Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Thierry Meyssan et Jean-Michel Vernochet – Trump contre l’empire américain

Jean-Michel Vernochet interroge Thierry Meyssan dans le cadre de sa chronique géopolitique pour MPI-TV. Le président Trump vient de décider de modifier la composition du Conseil de sécurité. C’est la première étape vers l’abandon de la doctrine de l’empire américain sur le monde.

À ne pas manquer à partir de 5’35 : l’explication rationnelle par Thierry Meyssan du décret antiterroriste de Trump (qualifié de manière ridicule par la presse mainstream de décret « antimusulmans »...)

 

 

Retrouvez Jean-Michel Vernochet chez Kontre Kulture :

Sur le consortium qui tente de contrôler les États-Unis,
lire chez Kontre Kulture :

Thierry Meyssan et Jean-Michel Vernochet, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ma théorie est la suivante : 25 ans aprés les accords de l’ALENA et son premier volet ( économique), le deuxième volet, celui de la fusion politique, est à l’ordre du jour. Pour ce faire, il faut défaire l’Etat nation américain et les anciennes structures militaires issues de la guerre froide, ainsi que la constitution. Hillary Clinton ou Jed Bush, ou qui que ce soit d’autre, aurait été dans l’impossibilité de la faire sans s’attirer les foudres du peuple américain,,,
    Alors le système imagine l’avènement d’un tribun hors système, pourfendeur du politiquement correct et " patriote " en diable. Bingo, celui-ci réussit à rallier à lui les déçus du système et les " red necks " et il est élu président. Une fois en poste, il peut alors s’attaquer à la destruction de l’appareil d’Etat tout en se faisant le promoteur de la reindustrialisation du pays. Et quand il y songe, c’est futé : seul un " patriote " peut préparer la dilution des Etats-unisdans un grand ensemble nord -américain, non ?

     

  • De l’information faite par un vrai journaliste tel que Thierry Meyssan ,sa change vraiment à coté de nos journalopes collabos ,racontant leurs niaiseries à longueur d’antenne .La aussi il y aura du récurage à faire dans les porcheries idéologiques.


  • Pour une fois je ne suis pas d’accord avec Thierry Meyssan. Il dit que c’est une mesure appliquee avec mention speciale pour certains Etats ou les ambassades ne pourraient pas verifier les candidats a l’immigration, comme en Syrie par exemple ou il n’y a effectivement pas d’ambassade des etats unis pour le moment. Cependant, il y a bien une ambassade en Iran et en Irak, les candidats sont verifiables comme dans un etat ’normal" plus encore meme car ce sont des etats dans la ligne de mire , surveilles de tres pres. La decision est donc bien injustifiee.

     

    • #1657194
      le 03/02/2017 par Révolutionnaire khoméiniste
      Thierry Meyssan et Jean-Michel Vernochet – Trump contre l’empire (...)

      *Correction : depuis la victoire de la Révolution islamique de 1979, il n’existe ni d’ambassade ni de consulat étasuniens en Iran. Ce qui servait jusqu’alors d’"ambassade" (en fait un nid d’espions) fut occupé par des étudiants iraniens en 1979, les "diplomates" (espions) arrêtés avant d’être expulsés.

      A ce jour, l’Iran est le seul pays musulman (et un des rares pays tout court) à n’entretenir aucune relation diplomatique régulière avec Washington, du fait du principe de Résistance à l’empire atlanto-sioniste régissant la politique extérieure de l’Iran.

      Mais il est vrai que les ambassades étasuniennes en Irak ou encore en Libye fonctionnent toujours.


  • Connaissez-vous le nom d’analystes du niveau de M. Meyssan que l’on pourrait lire, afin de comparer les points de vue ?


  • ves 11 min 40 : "... on peut pas faire les 2 politiques en même temps !"

    Ca c’est certain .... mais "on" peut changer d’avis, de politique...(troisième option).

    cf. les récents développements : l’Ukraine agresse le Dombass, l’ambassade de Moscou à Damas, l’ambassadeur US à l’ONU sur la crimée...

    Après tout, Tump n’est-il pas là pour nous tromper (comme son nom l’indique) ??


  • Au vu des dernières déclarations bellicistes de Trump contre l’Iran et la Corée du Nord, il m’est difficile de croire qu’il veut en finir avec l’impérialisme américain. Trump vient d’ accuser Obama, le prix Nobel de la paix qui a incendié le Moyen-Orient, d’avoir été trop mou avec l’Iran ! Plus surprenant, Alors que le rapprochement avec Poutine était une priorité durant sa campagne électorale, sa nouvelle ambassadrice à l’ONU, Nikki Haley, a condamné les "actions agressives" de la Russie en Ukraine. Elle a affirmé, devant le Conseil de sécurité, que les sanctions contre Moscou seraient maintenues jusqu’à ce que la Russie....... restitue la Crimée à l’Ukraine ! Seulement deux semaines après son investiture, Trump multiplie les déclarations diplomatiques incendiaires contre des pays rivaux ou ennemi d’Israël. Avouez, quand même, qu’on n’est loin de cette volonté électorale d’apaiser les foyers de tensions internationales.


  • wishfull thinking : croire que ses vœux se réalisent.

    Dommage messieurs Meyssan et Vernochet mais « En ce qui concerne l’Iran, c’est le plus grand État soutenant le terrorisme au monde », a déclaré le chef du Pentagone James Mattis

    l’Iran est l’ennemi de qui dans la région déjà ? il n’y aurait pas un petit pays qui n’aurais pas les moyens de se la rejouer comme dans le livre de Daniel et qui après avoir sempiternellement abattu Babylone, Athènes et Rome voudrait s’en prendre au tronc de la statue et la priver de bras en abattant l’empire Perse ?

    Trump a court-circuité tout le système pour être directement le marteau de Tel-Aviv, tout le reste c’est du promène couillon.

    Fin des illusions.