’avait pas mangé depuis 20 minutes. Mais qu’a dit exactement Caroline de Haas ?

Et bien elle se met à dire : "J’ai eu des amies qui m’ont dit qu’elles avaient entendu des victimes parler de faits de harcèlement à propos de Nicolas Hulot".

Des potes qui ont entendu des gens dire des trucs, on en a tous, ça constitue pas une vérité. Avant de venir ici, je me suis pas arrêté, Nagui, à ce que Daniel Morin disait de vous. Elle ajoute : "Ça fait un an et demi que j’ai des informations qui me remontent". Cette dame, c’est l’AFP. Elle a 4 téléphones, 12 adresses mails. Toute la journée on l’appelle pour lui dire : "Bonjour, j’ai ma nièce qui a une copine dont le mari sort avec un mec qui pense que Hulot en mai 64 a joué au docteur avec la fille de la boulangère".

Elle ajoute : "J’ai plusieurs éléments qui me sont remontés, au moins 2 ou 3". Aphatie, surpris, répond : "C’est grave, vous dites 2 ou 3, c’est 2 ou c’est 3 ?". Il a dû faire un bac S, on le plante pas sur les chiffres. Il peut remplir une grille de sudoku en une minute les yeux bandés sans les mains. Là, Caroline de Haas dit : "Bah j’en sais rien, parce que je les connais pas, les victimes". C’est-à-dire qu’elle balance tout ça avec zéro preuves. Zéro faits. Que dalle. C’est comme si moi je me mettais à crier : "Ouais on m’a dit que Didier Deschamps aimait la littérature, des amis l’ont vu sortir d’un bibliobus", ce qui signerait la fin de sa carrière dans le foot, les joueurs jugeant qu’ils ne peuvent pas continuer à travailler avec quelqu’un qui connait trop de mots.

Et Caroline de Haas, qui est une fake news sur pattes, conclut en disant : "Comme j’ai 3 histoires qui me remontent, si ça se trouve, ça concerne la même personne". Si ça se trouve, même Columbo, le sosie de Borloo, quand il a commencé son enquête depuis 30 secondes n’est pas aussi flou.

Donc résumons, cette dame va sur France Info, radio sérieuse, on a autant envie de déconner quand on l’écoute que de danser une valse à 4 temps quand on se cale sur la spéciale Booba de Skyrock, pour dire : "J’ai des amis qui m’ont dit que des personnes non identifiées auraient entendu des victimes, au nombre soit de 3, soit de 27, et que si ça se trouve ça concerne Hulot comme tout à fait un autre mec". »

Haas ou le purgatoire de l’Intelligence,
lire sur Kontre Kulture

 

La pauvre Haas, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants