Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un cardinal sud-africain relie la pédophilie dans l’Église à l’activité homosexuelle

Dans un tweet publié mardi, le cardinal sud-africain Wilfrid Napier accuse clairement l’« activité homosexuelle » au sein de l’Église, parmi ses clercs, de constituer le scandale qui la secoue actuellement, ce qui revient à dire que le problème n’est pas fondamentalement celui de la pédophilie, mais celui d’une attraction désordonnée à l’égard des garçons adolescents qui a pu s’exprimer de manière aussi odieuse en raison de la tolérance à l’égard des homosexuels qui ont pu devenir prêtres.

 

Le cardinal Napier réagissait à une information récente selon laquelle une haute cour d’Afrique du Sud pourrait prochainement obliger toutes les Églises du pays – c’est-à-dire toutes les dénominations chrétiennes – à autoriser les unions de couples de même sexe.

 

L’activité homosexuelle à la racine des scandales mis au jour dans l’Église

« Le gros titre d’un journal de ce matin : "Les Églises pourraient devoir autoriser les unions de même sexe", passe clairement à côté du fait que c’est précisément l’activité homosexuelle qui constitue le scandale qui secoue l’Église catholique jusqu’en ses racines. S’écarter de la loi de Dieu amène toujours le malheur. Que le Seigneur nous pardonne, à nous autres pêcheurs », écrivait le cardinal sur Twitter.

C’est un autre ton que celui employé la veille par le pape François qui a dénoncé le « cléricalisme » comme étant responsable des abus « pédophiles » actuellement mis au jour.

La réaction du cardinal Napier est davantage en phase avec ce que l’on sait réellement des abominations constatées parmi des clercs – depuis de simples prêtres jusqu’au cardinal McCarrick – et souvent dissimulées par leurs responsables hiérarchiques, évêques ou cardinaux, que celle du pape François qui reste mystérieuse, car on ne comprend pas bien ce que vient faire le cléricalisme, même selon sa définition personnelle de la chose, dans cette histoire.

Lire la suite de l’article sur reinformation.tv

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 






Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • C’est pas gay tout ça ! Bordel !

     

    Répondre à ce message

  • Enième manoeuvre médiatique et multiséculaire pour en finir avec le catholicisme.

    Le Cardinal Wilfrid Napier profère des insanités en prétendant d’une certaine manière à peine dévoilée, que l’homosexualité serait dans la racine de cette religion, parmi le clergé. Et que pour lui, le mariage homosexuel est la panacée universelle pour en finir avec la pédophilie.

    Vraiment subversif, combattre la pédophilie par le mariage homosexuel. Démoniaque dirait-on.

    C’est éminemment insinuant et insultant.

    C’est une nouvelle manière d’imposer le mariage homosexuel au bénéfice de la Synagogue de Satan. le Christ Sauveur prônait le sacerdoce religieux pour les hommes et/ou femmes qui veulent rester célibataires et sûrement pas le mariage homosexuel.

    Ce n’est pas un mystère pour ceux qui s’y intéressent que l’Eglise est lourdement infiltrée par des agents subversifs très actifs depuis des siècles. Et parmi eux des pédophiles et des homosexuels engagés à fond (sans jeu de mots).

     

    Répondre à ce message

    • "Le Cardinal Wilfrid Napier profère des insanités en prétendant d’une certaine manière à peine dévoilée, que l’homosexualité serait dans la racine de cette religion, parmi le clergé. Et que pour lui, le mariage homosexuel est la panacée universelle pour en finir avec la pédophilie."

      Il me semble que ce cardinal dit tout le contraire. Le gouvernement sud-africain prétend être pape lui aussi, en voulant OBLIGER l’Eglise catholique à bénir en quelque sorte le mariage homosexuel. Napier relie la pédophilie (encore mal vue et interdite) à l’homosexualité (bien vue par le pouvoir).
      En considérant avec bienveillance l’homosexualité, l’Eglise considérerait donc avec bienveillance la pédophilie. Ce que le cardinal refuse, et ce contre quoi il s’exprime.
      Vous confondez peut-être ce cardinal avec Bergoglio.

       
  • Quoi ! Un pape qui dénonce le "cléricalisme" !!! ? ("le cléricalisme, voilà l’ennemi" diisait les radicaux bouffeurs de curés sous la troisième).

    Mais ce type ne s’est t-il pas aperçu qu’il était un clerc lui-même et qu’il en a vécu grassement ? Qu’il jette son froc aux ortie et qu’il dise la messe en porte-jartelles pour plaire aux pornocrates LGBT...

    C’est comme un rabbin qui dénoncerait le talmudisme, un franc maçon le "droit de l’hommisme" et, les deux, le complot judéo-maçonnique sur le monde..

    Je savais que ce pape porteño avait des difficultés d’analyse et une culture de rastaquouère, mais là, j’en ai la preuve.. .Ou alors, autre hypothèse, c’est un traître. En tous les cas, il n’est plus catholique pour deux sous ;

    L’Eglise est donc foutue, cher pape. Monseigneur Lefèvre avait tout compris avant tout le monde. Déposez-vous donc vous-même et plongez dans le Tibre, où beaucoup de vos prédécesseurs ont finis, par la volonté du peuple indigné.

     

    Répondre à ce message

  • Il a pas tort ! Quand on dénonce un pédophile, on est souvent accusé d’homophobie (cf quand Marine Le Pen a dénoncé Frédéric Mitterrand, tous les médias l’ont traitée d’homophobe).

    Donc l’Eglise doit retrouver le pouvoir de combattre les déviances sexuelles, et donc la dictature LGBT qui la paralyse.

     

    Répondre à ce message

  • Malheureusement, Vatican 2 n’est plus l’église catholique mais elle est belle et bien la Putain de Babylone.

     

    Répondre à ce message

    • @effai

      A l’appui de vos dires, je souhaiterais connaître un seul article de Vatican II qui permette d’affirmer avec certitude que l’Eglise Catholique n’est plus l’Eglise Catholique.

       
    • Je prend mes sources non pas dans les articles de V2, ce serait comme affirmer via le 20h de Tf1 que le 11 septembre est un attentat fait par 2 arabes...

       
    • #2031085

      @Pierre

      L’Eglise est l’Epouse mystique du christ dont la mère est l’ Immaculée conception.

      Elle a donc pour Epoux le Second Adam, Dieu fait Homme, et pour mère, la Seconde Eve, conçue sans péchés,.

      C’est Sa généalogie, son Etat.

      Les travaux de Vatican II ont "omis"toute référence à la filiation maternelle de l’Eglise catholique ( ils ont ainsi déshonoré leur mère, "découronné" dira Mg Lefebvre) pour faciliter l’oecumenisme de la nouvelle eglise en construction avec celles des religions (ie TOUTES) qui contestent le dogme de l’Immaculée conception, au premier rang desquels bien sûr, les protestants.

      Pour autant, l’Eglise n’est pas "morte", elle est occupée et "éclipsée" qui est la formule donnée par la Sainte Vierge à Fatima en 1917.

      Padre Pio avait une belle formule : "Satan est parvenu jusqu’aux pantoufles du pape"

      Pour répondre donc à votre question, Satan à travers Vatican II qu’il a infesté a menti par omission : il a oublié de faire présider "ses" travaux par celle qui lui écrasera la tête avec son talon.

      Il a eu raison : le concernant c’est plus prudent.

      En effet, de même que Marie est Co Redemptrice de l’Humanité avec Son Fils, l’Eglise, sa fille et sa bru, sera à la fin des temps, avec Elle, Co exterminatrice de Satan.

      il y a un parallèle excact entre la Miséricorde infinie du Fils précédant Son Jugement inflexible et la Rédemption de l’Eglise et de sa Mère et leur extermination inflexible du Mal à la fin des temps.

      En effet, la femme de la Genèse que le serpent mord au talon (Vatican II) écrasera la tête du Serpent de son pied et cette figure est une allégorie de Marie et de L’Église unis VICTORIEUSEMENT à la fin des temps contre les forces du Mal.

      Donc Brocoli n’est que locataire précaire de l’Eglise et futur pensionnaire définitif à titre gratuit de l’ enfer où il y sera chauffé gratos.

       
  • #2030943

    95% des pedophiles sont des mecs
    70% des enfants victimes sont des petits garçons.
    Ça doit etre une coicidence surement... ^^

     

    Répondre à ce message

    • Ce n’est pas une coïncidence mais plutôt l’effet d’une étude statistique fondée sur un échantillon non-représentatif.

      Un exemple parmi d’autres serait la prépondérance d’hommes parmi les prêtres. Il est naturel de trouver une forte majorité d’hommes pédophiles dans une population majoritairement masculine. De même, il y a plus de garçons que de filles chez les enfants de choeur, ce qui n’est sans doute pas dû au hasard. Du point de vue statistique, ces chiffres sont plus représentatifs d’une tautologie que d’une coïncidence parlante.

       
  • Voilà un Cardinal qui oublie un point du même tonneau, mais au sens géographique.
    Dans les années 1990 - 2000, le National Catholic Reporter balançait que, dans quelques nations occidentales et certains pays du tiers-monde, des religieuses étaient forcées, violées...et tout ce que l’on peu imaginer : abandonnées, même à l’issue ! Les coupables étaient clairement identifiés : des prêtres jusqu’aux plus hauts guides spirituels en passant par les évêques. C’était même un certain Valls, porte-parole du Saint-Siège de l’époque, qui avait avoué au monde entier que les faits étaient connus.
    De vague mémoire, il me semble même que le Parlement Européen avait statué sur cette affaire. (?)
    Quid de l’homosexualité là-dedans ?
    C’est d’autant moins crédible désormais que, pour une raison qui m’est inconnue, les médecins psychiatres ont sorti l’homosexualité des listes des paraphilies (deviantes, délictuelles ou criminelles, selon les cas et les lieux de juridiction) ; la pédophilie, non.
    Je refais mon gâteux qui répépille une énième fois : c’est au sein des milieux ou s’ébattent naïvement les nains de jardin que frayent les prédateurs et qu’il convient aux adultes responsables de veiller sur les adultes fêlés, protégeant ainsi la progéniture alentour de leurs déviances psychopathes.
    Var, fétichiste du porte-jarretelles est une paraphilie qui n’entrave pas la morale (générale). Le psychopathe lui, n’a aucune empathie pour quelque morale que ce soit : alors s’il est déviant... Par contre il se peut qu’il ait peur des baffes...
    Ce qui signifie que, au sein des clergés, comme des rectorats et autres milieux associatifs jusqu’aux copropriétés et que sais-je encore, il est la même proportion de déglingués (en partie) : reste à mettre le tout en osmose lorsque le cas se fait sentir.

     

    Répondre à ce message

  • Normalement dès lors où l’on est ordonné après la prononciation de ses vœux la question de sa sexualité ne devrait plus se poser. Et si un ecclésiastique se trouvait dans l’incapacité de surmonter ses pulsions autrement que par leur accomplissement il se doit de renoncer à ses vœux ou être exclu s’il ne le fait pas de sa propre initiative. Je ne parle de ceux qui aurait succombé à un égarement passager mais ces religieux qui sont dans la rupture permanente de leur vœux (bien entendu le viol d’un enfant ne laisse place à aucune tolérance, cela devait être l’expulsion immédiate une fois découvert.)
    Or le problème d’aujourd’hui c’est que l’on rentre dans l’Eglise en ayant plus à l’esprit de devenir un serviteur du Christ, sans avoir cette mystique de la souffrance, du sacrifice...mais comme une sorte de refuge pour mener sa petite vie tranquille à l’abri derrière sa soutane...et les autorités ecclésiastiques pétries de cette mentalité moderne laxiste, victimaire ("Le pauvre prêtre il est aussi un homme avec ses faiblesses...") encouragent cela.

     

    Répondre à ce message

  • Il ne faut pas oublier la pédophilie de réseau.
    Et celle ci est diviser en deux catégorie : le fournisseur et le jouisseur.
    La pédophilie de réseau a besoin de l’état pour exister
    Et grâce à la loi Chiappa ,c’est la fiesta Treblinka
    Elle va permettre d’étendre ces tentacules dans la voie public

    A la guerre ,à la guerre ,pour combattre ces réseau de pédophiles ,il faut créer un réseau de résistance
    Une pensée à tout les enfants qui vont etre martyriser par cette loi chiappa

     

    Répondre à ce message

  • Ca commence à faire pas mal de prêtres, évêques, cardinaux qui osent en parler... Je lis sur le blog de Jeanne Smits que l’ex Nonce Apostolique américain nomme des cardinaux homosexuels (et réformateurs pro LGBT...) + accuse carrément le Pape François d’avoir protéger le cardinal Mc Carrick (homosexuel). Il savait qu’il avait agressé sexuellement des séminaristes/prêtres sous sa responsabilités (et couverts les agissements de prêtres pédophiles américains).
    Benoît 16 l’avait sévèrement écarté, François a levé la punition...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents