Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

BHL appelle l’Occident à agir contre Erdoğan, ce "videur aux portes de l’enfer"

Le philosophe français Bernard-Henri Lévy (BHL) a publié dans le Wall Street Journal une tribune au vitriol contre le président turc Recep Tayyip Erdoğan.

 

Appelant l’Occident à imposer des sanctions contre la Turquie, Lévy a prétendu que l’armée turque commettait un « nettoyage ethnique » à Afrin, dans le nord de la Syrie.

Grand défenseur des Kurdes, auxquels il a consacré deux documentaires (Peshmerga et La Bataille de Mossoul), l’intellectuel français a critiqué l’Occident pour avoir délaissé ces derniers qui sont « encore une fois poursuivis, torturés et assassinés ».

 

« La honte de voir leur tueur jubiler sur les ruines de notre honneur »

« Les Kurdes, qui avaient été la digue qui retenait le flot islamiste, sont maintenant chassés par le président turc Recep Tayyip Erdoğan – ce videur aux portes de l’enfer – qui transforme son pays en un instrument de chantage contre l’Occident. Mais face au cynisme de M. Erdoğan, la communauté internationale se comporte comme les trois singes dont un se cache les yeux, l’autre les oreilles et le dernier la bouche », a-t-il écrit.

Furieux face au silence des anciens alliés des Kurdes, Lévy fustige un Erdoğan « qui a poussé le sarcasme, l’insolence et le doigt d’honneur jusqu’à qualifier son nettoyage ethnique de "Rameau d’Olivier" ».

« Cette triste farce a trop duré. À moins que l’Occident ne revienne à la raison, 2018 vivra dans l’infamie comme l’année où la Turquie a laissé tomber un rideau de fer sur le peuple kurde », a écrit Lévy.

Le philosophe français a appelé à rompre, et non à geler, le processus d’adhésion de la Turquie à l’Union européenne, à l’expulser du Conseil de l’Europe, à dissoudre la commission parlementaire mixte UE-Turquie et à revoir l’appartenance d’Ankara à l’OTAN.

« M. Erdoğan ne laisse aucun choix à l’Occident. Si nous ne parvenons pas à être d’accord sur cette résolution de base, alors l’horreur du massacre des Kurdes s’ajoutera à la honte de voir leur tueur jubiler sur les ruines de notre honneur », a-t-il conclu.

Erdoğan ne joue plus le jeu atlanto-sioniste, voir sur E&R :

Ce que BHL ne dit jamais, chez Kontre Kulture :

 






Alerter

68 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents