Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"Un livre qui contribue à porter un jugement favorable à l’idéologie nazie" : les motivations du tribunal de Bobigny pour interdire Combat pour Berlin

 

 

Le vendredi 3 juillet 2020, la LICRA a obtenu du juge des référés de Bobigny l’interdiction de l’ouvrage Combat pour Berlin de Joseph Goebbels édité par Kontre Kulture en 2018. Pour l’information du plus grand nombre, nous mettons à disposition du public l’ordonnance de référé prononcée par le tribunal judiciaire de Bobigny à propos de cette affaire. Une ordonnance qui suggère que tout texte historique émanant du Troisième Reich est désormais menacé d’interdiction en France...

 

Rappel : l’ouvrage de Joseph Goebbels a fait l’objet de sept éditions en France depuis sa parution. L’édition Kontre Kulture est la seule qui a été visée.

 

Cliquez ici pour lire l’ordonnance

 

Procurez-vous l’édition spéciale de Combat pour Berlin chez Kontre Kulture
(édition comportant un avertissement au lecteur)
avant son interdiction par les ligues « antiracistes » !

 

La bande-annonce de l’ouvrage :

 

Pour soutenir Alain Soral dans son combat pour la vérité,
rendez-vous sur la page de financement participatif dédiée :

 

Voir également, sur E&R :

 






Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Moi, je dis que le talmud a un préjugé favorable pour les juifs, peut-être me trompai-je ?

     

    Répondre à ce message

  • les nationalistes français se murent étrangement dans le silence.

     

    Répondre à ce message

  • #2512698

    Vous connaissez la différence entre un livre censuré et un qui ne l’est pas ?

    Le livre qui n’est pas censuré est acheté.
    Et celui qui est censuré est lu.

    Et vous connaissez la différence entre la Justice de la république fronçaise et la justice d’une république bananière ?

    Dans la république bananière, vous savez combien vous coute votre juge.

    Vous savez pourquoi la LICRA, de tous les éditeurs distribuant en France "Combat pour Berlin", n’a attaqué que ER ?

    Parce qu’avec l’édition ER, vous saurez comment reprendre le pouvoir en France à la LICRA
    Alors qu’avec les autres éditions, vous ne saurez pas pourquoi vous devriez le leur laisser .

    La dernière pour la fin :

    - 1/ le magistrat est tenu par serment de se soumettre à des règles déontologiques selon lesquelles il est tenu de faire honneur à la magistrature, étant entendu que le premier de ses devoirs de ne pas ouvertement méconnaitre ou dénaturer la Loi.

    - 2/ En effet, connaître la loi participe au respect du principe de la légalité. C’est une règle déontologique.

    - 3/ Ainsi, en cas de violation manifeste de la loi, , il semble plus opportun d’exercer la voie disciplinaire plutôt que la voie juridictionnelle pour sanctionner la méconnaissance des textes légaux.

    4/ EN effet,- depuis 2010, la voie des poursuites disciplinaires contre les magistrats a été ouverte aux justiciables

    - 5/ La faute disciplinaire reprochée au juge des référés est d’avoir d’une part délibérément omis de relever que la La LICRA ne pouvait sans se contredire poursuivre ER et AS sans poursuivre les autres éditeurs distribuant le livre incriminé, et d’autre part, d’ avoir feint dans les attendus de son ordonnance de confondre l’auteur et l’éditeur en se livrant à un examen à la fois au fond et mensonger du dossier qui lui sont doublement interdits par la loi et sa déontologie, AS et ER n’étant pas Goebbels et ne prétendant pas l’être.Enfin et de troisième part, d’avoir intentionnellement omis , avec l’intention manifeste de nuire, de relever qu’un livre non interdit pouvait être publié par tous en droit français.ce qui était par ailleurs la seule question soumise à son examen qui ne se heurtât à aucune contestation possible.

     

    Répondre à ce message

  • Imbécilité absolue, qui consiste à censurer la publication de documents, qui ont un intérêt historique évident, sous de faux prétextes .....
    Pauvre "justice" française !!!

     

    Répondre à ce message

  • moi je trouve "mein kampf" assez favorable aux idées de hitler,la licra est t’elle au courant ?

     

    Répondre à ce message

  • J’ai acheté le livre car la LICRA risquait de l’interdire, parce qu’a priori, je n’aurais pas lu du Goebbels spontanément. J’ai découvert comment cet homme s’était dévoué à la cause patriotique allemande, combien cette lutte avait été rude pour un mouvement politique qui n’avait aucun moyen et avait été réprimé dès son apparition, et quelle répression s’est abattue sur les militants qui, pour la plupart, perdaient leur travail ou finissaient à l’hôpital dès qu’ils étaient identifiés comme national-socialistes. Ce n’est pas un hasard si ce livre a été proposé par ER dans un coffret gilet jaune. Il montre bien que, pour tous ceux qui s’engagent dans un combat nationaliste, la lutte politique se gagne sur le terrain et par des médias alternatifs. Ce qui rend ce livre éminemment dangereux en définitive, c’est qu’il se conclut par la victoire du NSDAP à Berlin, et montre que tout le travail militant du Dr Goebbels n’a pas été vain.

     

    Répondre à ce message

  • Ca leur donne chaud a la tête aux parties si viles ?

     

    Répondre à ce message

  • Au sujet de la nouvelle réédition, certains passages ont été supprimé par rapport à la précédente ou il y a seulement un message "d’avertissement" avant la lecture ?

    C’est pas très clair

    Ensuite, les autres éditions disponibles sont toutes les mêmes, (version intégrale ou non) ou non ?

     

    Répondre à ce message

  • Je n’ai pas vraiment beaucoup de temps à consacrer à l’histoire. Mais quand la censure menace des documents historiques, c’est un devoir que de les acheter.

     

    Répondre à ce message

  • Si tant est que cela soit vrai, c’est maintenant qu’il le découvre. Personnellement je l’ai acheté à l’Aencre en 1996, Editions libres Opinions. Et il n’était pas interdit ! Tout cela c’est de la gesticulation politique pour accabler Alain Soral.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents