Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Totalitarisme participatif : quand Auchan retire ses sacs "sexistes"

Sous la pression de l’État et des réseaux sociaux

Pendant que le terrorisme et le nazisme monopolisent l’attention, la révolution suit un processus profond et discret. Deux affaires de délation citoyenne, l’une à Auchan, l’autre au club de sport Orange Bleue montrent le progrès du totalitarisme participatif – beaucoup plus efficace que le vieux stalinisme.

 

Big Brother n’est plus nécessaire, c’est une invention littéraire du début de la guerre froide. La réalité a dépassé depuis longtemps la fiction d’Orwell : des milliers de little brothers et de little sisters assurent en permanence la surveillance des mal-pensants au profit de la révolution des cerveaux. Auchan a été forcé d’arrêter une campagne de pub pour sexisme et une employée de l’Orange Bleue a été mise à pied pour une page Facebook personnelle jugée discriminatoire après avoir été dénoncée. Le totalitarisme participatif, ça marche !

 

Auchan dans le collimateur de la révolution morale

Le moyen de la surveillance et de l’influence est l’ensemble des réseaux sociaux. On signale un contenu, on dénonce un comportement, c’est repris, cela devient « viral », et le poids de cette opinion publique virtuelle mais bien réelle est tel que l’entreprise incriminée se croit forcée de céder.

La chaîne d’hypermarchés Auchan avait choisi de donner dans l’humour. Sur les sacs vendus à ses clients dans les magasins Auchan pour emporter leurs emplettes figurait une femme levant les bras au ciel en s’écriant : « Hourra ! J’ai la carte de crédit de mon mec ! » Tout en finesse, on le voit. Mais s’il a provoqué un hourvari de réactions sur les réseaux sociaux, ce n’est pas au nom du sel attique : il a donné lieu à une condamnation morale et politique générale, le plus sérieusement du monde.

 

La délation citoyenne est la base du totalitarisme participatif

Car le propre des petits délateurs et gentilles délatrices qui surveillent et dénoncent au service du totalitarisme participatif est le sérieux. Sérieux de vigiles, sérieux un peu guindé, comparables à celui des demoiselles de l’Armée du salut naguère. Tous en chœur et sans opposition, les « internautes » ont déploré le « sexisme ordinaire », la « misogynie » d’un « message d’un autre temps », et même son « paternalisme lubrique ». Diable. Alors que la littérature, le cinéma et Internet débordent de pornographie, ces observateurs pointilleux, munis de jumelles spéciales, discernent du « paternalisme lubrique » sur les sacs d’Auchan.

Et cela se transforme en acte politique. Notre secrétaire d’État à l’égalité femmes-hommes, l’écrivain pornographe Marlène Schiappa, y a été de son tweet moralisateur, et Auchan a immédiatement retiré de ses magasins l’objet peccamineux avec ses excuses : « Nous sommes désolés par la tournure qu’a pris le visuel présent sur ce sac et les émotions qu’il a pu susciter ». Soit dit en passant, on voit bien que l’anglais est devenu la langue de l’entreprise, car, avec le français, ils ont du mal chez Auchan.

Lire la suite de l’article sur reinformation.tv

Échapper à la répression intellectuelle avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ils ont rien pigé à l’époque que nous vivons chez auchan !!
    Ils auraient fait des sacs avec deux ou trois pédales en train de se ramoner le fion l’un l’autre que ça passait comme une lettre à la poste ( ou comme une bite vaselinée dans...).
    Une nana qui cavale avec la carte de credit de son mec ! Ca va pas non ?!! Et pourquoi pas une ménagère en train de cuisiner pour son male prédateur blanc tant qu’on y est !!! Faut veiller au grain parce que bientot ce seront des croix gammées qui figureront sur les sacs à commission.

     

    • Franchement je ris, rien à retirer ni ajouter à votre commentaire ; en fait, à peine une caricature tant la réalité de la situation rapportée dans l’article est grotesque, voire obscène, comment ne pas y voir le grand retour des précieuses ridicules ; un bon de 400 ans en arrière devant lequel il nous faut sottement nous incliner, peut-être même nous émerveiller, une surenchère de créativité stérile à gober comme le summum du progrès ; sans vouloir user de superlatifs, "hallucinant" est cependant un des mots qui me viennent spontanément pour noter quelque peu l’effet sur moi de toutes ces niaiseries systémiques, plutôt promptes à ridiculiser les Droits De l’Homme qu’à les glorifier.
      Une dérive vers les Droits De l’Hystérie.


    • On dénonce le sexisme mais bientôt on va dénoncer l’antisionisme : un train peut en cacher un autre... On s’achemine vers la "délation citoyenne" et généralisée .


  • Quiz. Au moment de la création de cette campagne de pub, donc avant que les sacs ne soient imprimés, les gens impliqués (dont c’est le métier à plein temps) :
    1> N’ont pas pensé au féminisme ni aux réseaux sociaux.
    2> Se sont dit : Bah...c’est pas méchant, espérons que ca passe.
    3> Ont anticipé la réaction négative comme partie intégrante de la campagne de pub.


  • Le vrai socialisme....c’est facebook, Zuckerberg président, ON en parle.


  • Je ne m’étonne de rien ... J’ai moi même été traité de "macho anti-féministe" par des collègues de travail pour avoir refusé de m’être déguisé en femme ou travelo pour un carnaval.

     

    • Ils sont choqués par le contenu des pubs, moi c’est plutôt la pub en elle même qui, non pas me choque ( y’en a marre de ce vocabulaire de victimisme), mais me fait chier et que j’accuse de polluer par sa laideur et sa stupidité absolument tout notre environnement et de nous prendre dans notre intégralité pour des cons.
      Les crétins qui crient au sexisme acceptent de se faire mettre par la pub tant qu’elle ne s’en prend pas aux soi disant "minorités" -qui nous font chier- ce qui veut dire que c’est pas grave si on nous prend tous intégralement pour des cons...ayant feuilleté de nombreuses fois des revues et catalogues destinés à un public féminin, j’aurais même tendance à dire que les femmes sont particulièrement prises pour des connes.
      Mais, visiblement, certaines personnes préfèrent être flattées bêtement que de se poser des questions...


  • #1788909

    On peut aussi faire la pression inverse : menacer de boycott le magasin ou la chaîne de salle de sport qui cède à la pression du politiquement correct et des racailles. Les gens de bon sens sont quand même majoritaires. Il n’est pas acceptable que ce soient les minorités qui fassent la loi.


  • #1788910
    le 23/08/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Totalitarisme participatif : quand Auchan retire ses sacs "sexistes"

    Au rayon politiquement incorrect, aussi bien que pour mesurer l’étendue de notre "progrès", revoyez les films de Gualtiero Jacopetti et Franco Prosperi...

    Efficace : "Yves Klein mourut d’une crise cardiaque le 6 juin 1962, après avoir subi un premier malaise le 12 mai 1962 en assistant à l’avant-première de ce film (Mondo Cane) au festival de Cannes, dans lequel une de ses performances publiques d’« anthropométrie de l’époque bleue », réalisée pour l’occasion les 17 et 18 juillet 1961, fut coupée et dénaturée par un montage lascif et un commentaire le qualifiant de « peintre tchécoslovaque » et ridiculisant ses prétentions artistiques."

    1962 : Mondo cane (coréalisé avec Paolo Cavara)
    1963 : La Donna nel Mondo (Women of the World) (coréalisé avec Paolo Cavara)
    1963 : Mondo cane 2
    1966 : Africa addio (Africa Blood and Guts ou Farewell Africa)
    1971 : Les Négriers (Addio zio Tom)


  • Et un collector de plus...


  • si on avait mis l’image d’un homme qui suce son compagnon pour le remercier de lui avoir filé sa carte de crédit ça n’aurait pas posé de problèmes...


  • C’est magnifique, quelle époque formidable. Je songe vraiment comme A. Soral à me tirer en Corée du Nord !


  • Je ne vais plus oser prêter ma carte bleue à ma compagne ni lui faire de cadeaux, puisque je risquerais de passer pour sexiste.

     

  • Dire qu’il y a 15-20 ans, cela passait très bien ! Il n’y avait pas autant d’associations de défense. Je ne veux pas en rajouter mais le nombre de publicités qui montrent les hommes pour des idiots. J’ai une pub qui me vient en tête pour un site de voiture d’occasion qui montre un mec qui lave sa voiture et sa femme l’annonce qu’elle le quitte avec un grand sourire. Cette pub est "méchante" d’une certaine façon, se moque des hommes et pourtant aucun français n’a crié au scandale. Par contre, une blague sur le gente féminine et c’est le drame ! Bon dieu que je hais notre époque où on fait polémique pour n’importe quoi !


  • #1788968

    C’est vrai que faire passer les femmes pour des intéressées, des vénales, des êtres incapables de subvenir à leurs besoins, c’est très drôle...
    Oui y’a autre chose à foutre en ce moment que de se plaindre de ça, mais personnellement, je trouve ça affligeant.


  • Je ne comprends pas comment on peut se considérer sous la "pression des réseaux sociaux". Il suffit d’ignorer ces nids de buzz à trolls, point. Comme si les gens, habitués à leur supermarché, décideraient d’un quelconque changement pour avoir lu un post d’un twittos LGBTIPZF(etc...) enragé juste avant de partir faire les courses. La vérité c’est que ces grands supermarchés obéissent aux ordres des lobbyticiens qui veulent nous faire croire que nous sommes les décideurs grâce aux réseaux sociaux. Ils louent des émeutiers comme en vrai, c’est tout. C’est même plus simple avec des bots artificiellement bien plus intelligents et moins chers que des vrais types. C’est plus efficace et plus rapide que de faire passer des lois. La dictature se fait en réalité sur les réseaux sociaux qui sont complètement manipulés. De plus, cela donne à toutes les dissidences l’illusion d’un vrai contre-pouvoir.


  • Pourquoi ne pas faire une contre pub. Pour un sac acheté le deuxième est offert et 20€ de réduction en plus sur tous les achats. Vous verrez que les balances seront les premières à se servir ;). Ils ne sont pas très malin chez Auchan et n’ont surtout pas d’audace.


  • Que du spectacle. Les actions d’Auchan sont parfaitement contrôlées pour assouvir les fantasmes des lobbies aux commandes. A votre avis, pourquoi Auchan et plein d’autres grandes marques font des pubs sexistes très provocatrices ? C’est pas du tout de la dissidence, ou un graphiste rebelle qui s’amuse, c’est juste l’étincelle nécessaire pour justifier du LGBT partout. Ces marques sont payées par les mêmes personnes pour faire ces pubs provocatrices et pour les changer.

     

  • L’Etat qui compte sur la délation entre citoyens, c’est aussi (en tout cas dans ma région) :

    - si on arrose son jardin en période de sécheresse (y compris avec l’eau de pluie récupérée avec son propre récupérateur d’eau -et acheté avec ses propres deniers !) => comment l’Etat peut il le savoir et vous envoyer une amende ? Réponse des "services" : grâce à l’action civique d’un voisin....

    PS : Les collabos d’opérette n’ont pas fini d’emm.rder le monde !
    PS2 : décidément le réchauffement climatique est une religion, tout est bon pour nous le faire gober, y compris bousiller les jardins des particuliers.... (pourtant l’eau de pluie n’est pas réquisitionnée par l’Etat, qu’est ce que ça peut leur foutre qu’on arrose notre jardin avec ?)


  • C’est curieux, parmi les commentateurs aucun ne commente le licenciement de cette employée pour "islamophobie". Vous n’avez pas lu l’article ou vous n’avez rien à y redire ?


  • Faut qu’on m’explique où elle est la misogynie là dedans en fait... Parce moi perso, ca me fait juste de la peine de savoir que je suis qu’un pauvre compte bancaire qui sera lapider en shopping chaussures-fringues et parfums... Juste bon à donner de la thunes...


  • ça me rappelle la scène du colonel Kurtz dans Apocalypse Now ou il dit "Ils apprennent à ces mômes à balancer du feu sur des gens mais ne les laisserait pas écrire « enculés » sur leur avions parce qu’ils trouvent ça obscène."
    On a en 2017 de la pornographie en accès quasi libre sur internet, les chaines de la TNT regorgent d’émissions montrant des femmes aux seins et au cul refaits comptant sur leur seul plastique pour atteindre un semblant de célébrité, au niveau rétrograde y’a pas pire, mais on interdit d’écrire "mon mec me prête sa carte" sur les sacs de courses parce que c’est sexiste.


  • L’hsyterie des groupuscules feministes me gonfle à un point !... Ces même tarées qui vont revendiquer le droit d’être vêtu en sa... vont hurler à la moindre affiche avec une femme : elles hurlent si une mère allaite : culpabilisation de celles qui donnent le biberon ( et ne prennent pas leurs responsabilités de mères à mon avis) si une femme est dénudée c’est la faute du patriarcat sexiste qui veut les rabaisser au rang d’objet sexuel parce que les seules qui ont le droit de les déclarer comme tel c’est elles même sinon ça partira sous une appellation délirante : slut shamming par ex. Elles sont fatigantes et elles doivent être bien épuisées à la longue car ça bouffe la haine ça dévore le visage, ça file une peau dégueulasse pas de pause sinon le corps s’écroule mais le corps s’écroulera de toutes façons car il ne résiste pas à ce poison.


  • "Totalitarisme participatif", le mal sous-jacent de Guérilla, le roman sur la chute de la France en 3 jours... Roman prophétique ?


  • Ils pensaient qu’on pouvait rigoler avec le féminisme ?
    Ils filent un mauvais coton a Auchan. Moi je dis ça mérite un petit billet.


  • Le pire c est que les anonymes foireux qui ont participé à cela sont persuadés d avoir bien agis ! Les notions de delation et de collaboration leur fait sûrement horreur et pourtant ils en affichent tous les travers... A ce niveau c est clinique !


Commentaires suivants