Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Témoignage d’un jeune homme intelligent contre le masque

« Je vous souhaite une bonne révolte ! »

Comme prévu, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

72 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2537609

    Un discours qu’on entend trop rarement, surtout sortant de la bouche d’un homme aussi jeune.


  • Quelle bouffée d oxygène de voir ça putain...


  • #2537624

    la valeur n’attend pas le nombre des années, courageux et téméraire, il ira loin !


  • Chapeau jeune homme.

    On fait comment pour le contacter ? Je peux l’appuyer je suis médecin

     

  • Et bien voilà, elle est là relève. On peut avoir de l’espoir, des livres à volontés de chez KK pour le gamin.


  • #2537648

    "La liberté ne se réclame pas, elle se gagne, elle s’exige".
    Le bon p’tit gars.
    "Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libre".
    Jésus


  • Je suis heureux d’entendre qu’un jeune comme ça avec un cerveau fonctionnel existe encore en 2020.
    Honnêtement , je pensais que ce n’était plus du tout le cas.

    Dans la rue, je ne croise que des jeunes ( garçons comme filles ) qui s’expriment comme des attardés mentaux , incapables qu’ils sont de construire une phrase avec une syntaxe basique : sujet +verbe +complément ,
    Leurs aboiements sont ponctués de " wesh" , de " frère " et de wallah , toute les 3 secondes.
    Et je ne parle même pas de leurs sujets de discussion , de leurs préoccupations et encore moins de leurs gouts musicaux qui fait la part belle a des "chanteurs" encore plus attardés mentaux qu’eux .

     

    • Les "wesh wesh" ne sont pas une majorité, ils sont même la cible de l’humour des jeunes. Je ne dis pas non plus que les "non wesh" sont tous politisés. Nan, ils continuent à jouer à la Play, nuits et jours, mais ils n’agressent personne, ni physiquement, ni verbalement, ni même dans le comportement. ils ont le droit d’être dans leur monde, ils sont jeunes, c’est le moment ou jamais ! Après, y’a le boulot, la femme, les gosses, et là, c’est terminé la Play ! :)


    • C’est tout à fait vrai ce que vous dites. Il suffit de se promener aux abords d’un collège-lycée pour avoir une belle illustration.

      Vu il y a un peu plus d’un an rue Notre-Dame-des-Champs à Paris : deux gamines qui s’enguelaient après s’être entrées dedans avec leurs patinettes. "Mais vas-y mais c’est toi là !" -"Hé mais ta gueule c’est toi là aussi !" Affligeant.
      Toutefois cet abrutissement n’est pas nouveau.

      Les musiques qu’ils écoutent ? Comment dire... Les artistes qu’ils idôlatrent ont le même vocabulaire qu’eux : indigent et laid, c’est à dire "veuch", "poucave", "wesh", "il a dead ça" et "mood" à chaque phrase...
      Les alentours de la rue Vavin à Paris c’est un beau laboratoire ! Allez vous-y promener en semaine entre midi et 14h et vous verrez.


  • #2537666
    le 01/09/2020 par Blanquer, Sinistre de l’école
    Témoignage d’un jeune homme intelligent contre le masque

    Très bien jeune homme, c’est ce que j’arrête pas de dire à mes patrons du CAC40 !

    T’as vu sur les plateaux télé, personne ne porte le masque ! Je ne comprends pas !


  • #2537668

    Cette mascarade est une occasion unique de refuser l’école, cette usine à cons de l’éduque à cons nationale ! Invoquons le droit de retrait, le refus du masque, la terreur du covid, ... tous prétextes sont bons pour ne plus foutre nos enfants dans ce cloaque puant de la raie publique !
    Ils veulent marquer nos enfants à vie sur l’habitude de la soumission et la peur !


  • Il me faut des élèves comme ça.

     

    • Excusez moi P, je veux pas vous paraître désagréable mais, vous voulez pas le thé et les biscuits avec ?
      C’est à vous, les rares enseignants d’aplombs, d’éveillé les jeunes gens. Pas l’inverse. C’est votre métier, votre contrat, votre serment.
      Et de remettre à leur place vos collègues majoritairement abrutis, seul (ou pas) contre tous, pour redonner un minimum d’honneur à votre profession ; par la même occasion...
      Signé, un ancien élève qui ne remplissait pas les critères physique (plus grand que la moyenne française) et moral (pas assez lèche cul) pour avoir l’appui de ses "professeurs".



    • « C’est à vous, les rares enseignants d’aplombs, d’éveillé les jeunes gens. Pas l’inverse. C’est votre métier, votre contrat, votre serment. »



      D’abord, mon contrat va commencer, je n’ai pas encore commencé à enseigner. Éveiller les jeunes ? Oui c’est ce que j’ai l’intention de faire, merci. Et j’ai plus d’un tour dans mon sac...

      Après, un prof qui sert à ses élèves la propagande, l’idéologie dominante, va provoquer chez eux un ras-le-bol qui entraînera ces gamins dans les bras du... complotisme et de la dissidence (mots comptant triple). Esprit de contradiction : c’est défendu, alors on le fait ! Comme dit Dieudonné dans Le Mur : "Il est antisémite ? Bon ben on va y aller !"
      Un prof de gauche contribuera ainsi à un certain éveil politique... involontairement. C’est peut-être le cas de ce jeune garçon d’ailleurs. Il y a eu une prise de conscience, c’est certain.

      En disant qu’il en faut des comme ça, je suis sans doute un peu trop optimiste voire utopiste, je reconnais.



      « Et de remettre à leur place vos collègues majoritairement abrutis, seul (ou pas) contre tous, pour redonner un minimum d’honneur à votre profession ; par la même occasion... »



      Des collègues abrutis, là je vous rejoins. Des pro-LGBT, de gauche et féministes, je suppose que ce n’est pas ce qui manque en salle des profs. Signalons aussi que des enseignants sensibles à la gauche du travail et à la droite des valeurs, ça existe.


    • P,

      Il y a du vrai dans ce que vous dites...
      Mais l’esprit de contradiction viendra pour celui qui sera en échec scolaire, et c’est le monde du travail, la réalité de la vie qui l’éveillera (mon cas entre autres...).
      D’autres, plus fréquents, sans diplômes, pointeront au chômage ou finiront cas soc’ , comme les racailles par exemple, ils seront éternellement parasitaires.
      Mais pour celui qui réussira, décrochant ses diplômes avec un bourrage de mou dans l’esprit, celui là, jouissant d’un poste de petite, moyenne, ou grande responsabilité sera irrécupérable. Et ce sont ces gens là, qui sont majoritaires, qui sont la plaie de notre société.
      Que vous le vouliez ou non, l’éducation nationale, se doit justement, comme son nom l’indique, Nationale !
      Et aucune doctrine politique ne doit s’imposer dans l’esprit de ceux qui étudient.
      Seule la réalité de la vie doit les orienter selon leurs sensibilités.
      Il est anormal que des lycéens reçoivent des tracts du NPA ou autres mouvances d’extrême gauche à la sortie des cours.
      Bonne chance pour votre futur carrière.


    • #2538476

      Salut ô ex collègue !
      Si tu veux voir des élèves comme ça, fais comme moi : plaque l’E.N. et mets-toi à ton compte. Tu gagneras moins (encore que, vu ce qu’on est payé dans l’E.N.) mais tu auras un métier valorisant, où tu pourras vraiment faire du bien.
      Bon courage, le plus dur c’est de franchir le pas. Sinon tu as aussi le "hors contrat", mais pas n’importe lequel non plus...


  • #2537675

    Pour un Vincent qui a la tête bien faite il y a des millions de Dylan demeurés ....C’est pas gagné .

     

    • C’est avec les pessimistes que c’est pas gagné.


    • ce sont les minorités éclairées qui font bouger le monde, jamais la masse abrutie, la masse ne fait que suivre selon le sens du vent. c’est pour cela qu’il ne faut pas en vouloir à la masse d’être ce qu’elle est, elle vous suivra si vous êtes convaincant, c’est donc à vous de vous bouger le cul en premier. cracher sur le peuple est stérile et contre productif, le peuple il faut l’aimer et tout faire pour lui sans rien espérer en retour si ce n’est l’estime de soi.


    • #2537754
      le 01/09/2020 par à l’asile les radoteurs
      Témoignage d’un jeune homme intelligent contre le masque

      Ce sont les Vincent qui lancent la mode. Les autres suivront.
      Il définira une tendance, et la jeunesse a besoin de croire à elle-même, d’idées neuves, de renverser ce désordre pour remettre l’ordre divin en place.
      Je vois débuter un grand mouvement mondial, un vent de jeunesse pour renverser les vieillards libidineux et tortionnaires qui prennent les pays pour leurs hôtels, à eux et à leur domesticité ; et les jeunes personnes pour leurs jouets utiles ou agréables, à briser.
      Bergé, Attali, Cohn-Bendit, Soros et tous ceux qu’on ne voit pas, ricanant et expirant, on entend les échos de leurs vieilles cordes vocales dans tous les coins des cours de récréation o les jeux font place à la distanciation sociale inhumaine.
      La jeunesse doit les envoyer en EHPAD au plus vite, ces méchants vieillards, avec les règles covid rien que pour eux, personne d’autre.


    • #2538482

      Dans les grosses villes je ne sais pas ce qu’il en est, mais dans mon coin (Clermont Fd) je peux vous dire que j’en vois de plus en plus, lycéens et étudiants, qui sont très réveillés !

      Bon, évidemment, on ne va pas se mentir, ce sont des milieux intellectuels que je fréquente, par mon métier, des jeunes qui sont en ce qu’on appelait jusqu’à l’année passée première et terminale S, ou en prépas ingénieur, médicale, ou économique. Je n’ai guère affaire à des littéraires ou à des manuels.

      Dans mon panel d’élèves et étudiants il y a toujours un pourcentage de conformistes genre fils à papa qui est notaire et a voté Macron, mais depuis 23 ans que j’enseigne, dont 15 ans en cours particuliers, j’ai vu une amélioration de la prise de conscience des élèves, une "conscientisation" pour faire dans le barbarisme.

      Et pourtant, moi je suis réellement d’un tempérament pessimiste, donc si je le dis, vous pouvez me croire ! :-D


  • Bravo poulbot !


  • #2537683

    Je ne sais pas si vous êtes comme moi, je n’arrive plus à me convaincre de mettre les pieds à l’extérieur. Dehors ça grouille d’abrutis qui n’ont pas encore compris que l’épidémie est terminée en Europe. Parmi ces cons, il y a ceux qui portent le masque sur le trottoir où ce n’est pas encore obligatoire, et ceux qui verbalisent ceux qui ne le portent pas où c’est obligatoire. Lesquels sont les plus cons, en fait ne s’agit-il pas des mêmes cons ? Combien de temps allons-nous supporter ou tolérer ces cons ?

     

    • #2537737

      Tu as oublié ceux qui portent le masque dans leurs voitures fermées à double tours.

      En fait cela donne une idée de combien de personnes sont terrorisés par leur télévision.

      Alors effectivement ils sont tous tellement déprimant que l’on préfère rester chez soi, pour pouvoir ne pas voir leur gueule (vu que l’on ne voit plus le visage des gens), et penser aux enfants que ce maudit gouvernement de traîtres à la nation va rendre encore plus psychotiques


    • #2537739

      Comme dirait l’autre : "mort aux cons !", vaste programme !


    • @Pleinouest35

      Un régal de lire votre message plein de bon sens.

      En ce qui concerne ceux qui verbalisent, je suis effaré du niveau de soumission, et de connerie de la génération actuelle des forces dites de l’ordre. Pour avoir côtoyé les anciennes générations, si l’on pouvait y détecter quelques fronts bas, c’était très loin d’être la majorité, seulement quelques cas isolés.

      Mais actuellement, nous constatons, que dans ces deux institutions au service de l’oligarchie mondialiste, que sont le police et la gendarmerie, les cons sont devenus majoritaire. De vrais robots, sans la moindre humanité.

      Cela résulte très certainement, du niveau de recrutement, qui a été sciemment mis à raz les pâquerettes, afin de disposer de toutous bien serviles et obéissants.


    • Au contraire je sors et je marche fièrement dans la rue sans masque. J’entre dans un magasin je fais toutes mes courses sans masque. Je le mets vite à la caisse et l’enlève aussitôt. Je suis sans aucune peur, intérieurement sûre de moi d’être dans la vérité. Peut-être je dégage un halo de lumière autour de moi ;) car personne m’arrête ou me fait des réflexions. Et si nous étions des milliers, des centaines de milliers, millions à faire pareil, que pourraient ils faire contre nous ?


    • #2537777

      Vous n’êtes pas seul.... je me considère assigné à résidence.


  • Lorsque j’entends un gamin de 17 ans avoir un tel raisonnement, je me dis qu’il y a de l’espoir, et tout n’est pas perdu bien au contraire .Il y a des adultes qui devraient prendre conseil auprès de ce jeune homme au lieu de continuer dans leur abrutissement et réfléchir un tout petit peu .
    Bravo jeune homme, vous êtes l’espérance de ce pays et dans ce cas, je me sens beaucoup moins seul . Vos parents peuvent être fière de vous .


  • Magnifique commentaire de ce jeune homme lumineux !
    Malheureusement, la société est à l’image de tous ces crétins masqués qui se promènent dehors.
    Une population complètement abrutis et endormis par des années de lavage de cerveau (éducation nationale, université, travail salarial, télévision, médias, etc...)
    Des gens intelligents et ouverts d’esprit se font rare de nos jours ! Ce sont des gens comme ça qui pourront changer le monde.

     

    • #2537861

      Il faut remettre l’église au centre du village… Le monde ne changera pas d’un claquement de doigts.
      Comme c’est expliqué de partout, pour changer, il faut que la majorité prenne conscience… Ensuite, par les urnes, par la révolution, factuellement, le monde changera.

      Le jeune l’a intériorisé, pour lui c’est réglé ! Même il se propose d’aider.


  • #2537707

    Effectivement là , ... chapeau ! Un si jeune homme capable de comprendre et de dire ce que beaucoup d’adultes ne sont pas foutus de faire , tellement abrutis et formatés par la propagande, c’est peut-être l’espoir qu’un jour , la jeunesse finisse par réfléchir par elle même sans être formatée et télécommandée par une oligarchie débectante qui n’a d’autre objectif que de créer des "zombies " consommateurs obéissants et décérébrés qui serviront ses intérêts et nuiront à ceux du peuple !


  • On peut trouver ce jeune homme courageux ici, si je ne m abuse.
    https://youtu.be/idJToY0pTmo


  • bonjour,
    A la Réunion, pendant mes consultations, une feuille A4 posée en position de lecture patient où est inscrit :
    "Testé covid + ? Peut-être...Mais où sont donc passés les malades ?"
    Vous n’imaginez pas les visages de soulagement de découvrir La Vérité...
    Ouvert 6j/7, 7h/19h. Depuis la séquestration de mars, nombre patients malades du covid = zéro ! Je suis la réalité, je ne suis pas la légalité essayant de faire coller les chiffres à une fausse vérité.
    Comme l’a dit le Pr Raoult, ça va être sanglant !


  • Et qui va payer les amendes....

     

  • Ce jeune homme raconte un ramassis de conneries.

    Ayant travaillé dans un laboratoire de génétique moléculaire, je peux vous dire que le masque ne protège pas des virus tout simplement parce qu’il n’est pas fait pour ça.

    Ces masques sont faits pour protéger les autres de vous quand vous parlez en postillonnant ou lorsque vous toussez en lâchant des glaviots. Point barre.

    Les chirurgiens les portent lors d’une opération pour ne pas postillonner dans la plaie ouverte pendant qu’ils donnent des instructions à l’équipe.

    Pourquoi doit-on porter un masque ? Parce qu’on subit la connerie des incompétents qui dirigent ce pays, élus par des gens qui ont exigé à corps et à cris que cela soit ainsi !

    Et si toi pas comprendre, c’est 135€ que l’outil répressif du pouvoir te fera payer, en faisant faire la tâche par des sbires incroyablement sympathiques et souriants, parce qu’ils t’alignent sans aimer le faire, tout le monde le sait, parce qu’en vrai ils sont de ton côté, en tout cas des vieux pleins d’illusions aiment à le penser.

    Et si l’épidémie continue malgré le masque, ce sera ? Ce sera ? Ce sera parce qu’il n’y aura pas eu assez de gens masqués. Bingo ! La prune augmentera, comme avec les autorisations de sortie du domicile. Tu devras le porter chez toi, voire même t’en fourrer un dans l’fion si le chevaucheur de tigre l’exige. Je vous garantie que si le pouvoir en place prend cette décision, un étudiant diplômé de psychologie viendra faire tous les plateaux TV pour dire qu’on pète du virus.

    Vous commencez à comprendre ce que c’est que de voter pour des cons qui tuent votre santé mentale et l’avenir de vos enfants qui paieront la dette ? Je crois que depuis Mitterrand on n’a pas eu un pouvoir aussi traitre et prompt à conchier le peuple à ce point.

    En attendant, réfléchissez avant de voter la prochaine fois. Ou alors votez écolo-fachos, ils planteront des arbres et des éoliennes à coups de milliards pour conjurer le virus...

    Où est passée la raison dans ce monde aux abrutis majoritaires ?

    Fatalitas.

     

    • Fatalitas,
      non ce jeune ne raconte pas une tonne de conneries.
      Que le masque se porte pour protéger l’autre de nos postillons ou qu’il se porte pour ne pas être atteints par les postillons de l’autre peu importe. La réalité et tu le sais est bien celle d’une mesure sans précédent : faire taire un peuple. Alors à 17 ans exposer son visage en ayant une volonté de radicalité je trouve cela honorable. Le pouvoir paserra « par les burnes » selon l’expression du Boss alors quel est le problème de se positionner certes avec un manque d’arguments mais se positionner cnest dejà être subversif. Et non le système immunitaire n’est pas une connerie, ni m la liberté qui s’exige, ni l’indignation devant le bête. Il est tant de mettre les égos de côté pour rassembler toute la contestation utile. Non ?


    • "Ces masques sont faits pour protéger les autres de vous quand vous parlez en postillonnant ou lorsque vous toussez en lâchant des glaviots."
      Ben dis-donc c’est pas la joie dans les laboratoires moléculaires :, les gars qui parlent en postillonnant et qui lâchent glaviot sur glaviot quand ils toussent(certainement dû à une consommation excessive de tabac)je comprends pourquoi vous n’y travaillez plus ;


    • Je ne comprends pas en quoi ce jeune homme "raconte des conneries".... Il a dit précisément que ca ne protégeait pas.... Bref pourquoi autant d’agressivité ? Et vous pensez sérieusement que les flics vont débarquer dans un lycée pour verbaliser ????

      Et plutôt que de parler d’"abrutis", notre peuple est plutot plongé dans la terreur psychologique. Encore que ca ne marche pas partout. Je bosse à la campagne ; les masqués ne sont pas légion, sauf population à risque comme les vieux.


    • si la salive contienne le virus, pourquoi pour le test on t’enfonce la tige jusqu’au cerveau.


    • #2538001

      @NoHope
      C’est vous qui dites des âneries, désolé. Le corps médical porte des masques en chirurgie non pas pour se protéger ou protéger des virus, mais des bactéries ! Précision essentielle quand on sait que, en moyenne, la taille d’un virus n’est qu’un millième de celle d’une bactérie, ce sont les plus petits micro-organismes. Les masques filtrent les bactéries, plus grosses, mais pas les virus ! Donc quand vous crachouillez ou vous faites crachouiller au recto ou au verso de votre masque en parlant à votre interlocuteur (remarque : les virus font une pause quand vous mangez apparemment...), le virus, s’il est présent, passera cette barrière illusoire qu’est le masque ! Il est plus important de se laver les mains très régulièrement plutôt que respirer son CO2 toute la journée...
      Votre problème avec les élections, c’est autre chose, je vous laisse seul juge... mais en tout cas, ce jeune homme de 17 ans ne dit pas de conneries, même s’il peine à s’exprimer un peu plus clairement mais c’est bien naturel à son âge. Je salue donc sa vidéo pleine d’espoir en effet.


    • @Paul82,



      Et vous pensez sérieusement que les flics vont débarquer dans un lycée pour verbaliser ????



      Ils les ont fait mettre à genoux mains sur la tête pour une moindre occasion : alors imaginez le reste : ils tireraient même, pour certains, si on leur donnait l’ordre.


    • @tous : erratum, ...à cor et à cri...

      @ Edouard : depuis que je suis obligé de porter cette saloperie, non seulement ça ne me muselle pas mais bien au contraire, je suis obligé de gueuler avec les jeunes comme avec les vieux, car les gens à moitié sourds n’ont plus le loisir de lire sur les lèvres.

      @ Barnabé : le rapport au vivant que vous y découvrez vous marque à vie.

      @ lasieste : derrière le pif il n’y a pas le cerveau, mais un énorme espace vide dont la paroi est couverte de muqueuse qui vient de vous, la salive peut porter à confusion.

      @ Paul82 : je suis en ville, il n’y a pas d’exception et la police maraude comme vous n’avez pas idée. Faut remplir les caisses...




      Je ne chipoterais pas sur les mots employés à tord, j’étais pire à son âge puisque le français n’est pas ma langue maternelle. Juste quelques points (en italique ce qui est exprimé dans la vidéo) :

      - le masque n’affaiblit pas l’immunité justement parce qu’il ne vous sépare de rien du tout. Au contraire, si vous portez cette mémoire bactériologique et virale pendant des heures, contrairement au personnel médical, je vous garantie qu’au bout votre système immunitaire sera sollicité comme jamais, des bronches jusqu’à la peau restée humide sous le masque.

      - le virus c’est rien d’autre que de l’information et le corps prend ou pas le virus en fonction du nettoyage dont il aurait besoin ? Heu ...

      - Théorie du virus utile (?) = Théorie du virus de la peur ? Franchement, il y a de quoi perdre une dent là !

      -  les collégiens et les lycéens doivent choisir de porter le masque ou pas ? Ah bon ? Je rappelle que ceux qui poussent au non respect de la loi s’exposent à l’article 433-10 du code pénal.

      J’arrête là, car je ne veux pas donner aux paroles de ce "jeune" plus d’importance.

      Apparemment ça vient du média "Vécu", du site "veculemedia.fr", créé par Gabin Formont. Article sur lui ici

      Cette vidéo me rappelle l’amalgame creux qu’on sert aux étudiants pour qu’ils fassent grève, vous savez quand dans les jours qui suivent des trains gratuits sont proposés dans toute la France pour aller manifester à Paris.

      En conclusion, rappelez-vous comment la gauche a tué les gilets jaunes.


  • il est revolutionnaire mais il a la meme coupe de cheuveux que les petites vedettes americaines et du coup que tous les autres adolescents fashion victim du monde occidental capitaliste justement...c’est un fils de gauchiste, pas un patriote, je pense pas

     

    • #2538132

      Pas faux. Cependant, je prends le message. La coiffure, il la reverra avec l’âge.

      C’est vrai que j’ai toujours cherché, de mon côté, à éviter de passer une seule seconde dans la salle de bains le matin à combattre quelque épi, ou à coiffer quelque crinière. Du coup, la tondeuse a toujours été mon amie. Finir "skinhead", à quoi ça tient quand même, je vous jure...


    • @dav : sa coupe de cheveux vous fait dire tout ça ? Fashion victim ? Fils de gauchiste ? Pas un patriote ?
      Punaise vous êtes bon pour jauger les gens, une sorte de mentaliste.
      Le mec a 17 ans ! Il a le courage de ses opinions et vous le jugez sur sa coupe de cheveux ?
      Il y a environ 30 ans, à son âge, j’avais à peu près la même. Et il ne me semble pas que les stars se coiffaient comme ça à l’époque.
      J’espère que quand faudra aller au feu pour la liberté vous allez pas nous sortir des "non, lui je fais pas la révolution avec, j’aime pas sa coupe de cheveux, sa chemise, ses tatouages, ses godasses trop fashion", parce qu’on a pas commencé à avancer avec ce genre de remarques.


    • Ohhhh que c’est réducteur !!

      Il faut être soigné pour plaire aux femmes, ce qui est important c’est ce qu’il dit, pas son apparence.

      Il ne faut pas être jaloux les gars, si vous étiez moins bien placés que lui à son age, il n’y est pour rien, et vous pouvez toujours vous remettre ou vous mettre à niveau pour séduire, vous aussi ;)


    • C’est vraiment n’importe quoi de regardez la coupe de cheveux ! Le plus important c’est ce qu’il dit. Il est très bien ce jeune homme. Félicitations


  • Comme le dit Alain Soral , ceux qui portent un masque dans la rue sont des cons point barre , y a rien d autre a dire

     

    • #2538134

      Dans la rue, dans leur bagnole (mais comment un cerveau peut-il être débile à ce point ?)...

      Je ne peux plus m’en empêcher, mes yeux déversent tour à tour pitié ou mépris. Plutôt mépris. Après tout, même si c’est une nana mignonne, je ne peux pas voir son visage ou profiter d’un éventuel sourire, alors...


  • Bravo à ce jeune homme ! Moi non plus je ne mettrai pas de masque au boulot. A un moment donné cette sinistre plaisanterie a assez duré ! Je bosse en plein air en ce moment ; il fait encore chaud donc vous pouvez imaginer qu’au bout d’une heure...


  • En occident, maintenant, c’est comme dans l’Europe de l’est communiste. On n’a guère le choix, si on veut continuer à faire bouillir la marmite : il faut suivre la ligne du parti, quand bien même ce dernier changerait de ligne de temps en temps. Jouer les dissidents, c’est un luxe que beaucoup ne peuvent pas se permettre.


  • Une chose est sure, pour être aussi clairvoyant, ce jeune homme ne doit pas regarder Hanouna.


  • #2538060

    J’ai de la peine pour lui car comme lui je ressens de la honte devant la connerie des gens qui portent le masque , jusque à devenir le bourreau de leur prochain .. Il ne faut pas chercher de preuve du virus ou la justification des mesures anti virus ; juste constater l"obligation c’est elle qui blesse


  • #2538128

    Je travaille dans une école. Pas en France, en Belgique (Wallonie), mais nous avons les mêmes tarés / soumis dans notre gouvernement, et niveau éducation l’école est exactement le même cloaque très bien décrit ci-dessus par le jeune Vincent. Je me prépare à faire ma rentrée, moi aussi. C’est déjà relativement pénible habituellement, mais cette année je crains le pire. Entouré de crétins persuadés d’être les garants du savoir, de la morale et du bon sens à la salle des profs, puis mis face à des élèves dont l’ignorance perpétuée depuis la maternelle produit une impression de tout savoir mieux que tout le monde sans mettre en œuvre le moindre travail.

    Bien sûr, je pourrais changer de profession. J’y pense. J’y travaille. D’un autre côté, chaque rencontre d’un élève éveillé (car il en reste) me procure beaucoup de satisfaction, et me donne au moins une raison de persister encore quelque temps. Autant que possible, et dans les limites des propos qui ne risqueront pas de me valoir des ennuis voire une mise à l’écart dès le lendemain, je tâcherai de maintenir aussi haut que possible la flamme du savoir et de la liberté une année de plus. J’essaierai de faire comprendre - comme en janvier et février derniers avant que l’on ne me vole mes élèves pendant des semaines, des mois - à un maximum de jeunes que l’arnaque est, cette fois, grosse comme une maison (chiffres gonflés et interprétés n’importe comment, fausses infos, études fallacieuses, les exemples se multiplient...) et que l’entretien de la peur, de l’illettrisme et de l’inculture les maintient dans l’asservissement le plus total alors même qu’ils se croient rebelles et anti-systèmes lorsqu’ils chahutent leurs profs (les bons comme les mauvais, les crétins comme ceux qui ont encore une vocation et qui pensent librement).

    Mais parfois, la tâche semble irréalisable tant le niveau est navrant chez de nombreux collègues. Entre celle qui distribue encore des documents tapés à la machine il y a des lustres et photocopiés par trois générations de profs, celui qui a osé expliquer à ses élèves que notre cerveau tourne à 10% de ses capacités comme dans les films de S-F de pur divertissement, ou ma direction qui se moque allègrement de ceux qui expliquent que la vitamine C est essentielle contre les infections virales, ou de ceux qui voient en Bill Gates ce qu’il est (à savoir un milliardaire certainement tordu et qui se mêle de la santé des peuples avec un zèle bien étrange)... Je vous le dis, on n’est pas aidé.

     

    • Bonjour, je vous encourage à continuer.
      Je suis un jeune artisan indépendant (en Belgique également) et c’est grâce aux rares professeurs comme vous, que j’ai rencontrés à l’école secondaire, que j’ai commencé à m’intéresser à des choses différentes et à m’éveiller, historiquement, culturellement et puis politiquement.
      On mène tous notre petit combat à notre échelle, et si on peut chacun sortir au moins deux ou trois personnes de la matrice, faisons-le. Ainsi le combat sera perpétué. C’est très modeste, mais je pense que c’est le mieux à faire, en attendant et en se préparant pour le grand moment...


  • À un moment on va se prendre une offensive majeure dans la gueule.

    Macron sera toujours acquis à la banque, donc à Big Pharma. Et de toute façon il n’a pas les couilles pour s’opposer à ceux qui tiennent la France.

    Quand il a passé du temps chez Raoult, c’était dans le but de prendre des informations utiles pour le détruire le moment venu.

    Cette grande offensive consistera à décrédibiliser définitivement Raoult, à détruire l’IHU, à tout remettre sous l’autorité de l’INSERM, et à trancher définitivement pour le vaccin et contre l’hydroxychloroquine.

    La France et les Français vont obtenir les conséquences de leurs votes passés.

    Il fallait voter Jean-Marie le Pen en 2002, et éjecter ce con soumis de Chirac.

    2002 était une occasion inespérée, un cadeau du destin fait à la France et aux Français.
    ... qu’ils n’ont pas saisi.

    Donc on va se prendre cette offensive, après laquelle on n’entendra plus parler de Raoult, Perronne, etc.

    - C’est avant qu’il fallait réfléchir.


  • Un qui ne suit pas bêtement le troupeau à l’abattoir. La loi du 11 octobre 2010 entrée en vigueur en avril 2011 interdit de porter une tenue destinée à se dissimuler (visage),dans tout espace public.Ensuite Béchamp contemporain de Pasteur disait que le microbe (virus, bactéries) n’est rien, le terrain (votre corps) est tout. Alimenter la peur par un stress chronique affaiblit les défenses immunitaires.


  • Ce jeune homme raconte tout sauf des conneries. Son discours est très fort. Il incarne l’homme libre et la vrai résistance face au mondialisme et à la pensée unique. Il est loin de l’idéologie de tout ces loboratoires pharmaceutique puant ! Tous ces médecins et scientifiques colabo à la con !
    Il est tant de retourner d’où on vient, la nature, notre élément naturel.


  • Bonjour à tous, je suis rédacteur pour la HAS et je tiens à revenir sur les fondamentaux des mécaniques subtiles du vivant. Sachez que nos système immunitaire mature autour de la sphère digestive en inter dépendance avec le microbiote intestinal. Celui-ci est donc affligé par notre mode d’alimentation et les traitements thérapeutiques qui déciment les quelques 160 familles qui le constitue. Chaque bactérie est responsable d’une réaction en chaîne physiologique. Ce microbiotique intestinal est lui transmis par la mère lors de l’accouchement grâce au microbiote vaginale et le microbiote vaginal est lui conçu par colonisation du microbiote intestinale qui remonte via l’anus et le périnée. Voilà pourquoi aujourd’hui nous assistant en effet à une recrudescence de pathologies du type endométriose et fibromyalgie qui dénotent de la destruction et de l’appauvrissement de ces derniers de génération en génération.
    De plus, nous pouvons définir les besoins alimentaires d’un animal quant à sa dentition et à la taille de ses intestins. Tous ces facteurs laissent donc entrevoir que nous sommes végétaliens et aller à l’encontre des besoins fonctionnels c’est diminuer notre potentiel. Notre sort à tous et la manifestation de nos potentiels respectifs sont liés à la nature du terrain. Or le tissu de la vie biologique se caractérise par sa qualité et par son interdépendance avec le monde minéral et bactérien. Imaginons ensemble que je puisse à l’instant avoir l’occasion d’interroger une de vos cellules quant à son bien-être. Il est un peu moins de 22h, à cette heure tout le monde est sorti de table et se sent donc rassasié en toute logique. Pourtant votre cellule m’avouerai aisément qu’elle crève la dalle. Notre alimentation ne couvre pas nos besoins. Même variée comme on nous le recommande, elle n’est généralement pas en mesure de nous apporter les éléments nécessaires au fonctionnement optimal.
    Notre corps est semblable à un aquarium, je ne vais pas vous parler des proportions d’eau dans celui-ci, vous savez qu’elles sont conséquentes. La quantité d’eau contenu dans un organisme adulte est en effet de 65%, elle atteint même 78% pour un bébé. La suite dans le paragraphe suivant, le nombre de caractères étant en effet limité


  • mouais...tout était parfait jusqu’à ce qu’ apparaisse l’ iceberg anti-capital, laissant deviner une partie immergé aussi massive que toxique...mais ne nous fâchons pas (comme disait Lino) avec les fourbes de l’ extrême gauche, et accordons-nous sur l’ essentiel : les immigrés dehors, l’ état providence terminé !


  • « Suite 2 ». Je souhaite plutôt vous entretenir de la qualité de ce substrat. Peu importe que l’on parle de sang, de liquide céphalo-rachidien, de lymphe ou de fluide interstitiel, il s’agit en fait d’un seul et même liquide. Tantôt influencé par les globules rouges et tantôt par les blancs, mais leur composition de base est identique.
    Ils sont un assemblage de 78 sels minéraux, ces oligo- éléments sont la nourriture auquel aspire véritablement notre organisme et qu’il tente de puiser dans les mets que nous dégustons chaque jour pour maintenir ou rétablir son équilibre. Ces éléments sont indispensables à la réalisation de nos différentes fonctions organiques, ils sont le matelas de la vie ! La qualité et la proportion des sels minéraux au sein de nos organismes conditionne totalement notre qualité de vie, influençant nos réponses tant physiques, qu’émotionnelles. En effet les impulsions électriques et les émotions véhiculées par le corps, sont elles-mêmes impactées par la qualité du substrat qui les véhicule. Les émotions sont d’abord des sensations physiques qui circulent dans le corps sous forme de signaux électriques. Ces ondes sont reçues par le cerveau qui les traite, les reconnaît, leur donne un sens et leur permet de s’exprimer sous forme d’émotions. Ce traitement de l’information a une influence sur la formation des pensées et sur la construction comportementale de l’individu. Or notre centre de la pensée, notre cerveau est constitué de 76% d’eau, il baigne dans le liquide cephalo-rachidien, 150 ml d’un liquide à la pureté similaire à de l’eau de roche. C’est une eau que le corps veille à renouveler toutes les 6 heures. Un corps peut être ainsi comparé à un aquarium dont la qualité de l’eau prédispose les différentes réponses organiques. Il y a une forte intrication bio topique ou en d’autres mots, la qualité de nos sources d’approvisionnement proportionne celle de nos organismes.
    Nombreuses sont les études qui démontrent que ses minéraux ne sont assimilables qu’à la condition spécifique qu’ils aient été prédigérés au préalable par des végétaux, du bioplancton ou du phytoplancton.


  • « Suite 3 » : Or vous n’êtes pas sans savoir combien nos fruits, nos légumes et les sols qui les font naître ont actuellement une piètre qualité ! Les sols traités aux pesticides ne contiennent plus de lombrics. La terre s’en trouve appauvrie et elle offre des fruits qui le sont tout autant. En France, on estime ainsi qu’il y a 264 vers par mètre carré qui passent leur temps à enrichir la terre en ingérant les matières organiques et en les digérant avant de les recracher. L’inquiétant, c’est surtout qu’il y a environ quatre fois moins de vers qu’il y a quarante ans dans les grandes cultures à cause de l’action de l’homme. C’est bien le signe que nos sols sont dégradés. En effet, le sol appauvri en matériaux biologiques et moins aéré par les galeries des petits invertébrés, il ne retient plus l’eau, la terre est de moins en moins fertile. L’apport minéral

    qu’offrent les aliments s’est ainsi dégradé en quantité et en qualité.
    L’organisme humain ne peut pas former de sels minéraux lui-même. C’est par l’alimentation qu’ils parviennent dans le corps. Comme le rein élimine quotidiennement les minéraux, notre alimentation doit en apporter chaque jour des quantités suffisantes. La dégringolade des éléments nutritifs au sein de nos aliments nous entraine irrémédiablement dans sa chute. L’homme est inévitablement lié à la qualité de son biotope.
    L’espèce humaine a l’illusion qu’elle peut être autonome et indépendante des systèmes vivants, pourtant depuis le début de la vie aucune espèce ne se suffit à elle même.
    Un corps de 70kg comme le mien, c’est prêt de 7 grammes de sels minéraux. D’après mes recherches nos grands parents en avaient plus de 12. Et suite à de récents travaux en archéologie, j’ai appris que des communautés à l’hygiène de vie irréprochable comme les cathares en détenaient prêt de 25g.
    Il s’agit donc d’une transhumance silencieuse, d’une éclipse discrète dans laquelle s’engouffre l’espèce humaine. Un état de carences et de pauvreté en inflation constante et totalement inédite.
    Avoir de l’embonpoint ne signifie en rien que l’on ne subit pas une forte carence. La forme, la rondeur et la notion de satiété n’ont malheureusement rien à voir avec nos besoins physiologiques. Aucune cellule ne crie combien elle a faim !


  • « Suite et fin » : En fonction de sa qualité celle-ci sera à même de répondre à un certain nombre d’agressions et de déséquilibres. Moins de richesse impliquera ainsi moins de réactions. Nous sommes tous sans le savoir, dans un état de condition dégradée.
    L’homme ne connaît ni sa véritable nature, ni comment la reconquérir. Si le sujet de l’evolution et du potentiel humain vous intéresse n’hésitez pas à me le faire savoir. J’ai de nombreuses choses à vous révéler. L’homme n’est qu’une faible expression de lui- même. J’aime à penser que nous sommes des fleurs aux couleurs en latence, en potentialités. Bref, on en a encore sous le pied ! Et comme disait Jesus, ne défaites pas l’oeuvre de Dieu par votre alimentation !

     

    • Lecture intéressante Daniel,

      Mais je ne peux m’empêcher de vous répondre que l’espérance de vie actuelle, en France, ou d’ il y a 2 générations, est bien supérieure à celle des cathares.
      Vous nous parlez de sels minéraux, mais quelle proportion d’octogénaires à l’époque ?
      Outre les guerres et autres formes de violence, ne pensez vous pas que votre discours est un petit peu biaisé non ?
      Non, de manière générale, l’humain n’avait pas de meilleures conditions de vie par le passé, il ne pouvait pas se rendre au super marché et se procurer quasiment tous les minéraux dont il a besoin, il a donc un juste milieu, de toute évidence.
      Parlez de relation avec la nature à la rigueur, mais votre discours "c’était mieux avant" précédé d’une démonstration de votre connaissance du lexique de la médecine moderne, ne joue pas forcement en votre faveur... Dommage.


    • Mathieu :

      "Espérance de vie actuelle, en France, ou d’il y a 2 générations", c’est justement de celle-ci que tu parles puisque l’espérance de vie ne peut être calculée de manière rigoureuse que pour une période passée (où tous les individus nés au début de cette période sont déjà décédés, à moins de pouvoir prédire le futur).

      Les chiffres de l’espérance de vie tels qu’ils nous sont présentés sont une projection de la mortalité actuelle par tranche d’age pour une période future :
      « et supposent que les quotients de mortalité par âge observés en 2000 demeurent constants dans le futur » source "Espérance de vie" sur wikipédia.

      Donc ça veut pas dire que quelqu’un qui naît en France aujourd’hui va en moyenne vivre 82 ans, ça pourra augmenter ou diminuer, mais ça cache probablement le fait que l’espérance de vie est en train de se casser la gueule.

      Les cathares ont été persécutés par l’Inquisition, la seigneurie, la croisade anti-albigeois, étaient végétariens à une époque où les fruits et légumes n’était pas abondants toute l’année comme maintenant "grâce" à la globalisation, et considéraient le sexe et la procréation comme des pêchés, donc oui ils ne devaient pas y avoir beaucoup d’octogénaires cathares à l’époque.

      Il n’empêche que leur alimentation était probablement plus saine.

      Les "super" marchés sont apparus dans les années 50 en France (à cette époque l’espérance de vie mondiale était de 50 ans, 31 ans en 1900), et sont je crois liés directement à l’explosion de la production agricole depuis les années 30.

      A titre de comparaison l’espérance de vie moyenne pour des nobles ayant atteints l’age de 21 ans en Angleterre était de 64 ans au 13ème siècle, 45 au 14ème (à cause de la peste bubonique) 69 au 15ème. Donc oui la mortalité due à la malnutrition, aux maladies et aux violences explique pourquoi "c’était pas mieux avant" mais ce n’est pas le sujet du propos de Daniel.

      Ce sur quoi Daniel met l’accent est la dégradation des sols, justement due à l’explosion de la production (qui nous donne des fruits et légumes fades et faibles en minéraux), qui a eu sont effet positif et qui va nous retomber dessus quand même les engrais qui nous empoisonnent ne suffiront plus pour produire assez.

      En cherchant tu peux trouver plusieurs exemples dans l’histoire, de civilisations qui ont un bond de prospérité liés à la production agricole, pour s’effondrer un siècle plus tard dans la famine.

      Intéressant commentaire/article Daniel, au plaisir d’en lire plus.


  • Merci à ce Mec, qui ma donné la pêche !


Commentaires suivants