Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Un admirateur d’Hitler à Yad Vashem" : Rodrigo Duterte visite le mémorial de la Shoah

Le président philippin Rodrigo Duterte qui s’était comparé à Hitler avant de présenter ses excuses, s’est recueilli lundi au mémorial de la Shoah à Jérusalem après une rencontre avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou.

 

« Plus jamais ça. Le monde puisse-t-il retenir les leçons de cette période d’horreur et d’obscurantisme de l’histoire humaine », a écrit M. Duterte dans le livre d’honneur de Yad Vashem, haut lieu du souvenir dédié aux six millions de juifs exterminés pendant l’Holocauste et passage obligé pour tout dignitaire étranger en visite en Israël.

L’opposition israélienne et les défenseurs des droits de l’Homme se sont particulièrement émus de la visite en ce lieu éminemment solennel de M. Duterte, auteur juste avant son départ de propos controversés sur le viol et chantre des exécutions extra-judiciaires.

Ils ne se sont pas privés de ressortir les déclarations faites par M. Duterte en septembre 2016, trois mois après son investiture, en réponse aux critiques contre ses méthodes sanglantes pour combattre la criminalité et le trafic de drogue.

« Hitler a massacré trois millions de juifs. Bon, il y a trois millions de drogués (aux Philippines). Je serais heureux de les massacrer », avait-il dit, minimisant le nombre de juifs assassinés par les nazis.

 

Obéir à un fou

Ces mots avaient suscité une profonde indignation internationale. M. Duterte avait présenté ses excuses et s’était rendu dans une synagogue quelques jours plus tard.

« Je n’arrive pas à imaginer un pays obéissant à un fou. Je n’arrive pas à comprendre qu’un être humain puisse massacrer des vieux, des femmes, des hommes, des enfants, des mères », a dit M. Duterte lundi dans la salle des noms de Yad Vashem.

Après son arrivée en Israël dimanche soir, M. Duterte était revenu sur une autre sortie sulfureuse de 2016 et avait présenté ses excuses à l’ex-président américain Barack Obama pour l’avoir traité de « fils de pute ».

« Bibi (le surnom de M. Netanyahou) est prêt à exonérer un dirigeant illégitime qui se targue de massacrer ses concitoyens et de violer les droits de l’Homme, et pour quelle raison ? Parce que Duterte est prêt à soutenir l’occupation » israélienne des Territoires palestiniens, a écrit sur Facebook Tamar Zandberg, la cheffe du parti israélien de gauche Meretz.

 

 

Lire la suite de l’article sur actu.orange.fr

Voir aussi, sur E&R :

À lire Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

42 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants