Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La priorité de Marlène Schiappa : lutter contre "l’étalement masculin"

Le "manspreading", la dernière trouvaille de la dictature féministe

D’après Marlène Schiappa, la secrétaire d’État à l’Égalité hommes-femmes, les comportements tels que l’« étalement masculin » se forgent dès le plus jeune âge des garçons.

 

Qu’est-ce que le manspreading ?

 

 

[...]

La membre du gouvernement incrimine notamment la répartition de l’espace dans les cours de récréation :

« Dès la cour de récré, l’espace est beaucoup pris par les garçons qui font des foots, des ballons prisonniers, etc. alors que les filles font souvent des jeux qui sont délimités – des marelles, des jeux avec des élastiques... – donc il y a un travail de déconstruction des stéréotypes à faire » affirme Marlène Schiappa.

Concernée par la place des femmes dans l’espace public, la secrétaire d’État a déjà annoncé qu’elle souhaitait faire de la lutte contre le harcèlement de rue « une priorité ».

Lire l’intégralité de l’article sur leparisien.fr

 


 

Bonus : les solutions au manspreading

 

La pathétique chronique du « philosophe » Raphaël Enthoven sur le manspreading :

 

Heureusement, Groland a trouvé la solution...

 

 

Pour les transports en commun,
chez Kontre Kulture :

La tyrannie de la névrose féministe, sur E&R :

Marlène Schiappa, sur E&R :

 






Alerter

160 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents