Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Trump retire les États-Unis du Pacte mondial sur la migration

L’ONU est dépitée

Les États-Unis ont ajouté samedi un nouveau secteur, celui des migrants et réfugiés, à une longue liste de projets ou d’accords internationaux dont Donald Trump a décidé de retirer son pays au grand dam des partisans du multilatéralisme. « La mission américaine auprès de l’ONU a informé son secrétaire général que les États-Unis mettaient fin à leur participation au Pacte mondial sur la migration », a annoncé dans un communiqué l’administration Trump.

 

En septembre 2016, les 193 membres de l’Assemblée générale de l’ONU avaient adopté à l’unanimité un texte appelé Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants qui vise à améliorer à l’avenir leur gestion internationale (accueil, aide aux retours...). Sur la base de cette déclaration, le Haut commissaire aux Réfugiés a été mandaté pour proposer un Pacte mondial sur les migrants et réfugiés dans son rapport annuel à l’Assemblée générale en 2018. Ce Pacte doit reposer sur deux axes : définition d’un cadre des réponses à apporter à la problématique et programme d’actions.

« La Déclaration de New York comprend plusieurs dispositions qui sont incompatibles avec les politiques américaines d’immigration et de réfugiés et les principes édictés par l’Administration Trump en matière d’immigration », a expliqué dans un communiqué la mission des États-Unis auprès de l’ONU, sans dire lesquelles. « En conséquence, le président Trump a décidé l’arrêt de la participation des États-Unis à la préparation du Pacte qui vise à obtenir un consensus à l’ONU en 2018 », a-t-elle ajouté.

Depuis son entrée en fonctions en janvier, le républicain Donald Trump a entrepris de prendre le contre-pied de nombre d’engagements pris par son prédécesseur démocrate Barack Obama. Plusieurs mesures ont déjà visé le secteur de l’immigration aux États-Unis.

 

Souveraineté américaine

« L’Amérique est fière de son héritage en matière d’immigration et de son leadership dans le soutien aux populations migrantes et réfugiées à travers le monde », a souligné dans le communiqué l’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley. Mais « l’approche mondiale de la Déclaration de New York est juste incompatible avec la souveraineté américaine », a-t-elle expliqué.

Lire la suite de l’article sur liberation.fr

Les chiens aboient, Trump passe, voir sur E&R :

Trump contre l’Empire, lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Entrer dans un pays sans papiers devrait être considéré comme un délit passible de peines d’emprisonnement de 15 ans minimum. Les pays émetteurs devraient être exclus de toute aide ou relation internationale.

     

    • #1853321

      "Entrer dans un pays sans papiers devrait être considéré comme un délit passible de peines d’emprisonnement de 15 ans minimum"
      C’est ce qui se passerait si vous essayiez d’aller en Israel sans passeport ou visa.


    • Je ne suis pas pour l’immigration, loin de la,mais...

      Provoquer des conditions de précarité chez autrui le poussant a aller chez moi est beaucoup plus répréhensible.

      Je ne dois pas m’étonner de voire les autres venir s’abreuver chez moi, si je détourne le cours du fleuve vers celle-ci.
      Les immigrants ne sont que la conséquence de plusieurs actes posés ça et là.
      lorsqu’il y a un fléau, le premier réflexe de tout être (Homme ou animal) est de bouger.


  • Par contre la souveraineté des autres...
    C’est marrant ce voisin qui en appelle toujours au règlement de copropriété qu’il a lui-même rédigé et que personne n’a jamais vu, et qui fait comme bon lui semble avec, et les parties communes et chaque lot privatif, tout surveillant l’accès à la piscine à grand coups de canonnière.
    L’on comprend qu’il y ait des proprios qui aient un tantinet envie de lui casser la margoulette. Nous avons la XVII chambre dans l’oreillette qui nous souffle qu’il y aurait presque incitation à la haine... (ou à l’exemple en terme de souveraineté : en employant les mêmes moyens ; la force...)


  • Jusqu’en 1965, l’immigration americaine n’etait que blanche europeenne. Le scandale de l’affaire Kate Steinle aura le merite de provoquer des mesures chocs.


  • Les GB ont voté le Brexit car il était prévu qu’ils devraient recevoir 600 000 migrants ! Les USA refusent absolument que l’ONU leur impose d’accueillir des millions de migrants !


  • "L’ONU est dépitée".

    Et bien pas moi !!!!!

     

  • Depuis sa création, l’Empire profond s’est servi de ce "Machin" pour déstabiliser le monde à ses convenances. Trump sent très bien qu’on veut lui la jouer à l’envers, il semble très au courant des manigances, comme pour d’autres cas. Il sait parfaitement que c’est la fin de la puissance du pays de l’oncle qu’ils veulent démolir.


  • Eh bien, il ne nous reste plus qu’à faire la même chose. Et à quitter en même temps l’UE vu que celle-ci continue à se soumettre et à nous soumettre aux diktats du "machin".