Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Très insultant" : à peine arrivé à Paris, Trump rappelle à l’ordre Macron

Le président américain a qualifié de « très insultante » l’idée de son homologue français de créer une « armée européenne ». Il a rappelé que l’Europe « devrait d’abord payer sa part à l’OTAN ».

 

À peine arrivé à Paris pour les commémorations du centenaire de la fin de la Grande Guerre, Donald Trump a publié un tweet dans lequel il s’est prononcé sur l’idée d’Emmanuel Macron de créer une « armée européenne ».

« Le président Macron vient de suggérer que l’Europe construise sa propre armée pour se protéger contre les États-Unis, la Chine et la Russie. Très insultant mais peut-être que l’Europe devrait d’abord payer sa part à l’OTAN que les États-Unis subventionnent largement », a-t-il écrit.

Dans une interview diffusée le 6 novembre sur la radio Europe 1, Emmanuel Macron s’est déclaré favorable à la création d’une « vraie armée européenne ». Selon lui, ce projet d’armée européenne a pour but de contenir la Russie, qui aurait « montré qu’elle pouvait être menaçante ».

Voir aussi, sur E&R :

À lire chez Kontre Kulture :

 






Alerter

60 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Une autre lecture ,au sujet du tweet de Trump",n’est pas à exclure systématiquement. On peut émettre la conjecture suivante : Un"allié",qui tient à la cohésion de ses compagnons,se doit d’être courtois,et c’est là la moindre des choses. À l’inverse,pour quelqu’un qui a d’autres préoccupations,et pour imputer la dislocation de"l’alliance"sur ses collègues,il recourt à la provocation. C’est une manière de leur faire comprendre que cette alliance a fait son temps, et que chacun aille"cultiver"son jardin.
    Il semble que les européens,sont toujours sous l’empire des réflexes d’obéir sans brancher,aux injonctions du pouvoir occulte qui prend ses profondes et puissantes racines aux usa.
    Il convient de rappeler deux éléments fondamentaux :
    - le premier : la menace soviétique est enterrée depuis la fin de la guerre froide,il y a près de trois décennies. L’oligarchie qui,ne vit que par et pour
    la guerre permanente,tient à agiter l’épouvantail russe. Évidemment,d’autres foyers"d’agression"sont inscrits à l’agenda oligarchique. Il s’agit de l’Iran et de la Chine,et en supplément,le Venezuela...
    - Le second,est non des moindres,le slogan de la campagne électorale de Trump qui a affiché haut et fort que seul l’intérêt du peuple américain compte.
    L’humanité aborde un tournant de l’Histoire,marquée par l’amorce du déclin de l’oligarchie que confirme son agressivité stupide. Seule cette oligarchie en ressent la pression, et au delà,la menace.
    Que reste-t-il pour les peuples européens,sinon de prendre leur destin en main en se libérant d’une peur imaginaire. Mais aussi,de choisir de dignes
    responsables qui n’auraient pour devise,que cette noble et féconde sagesse :
    L’affection du peuple est la seule ressource qu’un prince puisse trouver dans l’adversité.

     

    Répondre à ce message

  • Si Macron en avait il dirait surtout "Je sors la France de l’OTAN" où l’inénarrable Sarko l’a ré-embourbée.
    Mais n’oublions jamais que tout cela est un grand théâtre joué pour les foules qui, elles, turbinent partout et font marcher le système... en attendant, paraît-il, que l’IA évacue les homos sapiens et prennent les rennes du fonctionnement du monde artificiel par l’empire de la gestion des algorithmes "intelligents" (cf. les 3 volumes du petit Yuval Noah Harari qui, paraît-il (bis) font un tabac).
    Macron est un comédien de seconde zone qui a décroché son 1er rôle historique payé par cachets d’intermittent privé. Ses mentors et producteurs visent pour lui le prochain rôle titre de "président de la commission européenne". C’est pourquoi, ce n’est pas très grave s’il ne termine son cinquenat bidon en eau de boudin. Son avenir est de toute façon assuré.
    Trump joue sa pièce en version "America First" et veut la jouer en ricain dans le texte. La France, dans tout ça, ne pourra s’en sortir qu’en s’arrachant de cette production mondiale organisée par des mafieux.

     

    Répondre à ce message

    • Impossible ! Nous avons par exemple bradé Alstom et notre technologie militaire aux USA (Hollande + Macron).
      Ils nous tiennent par ce que n’avons plus. Alors cette histoire d’armée européenne... D’abord réhabiliter notre Armée réduite à peau de chagrin et surtout créer des corps spéciaux pour y mettre le « troupeau » qui n’est pas la Troupe. Dans l’armée de Terre, les piaules sont décorées de drapeaux algériens dans certaines casernes où l’on a fait dans le social (disons). En même temps me direz-vous, quand un Benalla (qui porte ce qu’il est sur sa gueule) est installé au plus haut sommet de l’Etat pour, dit Kohler, que la France montre que la « diversité » est prise en compte (mais sûrement engagé parce que « « « « pointure », je me demande du combien il chausse)
      Salut et bon week-end.

       
    • Giscard-Estaing n’y est pas arrivé, alors pourquoi lui le pourrait ?

       
  • tous sur Macron les amis... "les putains en marche" comme dit Rougeyron....

     

    Répondre à ce message

  • Pour bâtir une armée Européen, il faudrait d’abord que la population européenne existe .Hors les plus crédibles savent bien que le peuple européen n’existe pas, c’est une pure utopie, mais macron persiste dans sa connerie .Quand est-ce que ce faux président se mettra en tête que l’Europe est une association de pays ou la culture est complètement différente, ne serait ce par sa langue d’origine et ses traditions .L’Europe n’est pas les USA et ne le sera jamais, et c’est comme cela depuis des millénaires .Il faut qu’il respecte les nations, et le patrimoine national ou les gens de chaque pays sont attaché .On n’efface pas une nation sur la carte, parce que Mr macron a décidé lui et ses sbires, ou plutôt ses sbires et lui de déraciner un peuple appartenant à une histoire .Et il y en a qui ont payé de leur vie pour cela .Mais pour macron apparemment ça ne compte pas, c’est dire pour lui l’importance d’un peuple, en tant que chef d’État .

     

    Répondre à ce message

  • Pour le coup, voilà du racket pur et simple. D’un côté les usa déstabilisent l’afrique depuis 20 ans pour mettre l’europe en difficulté, et de l’autre ils vendent leur protection, comme n’importe quel maffieux à un bar de brooklin. Avant sarko (l’homme du Grand Emprunt...) de triste mémoire, la France n’était pas dans l’Otan. Ce qu’il faudrait surtout c’est que ce soit vraiment les Français qui reviennent vraiment aux manettes. Mais pour cela il faut que ce pays redievienne vraiment une vraie démocratie...

     

    Répondre à ce message

  • Il faut répondre à ce sioniste national de Trump que l’Otan on en sort et que s’ils sont pas contents ils dissolvent cette organisation guerrière et criminelle !

     

    Répondre à ce message

    • L’OTAN n’a jamais eu pour but de contenir la Russie.
      Les Russes se baladent partout dans le monde où ils veulent et quand ils veulent.
      Ce qui est loin d’être le cas de l’Europe, sanctionnée lourdement en cas de "rapprochement" économique (exemple avec l’Iran ou la Russie).
      L’OTAN a donc toujours eu pour but de contenir et emmurer l’Europe.
      Qu’elle n’aille nulle part, sauf là où on lui dit d’aller.
      Vous avez compris le coup ?
      2ème résumé :
      Vous pensez être tranquille en sortant de l’OTAN ? Ca pourrait au contraire signer votre arrêt de mort, car elle fera tout pour entraver vos projets portant atteinte à ses intérets militaires et commerciaux (les deux étant intimement liés).
      On ne sort donc pas de l’OTAN... on la détruit !
      Le mieux reste encore de l’intérieur, en tant que membre.
      Sans être membre c’est alors quasiment inconcevable... à moins d’une déclaration de guerre ouverte.

       
  • #2078828
    Le 10 novembre à 15:37 par ÉlémentDeRéflexion
    "Très insultant" : à peine arrivé à Paris, Trump rappelle à l’ordre (...)

    Taper dans la recherche :
    « Affaire Alstom, haute trahison caractérisée pour l’ex-président Hollande (avec la complicité de Macron) ».

     

    Répondre à ce message

  • #2078912

    Une armée européenne pour contrer la menace russe ? Si c est la le but premier, alors ça n a rien d européen et tout a voir avec l atlantisme pour lequel le projet Macronien ne sera que l avant poste sur le vieux continent ! En résumé une otan bis avec moins de moyens et de capacités ! En outre, le pretexte invoqué est d autant plus affligeant que tout démontre non seulement que cette Europe bidon s est montrée régulièrement bien plus belliqueuse et rentre dedans a l encontre de la Russie que l inverse mais qu en plus si il y a bien un pays qui nous colle des bâtons dans les roues il est bien plus de type anglo-américain que slave !
    Qu a cela ne tienne, l Europe de toute facon n est plus qu une purge en voie de déliquescence et que seuls les trouillards et les imbéciles continuent de porter haut au noms, summum du ridicule, de valeurs et d idées que cette entité supranationale n a fait que trahir et fouler au pieds depuis Maastricht !

     

    Répondre à ce message

  • Il y a insulte et injure (blessure). Très injurieux pour les Serbes (alliés historiques de la France, soldats d’une grande bravoure ! ) et TOUS les soldats sur le front de la Grande Guerre, y compris les soldats allemands :
    "Le drapeau de la République fantoche du Kosovo (abbr RFK) a été officiellement arboré à la cathédrale Notre-Dame de Paris peu avant les célébrations de la fin de la Grande Guerre, suscitant les plus virulentes réactions sur les réseaux sociaux.
    Emmanuel Macron a officiellement invité Hashim Taçi, président de la RFK à assister aux commémorations.
    ". Voir Mediapart et d’autres sources.
    Alors le héros de Verdun, vaporisé, mais le dealer d’organes, de drogue et de jeunes femmes pauvres, honoré !
    Le drapeau du Kosovo a flotté sur Notre-Dame !
    Un rat est entré dans Paris !
    Qui en regorge !
    Quasimodo n’est plus là pour jeter ce faux drapeau du haut des tours. Ne parlons même pas du Thaci. Reviens, Quasimodo.
    Que commémore-t-on aujourd’hui ? Le courage et le martyre de tant de soldats, ou la prise de pouvoir sur l’Europe saignée à blanc par un tas d’escrocs criminels, ainsi que le grand malheur européen qui s’ensuivit ?

     

    Répondre à ce message

  • Il n’a pas tort, les États-Unis sont les vaches à du monde et il est tant que cela cesse. D’autant plus que l’Europe est trop fauchée pour avoir sa propre armée, ils méritent bien le sobriquet d’europauvre dont les affublent les électeurs de Trump.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents