Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La priorité de Marlène Schiappa : lutter contre "l’étalement masculin"

Le "manspreading", la dernière trouvaille de la dictature féministe

D’après Marlène Schiappa, la secrétaire d’État à l’Égalité hommes-femmes, les comportements tels que l’« étalement masculin » se forgent dès le plus jeune âge des garçons.

 

Qu’est-ce que le manspreading ?

 

 

[...]

La membre du gouvernement incrimine notamment la répartition de l’espace dans les cours de récréation :

« Dès la cour de récré, l’espace est beaucoup pris par les garçons qui font des foots, des ballons prisonniers, etc. alors que les filles font souvent des jeux qui sont délimités – des marelles, des jeux avec des élastiques... – donc il y a un travail de déconstruction des stéréotypes à faire » affirme Marlène Schiappa.

Concernée par la place des femmes dans l’espace public, la secrétaire d’État a déjà annoncé qu’elle souhaitait faire de la lutte contre le harcèlement de rue « une priorité ».

Lire l’intégralité de l’article sur leparisien.fr

 


 

Bonus : les solutions au manspreading

 

La pathétique chronique du « philosophe » Raphaël Enthoven sur le manspreading :

 

Heureusement, Groland a trouvé la solution...

 

 

Pour les transports en commun,
chez Kontre Kulture :

La tyrannie de la névrose féministe, sur E&R :

Marlène Schiappa, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

160 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Marlène (sic) devrait arrêter le "pétasse spreading"...

     

    • Aussi connu sous le nom de "féminisme".


    • Prenez l’habitude de ne plus dire "féminisme" mais "faux-minisme".

      En effet, tout est falsifié dans leurs statistiques et revendications victimaires (à l’instar d’autres lobbies victimaire bien connus).

      Ici, les pictos montrent bien cette falsification par l’outrance du "spread" qui doit concerner un mec qui spread sur 10.000 et les mecs qui "spread" de façon gênante ne doivent guère dépasser les 5%.

      Maintenant, quand une connasse vous pressera de ses nibards qui dépassent, vous pourrez lui reprocher le "loches spreading".

      Nous les mecs devrions faire quelque chose contre le faux-minisme spreading, une idéologie délirante qui se répand toujours plus domine tous les merdia main stream.

      De même, ne dites plus "la justice" mais l’institution judiciaire (In-Justice pour les intimes).


  • #1761831

    Alors quoi ? On ne peut plus réfrigérer ses burnes ? Les spermatozoides ont besoin d’être à basse température, sinon tu fais des oeufs brouillés et c’est l’infertilité assuré.
    L’écartage de jambes est salutaire durant les grosses chaleurs pour maintenir la possibilité de la vie, sinon c’est cuit.
    Interdire de se refroidir les fouilles, autant castrer directement les hommes, ça revient au même.
    Est-ce qu’on se plaint des grosses loches qui prennent plein de place dans le métro ?

     

    • #1761851

      Il faut agrandir les sièges et faire des métros plus gros. (C. De Haas )
      Les obèses et les grosses fouilles sont discriminés.
      Le problème, c’est qu’il y a trop de monde.
      Le problème, c’est la densité de population en Fronce.
      Stop à l’immigration. Réémigration, c’est la solution sanitaire la plus intelligente qui soit.


    • Ne pas répondre à la bêtise par une autre bêtise, c’est déjà un pas vers le bon sens. Votre commentaire hargneux passif n’aide pas... Vous ne faites qu’agrémenter votre mécontentement sur une problématique "genrée" par des propos "genrés", donc inutiles .

      Prendre plus de place qu’il n’en faut dans un transport en commun ca porte déjà un nom, si si... Ça s’ appel de l’incivilité , ou être malpoli, qu’on soit un homme ou une femme. Le fait de vouloir placer à tout prix un sexe, ou un genre si vous préférez sur une impolitesse c’est encore une fois une démonstration de la volonté gynocratique de domination.


    • Quel commentaire délicat !

      Apprend un peu de profondeur et de subtilité, tu verras, ça fait du bien !


    • On invente des problèmes tous les jours ! Pour les hommes il existe la possibilité de porter des genre de serviettes avec du gel réfrigéré ( bains dérivatifs ) pour refroidir les bijoux de famille et éviter les pantalons serrés, notamment les jeans.
      Porter des jupes reste une alternative !!

      Voilà que sont abordés des sujets sociétaux comme sous le gouvernement Hollande pour éviter les vrais sujets. La prestation théâtrale de Macron sonne faux mais sert de divertissement aux plus décérébrés des adultes car les enfants sont aptes à capter la fausseté des messages.


    • Si on se met à serrer les genoux on va nous accuser de nous masturber en regardant la petite blonde d’en face !


    • Faites du vélo au lieu de vous faire chier dans le métro, c’est bien plus cool et marrant et ça remplace avantageusement toutes les gonflettes .


    • Je préconise le "manspreading" sauce écossaise. Tu portes une jupe et t’as les bourses à l’air, un bon compromis, non ? en prime tu peux te faire souffler dans le bigniou.
      Répondre à la farce par la farce, c’est tout ce qui peux nous sortir du marasme.Et de ce point de vue, je crois qu’on est mieux armé en terme d’humour que ces provocateurs issu de "hautes" écoles aux trains serrés.


    • #1763795

      Si ma réponse semble abrupte, elle a au moins le mérite de couper court à l’attaque de la caste, via la mère Schiappa, en amenant le sujet sur l’aspect santé et scientifique, celui de la fertilité avec la spermatogenèse, plutôt que celui de la morale qui est une porte ouverte à toute les dérives.
      Si vous avez du temps à investir, voyez de quoi il retourne, et comprenez pourquoi nos organes sexuels sont en dehors du corps, contrairement à l’organe sexuel féminin.
      Une fois cela fait, qui va se proposer de me tâter les couilles pour savoir si elles sont à température ou non ? La mère Schiappa ? J’ai tué la polémique dans l’œuf.
      Pour info., il faut 86 jours pour produire un spermatozoïde, sans compter les nutriments essentiels. Mon corps ce héro n’a pas que ça à foutre.


  • #1761834

    Dans les transports en commun, ce qui est surtout chiant, ce sont les gens qui parlent très fort dans leur téléphone, et le nombre croissant d’individus qui ont l’air givrés.

    Mais ça, ça ne permet pas de stigmatiser le mâle...
    D’ailleurs niveau "mâles", certains se croient aussi dans une gay pride permanente.

     

    • Et le Dykespreading aussi, c’est très chiant.... y’a pas de burnes !


    • ce qui est surtout chiant, ce sont les gens qui parlent très fort dans leur téléphone

      Oui certainement, quand tu veux lire ou ne pas être dérangé. Je comprend.

      Moi ce qui m’incommode dans les transports en commun, c’est que les gens se regardent peux, communiquent peux, tirent la tronche, et donnent l’impression d’un troupeau de veaux dans un wagon à bétail.

      Je n’ai jamais vu un gars écarter les guitares au point de gêner les autres passagers, voir pousser les jambes d’autrui. Oui, les hommes, quand la place leur permet, ont tendance à écarter les pattes, c’est normal. Et visiblement ça fait chier les con(nes).

      Dans mon coin, quand on croise quelqu’un qu’on ne connait pas dans la rue, on dit bonjour quand même. Quand on descend du bus, on dit merci au chauffeur et bonne journée messieurs/dames. Quand on s’assoit à une place libre, on demande si l’on peut se permettre s’il y a déjà quelqu’un assis dans un double siège (des fois que la place est prise par quelqu’un qui a quitté son siège temporairement).

      On sourit beaucoup, car en retour (en principe) ça sourit en retour et c’est toujours plaisant et humainement chaleureux. Et puis si quelqu’un doit parler fort dans un téléphone, si c’est pas long et pas futile (appel urgent), on tape pas la gueule pour rien. Et encore moins on invente des concepts puants pour faire chier son monde. Encore que là, le concept c’est de l’import US comme d’habitude.

      Mais je conçois que le téléphone portable est un fléau social, c’est sur.


  • Ceux sont les femmes qui veulent faire comme les hommes et non l’inverse !allez. Y voir dans le milieu du travail, les femmes ont des comportements d’hommes mais sans les couilles, ça devient de l’hystérie talmudo-émotionnelle...allez gérer une société plus de 50 ans comme ça !

     

  • Je ne comprends pas ces gonzesses, à ne pas confondre avec des femmes, qui reprochent aux hommes de prendre soins de leurs attributs, pour les contenter ! Schiappa, à oublier qu’il est plus facile de garder la bouche ouverte, que de rester le bras tendu !


  • J’attendais cet article, en Suisse il y a déjà eu une émission entière (Infrarouge) sur cette question. D’un côté des féministes et de l’autre des hommes qui en ont ras le bol de la situation ambiante, ainsi qu’une vraie femme ! Elle a notamment pointé du doigt que les femmes veulent pouvoir être sexy à mort dans la rue et ne pas être interpellées, ce à quoi un des hommes leur a rétorqué qu’ils n’avaient même plus le droit de les complimenter ! Quelle époque !

     

  • C’est là qu’on voit la noblesse de la cause féministe... tellement de grandeur dans leur combat !

     

  • Du grand n’importe quoi l’exemple de la cour de récréation, les garçons s’étalent et de ce fait les filles jouent dans un petit coin, c’est ridicule, comme si la cour était trop petite pour faire cohabiter les deux sexes ou que les garçons prenaient volontairement toute la place pour ne pas en laisser aux filles.
    En règle générale les filles ont tendance à jouer en petit groupe à des jeux plus intimes et les garçons courent partout en se jetant la balle mais ça n’empêche pas que parfois des filles cours partout également ou que les garçons s’intéressent à ce que font les filles dans leur coin. Je ramènerai plutôt ça à un côté instinctif.
    En plus elle utilise le terme délimité pour les jeux des filles et les garçons,non. Je dirais plutôt que les filles, encore une fois en règle générale, aiment avoir un cadre prédéfini alors que le garçon a ses lignes imaginaires du terrain dans sa tête. On savait tous quand le pote mentait ou non quand il disait que le ballon avait passé la ligne imaginaire entre les deux sac à dos.

     

    • Les problèmes d’espace (vital) Dans la cour seront bientôt réglés, quand on organisera dès gang bangs sous le préau.

      Pour ce qui est des bourses au frais, le port du kilt est en effet très confortable.
      C’est d’ailleurs tout à fait étrange de se promener en ville avec les balloches qui pendent, une expérience qui détend le cerveau, assurément.

      Bonnie Scotland !


  • Ok ! Mais que si on arrête le "thon spreading" et le "dinde spreading", pour ne compter que ces "spreading" là. Oh et puis plus de crise de nerfs lunaire, parce que ça fait très "moon spreading."
    On fait un "deal", les "girls" ?


  • #1761864

    Et quand on a une énorme paire de couilles comme moi, comment on fait ?? On les mets sur l’epaule ?

     

  • Réglementation comportementale jusqu’en dessous de la ceinture, il n’y a plus aucune limite au délirant, je ne m’en remets pas. Si on lui filait carte blanche, elle n’hésiterait pas à pénaliser le truc à coups de contraventions et de mesurage d’écart de jambes.

    Nom de Dieu...Plusieurs millions de chômeurs et ce qui occupe l’espace médiatique, c’est cette merde. Pour le coup, c’est pas une manspreading que je vais m’amuser à faire mais une Vandammespreading, quitte à faire des cours de strech.


  • Le contraire du manspreading (c’est à dire ce qui est autorisé), c’est les jambes croisées comme s’il fallait se retenir de pisser. Et donc, bientôt, suite logique, on interdira aux hommes de pisser debout parce que c’est un marqueur masculin.

    Dans ce cas, par souci d’équité, il serait juste que les marqueurs féminins soient aussi gommés par des vêtements appropriés tels que burka, voile, ...

    Trêve de plaisanterie : le manspreading est à la base un problème de politesse, de savoir-vivre, pas un problème masculin. Ces impolitesses sont le résultat d’une acculturation. Encore une fois, les féministes font une mauvaise analyse et donnent de mauvaises réponses.
    Encore un point, les hommes ont une tendance à s’étaler parce qu’ils sont naturellement plus grands. A quand de vrais places ?


  • Les féministes sont des gamines immatures qui passent leur temps à envier "les garçons" et à vouloir les singer et les empêcher de jouer. Elles sont insupportables, mais le pire ce sont les chevaliers maman (pour reprendre l’expression de Léonidas Durandal) qui se plient à tous les caprices du vagin, jusqu’à accepter la mort pure et simple de leur propre peuple (voir la Suède) des suites de l’hubris anti-civilisationnel de ces dames-là (réduction au psy-cul, société infantiles et dionysiennes coupées du réel). Groland, ces bien-pensants déguisés en rebelles, en sont un parfait exemple.

    Si les hommes ne serrent pas volontiers les cuisses c’est peut-être parce notre système reproducteur est externe bande de connes ! C’est du balls-shaming, que dis-je, du service-trois-pièces-shaming !

     

  • Merci buzzfeed, maintenant l’autre grosse pseudo féministe qui se lave les dents 8fois par jours nous importe ça.
    https://www.youtube.com/watch?v=NQg...
    Les américains eux ne se sont pas fait avoir, d’ailleurs les like dislike ont été désactivé ainsi que les commentaires, très très peu de personnes adhère à leur idéologie de débiles mentaux.


  • En revanche, pour le legs-spreading, elles sont fortes ces temps-ci. Mais là c’est pas pareil, évidemment. Messieurs serrez les guiboles, quitte à avoir les rideaux qui collent aux fenêtres, pissez assis, etc. Vous avez en revanche le droit d’écarter vos cornes à l’envie.


  • Au final, qu’on s’assied, qu’on marche, qu’on travaille, qu’on mange, etc... obligation de mettre les burnes entre les jambes, et lorsqu’il les faudra pour un tas de raisons comme la protection de ces dames ou leur faire un marmot, nous ne les aurons plus, à observer certains hommes, un ravage est déjà passé par là.


  • en parlant d’étalement masculin est ce que cette brave dame est allée faire le tour du 18ème arrondissement ou les femmes et jeunes filles doivent faire profil bas et raser les murs ?


  • La solution paraît pourtant toute simple. Il suffit d’ élargir l’espace entre les sièges, comme on a envisagé d’élargir des trottoirs parisiens, dans d’autres circonstances...

     

  • Je trouve complètement hallucinant cette propagande autour du combat contre le "man spreading" et les jambes écartées. En tant que femme, tout ce que je demande est que les hommes aient un minimum de savoir-vivre dans les lieux publics en gardant leurs jambes l’une contre l’autre quand le contexte le demande (banquette remplie) ou quand ils s’asseillent en présence de monde, mais jamais je ne demanderais de le faire systématiquement et de s’assoir comme des petites filles.


  • Mon Dieu ,c’est vrai que la connerie atteint des sommets que l’on ne pouvait imaginer .Pour arriver à se tordre le cigare ,de savoir si les hommes prenaient plus de place que les femmes ,dans l’espace publique . Oh !! Schiappa ,va prendre des vacances ,ça va te mettre les neurones en place et t’éviter de dire des conneries .Et surtout ,passe à l’ombre.
    Au suivant !! il y en a bien un ou une qui va nous en sortir une autre.


  • Pour Raphaël Enthoven, le Roi du Pilpoul Spreading, grand propagandiste de la théorie du genre :

    - dire qu’un individu est une femme parce qu’elle dispose d’un appareil sexuel féminin ou qu’il est un homme Parce qu’il a un service trois pièce extérieur, c’est je cite "enfermer l’individu dans une essence imaginaire"

    - donc le genre homme et le genre femme correspondent à des concepts imaginaires, le genre tout court est une construction de l’esprit humain et Adam et Ève seraient des cerveaux malades d’avoir inventé un truc pareil !

    - Bein Montres-nous l’exemple et arrête d’avoir des comportements genrés masculins, de t’habiller en homme, de laisser paraître un peu de barbe qui Oh mon Dieu est du pur sexisme ! ou en tant qu’Élu aurais-tu une dérogation ?

    Le transgenrisme, c’est que pour les cons de Goyims !


  • En réponse, j’aurai tendance à aller coller des autocollants contre les femmes qui posent leurs affaires à coté d’elles pour réserver la place. Mais je n’en ferai rien, ça serait jouer le jeu des féministes qui sont chargés d’engendrer le plus possible de conflits horizontaux. Les transports en commun sont le lieu parfait pour ça, car on est quasi sur que les utilisateurs soient de la même classe sociale.


  • Mine de rien un mâle est plus a l’ aise avec une toge qu’ avec un pantalon pour le reste c’ est une question d’ éducation , de dignité et de respect , et en la matière il y a malheureusement bien pire . Alors franchement voila une ............(au choix) qui veut réduire l’ espace vitale du mâle, il est pas assez policé, il domine encore, finalement un mâle c’ est un réac en puissance , il rebute a se soumettre au mondialisme heureux peuplé de tarlouzes et de femelles monstrueuses louant une science sataniste et adulant un amalgame de concepts déments plombant l’ esprit humain , le perdant dans les eaux sombres de l’ égarement jusqu’ au sommeil de la conscience.
    Elle veut quoi l’ ogresse , des chiens de compagnie ?


  • J’ai plutôt l’impression que c’est l’homme qui se fait critiquer, humilier et marcher dessus depuis 40 ans mais je dois avoir l’esprit mal placé.


  • Excusez nous d’ avoir des couilles, mesdames ,mais c’ est la seule raison , sinon le serrage de noix se répercute dans le cerveau jusqu’ au calvaire et j’ ajoute que vu que c’ est dans la nature de la femelle de respecter la virilité on est bien dans l’ inversion des valeurs, grossièrement un coup de pied dans les, jadis, joyeuses .


  • Que les féministes demandent directement des wagons réservés au femmes et puis basta, ce serait une contradiction pour elle car ce serait "sexiste", on m’aurait donc menti sur le féminisme ?


  • Heureusement qu’on a des gens pour réfléchir aux vraies questions.
    Merci Enthoven


  • Combien est payé le génie Beethoven pour dire des choses si brillantes ?


  • C’est cela oui...

    C’est sûr qu’une fois ce problème réglé, tout ira mieux... Non c’est vrai parce que comparé à "l’inculture-spreading", la "vulgarité-spreading", l’"agressivité-spreading", la "pornographie-spreading", la "sexualisation des enfants-spreading", il s’agit là d’un problème majeur.

    Nous devons nous en débarrasser pour mettre un terme à cette ignoble société patriarcale de mâles blancs hétérosexuels genrés binaires fatalement misogynes, homophobes, racistes ET antisémites qui nous rappelle les heures les plus sombres des transports en commun...

    Hey la police de la pensée ! J’ai tout bon là ?

     

    • Drôle.

      La capacité médiatique à problématiser tout et n’importe quoi est une abjection distrayante, identifiée comme telle mais efficace. On aura droit prochainement aux automobilistes qui se curent le nez au feu rouge, le regard dans le vide, et dont on établira qu’ils influencent gravement les enfants de véhicules voisins, par incorporation de ce modèle identificatoire malséant.


  • "Dès la cour de récré, l’espace est beaucoup pris par les garçons qui font des foots, des ballons prisonniers, etc. alors que les filles font souvent des jeux qui sont délimités – des marelles, des jeux avec des élastiques... – donc il y a un travail de déconstruction des stéréotypes à faire"

    L’Art d’enfumer, ou comment prendre les gens pour des cons ?

    Dans une cour les enfants n’ont aucunes contraintes,

    ça s’appelle la récréation,et la liberté.

    Donc libre à eux de s’organiser.
    .
    Marlène Schiappa retourne arnaquer la sécurité sociale ...


  • Deux remarques :

    - Croiser les jambes est une mauvaise posture qui met en contrainte mécanique la sacro-iliaque du coté de la jambe croisée, donc on se bousille le dos.

    - Les femmes très souvent un gros cul qui prend beaucoup plus de place que des jambes ouvertes car c’est directement sur le siège que cela se répand.

     

    • Tu as raison.
      D’ailleurs, on devrait tous adopter la position du lotus.
      D’accord, ça prend plus de place en largeur... mais beaucoup moins en hauteur !
      On pourrait donc empiler les passagers sur trois ou quatre niveaux.
      Sur ce, tu balances un peu d’encens et quelques chants vaisnavas, et tu fais un voyage dans le brahman pour le prix d’un ticket de métro.
      Économique et transcendantal !


  • "Stop the spread. It’s a space issue".
    Message à envoyer à l’UE, aux migrants, à Macron et à l’Assemblée Nationale.
    En quel honneur par ailleurs nous parle-t-on globish à tout bout de champ ?

     

    • On parle le globish partout parce que comme l’a expliqué avec beaucoup d’intelligence Régis Debray dans son dernier livre ("Civilisaiton") l’Europe et la France en particulier est totalement colonisée par le torrent continu de modes, de goûts, de cinéma, de malbouffe... en provenance des USA. Ça date de la fin de la guerre de 39/45 et des accords de "réparation de guerre" que l’Amérique à exigé à la France. De Gaulle avait refusé le pire (monnaie d’occupation et lois américaines) et avait accepté "juste" l’ouverture quasi totale aux circuits français culturels. Résulat, l’américan way of life (de merde) s’est progressivement imposée partout en France.

      Quant aux cuisses écartées par un homme qui se répand à côté de moi dans les transports, je l’ai résolu en souriant à type et en poussant ses genoux avec fermeté. En général, il fait un peu la tronche et ressert ses genoux. Pas besoin de les faire ch.... avec cette énième hystérie de greluches insupportables... et c’est une femme qui le dit !


  • Effectivement , on accuse les hommes d’être des hommes .

     

  • Les anti-féministes Americains ont ripostés avec le "Purse seating", qui combat l’habitude de certaines femmes de poser leurs encombrants sacs, courses et autres accessoires sur le siège à coté.
    Malheureusement on reste dans la rivalité mimétique.

     

    • "Idiocracy"...
      Face à la bêtise, la raison ne l’emporte pas toujours (le passage où le protagoniste essaie de raisonner un peuple incapable de comprendre ses arguments), le poing de Soral sur Conversano l’illustre, parfois il est nécessaire de mettre leur nez dans leurs matières fécales pour faire comprendre de façon primaire aux primates les conséquences de leurs idées.

      J’ajouterai que ces "dames" féministes qui se plaignent du manque de réaction lors d’agressions que la protection implique la soumission. Celui qui protège n’est pas l’égal de celui qui demande protection, au passage le sacrifice masculin pour défendre les faibles ("les femmes et les enfants d’abord") est un reste du patriarcat, il était un devoir qui contrebalançait les droits dont l’homme jouissait. Selon leur logique, la lutte contre le patriarcat, se planquer derrière le "mal"(e) au moindre danger est une pratique rétrograde.
      Plus de droit ? Plus de devoir, car ces deux notions sont les deux faces d’une même pièce.
      Il est absurde de leur part de se plaindre de la passivité actuelle en cas d’agression quand leur combat est précisément d’émasculer les "oppresseurs" (littéralement, car on parle ici de forcer les hommes à se les écraser), qui sont pourtant des protecteurs potentiels... Pour peu qu’on leur donne des raisons de se sacrifier pour des personnes qui en valent le prix.


  • C’est vrai qu’il n’y a pas plus emmerdant que quelqu’un qui prend a lui tout seul deux sièges, homme ou femme peu importe. Quant à moi je laisse toujours la place aux personnes âgées ou handicapées alors que d’autres (hommes ou femmes toujours) ne se bougent même pas le cul.


  • Cette nouvelle obsession va créer des embrouilles.

     

  • J’ajoute : Tous les mecs quand vous êtes dans le bus dans le tram ou je ne sais quel lieu de transport public, que vous soyez noir vert blanc orange, marron, musulman, catholique, Hindou, Shinto ou cannibale de papouasie nouvelle guinée dans des siècles précédents, filmez quand on se lève pour une dame... il nous prennent pour des porcs ou quoi ? Plein le cul de se faire insulter parce que on est un mec...
    La galanterie est un symbole des hommes qui vivent en France et cela n’a rien à voir avec la fessée à l’horizontale.. ce respect là c’est justement le merci de mille choses. Filmez les mecs, filmez la galanterie, qu’on la grille cette tarte qui n’a rien d’autre à foutre que ces conneries là..Pitoyable politique Française... la zone.

     

    • Personnellement je m’assois jamais dans le métro à l’heure de pointe parce qu’en tant qu’homme jeune, grand et fort, je me sens complètement con et minable quand je suis assis dans une rame bondée alors qu’il y a des femmes toute frêles obligées de rester debout à cause de bonshommes qui squattent les places (situation absolument inimaginable il y a cent ans) et cela sur un trajet parfois assez long et plein de secousses qui les forcent à s’agripper tant bien que mal à ce qu’elles peuvent pour ne pas voltiger, y compris aux barres horizontales fixées au plafond qu’elles arrivent à peine à attraper.
      Et pendant ce temps les mecs en costard qui sont assis matent leur Ipod/ipad/ou-que-sais-je en faisant semblant de ne rien voir.
      Je trouve ça d’une grande laideur et donc je préfère rester debout pour ne pas avoir l’impression d’en être complice (au pire je m’appuie contre une paroi si mon trajet est long).

      Autant dire que pour cette histoire de manspreading-machin-bidule, je me sens pas concerné.


  • bon, comme sa clique ne prend jamais le métro, c’est évident qu’ils décrètent cette merde uniquement pour faire chier les gueux. "Regarde ! J’ai vu un gueu qui a peur de "spreader" trop les jambes. T’as vu ? Encore ils nous obéissent. " "Tu vois, je te l’ai dit - ils feront tout pour nous plaire" - Les patrons à Schiappa ils vont être contents d’elle. On a encore fait danser les gueux !!! (Applaudissements dans la cour)


  • Encore un sujet qui aurait dû rester au café du commerce et non "étalé" à la sphère publique et médiatique.


  • Le remplacement des anciennes c....s (utiles) du gouvernement précédent par les nouvelles c....s (utiles) du gouvernement actuel.
    A ce rythme... les hommes et les femmes au lieu de faire l’amour se foutront sur la gueule !
    Dans une éventuelle société future "apaisée" il faudrait créer un zoo pour les féministes...sans mecs ou bien avec leurs mentors...Ils se démerderont avec elles !


  • À chaque fois que je l’entends je me dis que c’est pas une école de journalisme qu’il a fait mais une école talmudique pour avoir appris le pilpoul comme personne, ce gars est un champion (Raphaël)


  • Hahaha, y’en a certain-e-s (<- pas taper !) qui devraient surtout arrêter d’étaler leur connerie un peu partout...


  • Marlène, celle qui conseille aux grosses de bien laver leurs plis et d’avoir une sucette à la bouche pour réussir à attirer le mâle un peu vicelard...on a vu mieux côté respect des femmes.
    Sur le terme "manspreading" ou "humanspreading", bah en fait aucun des deux : En France on s’exprime en français, c’est tout.
    Je crois qu’en fait Raphaël est encore moins philosophe que BHL...
    Après quand je vois les images, 2 choses me viennent à l’esprit :
    - Sur certaines photos, l’ouverture est tellement exagérée que la position en devient inconfortable pour l’homme (donc c’est surjoué pour faire la photo)
    - Sur les autres photos, on remarque l’exceptionnelle complémentarité "jambes croisées pour la femme/légèrement ouvertes pour l’homme", et je remercie Dieu au passage pour nous avoir si bien conçus.
    En fait l’inconfort apparaît quand 2 hommes sont assis l’un à côté de l’autre, aucun des 2 ne pouvant être complètement à son aise. Nous sommes donc les vraies victimes silencieuses de notre propre anatomie.
    Bonus : je prends le bus quotidiennement et je me trouve souvent gêné au moment de m’asseoir à côté d’une personne obèse (j’habite au Mexique), quand mes hanches entrent en contact avec ses bourrelets. Sans compter le temps qu’elle met à monter/descendre du bus, et la surconsommation du carburant due à son surpoids, qui se voit répercutée dans le prix du ticket (il y a souvent plusieurs obèses dans le même bus).
    Dois-je exiger des mesures ou réparations ?


  • Comment fait-on avec un mec assis à côté de soi ? :) y’en a un qui doit serrer les fesses oh pardon les cuisses ?

    Quant à ses nanas qui en fait ne supporte pas le frôlement d’un genou contre le leur qu’elles restent debout moins de varices à 60 piges ! :)

    Comment font-elles avec leurs mecs au lit ? à table ? sur le canapé ?

    Quant à la RATP, elle aurait du prévoir des sièges plus larges voire séparés par une cloison ou un claustrât comme ça chacun dans sa bulle, comme les zombies y sont carrément déjà avec leur mobiles ou la tablette, ça sera la totale !

    Mais c’était sans compter le zèle de ces femen istes de ministres qui ne prennent jamais le métro ! Les femmes des années 50 avaient une autre allure. Elles étaient dignes d’être appelés femmes et non des meufs ...

    Que ces « meufs » soient astreintes à ne pas monter dans le métro en short ou mini-jupes ou en décolletés voire toute la panoplie sous peine d’amendes ! Y’en a marre de toutes ces gonzesses fringuées comme des putes et qui font leur mijaurée !

    Est-ce parce qu’elles devinent le gros paquet dans le futal du mec lorsqu’il écarte les jambes qu’elles ne veulent pas que les mecs exhibent malgré eux leur organe ? :) Que font-elles en exhibant leurs culs en portant des jeans moulants ?

    Ces femen de ministres tous gouvernements confondus semblent être des frustrées ? Que cherchent-elles ?

    Je subodore qu’elles désirent des eunuques dans la vie quotidienne prêts à les servir, les distraire, à se soumettre à leurs caprices de perverses narcissiques et au lit, elles désirent uniquement un membre :) .....du Parti de la Secte …. riche et influent :)

    Dès lors, pas s’ étonner que la gayttitude prolifère …

    Vous n’êtes plus des dames dommage ! Vous n’aurez plus de chevaliers ! C’est le prix à payer de vos errances féministes.

    Vous avez les hommes que vous méritez désormais à savoir des désamants de passage au mieux, au pire des larves d’adolescents attardés ou « god save the queen ! » :)


  • Si une fille constate qu’elle n’a pas assez de place pour se maintenir correctement assise vu qu’un garçon écarte excessivement ses jambes, pourquoi ne pas le lui dire, évidemment poliment, simplement ?

    Pourquoi encore et encore des règlements ? de conne !

    La civilité elle est où si personne n’ose se parler ?

    En fait, on nous demande d’intérioriser des règlements comme pour nous programmer ?

    Dans des toilettes, j’ai vu une petite affiche au dessus du lavabo avec un protocole pour se nettoyer correctement les mains ! c’est du même acabit !

    Comme quoi, ya rien d’acquis et la Nature humaine grossière, mal élevée reprend sa place et c’est cela qu’ils ne veulent pas eux les-si-bien-élevés-des-premiers-de-la -classe-premier-ministre-de-l’ena-qui-sait-tout-tout-tout !

    Quand TOTAL CHAOS imminent il y aura, on verra les plus malins :) les riches ou les pauvres ?

    JE VOUS MERDE :) la sinistre de mes deux !


  • Si quelqu’un a une machine à remonter le temps sous le coude, je souhaiterais d’urgence être envoyé au XIIème siècle... Cette époque moderne m’est en effet de plus en plus insupportable.


  • Comme dirait Germain Gaiffe, qu’ils aillent tous se faire e******


  • La vulgarité de cette femme commence par son prénom. Le tout m’évoque les mycoses. De par sa nature elle ne peut porter l’idéal féminin : pureté, douceur, intelligence pondérée.


  • Bonjour,
    Il ne faut pas donner d’importance à ce genre de déclarations ridicules .
    C’est vraiement de la revendication de nantis ; de bourgeois de journaleux, d’animateur du tertiaire ou politique incompétent.
    On est vraiment dans l’absurde et le ridicule.
    Laissons les va.


  • Et puis je ne sais pas d’où elle sort celle là car fin des années 70 dans mon lycée de jeunes filles on jouait tous les jours à la balle au prisonnier ou on s’étalait en jouant à la marelle ou gendarmes et voleurs. Elle devrait plutôt se psychanalyser pour comprendre ce besoin de se mettre plein de khôl et de franfreluches afin d’attirer le mâle. C’est elle qui a un sérieux problème avec les hommes, alors elle voudrait les punir.


  • Qu’est ce qu’ils vont encore inventer comme C... Le « manspreading » c’est quoi ? Un truc qui n’existe pas et sorti de l’esprit tordu de quelques bourgeois pour faire chier le prolo (oui parce que le gros bourge il prend pas les transports en commun de toutes façons, et puis il évite « l’espace public », c’est futé comme tout)... Après 20 ans d’expérience des transports en commun en Ile de France je puis assurer que le seul étalement manifeste que j’ai pu constater toutes ces années est celui des très grosses femmes... Ok ! on fait quoi contre ça ?

     

  • Des plaisantins pourrait faire la même chose : toutes ces poitrines fermes et arrogantes prennent d’assaut l’espace public et c’est dérangeant...


  • Autrefois, on se contentait de ne pas gêner les autres, de les respecter. Et on ne brandissait pas des arguments de sexe ou d’appartenance à une minorité.
    Moins un pays a de moeurs, plus il a de lois...

     

    • Absolument !

      J’ai la chance de ne pas prendre les transports en commun. En fait j’ai choisi de vivre loin des transports en commun... :) Mais le manque de savoir vivre est partout ...Les petits cons (plus rarement petites connes c’est vrai) qui roulent à fond avec les haut-parleurs plus qu’à fond en ville...Les gens qui se garent absolument n’importe comment (égalité des sexes)...Les gens qui laissent leur moteur allumés pour aller acheter leurs clopes ou leur baguette (égalité des sexes)...Etc ETc Peut-être que des cours de savoir vivre et de morale à l’école seraient utiles ? On ne va tout de même pas faire des panneaux d’interdiction pour chaque cas ensuite ? Si ? Mon dieu je ne suis plus faite du tout pour cette société...


    • ...et plus un pays a de lois,plus il est corrompu...(Cicéron)


  • Il y a quelque chose qu’il faudrait qu’on m’explique quand même ! Pourquoi les médias français se sentent toujours obliger de récupérer les "événements" du moment au USA, ils n’ont que cela à foutre ?
    Ensuite, les hommes ont plus tendance à écarter les jambes quand ils s’asseyent car ils ont des organes génitaux à l’extérieur, incroyable non !!! monde de dégénéré.


  • Apparemment, je vais aller à contre courant... je trouve tout autant débile les critiques que les types qui, ne nous voilons pas la face, font exprès d’écarter grands les jambes. Cela s’appelle une "posture", un paraître, qui n’a absolument rien de naturel. Combien parmi ceux qui "écartent" ne sont que des branquignoles qui exagèrent pour s’afficher ? Personnellement, je tarte les deux : les féministes, qui s’offusquent pour rien, et les "poseurs", qui sous couvert des crises d’hystérie féministes, vont à l’encontre de toutes règles de bienséance et affiche leur égocentrisme très "capitalisme libéral", donc contraire à ce que E&R est censé défendre. Bref, relancez le tout, quenelle au centre.

     

    • Ok sur le fond. Mais avouez qu’en faire les choux gras des médias c’est du délire total ! Il est clair que c’est une posture typique de branleur... Dans ce cas on va faire des panneaux pour ceux qui gardent leur sac à dos quand la rame est bondée, pour les grosse à forte poitrine qui occupent plus d’espace que nécessaire....


    • Il y avouez une différence entre un roquet qui écartèle ses pattes façon future maman sur la table gynécologique et la grosse à forte poitrine... Il y a dans un cas un mépris total des règles de bienséance et une grosse pointe de m’as-tu-vu, tandis que l’autre c’est plus excusable sur le coup, on va pas lui demander de faire en live une liposuccion pour libérer de la place... Mais j’avoue que cela a plus sa place dans les faits divers que dans un réel sujet de société, il y a d’autres incivilités beaucoup plus graves que celle-ci. Mais ce n’est pas parce que c’est moins grave et qu’une horde d’hystérique vêlent qu’il faut excuser l’un plus que l’autre. C’est le principe du mondialisme (je me répète partout) : attiser les extrêmes pour diviser, et en synthétisant, il en restera un peuple amorphe et soumis aux diktat mondialistes. Il est temps de cesser de jouer leurs jeux.


  • Ce matin dans la métro, une femme avait foutu ses 3 sacs en plein devant la porte d’entrée, bloquant la moitié du passage pour ne pas avoir à s’emmerder pour les regrouper. Ca porte un nom ? On va créer un mouvement ?

     

    • Oui cela s’appelle le "bagspreading". Hélas, c’est le fait de tout le monde, et cela inclut femmes, LGBT+, diversité, chances pour la Fronce, migrants réfugiés politques de la Chapelle, esquimaux, j’en passe et des meilleurs...
      Donc votre mouvement risque de rappeler les heures les plus sombres de notre histoire, et toute action sera assimilée à la rafle du Vel d’hiv ou au régime autoritaire de Kim Jong Un.


  • élargissez les siéges comme l’aurait "si bien dit" l’elargisseuse de trottoir...
    vacances de clowns en perspective , rentrée de débiles légés annoncée.


  • Ne pas oublier que l’écartement des cuisses chez l’homme est d’instinct naturel : Un besoin pour les couilles de se thermo-réguler.


  • Bientôt ,naitre ,homme blanc ,catholique ,français ,va devenir un crime .

     

  • J’ai vu cette khonnerie sur mon Facebook, et je pense que c’est surtout contre la khonnerie spreading qu’il faudrait lutter...de toute facon, peu importe le fond des revendications, tout ca n’est qu’ingenierie sociale pour nous culpabiliser encore plus, nous monter les uns contre les autres, et sur le long terme, ce seront encore les femmes les plus frustrees d’avoir suivi cette enieme manipulation


  • A-t-on inventé le manspreading pour justifier l’intervention d’une "artiste" qui a cousu une bite sur un fauteuil de métro ? Chaque fois que je le prends les gens se serrent, je ne connaissais pas cette nouvelle mode...


  • Encore une diversion faire passer la loi travail l’été sans devoir rendre des comptes à personne... un classique


  • Elle qui parle de "travail de déconstruction des stéréotypes", elle devrait justement se réjouir que les hommes écartent aussi les jambes de temps en temps...


  • Pour ma part j’adore le catspreading.


  • Surtout que la plupart des hommes n’écartent pas les jambes à ce point.

    Généralement, tout le monde essaie un tant soit peu de se serrer pour laisser un minimum de place aux autres, lorsqu’il y a trop de monde.
    Les hommes comme les femmes.

    Quand il y a de la place, aucune femme ne s’assied à côté d’un homme qu’elle ne connait pas.

    Mais on a l’habitude avec les féministes. Elles font d’un gros relou -qui existe bel et bien- une généralité.


  • Ca n’a rien à voir avec une quelconque dictature féministe.

    La Crise (avec un C majuscule svp) qu’ils sont incapables de juguler (et pour cause...) se prolongeant, ils leur faut trouver des dérivatifs sur le terrain sociétal quand ils ne peuvent plus rien faire sur le terrain social.

    Attendez-vous à d’autres annonces du même genre dans les mois qui viennent, ils n’ont plus aucun levier pour améliorer la (vraie) vie des gens, ils ne leurs restent plus que l’esbroufe.


  • J’avais déjà lu de tels articles qui m’ont beaucoup intrigués et j’ai donc étudié la question. J’ai fait différentes analyses dans les transports en commun, ma conclusion est sans appel : le manspreading n’existe pas et n’a jamais existé. Il est vrai que les femmes gardent souvent les jambes fermées et les hommes légèrement entrouvertes, mais sans jamais dépasser les limites convenablement admises, délimitées par leurs sièges. Tout comme pour les cours de récréation, les garçons ne s’accaparent pas de l’espace vital des filles, ce sont juste des faits sociologiques qui font que les garçons préfèrent le sport en général et les filles préfèrent de petits espaces, mais voir du manspreading dans ces faits quotidiens relève pour moi d’une pathologie. je suppose qu’après ces brillantes et pertinentes constations de la part de notre ministre on va arriver dans certaines écoles à une séparation égale de la cour entre garçons/filles, je vous rappelle donc que ces ségrégations existaient déjà entre les blancs et les noirs, notamment aux usa après la guerre de sécession et qu’en réalité, bien que vous prétendez lutter contre le racisme vous faîtes l’inverse au quotidien.

     

    • Ça n’existe peut-être pas en tant que phénomène mais pour prendre les transports au quotidien, c’est un phénomène assez énervant de se retrouver serré contre quelqu’un juste parce qu’il a décidé de s’aérer les bourses en dépit de ses voisins. Donc si, les lourds ça existe, faut pas non plus exagérer dans le sens inverse.


  • En quoi le fait de s’etaler sur son siege est un combat féministe ? que ce soit un homme ou une femme assis a coté c’est tout aussi pénible... C’est un comportement de mal élevé point barre.

     

  • Nul doute que Schiappa elle-même s’étale quand c’est nécessaire.....


  • Si elles veulent que j’écarte moins les cuisses qu’elles me donnent l’exemple. Mais quand on aborde le sujet, chez moi, ça n’en prend jamais le chemin.


  • faudrait savoir ! d’un côté on nous reproche d"écarter les cuisses , de l’autre on nous demande sans arrêt d’écarter les fesses ...


  • Des causes bidons créer pour justifier des jobs bidon payé par la France donc par des Français... à des gens du genre qui n’aime pas vraiment la France, mais qui font la guerre sans l’aimer par example... Toujours les mêmes, nous on a juste à se taire.


  • Les individus présentant un IMC supérieur à 40 seront ils également verbalisés ?


  • Sa façon de saluer de la main est étrange ; je l’ai imitée, et je n’y suis pas arrivé ... parce que son geste n’est pas naturel (essayez !). Fait-elle un signe franc-maçon ?

     

  • #1762273
    le 07/07/2017 par Daphné Bürka & Anne-Sophie Lapute.....
    La priorité de Marlène Schiappa : lutter contre "l’étalement masculin"

    Moi dans mon village il n’y a pas de métro...mais quand je descends à la grand-ville a 1 h 15 de ma ferme c’est les wesh wesh , les pimbêches avec des collants en guise de pantalon habillés comme des putes, les hommes qui se tiennent comme des gonzesses efféminés au possible, les filles racailles voilés en air-max, les dealers en sortie de métro qui m’emmerdent ...mais c’est vrai que cette pratique de l’étalage de Lhomme je ne connaissais pas et franchement il ne me semble pas être la priorité des transports en commun !
    Mais si Marlène Chia pas le dit ,c’est que c’est un acte terroriste, qui empêche, les femmes de la gare de Cologne, de se faire violer apaisés, par nos gentils clandos (dit les Montaigne) il y a des priorités dans la Fronse En Marche (arrière)
    Merci Chia pas & LREM (La Raie-publique En Moonwalk)

     

  • Toutes ces conneries ça commence avec la manspreading et ça finit comme ça :

    http://www.feministes-radicales.org...


  • Le ministère des Gens Payés à Buller.


  • En plus, c’est très mauvais de croiser les jambes : cela coupe la circulation du sang.


  • Jusqu’où va t-on descendre ?

     

  • Pfff ces féministes, toujours un train de retard !
    Dans une société où l’économie de tout prend de plus en plus de place, où le terrorisme règne et où l’homosexualité est la norme, j’ai la solution toute trouvé pour une nouvelle tenue pour hommes et femmes trop cool qui nous permettra de déambuler librement tout en surveillant si l’autre n’aurait pas cacher un bazooka dans son fion, des fois que ...
    A plus dans l’bus !

     

  • Conclusion : Messieurs si vous voulez prendre plus de place dans les transports ... Devenez gros, si c’est votre cul qui prend deux places mais que vous gardez les cuisses coller tout va bien. Rajoutez des places bordel de merde ! Si c’est ce qui découle projet "les pauvres pourront se déplacer plus facilement", j’en mange mon chapeau !


  • ca tourne a la haine des hommes qui seraient impolis mais pas les femmes .... regardez autour de vous ce n est pas le cas ! c est un probleme d education et de politesse ! d ailleurs on pourrait aussi de meme inventer un mot et en faire de l anti femme en parlant des tampons usagés qu on retrouve dans les toilettes publiques regulierement !!!


  • Il n’y a qu’à élargir la taille des strapontins : une des follasses LREM ayant auparavant préconisé d’élargir la taille des trottoirs dans Paris pour éviter les futurs Montaigne en rut…


  • Et contre le woman-spreading on fait quoi ? par exemple : les odeurs de parfums envahissantes ? les sacs à main qui ballotent sur le passager d’à côté ? et contre le harcèlement visuel ? les pubs provocatrices où on voit un décoletté ou une cuisse ? C’est pas de l’étalement, ça ?


  • Euh... hein ?!
    Il n’était pas question d’élargir les trottoirs pour que certains puissent spreader sans gêner le passage ?


  • Christine Bard :
    « Cette position n’est pas sans rapport avec le pénis et les testicules : écarter les jambes, c’est suggérer que leur volume est considérable. C’est aussi obliger les femmes à serrer les jambes : le genre fonctionne de manière relationnelle. »

    Elle et le monde le suggèrent en effet, surement plus que les types souvent plongés dans leur lecture, fermés au reste (ayant beaucoup pratiqué le métro, c’est clairement ce que j’ai observé). Dans un prochain article sera fait le lien entre le contenu de la dite lecture (journal bien souvent) et la posture des incriminés. S’ils lisent "le monde" on pourrait avoir des surprises.


  • Un siège est une place de parking pour véhicule humain, on est prié de ne pas déborder...

    C’est une question d’éducation tout simplement.

     

  • ET le BIGASSSPREADING ?? Parce que souvent ça dépasse largement la place du siège..

     

  • On parle quand des gros culs ?

     

    • #1762648
      le 08/07/2017 par Daphné Bürka & Anne-Sophie Lapute.....
      La priorité de Marlène Schiappa : lutter contre "l’étalement masculin"

      Tu viens de le faire...


    • Merci, je me demandais quand quelqu’un allait aborder le sujet de façon aussi directe. Parce que la ventilation des gesticules, surtout quand il fait chaud, c’est plus une solution qu’un problème. Surtout quand on sait que la pyramide des âges s’inverse et que les burnes croisées de chez Playtex constituent une entrave reconnue à la fertilité.

      Par contre les effets combinés de la génétique, du stress moderne, des pâtisseries et de la cellulite contribuent au problème. Il faudrait en parler sérieusement. Surtout depuis que j’ai appris, il y a des lustres grâce à une émission de télé-santé, que se tenir debout dans les transports en commun favorisait la fonte de la-dite cellulite. Apparemment quelques retransmissions permettraient de remettre les pendules à l’heure.


  • À ce niveau c’est de la maladie mentale....en plus elle a un visage d’homme ...c’est pour ça qu’elle a la rage...


  • Marrant de voir celle qui sous un autre nom aurait écrit des livres pornos se plaindre de voir les mecs s’étaler à tous vents.
    https://www.valeursactuelles.com/po...


  • Bientôt les Obèses n’aurons plus le droit de monter dans les transport en commun, car eux ils prennent bien plus de place que un mec qui se met a l’aise.

     

    • On parlera alors de "man widespreading", haha. Quant à ceux qui seront pris en flag’ de montrer qu’ils en ont un peu trop dans le pantalon attendez vous à payer pour deux places, comme cela a pu arriver aux personnes trop bien portante sur certaines compagnies aériennes.


  • Un combat d’avant garde, assurément...


  • Quelle débilité...pour ma part, oui j’écarte les cuisses, pas de manière exagérée, mais c’est quand même plus confortable que d’avoir mon sexe et mes couilles dans un étaud...bandes de folles castratrices !


  • Messieurs, lorsqu’une dame ou une mamie vous demandera, dans le train ou l’avion, d’attraper sa valise en haut du porte bagages, répondez simplement mais poliment que vous ne faites pas du "manspreading" car c’est la LOI.
    Maintenant s’il s’agit de votre femme ou petite amie qui vous demande d’attraper le pot de moutarde sur l’étagère supérieure du meuble de cuisine , répondez la même chose mais en ajoutant : "chérie".
    En revanche, dans les cas complexes, par exemple lorsque que vous ne portez qu’ un "marcel" sur le dos car vous venez de débiter dehors, par -40°, 10 stères de bois de chauffage, tandis qu’elle , à l’intérieur, a très froid et qu’il s’agit d’attraper une couette (ou son gros pull en poils de lama ?) en haut d’une armoire, alors, _ mais c’est juste une idée lancée en l’air _ , le "manspreading" devrait pouvoir se négocier contre un "womanspreading". Cela suppose évidemment qu’elle comprenne l’anglais et que vous ayez préalablement mis le « marcel » dans le panier à linge sale et non par terre.


  • Elle aura donc marqué l´histoire Marlene, celle qui a fait passé la loi pour que les hommes serrent les jambes. On sert surtout les dents depuis bien longtemps, jusqu´a créer un "male" être profond. Une société invivable.


  • #1762549
    le 08/07/2017 par Daphné Bürka & Anne-Sophie Lapute.....
    La priorité de Marlène Schiappa : lutter contre "l’étalement masculin"

    Avec Marlène Chia pas.... on est plus dans le ConnasseSpeackin’ !
    Sa connerie, plus qu’elle ne déborde, elle nous submerge !


  • Pourquoi élire des politiciens si c’est pour qu’ils s’occupent de ce genre d’âneries.. ?

     

  • l autre jour une nana se regardait dans la vitre du metro et à relever ses cheveux en les secouant, me fouettant le visage et les yeux. j’espere qu ils feront des petits panneaux pour rappeler aux femmes de ne pas secouer leurs cheveux ds le metro...


  • J’aurais bien une suggestion à soumettre mais, étant basée sur le bon sens et non la logique féministe, elle passerait certainement mal. Voila. Si les sièges des transports en commun étaient surélevés, un sur deux, pour les hommes en haut et les femmes en bas, ça résoudrait beaucoup de problèmes.

    Les hommes pourraient enfin faire porter leur poids sur les cuisses, au lieu de se monter les joyaux de famille à trois bars (de pression), voire plus s’ils doivent serrer les jambes. Et puis on pourrait récupérer la place sous ces sièges afin d’élargir les sièges voisins, un geste généreux et discret en faveur des épanchements de cellulite.

    Trop simple et pas suffisamment castrateur ? Bon, ok.


  • Super !!! toujours rien de prévu contre le balls-breaking, et pour la parité intégrale dans les services publics ?

     

  • Ils n’ont qu’à mettre des cloisons métalliques ou plastiques "para-genoux" entre deux sièges ou niveau des genoux

     

  • la connerie humaine a son plus lourd degré !!!


  • Cette gonzesse, d’évidence, a un problème avec sa sexualité. Ca se voit à sa tronche. Je ne serais pas étonnée qu’un jour, la presse fasse étalage de ses "problèmes" ....


  • Les combats de que dalle qui ne mystifient que les connes hystériques ! Pas de doute, les femmes sont bien ce qu il y a de plus à la ramasse en politique et je pèse mes mots !


  • Pour le coup, je ne voie pas le rapport avec le féminisme. C’est plus une question de savoir vivre. Je suis un homme, et je suis moi même agacé par les hommes ou femmes qui débordent de leur jambes ouvertes sur les sieges mitoyens. Gardez vos jambes droite ne fera pas de vous un "soumis" un "pro feministe" ou ne signifiera pas que vous etes "je ne sais quoi" à l’heure ou les gens se voient en en "déchiffreur du comportement ". C’est simplement une question de savoir vivre, on empiete pas volontairement sur le siege de son voisin. Quand on me fait ca, j’écarte aussi et bouscule les jambes de celui qui le fait. Je mesure 1metre 94 pour 115 kilo ! Les sieges sont pas adaptés pour nous, si en plus une tarlouse ecarte ses cuisses (comme pour recevoir je ne sais quoi) sa ne vas pas le faire. Je trouve cette campagne de sensibilisation pertinente moi.


Commentaires suivants