Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Trump retire l’accréditation secret-Défense de Jared Kushner

Le conseiller du président américain avait jusqu’ici accès aux informations classifiées les plus sensibles de la Maison-Blanche.

 

C’est dans un mémo reçu vendredi que Jared Kushner a appris qu’il perdait son droit d’accès aux dossiers les plus confidentiels de la Maison-Blanche. Mari d’Ivanka Trump, la fille aînée du président américain, Jared Kushner, 37 ans, a joué un rôle central dans la campagne de son beau-père. Devenu un conseiller influent, il est notamment en charge du dossier sensible sur le processus de paix au Proche-Orient. Une mission d’autant plus délicate que l’exécutif américain vient de lui retirer son droit d’accès aux documents classés « top secret ».

Il avait jusqu’ici accès à ces informations à titre temporaire. Or la Maison-Blanche a décidé de revoir en profondeur les procédures en place, après les révélations sur Rob Porter, un autre conseiller proche de Donald Trump. Ce dernier a travaillé pendant des mois au plus près du président sans pour autant avoir obtenu de feu vert à l’issue des vérifications auxquelles doivent se soumettre tous ceux qui ont accès à la « West Wing », l’aile ouest de la Maison-Blanche, qui abrite les plus proches collaborateurs du Président.

Donald Trump, qui avait pourtant le pouvoir de donner à Jared Kushner une autorisation permanente, a préféré s’en remettre à son chef de cabinet, John Kelly. Vendredi, jour de la parution du mémo, le Président faisait encore l’éloge de son gendre, affirmant qu’il faisait un « travail remarquable ». Il déclarait également n’avoir « aucun doute » sur le fait que le Général Kelly prendrait la bonne décision.

[...]

Reste que cette décision intervient à quelques jours d’une visite du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou prévue le 5 mars, et soulève ainsi la question de l’aptitude du gendre de Donald Trump à mener à bien les négociations extrêmement difficiles au Proche-Orient.

[...]

Selon le Washington Post, ce sont les contacts de Jared Kushner avec certains responsables étrangers qui ont suscité des inquiétudes au sein de la Maison-Blanche. Il aurait parfois agi sans en informer le Conseil de sécurité nationale (NSC), au grand dam du général H.R McMaster, qui le dirige. Plusieurs officiels au sein de l’exécutif se sont aussi inquiétés de l’influence dont disposeraient certains interlocuteurs étrangers sur « Jared » en raison de son absence totale d’expérience diplomatique mais aussi de ses difficultés financières et des zones d’ombre entourant certaines de ses affaires.

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

Trump et Kushner, sur E&R :

Comprendre la politique américaine avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1909693

    " Du malheur d’avoir un gendre" J.Grévy
    L’analyse de l’excellentissime Michel Drac donne une notion des plus plausibles du foutoir à la Maison Blanche.
    Mais rassurons nous de la conclusion : mieux vaut un sociopathe chaud, Trump, qu’une sociopathe froide, Clinton, avec Trump on ne sait jamais, "sur un malentendu ça peut marcher".

     

  • Hum ! il y a de l’eau dans le gaz dans la famille...

     

  • "mener à bien les négociations extrêmement difficiles au Proche-Orient"
    ah bon ya des négociations au proche-orient ? quelqu’un est au courant ?
    Sinon, difficultés financières, zones d’ombre dans ses affaires... Il a l’air bien blanc cet agneau là encore, de là à dire qu’on a pas grand mal à le faire plier d’un coté ou d’un autre pour un ptit billet ou une promesse d’impunité, il n’y a pas des km.
    Ca me rappelle fabius ministre alors que son fils est recherché en usanie, elle est bien bonne celle là !


  • #1909762
    le 28/02/2018 par Enfin, c’est pas trop tôt
    Trump retire l’accréditation secret défense de Jared Kushner

    Un pas dans la bonne direction !


  • Bonjour à toutes et tous !

    Agent double ! Et peut-être triple avec le Deep State... On n’est jamais vraiment trahi que par les siens et tant pis pour Ivanka.

    Trump fait le ménage à la Maison Blanche et a sans doute beaucoup plus important à gérer que le dossier entre Netanyahu et Palestine/Liban (Hezbollah) /Syrie (Al Assad et Poutine/Golan et Ghouta)/Turquie (vs. Kurdes) et même Iran !

    Il a d’ailleurs annoncé récemment vouloir se retirer de Syrie au plus tôt (dixit dès la défaite de ISIS (les terroristes)).

    Et c’est sans doute aucun la raison de la visite de Netanyouyou la semaine prochaine car le "Commanditaire en Chef" ne voit pas d’un bon œil (euphémisme et clin d’œil

     

    • #1909903

      Pourquoi reprenez-vous le tic de langage "à toutes et à tous" ???
      Quand on dit simplement "bonjour à tous" cela inclut les femmes. Cela revient à dire "bonjour à toutes les personnes présentes".
      J’ai vu une vidéo où Charles de Gaulle avait aussi ce tic de langage.
      On n’est pas rendu...


    • En effet, on n’est certainement pas rendu @Robespierre le Petit avec des gens comme vous qui, alors qu’une partie du monde est à feu et à sang, que le chômage et la précarité touchent de plus en plus de monde, que des gens pourtant démocratiquement élus sont empêchés par tous les moyens de gouverner, ... débattent syntaxe !!! On n’est pas rendu, comme vous dites.


    • #1911122

      @Eric. Merci pour ce recadrage de bon aloi.
      Je vais me concentrer sur le chômage, la précarité et le leadership contrarié.
      Bises


  • Israel Shamir a dit, je crois, que ce Jared n’était pas si mal et servait, grâce à son pedigree, à modérer des décisions trop khazar-orientées. Enfin, c’est ce que j’ai cru comprendre.

     

  • La suite...

    — > et clin d’œil ;-) ) la perspective de perdre l’occasion de se débarrasser de Bachar Al Assad, ennemi héréditaire depuis papa Hafez et de grignoter un peu plus que le plateau du Golan vers l’est du micro-état, l’appétit vient en mangeant pas cher (ou Kasher).

    Mais notre ami Trump a d’autres chats a fouetter autrement plus chauds que les conflits obamesques du Levant.

    Et ce problème ne s’appelle pas non plus Corée du Nord ou Chine mais...

    Pakistan et l’escalade dangereuse de la conflictualité (néologisme) avec son voisin indien.

    Et le risque réel d’un conflit nucléaire entre ces puissances qui se haïssent depuis le départ des rosbifs (je résume...).

    Ce qui explique également les récentes tensions entre le département d’état et le gouvernement pakistanais, le blocage de + de 200 millions de dollars d’aide et le reproche au Pakistan d’abriter et de soutenir Talibans et Daesh vis à vis du bourbier afghan.

    Et ce n’est pas le seul problème de Trump.

    Il doit aussi gérer le problème des gauchos-démocrasses (affaire Hogg) en Floride et le risque imminent d’une guerre civile avec les conservateurs et patriotes du NRA.

    Bref, Trump fait de son mieux face à un ennemi intérieur puissant qu’il va lui falloir éradiquer, sous peine de finir comme JFK.

    Albator alias BB


  • Décision étonnante, connaissant la soumission de Trump à Israël. Peut-être un des moyens de faire payer (Israël devra payer pour cela, disait-il récemment).