Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un paradoxe français, de Simon Epstein

Un paradoxe français de Simon Epstein, historien français résidant à Jérusalem, bouscule nombre d’idées reçues et de clichés sur les années 1920, 1930 et 1940, qui pèsent fortement sur les grands débats de société contemporains. L’auteur s’appuie sur des centaines de parcours individuels, qu’il analyse sans parti pris tout en dénonçant les manipulations de l’histoire officielle depuis 1945.

Il montre, au rebours de croyances largement répandues, comment une partie de la gauche antiraciste des années 1920 et 1930, mobilisée autour de la LICA [1], s’est massivement ralliée au pacifisme en 1938, avant de rejoindre le régime de Vichy ou les mouvements ultra-collaborationnistes. À l’inverse, il souligne que la droite républicaine mais aussi les partis « nationaux » – Camelots du roi ou Jeunesse patriotes – ont joué un rôle décisif dans l’essor de la Résistance française à ses débuts.

 

Exemples de personnalités du régime de Vichy venues de la gauche antiraciste

René Belin, numéro 2 de la CGT, déclare à la revue antiraciste Droit de vivre en juin 1939 : « La classe ouvrière est profondément antiraciste. Je suis entièrement d’accord avec l’action de la LICA. » Cela ne l’empêche pas de devenir ministre de la production industrielle et du travail du maréchal Pétain et de figurer parmi les signataires du statut des Juifs du 8 octobre 1940.

Gaston Bergery, membre du parti radical, écrit en 1936 : « Le racisme et l’antisémitisme sont contraires à l’idée de Nation… C’est la diversion, le recherche du bouc émissaire, et c’est là une opération abominable. » Cependant, il vote les pleins pouvoirs à Pétain le 10 juillet 1940, devient un militant actif de la Révolution nationale et de la collaboration, avant d’être nommé ambassadeur du maréchal à Moscou puis à Ankara.

Georges Bonnet, député radical-socialiste, ministre des Affaires étrangères en 1938 et 1939, président d’honneur du Deuxième Congrès international du rassemblement mondial contre le racisme, déclare en 1938 : « La France doit donner l’hospitalité à tous ceux dont la vie est menacée. » Pourtant, lui aussi devient un notable de Vichy et approuve la rencontre de Montoire entre Pétain et Hitler, dont il salue le « caractère historique » car « marquant le début d’une organisation nouvelle de l’Europe dans laquelle la France et l’Allemagne, chacune avec son génie, doivent tenir une place »...

Gratien Candace, député de gauche de la Guadeloupe, proclame en janvier 1939 que « le racisme est la plus grande honte politique et sociale du XXe siècle ». Lui aussi vote les pleins pouvoir au régime du maréchal Pétain et entre dans le « Conseil national » de Vichy.

Charles Pivert, militant à la SFIO, déclare lors d’un congrès de la LICA que « le fascisme comme le racisme, est un état de régression sociale ». Pourtant, il adhère sons l’occupation à l’organisation collaborationniste « France-Europe » et écrit dans la revue Germinal.

Eugène Frot, député socialiste, plusieurs fois ministre, est membre d’honneur « du centre de liaison des comités pour le statut des immigrés » (lié à la LICA). Il vote pour Pétain en juillet 1940, intègre le Conseil national de Vichy et « l’amicale lavaliste ».

 

Intellectuels, écrivains, journalistes

L’auteur cite divers intellectuels et écrivains, connus pour leur engagement humaniste et antiraciste, dans les années 1920-1930, qui se sont ralliés au régime de Vichy, par pacifisme, et ont soutenu, à des degrés divers, le principe de collaboration : Georges Blondel, René Laforgue, Marcelle Capy, Jean Cocteau, Jean Giono, Maurice Rostand, Marcel Aymé, Pierre Benoit, Jacques de Lacretelle, Marcel Jouhandeau, André Thérive.

Les journalistes sont nombreux à avoir ainsi basculé de la défense des bons sentiments humanitaires et antiracistes à un soutien inconditionnel du régime du maréchal Pétain : Émile Roche et Pierre Dominique (La République), Robert de Beauplan, Stéphane Lauzanne (rédacteur en chef du Matin), Léon Bailby (Le Jour), Alain Laubreaux (L’Œuvre, journal de gauche avant l’Occupation). Certains vont même prendre des positions pro-allemandes : Pierre-Antoine Cousteau (rédacteur en chef de Paris-Soir) ; Jean Luchaire (patron des Nouveaux Temps), homme de gauche dans les années 1920 et 1930, devenu hitlérien après l’Occupation.

 

Personnalités de l’ultra-collaboration

Deux sont particulièrement célèbres :

Marcel Déat, député SFIO, crée l’Union socialiste républicaine en 1935 et soutien le Front populaire, membre du Comité de vigilance antifasciste, chantre de l’antiracisme dans les années 1920 et 1930 : « Il n’y a pas de pays qui soit plus réfractaire que la France à la notion de race, elle qui est l’admirable résultante historique de mélanges constants et de métissages indéfinis »… Les bons sentiments de Marcel Déat le conduisent au pacifisme (« Mourir pour Dantzig, non ! »), puis le transforment en partisan fanatique de la collaboration avec le Reich hitlérien.

Jacques Doriot dirige les Jeunesses communistes à partir de 1923. Maire de Saint-Denis en 1931, haut responsable du PCF, il crée le Parti populaire français en 1936. Dans les années 1920, il est l’avocat passionné de l’antimilitarisme et de l’anticolonialisme. Contrairement au reste du parti communiste, il est proche de la LICA, condamne avec véhémence le racisme et l’antisémitisme. À partir de 1940, il prône l’intégration de la France dans l’Europe nationale socialiste, crée la légion française des volontaires qui combat en Russie aux côtés de la Wehrmacht.

L’auteur ne se limite pas à ces deux noms et présente le parcours de nombreuses personnalités, plusieurs centaines, venues de la gauche, dans les années 1920-1930, le plus souvent socialistes ou communistes, qui ont ainsi basculé du culte des bons sentiments humanistes à l’engagement ultra-collaborationniste, par exemple : Marc Augier (Mouvement des auberges de jeunesse), Jean-Marie Marcel Capron (maire d’Alforville, PC), Jean-Marie Clamamus (maire de Bobigny, PC), Paul Perrin (député SFIO de la Seine), André Grisoni (radical-socialiste, maire de Courbevoie), Maurice Levillain (président du Conseil général de la Seine – SFIO), Barthélémy Montagnon, Paul Rives (SFIO), René Château (député radical-socialiste, membre de la Ligue des droits de l’homme), Claude Jamet (proche des communistes et des socialistes), Camille Planche (SFIO), Léon Emery (Ligue des droits de l’homme, Comité de vigilance antifasciste), George Dumoulin (CGT, SFIO), Maurice Ivan Sicard (venu de l’extrême gauche antifasciste), Pierre Thurotte (SFIO), Pierre Bonardi (LICA), Adrien Marquet (SFIO, maire de Bordeaux), etc.

 

Les origines nationalistes d’une partie de la Résistance

L’auteur pourfend la vision classique de la Résistance (supposée surtout de gauche) et démontre qu’elle trouve en grande partie ses origines dans la droite française, la droite républicaine mais aussi dans les mouvements nationalistes comme les Camelots du Roi, les Jeunesses patriotes, dont de nombreux militants ont refusé de suivre Maurras lorsque celui-ci a approuvé l’accord de Munich, l’armistice et la Collaboration. Parmi ces initiateurs de la Résistance française se trouvent notamment D’Estienne d’Orves, Rémy, Pierre Fourcaud, Maurice Duclos, André Dewavrin, Loustanau-Lacau, Marie-Madeleine Fourcade, Colonel Groussard, Pierre Nord, le colonel Arnould, Henri Frenay, Pierre de Benouville, Charles Vallin, les frères François et Henri d’Astier de la Vigerie, etc.

Ce livre de Simon Epstein renverse un pilier idéologique de la pensée dominante depuis 1945. Il montre l’ambivalence de certains sentiments humanitaires affichés et souligne à quel point les professions de foi humanistes et la bonne conscience antiracistes ne conduisent pas forcément au choix du courage et de la générosité. Voilà pourquoi cet ouvrage audacieux, dérangeant, a été reçu dans le silence et l’indifférence.

Maxime Tandonnet

 

Éric Zemmour sur la collaboration et la gauche :

Autour du sujet, chez Kontre Kulture :

Notes

[1] Ligue internationale contre l’antisémitisme, ancêtre de la LICRA.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

91 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #558797
    le 16/10/2013 par MahdIbnDavid
    Un paradoxe français, de Simon Epstein

    Il montre l’ambivalence de certains sentiments humanitaires affichés et souligne à quel point les professions de foi humanistes et la bonne conscience antiracistes ne conduisent pas forcément au choix du courage et de la générosité.
    Des faux-culs et des hypocrites, voilà tout.
    Les paroles ne sont qu’hypocrisies, seuls les actes comptes !!!

     

    • #558980
      le 16/10/2013 par Louve de France
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      L’antiracisme nous tuera tous car il enfante le metissage comme ultime programme politique pour detruire nos nations cher David. L’antiraciste realise le reve de Zion de voir la race detruite pendant que Zion fait tout pour preserver son patrimoine genetique. Vous comprenez que le metissage est un outil de Zion maintenant ou vous avez besoin de lunettes ?


    • #559105

      Je suis d’accord sur la promotion du métissage, ça doit rester un choix individuel. Ce n’est pas un objet politique.

      Mais il ne faut pas non plus tomber dans l’hystérie sur le sujet non plus.
      Quand on aime une fille, on aime une fille, rien à foutre de Zion. La vie c’est ici et maintenant.

      Surtout que les mariages mixtes atteignent aujourd’hui des records dans cette fameuses communauté. Contrairement aux clichés, les plus menacés aujourd’hui par le métissage, c’est eux !


    • #559315
      le 16/10/2013 par Louve de France
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Bonsoir Coria,
      Vous dites sur les Israeliens ,( je fais Copy / Paste) : "Surtout que les mariages mixtes atteignent aujourd’hui des records dans cette fameuses communauté. Contrairement aux clichés, les plus menacés aujourd’hui par le métissage, c’est eux !"

      C’est absolument faux.


    • #559349
      le 17/10/2013 par Moi, Peter Sellers
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      La culture, la morale, la religion tout disparait... et vous vous arc-boutaient sur la pureté de la race aryenne ? Vous avez beau avoir des lunettes de myope sur le bout du nez si vous tournaient constamment la tête en arrière comment pensez vous que nous avanceront ?
      .
      Ici, à priori nous sommes tous contre l’uniformisation voulus par l’empire, la destruction des cultures, des religions, des caractéristiques ethniques des peuples. René Guénon nous à prévenu des dangers qui nous guettent. Toutefois ne faites pas une caricature de nos craintes...
      .
      Si nous fermons les frontières dès à présent les majorités ethniques européennes sont tout à fait capable de gérer la diversité ethnique sur leur territoire... Mettre l’accent exclusivement sur cette aspect est la meilleur façon de se mettre une balle dans le pied car c’est un thème débile et impopulaire chez ceux qui réfléchissent, car loin de sélectionner dans sa propre tribus (EXCLUSIVEMENT) l’homme intelligent cherche à enrichir son patrimoine génétique... Si une anglaise comme la princesse of Wales Diana à voulus comme partenaire Dr Khan un brillant chirurgien Pakistanais ça n’est pas par idéologie de métissage mais parce qu’elle voulait le meilleur... combien même il n’était pas un aristocrate anglais pure souche.
      Fermons les frontières, gardons aussi l’esprit ouvert...


    • #559390
      le 17/10/2013 par thomas
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      j’ai lu le livre de Simon Epstein il est passionnant et il montre à quelle point un Bhl se trompe.....Celui si définissait la gauche par des grandes "bascules" par ex l’antidreyfusisme, la résistance, le fait de vouloir s’engagé pour la Bosnie...Le Social n’était pas important pour lui......Mais surtout Epstein à montré que beaucoup de Dreyfusards s’engageront du côté de la collaboration alors que certains antidreyfusards seront de grands résistants....Un livre qui montre la complexité du chemin (à voir le passage sur Mittérrand certainement le plus juste qui montre toute l’ambivalence du bonhomme.....A la fois jeunesse d’extrême droite (sans tombé cependant dans l’antisémitisme).....Le prisonnier de guerre (courageux 3 évasions)....Le passage à vichy avec la francisque (sans cependant tombé dans la collaboration la plus sordide) et enfin l’action dans la résistance courageuse (même si il n’était ni Jean Moulin, ni Etiennes d’Orves)....Et enfin le personnage de la IV et de la Vème République qui n’assume pas son passé (et pour cause il veut conquérir la gauche qui est manichéenne sur cette période) et enfin le vieillard proche de la mort qui résiste (non sans courage) à la doxa voulant notamment dire que "la France est coupable de complicité des crimes nazis"....Bref un super livre.


    • #559443

      Je parlais des juifs qui vivent en Europe et aux US et c’est absolument vrai.


    • #559502

      Quand on aime une fille, on aime une fille, rien à foutre de Zion.

      c’est beau et c’est naif.

      car il y a tellement de facteurs déterminants qui t’échappent.. à commencer par l’immigration de masse et le déracinement qui a complètement changé l’univers de prétendant(e)s. immigration voulue et non hasard e l’histoire.

      et puis il faut revoir la définition d’aimer aussi, car aujourd’hui elle se limite au plaisir, à l’hédonisme, et donc met de coté la famille.. cette entité tellement rétrograde.. ?! alors que fonder une famille se fait sur d’autres choix que trouver un partenaire pour passer de bonnes vacances !


    • #559629

      “car il y a tellement de facteurs déterminants qui t’échappent.. à commencer par l’immigration de masse et le déracinement qui a complètement changé l’univers de prétendant(e)s. immigration voulue et non hasard e l’histoire.”

      Je sais parfaitement tout ça... et ça ne date pas d’hier, même De Gaulle n’a été qu’un pion de la Grande Bourgeoisie.
      Il a liquidé la paysannerie, favoriser la concentration capitalistique dans tous les secteurs de l’économie, l’immigration de travail etc.

      Maintenant je prends le train en marche. Ce n’est pas de ma faute si la France est devenu un pays multi-ethniques,
      Je compose donc avec la situation du moment et je ne rêve pas d’une hypothétique politique de retour de tous ces immigrés et descendants d’immigrés. Surtout qu’en réalité c’est la culture de masse bien plus que le métissage qui tue les identités.


    • #559642
      le 17/10/2013 par Louve de France
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Peter Sellers,

      Qui parle de race aryenne ? Vraiment, je peux pas accepter cela. Lorsque on prononce une critique sur le metissage, la reponse est : " Vous etes nazie "... Pourquoi ? C’est totalement faux et je parle de preserver les races, toutes les races. Je veux pas detruire mais preserver. Le metissage est un vaste plan de destruction des nations que orchestre la puissante Oligarchie depuis des decades. Dans l’Histoire de l’Humanite : la violence, les guerres enfantent le metissage. Pourquoi pas dire pareille chose ? C’est raciste ?


    • #559674
      le 17/10/2013 par Louve de France
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Bonjour Coria,

      je vous invite de lire sur le concept juif "Hanukkah", et vous constaterez que c’est totalement faux.


    • #559716

      Et moi je vous conseille de jeter un coup d’œil sur les statistiques des mariages mixtes chez les juifs.
      Je crois que que c’est 80 % des mariages aux US et 40 ou 50 % en France.
      Tous les rabbins connaissent ces statistiques. C’est bien pourquoi "Rav Ron Chaya" dit que la "blonde" c’est pire que la shoah.

      http://www.lamed.fr/index.php?id=1&...
      Ils en parlent aussi sur Akadem. Il y a régulièrement des conférences sur le sujet.

      Ce n’est pas pour rien si le mariage endogame est une obsession juive.
      Normalement quand on est chrétien on arrive à dépasser ce genre d’hystérie et de culte de la consanguinité.


    • #559768
      le 17/10/2013 par Louve de France
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Bonjour Coria,

      Expliquez alors pourquoi tous les Ashkenazes de l’Europe se marient seulement entre eux ? Tous les "intellectuels" fameux Ashkenazes des medias , du cinema et de la publication se marient seulement entre eux, verifiez les ancetres de leurs epouses, elles sont pas " Gentils". Je connais tres bien l’Amerique et je peux ecrire un roman sur cette nation, dites pas que les juifs Americains se marient avec des Goy. C’est totalement faux. Vous parlez des exceptions mais c’est pas la normalite. Cher Coria, de quelle hysterie parlez vous ? Les courageux qui osent prononcer un constat sur les effets du multiculturalism, c’est eux les hysteriques ? Si vous me connaissez un peu, vous pouvez pas dire que je suis hysterique ou nerveuse, mon Self Control est meilleur que beaucoup et je fais beaucoup de sport pour cela. Lisez les posts de David Duke sur son site, ils parlenrt des mariages. Peut etre il existe une traduction Francaise.


    • #559798
      le 17/10/2013 par Louve de France
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Coria,
      encore une fois je veux pas blesser le coeur de quelqu’un et je suis desolee si c’est le cas pour vous.

      Je dis une Verite :
      Le multiculturalism est une ideologie issue de Freemasonry.

      Lisez sur les ideologies des freemasons.
      Je peux rien et je fais rien, je constate. C’est just un constat. C’est pas une attaque personnelle contre vous et tant mieux si vous etes en Amour avec quelqu un qui est different (car je devine). Encore une fois, je veux pas attaquer mais constater. J’espere que je suis clair.


    • #559876
      le 17/10/2013 par Moi, Peter Sellers
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      @Louve,
      je le sait bien que vous ne parlait pas de race aryenne... Le seul problème c’est que l’on vous renverra toujours à ceci, et cela est particulièrement contre-productif. La question de la préservation des diversités des groupes ethniques ne pourras se faire que lorsque nous obtiendront nos indépendances des oligarchies. Les déplacements de populations nous ne sommes par pour... c’est aussi pour cela que je n’imagine guère un retour "massif" à la Staline des extras européens. Une inversion des flux peut être trouvé et peut rencontrer un fort succès autant pour nous que pour leur pays d’origine mais exclusivement "on a volontary basis"... Il faut faire attention entre la théorie et la pratique... Bruno Gollnisch est surement la figure la plus importante du Front National, ardent défenseur des traditions européennes, il est aussi marié à une asiatique et à des enfants métisses. Ce qui nous déranges dans le métissage c’est qu’il n’est pas naturel lorsque il y a une trop forte population extra-européenne. http://www.gollnisch.com/biographie/


    • #559916
      le 17/10/2013 par Moi, Peter Sellers
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      En effet le brassage ethnique à été souhaité par les oligarchies et la franc-maçonnerie.

      Quel est la partie que vous ne comprenait pas dans nos positions ? On ne fait qu’un constat... à ce niveau de brassage les choses sont encore maitrisable... que jouer trop sur la pureté raciale est contre-productif, nous fait passer pour des mono-maniacs hystériques... qu’il est fort probable que cette insistance sur le retour des extras-européens dans les contrées inconnus d’un de leur grands-parents (un pure fantasme) nous mènera tout droit à la guerre civile si nous ne restons pas vigilant. La société "moderne" a bien d’autres tares...
      Si les juifs sont effectivement le groupe ethnique qui se mélangent le moins, les mariage en dehors de la tribu sont une de leur phobie... Et c’est bien parce qu’ils choisissent TOUJOURS les meilleurs époux/épouses que les juifs se marient souvent en dehors de leur clans (afin de ramener leur goy dans l’influence de la tribus).


    • #560062
      le 17/10/2013 par Louve de France
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Bonjour Peter,

      je crois comprendre tout sur la position de Egalite et Reconciliation. Ce que je peux pas accepter c’est lire ici des textes a la guimauve sur l’Amour et le metissage. Comme dit un internaute de ce site : " c’est beau et naif"Je veux just dire a ces personnes que c’est une ideologie de destruction, une propagande massive, un piege et le but est la destruction finale des nation Je support pas la guimauve, encore moins quand son parfum est a la naphtaline.
      Le capitalisme est violent, le capitalisme c’est la guerre,et le metissage est le resultat de cette violence historique de nos nations martyres. Oui, comme vous dites, c’est un concept qui naissait dans Freemasonry. Je veux just que les gens oublient pas cela, et je veux pas empecher l’amour de ces gens. Je me fous de cela, les gens font ce que ils veulent, ils aiment ce que ils veulent. Mais ils doivent savoir.


    • #560146
      le 17/10/2013 par Andromaque
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      @ tous ceux (ou presque tous) qui viennent de répondre à MahdIbnDavid : ça vous dirait pas un petit stage d’orthographe, conjugaison et syntaxe combinées ??? Votre français est tellement déplorable que l’on a du mal à lire les messages jusqu’au bout.


    • #560314

      La politique du métissage est une idéologie !
      Le problème ce sont toujours les politiques raciales, que ce soit celle du "métissage forcé" etc. ou celle d’une pureté fantasmée.

      Après le reste relève de choix individuels. On a le droit de ne pas être racialiste !
      Pour moi le problème est avant tout culturel. Il suffit de voir tous les Français de souche (ou pas) laminés par la culture de masse.

      « Expliquez alors pourquoi tous les Ashkenazes de l’Europe se marient seulement entre eux ? Tous les "intellectuels" fameux Ashkenazes des medias , du cinema et de la publication se marient seulement entre eux, verifiez les ancetres de leurs epouses, elles sont pas " Gentils". Je connais tres bien l’Amerique et je peux ecrire un roman sur cette nation, dites pas que les juifs Americains se marient avec des Goy. »

      Désolé mais c’est faux, tous les rabbins le disent, toutes les statistiques démontrent le contraire.

      Je peux vous citer des exemples connus et pas des moindres !!! :
      Rama Yade est mariée à un juif Ashkenaze, notre Harlem Désir national est un métis juif, la nouvelle présidente de Sos Racisme aussi etc.

      Pour l’Amérique, On peut citer des exemples célèbres comme Nathalie Portman.

      Tous les rabbins savent que sans l’antisémitisme soigneusement entretenu la communauté juive d’Europe aurait été assimilée depuis longtemps ! Les meilleurs protecteurs des juifs sont les antisémites. D’où le fameux hommage à la Shoah de Rav Ron Chaya.


    • #560323
      le 17/10/2013 par Tremah
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Les Juifs se métissent très peu, c’est d’ailleurs ce qui leur a permis de survivre en tant que peuple à la chute du Temple et à la diaspora. Ils sont idéologiquement antiracistes mais racialistes en ce qui concerne la transmission, ce qui n’est pas forcément contradictoire.
      L’illusion du métissage vient du fait qu’une majorité de juifs vit maritalement avec un un(e) conjointe non-juive ; il y a donc une forme d’exogamie qui est tolérée en dehors du mariage afin de pouvoir se taper une mannequin goy ou prendre une maîtresse à la peau d’ébène.
      En revanche, cette proportion s’inverse totalement quand on considère le pourcentage de Juifs mariés avec un conjoint non-juif, proportion qui tend vers l’absolu en ce qui concerne les femmes juives, qui épousent très rarement un goy : de là la préservation du "capital génétique" et la permanence de la transmission par la mère.
      Donc voilà, il faut faire la distinction entre statut marital et mariage pour comprendre que le métissage chez les Juifs est essentiellement marginal, ce qui dénote une attitude réaliste et pragmatique à l’égard de la transmission du capital génétique et financier...

      Quant au métissage, il faut arrêter de caricaturer nos idées en laissant croire qu’il n’existerait aucune position rationnelle entre l’histoire d’amour romantique MAIS individuelle (que personne ne veut empêcher !) et la promotion fanatique de la race aryenne et de l’accouplement exclusif des blonds aux yeux bleus.

      Le métissage, historiquement, c’est la violence, la guerre, la soumission des peuples vaincus dont les femmes sont violées et fécondées par les vainqueurs pour détruire le "capital génétique" de leur ennemi et briser la résistance inter-générationnelle. En gros, décourager le fils abâtardi de défendre la mémoire et les valeurs de son père, c’est à dire de son peuple.
      Les sièges de château-fort et de cités au Moyen-Age se terminaient invariablement par des scènes de pillage et de viols. Louis XI, notre roi le plus machiavélique, n’envoyait pas l’armée pour mater des rebellions en Alsace, mais des bandes de mercenaires armés (les tristement célèbres "écorcheurs") qui semaient la terreur pillant et en violant les femmes dans leurs propres foyers. Tout cela évidemment ne figure pas dans les chroniques mais c’est une des raisons qui explique l’épanouissement des valeurs courtoises et le fait que l’Eglise, de caution guerrière, soit devenue la caution morale du monde chrétien (pacifisme et universalisme).


    • #560399
      le 17/10/2013 par Tremah
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Je rajoute, pour être sûr d’avoir été bien compris, que je ne suis hostile au métissage (idéologique) que dans le mesure où il existe une propagande politique en sa faveur qui est le corollaire de l’immigration massive. Une histoire d’amour, c’est beau et tout ce que vous voudrez, mais cette histoire ne doit appartenir qu’à deux individus, et c’est très bien ainsi.

      Regardez Roméo et Juliette. Derrière l’archétype de l’histoire d’amour il y a une fable politique et une histoire de racisme (sociale). Je parle d’après mes souvenirs de lecture un peu vagues, mais au début tout va bien entre eux et ils s’aiment librement à l’abri des regards. Mais arrive le moment où le confesseur (de Roméo ou Juliette, je sais plus) les persuade de se marier... dans l’espoir de réconcilier leurs familles ennemies ! En d’autres termes, il veut transformer l’union libre et sentimentale de deux êtres en une union conventionnelle et politique entre deux familles rivales. L’histoire de Roméo et Juliette montre qu’il vaut mieux séparer l’amour et la société. Peut-être que si Roméo et Juliette avaient fait moins de tapage politique et de scandale, dans le contexte de l’histoire, ils auraient pu vivre heureux.

      C’est précisément ça qui me dérange dans cette revendication du métissage. A terme on risque même de faire du tort aux métis les transformant en symbole positif chargé de connotations politiques (entente entre les peuples, etc.) alors qu’ils ne sont, en dernière analyse, que le produit de deux personnes qui ont ressenti une attraction sexuelle suffisamment puissante pour coucher ensemble, soit l’histoire la plus banale de l’humanité (ou presque, aujourd’hui c’est compliqué...)
      Et puis que se passera-t-il le jour où des scientifiques utiliseront ce métissage culturellement valorisé pour préconiser une politique ouvertement eugéniste ? Certains emploient déjà des arguments eugénistes ("les métis sont plus beaux") sans même s’en rendre compte. Si le souci est de produire des enfants plus beaux ou je ne sais quoi, alors il est logique de substituer à la reproduction naturelle et aléatoire les certitudes scientifiques de la reproduction artificielle et de l’eugénisme, sans passer par la phase inutile de la "rencontre" et de "l’ histoire d’amour". Cela commence déjà à se développer aux Etats-Unis.

      L’enfer est pavé de bonnes intentions. C’est pourquoi je suis également d’accord avec l’adage typiquement français : "Pour vivre heureux, vivons caché".


    • #560557
      le 18/10/2013 par Moi, Peter Sellers
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Pas besoin du métissage pour détruire les peuples encore faut-il observer ?
      Les viols n’étaient pas fait pour dégénérer la race mais pour déshonorer les pères qui devaient élever des (potentiellement)bâtards... L’insulte, la charge encore de nos jours n’est pas liée à la race mais à la honte d’illégitimité. Les oratores, les bellatores et les laboratores ? C’est évident qu’une force de la nature* "guerrier de par ses talents physiques supérieurs" sera toujours un meilleur géniteur que le laboureur... Le laboureur et sa soubrette pour le travail au champs sont pourtant bien pragmatique et ne refuseraient pas un enfant bien bâtie... mais ils n’aiment pas le déshonneur des fruits de leur entrailles.

      Le génie Cheikh-Spear dans Roméo et Juliette ne parle pas (à notre fort intérieur) de race mais de l’enfant illégitime qui pourrait un jour (si le destin le porte/puisque le sang le porte) annexer les deux royaumes illégalement (par guerre ou ruse) tout en se justifiant détenteur en tant que bâtard d’un droit divin (son sang) qui l’autorise à en prendre la possession....
      L’obsession n’est pas la dégénérescence raciale mais la trahison des pères par les fils, la dépossession... Anthropologiquement la pensée se résumerait à ceci : Déjà que l’on doit gérer les guerres fratricides si en plus on doit élever les enfants de nos ennemis ; enfants qui nous égorgeront dans nos sommeils ? Puisqu’il faut comme on dit (à chaque génération) tuer le père...

      *PS : Un indien (notion de caste très affutée) m’expliquait que les gens au nom de KAHN étaient des descendants de nobles propriétaires terriens laboureurs (un rang au-dessus) et qu’ils étaient en conséquence souvent de forte stature, bien bâtie.


    • #560604

      Donc voilà, il faut faire la distinction entre statut marital et mariage pour comprendre que le métissage chez les Juifs est essentiellement marginal, ce qui dénote une attitude réaliste et pragmatique à l’égard de la transmission du capital génétique et financier...



      C’est vrai historiquement mais plus aujourd’hui. Il y a les chiffres tout simplement ! Il ne faut pas croire que les juifs sont complètement hermétiques à l’idéologie du métissage, elle a de l’influence sur tous les juifs lambdas. Beaucoup moins chez les religieux traditionalistes mais c’est une minorité.

      40 % d’union mixte en France et c’est sans doute à cause de cette menace du métissage que les élites juives ne
      cessent de parler d’antisémitisme, afin de créer un repli sur soi communautaire.

      C’est d’ailleurs pour ça que les libéraux ont été créés, afin de garder dans le giron des juifs issus de mères non juives.



      Aux États-Unis 55% des juifs sont mariés à des non-juifs. Ce taux chute aux 25/30% pour des pays comme le Canada, l’Australie ou la Turquie. Le taux français est très inquiétant avec 40% de mariages mixtes dans les communautés de l’hexagone. Un taux identique à ce que l’on peut trouver en Amérique latine ou en Grande-Bretagne.

      L’étude a révélé des chiffres beaucoup plus élevés en Europe orientale et en ex-URSS où 65% des Juifs ont échangés leurs noces avec des non-juifs. En Russie contemporaine, le taux dépasse légèrement les 75% de mariages mixtes !



      http://jssnews.com/2010/11/18/maria...

      Sans Israël, le peuple juif serait en train de s’assimiler aux autres. C’est le cas de la diaspora en tout cas.


    • #560761
      le 18/10/2013 par Tremah
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      @Moi, Peter Sellers

      Honnêtement, je ne sais pas si c’est à moi que tu tentes de répondre, car là tu ne fais que dialoguer avec toi-même en déformant et en extrapolant librement mes propos.

      Je n’ai à aucun moment parlé de race, d’ailleurs à l’époque ou ces pratiques étaient répandues, le concept de race n’existait même pas, sauf si tu parviens à me démontrer que les "chateaux-forts" du XII-XIIIème siècle était déjà en proie à la "diversité". J’ai cité les écorcheurs de Louis XI, tout cela se déroulait, sauf erreur de ma part, dans le Royaume de France. J’aurais pu prendre l’exemple plus frappant de la colonisation américaine, où il y a bel et bien eu une volonté de détruire la "race" indienne et pas seulement d’humilier les pères, mais je voulais précisément éviter les exemples trop polémiques : c’est toi qui m’amène sur ce terrain-là, donc l’obsession n’est peut-être pas là où tu crois.

      Pour Roméo et Juliette, j’ai parlé de "racisme social", car dans cette histoire il s’agit de deux familles patriarcales d’Italie. Il n’est nullement question de "royaumes" et de "bâtard de droit divin" dans Roméo et Juliette, il s’agirait peut-être de lire les œuvres avant de pérorer dans le vide.

      Dans tous les exemples que j’ai cités, il s’agit de "blancs" donc on ne peut parler de conflits raciaux que dans un sens métaphorique ou ancien. Franchement, c’est pénible. Si tu veux défendre le métissage institutionnalisé, fais-le, mais ne caricature pas les arguments des autres.


    • #560794
      le 18/10/2013 par Tremah
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      @Coria

      Tu ne sais pas si c’est vrai ou faux "historiquement" puisque tu es allé cherché des statistiques que tu ne connaissais pas auparavant pour réfuter mes arguments.

      Des chiffres de jssnews, une étude menée par la Commission de la Knesset sur l’immigration, c’est à dire par le parlement israélien afin d’attirer les français juifs et les autres Juifs de la diaspora ien Israël, tu rigoles j’espère ?

      Je fais référence pour ma part à une étude sérieuse sur la question, conduite par le sociologue Erik Cohen (au patronyme juif de surcroît) et qui est citée par plusieurs sites indépendants de la communauté sur internet, et des sites de gauche (libé, rue 89) au cas où on serait tenté de m’accuser d’antisémitisme.

      En outre, merci de ne pas déformer mes propos (décidément), je n’ai pas dit que les Juifs étaient "complètement hermétiques à l’idéologie du métissage", mais qu’ils l’abordaient de manière pragmatique et la contournaient en grande partie par l’intermédiaire du concubinage et d’un certain nombre de "tolérances" dictées par l’intérêt pratique, relisez mes propos.

      40 % d’union mixte en France et c’est sans doute à cause de cette menace du métissage que les élites juives ne cessent de parler d’antisémitisme, afin de créer un repli sur soi communautaire.

      Tu inverse la cause et la conséquence : ils ont besoin de créer un repli sur soi communautaire, donc ils pondent des données alarmistes.

      Même remarque qu’à Peter Sellers, si tu veux défendre l’idéologie politique du métissage, assume, mais ne t’appuie pas sur des études officielles commandées par la Knesset pour faire croire que la communauté juive serait elle aussi concernée, au même titre que les autres, par le grand brassage ethnico-culturel de la mondialisation, alors que l’objectif réel et concret est de faire venir des Juifs en Israël afin de résoudre leur casse-tête démographique face à la natalité galopante des pays arabo-musulmans voisins...

      Ce n’est pas bien de s’obstiner à vouloir avoir raison, lorsqu’on a objectivement tort. La réalité est entêtée.


    • #561011
      le 18/10/2013 par Louve de France
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Bonjour Tremah, Bonjour a Tous,

      Je souris lorsque je lis des commentaires sur l’Amour pour defendre le metissage. Tremah a le genie de parler de Romeo et Juliet , l’Amour est le triomphe de la mort, apotheose de l’Etat Morbide. Sanglant et auto destructif. Lisez la scene ou Juliet est dans son tombeau, tres instructif sur l’Amour opposee a la morale. Pensez vous que l’Amour est une chose bien choisie pour defendre cette ideologie de metissage ?

      Romeo et Juliet est pour moi une enigme. Je comprends Henry VIII, King Lear ou Hamlet mais pas Romeo and Juliet puisque l’amour depasse la raison. Le titre originel est The tragical History of Romeus and Juliet, c’est pas Shakespeare qui ecrivait cette histoire ( c’est une legende que on trouve chez Ovide) et je comprends toujours pas cette piece dans son oeuvre. Le texte est tres sexuel, et la fin de ce chemin est la Mort. Personnages faibles de la deception Amoureuse, et seulement la Mort peut enfanter la Catharsis pour sauver ces personnages perdus. Quelqu’un comprend le personnage Paris ? Il pouvait offrir une vie digne a Juliet alors pourquoi Shakespeare tue Paris avec la lame de Romeo ? Finalement Romeo assassine tous les defenseurs de Juliet, il aneanti tout ce qui est bon pour Juliet. Pourquoi ? Et pourquoi Shakespeare choisit ce nom " Paris" pour celui qui pouvait sauver Juliet ? Paris, Etymologie suspecte...


    • #561128
      le 18/10/2013 par Tremah
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Bonjour Louve,

      Votre commentaire est très riche et malheureusement mes souvenirs de lecture sont trop imprécis pour me permettre de vous répondre avec certitude. Donc je soumets des hypothèses à votre réflexion.

      Historiquement, le romantisme est "noir" et violent ; en politique, il a donné l’attachement à la nation (qui a une part d’irrationnel), en littérature il a donné la conviction toute aussi irrationnelle que l’amour pouvait triompher de la mort ; ce n’est donc pas un hasard si les pays qui ont inventé la nation moderne - donc l’Angleterre et la France, chacune à leur manière, le parlementarisme des lords chez vous et l’état-nation chez nous - soient devenues des lieux communs du romantisme noir et sanglant. Vous aussi, vous avez un roi qui a perdu sa tête...

      Je note que les tragédies amoureuses se déroulent toujours dans un contexte social très lourd, des révolutions sanglantes, des rivalités politiques terribles entre les familles, les peuples, les nations. Napoléon était au départ un romantique qui vouait une dévotion amoureuse à Joséphine, depuis l’Italie il lui écrivait des lettres poignantes sur l’amour transcendant, tandis qu’elle le cocufiait très bourgeoisement avec des bellâtres à Paris.

      Au contraire, la vision de l’amour dans la mondialisation est très rationalisé, il s’agit de faire "des beaux enfants métis" soit la négation de "l’Amour" au sens romantique du terme, car les amants romantiques ne doivent jamais avoir de descendance : ils sont là pour changer le monde.

      Dans R&J, Paris incarne précisément cet amour rationnel qui organise la transmission de l’héritage. C’est un bourgeois. Roméo est un rebelle dont l’amour pour Juliette manifeste le refus de l’ordre social établi, donc il doit tuer Paris, avant de se sacrifier lui-même. C’est une parabole de la Révolution. Roméo, c’est Cromwell ; Paris, c’est la monarchie anglaise. Le bouquin a été rédigé vers 1600, Cromwell naît en 1599. Les génies universels comme Shakespeare "sentent" l’histoire, ils l’anticipent dans leurs œuvres.
      C’est en tout cas mon interprétation.

      Curieusement, je lis en ce moment une variation sur l’amour impossible et l’histoire de Roméo et Juliette qui se déroule aussi en Angleterre (sous la reine Anne), The man who laughs de Victor Hugo, c’est un roman difficile à lire mais vertigineux, il y a des passages brillants sur l’aristocratie anglaise, une histoire d’amour déchirante, et une duchesse vénéneuse, pure incarnation du sexe et de la mort...


    • #561560

      Bonsoir Tremah,

      Nous avons des Rois et des Reines en Angleterre qui perdaient leurs tetes : Charles I of England,
      Mary I of Scotland, des Ducs et des epouses de Rois aussi perdaient leurs tetes, mais ces coupages de tetes jamais tuaient notre Monarchie. A chaque fois que un Roi perd sa tete en Angleterre, le Royaume devenait plus fort et la Monarchie plus puissante. Le contraire de la Revolution Francaise.
      Votre perception du personnage Paris est tres passionante , William Shakespeare adorait les codes secrets et ses oeuvres sont emplies de symboles politique. Vous savez que Cromwell aussi avait sa tete coupee ? Il etait deja mort et sous terre, son tombeau fut detruit et sa tete plantee sur un bout de bois a Westminster pour le delice du peuple Anglais. Pendant plusieurs annees. C’est le charme de l’Angleterre avec ses horribles histoires ! Je crois que on est plus cruels et encore plus durs que la France. Je crois que ici on aime pas l’Amour. Je lisais quelques lettres de Napoleon a Josephine et je pensais que un Roi ou un dirigeant Britannique peut pas ecrire des sentiments comme cela. Dans notre Monarchie, tous les hommes et femmes qui tombaient dans le piege de l’Amour sont morts dans des conditions atroces. C’est comme un livre de Shakespeare. La Nation avant l’Amour. C’est une evidence Britannique. La Nation sera pas sacrifiee pour une histoire sexuelle. Regardez Lady Diana...

      Je trouve tres intelligent de citer "Romeo and Juliet" parceque cela montre que l’Amour est pas un argument persuasif dans une conversation politique sur le metissage, la valeur de cet argument est nulle et garde mon coeur froid. Je vais pas pleurer parceque un homme aime une femme noire, blanche , rouge ou violette ! je me fous de cela, je reste froide, les gens font ce qu’ils veulent . Souvent les gens disent "Amour" mais ce que ils nomment Amour est souvent un sebtiment egoiste et individualiste. Regardez ce que l’Amour fait, l’Amour fait plus de morts que le Cyanure :

      - Anna Karenine : une femme qui aime trop ( beaucoup trop), a la fin du livre elle se suicide. On trouve des personnages pareils chez Pouchkine. Le suicide, toujours le suicide a cause l’Amour.

      - Madame Bovary : Une femme monstrueuse, amoureuse et egoiste. A la fin elle se suicide.

      - Romeo : encore un monstre qui aime et detruit. Encore le suicide !

      Voila pourquoi mon coeur reste froid face a des arguments " Amoureux". L’Amour est pas un argument. Jamais.


    • #561781
      le 19/10/2013 par Moi, Peter Sellers
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      @tremah,
      pure coincidence ?
      lorsque je vous parlait de Roméo et Juliette je n’avait pas lu votre poste concernant AUSSI roméo et juliette (Dieu en soit témoin) !!!



      Le métissage, historiquement, c’est la violence, la guerre, la soumission des peuples vaincus dont les femmes sont violées et fécondées par les vainqueurs pour détruire le "capital génétique" de leur ennemi et briser la résistance inter-générationnelle. En gros, décourager le fils abâtardi de défendre la mémoire et les valeurs de son père, c’est à dire de son peuple.




      Vous parliez bien de mélange de races, de métissage ?
      Si je vous parlait d’obsession ça n’était pas LA votre. Pour moi Roméo et Juliette parle d’une réalité anthropologique (pas d’amour...) qui est en rapport avec le contrôle de la sexualité des femmes et leur progénitures légitime versus illégitime. Les réalité des mariages royaux sont de subtils alliances politiques afin de faire perdurer l’héritage... Tout bâtard, est un risque politique énorme. Même chez le peuple le bâtard est la possibilité qu’une partie de l’héritage soit spolié par une personne extérieur à la famille (clan).
      Je pense que la question raciale (le métissage) est surinvestie non pas par rapport à la race mais du à ces idées de spoliation d’un héritage (déposer la fortune à l’ennemi). Je pense qu’un français de souche musulman crée plus d’inquiétude de part sa double appartenance qu’un musulman caricatural. Le musulman caricatural devient le sujet de conversation (polémique) uniquement parce que des musulmans deviennent de plus en plus des français comme les autres (pourtant portant en eux cette double allégeance). Le musulman caricatural n’a pas de double allégeance (mine de rien il rassure).


    • #565837
      le 23/10/2013 par anonyme 007
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      « Des chiffres de jssnews, une étude menée par la Commission de la Knesset sur l’immigration, c’est à dire par le parlement israélien afin d’attirer les français juifs et les autres Juifs de la diaspora ien Israël, tu rigoles j’espère ? »

      - Personne ne les force à se marier avec des non juifs alors en quoi ça va les attirer en Israël ? Cette étude est parfaitement honnête et pour la simple et bonne raison qu’elle ne fait que collecter les statistiques déjà existantes des différents pays !

      - Vous croyez vraiment que c’est une commission de la Knesset israélienne qui a fait directement les enquêtes dans le monde entier et seulement en deux ans ? Non seulement vous êtes malhonnête mais en plus vous êtes stupide !

      - Quant au rapport de Cohen, vous dites encore une fois n’importe quoi et votre lecture en est parfaitement mensongère. Pour le concubinage sachez qu’aujourd’hui en France c’est 3 pacs (94% de couples hétéros) pour 4 mariages. C’est ce que vous appelez une "stratégie juive" ? Non, les juifs sont des français et se comportent comme tous les autres français. C’est sûrement ça qui vous gêne....


    • #566391
      le 23/10/2013 par Tremah
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      @anonyme 007

      Prenez une camomille et calmez-vous.

      Quant au rapport de Cohen, vous dites encore une fois n’importe quoi et votre lecture en est parfaitement mensongère. Pour le concubinage sachez qu’aujourd’hui en France c’est 3 pacs (94% de couples hétéros) pour 4 mariages. C’est ce que vous appelez une "stratégie juive" ? Non, les juifs sont des français et se comportent comme tous les autres français. C’est sûrement ça qui vous gêne...

      1 - Il va sans dire que ce rapport alarmiste de la Knesset n’a strictement rien à voir avec la propagande actuelle de l’Etat d’Israel en faveur du retour des Juifs dans "leur" pays ? Vous me voyez tellement hostile aux Français juifs que je dénonce cette politique !

      2 - Je cite textuellement le rapport de M. Cohen, dont vous n’avez visiblement pas pris connaissance et qui conclue à une progression relative des unions mixtes, avec les nuances que j’ai indiquées.

      3 - Le mot "stratégie" est employé tel quel dans le rapport. Je l’ai donc repris entre guillemets pour le neutraliser, conscient de la charge du mot, vous l’avez déformé aussitôt en "stratégie juive" pour donner une connotation antisémite à cette expression et m’insulter, c’est un procédé malhonnête mais malheureusement habituel avec des esprits susceptibles, que le seul fait d’aborder ces questions démographiques sans a priori idéologique positif ou négatif et de ne pas céder à la propagande ambiante, indispose et rend hystérique.

      "Parmi les quelques 9 % de personnes vivant maritalement, il s’avère que 83 % d’entre eux ont un conjoint non-juif. La donnée laisse entrevoir que vivre maritalement est une stratégie de négociation avec l’exogamie. Par contre, sur les 59 % des personnes mariées, seuls 24 % vivent avec un conjoint non-juif."
      page 9 du pdf disponible à la page suivante :
      http://obs.monde.juif.free.fr/pdf/o...

      4 - A vous également de me prouver que le mariage d’une femme juive avec un conjoint non-juif est un évènement parfaitement anodin et toléré au sein de la communauté juive en vertu du "métissage". Je crois, au contraire, qu’il subsiste un tabou puissant autour de ce type d’union, et j’ai indiqué qu’il s’agissait d’une "déduction empirique" même si une rapide recherche sur google et certains forums étayerait rapidement cet a priori, assumé d’ailleurs comme tel.

      Enfin, j’ai souligné le pragmatisme et le réalisme de la communauté juive par rapport à sa capacité à "résister" cette idéologie du métissage généralisé.


  • #558883
    le 16/10/2013 par Lumberjack
    Un paradoxe français, de Simon Epstein

    Génial,

    Les prétendus socialistes sont à vomir. Auront-ils un jour à répondre de leurs mensonges et forfaitures.


  • #558887
    le 16/10/2013 par Tremah
    Un paradoxe français, de Simon Epstein

    Comme disait Goebbels, plus c’est gros, plus ça marche. 70 ans de réécriture grossière de l’histoire et d’occultation de la vérité, j’aimerais quand même un jour entendre les explications et éventuels contre-arguments que nos historiens officiels "français" ont à opposer aux désormais fameuses listes "interminables" de Epstein.

    Parce que là tout ce silence de mort des professionnels de la profession - qui ont largement entretenu et validé ce mythe dreyfusard de la collaboration de droite et de la résistance de gauche - autour des deux livres de Eptein, commence à résonner comme une validation.

    Je ne pense pas que nos historiens soient de mauvaise foi. Ils se heurtent sans doute autant à un problème de méthodologie qu’à un casse-tête révisionniste dans la mesure où la démonstration d’Epstein rend de fait caduque tout le délire antiraciste qui est devenu de facto notre seul roman national à partir des années 70 et la publication de l’Idéologie française de BHL.
    La nationalité israélienne de l’auteur - soit l’impossibilité de lui jeter à la figure l’anathème antisémite - ne facilitant sans doute pas la contestation de ses travaux...


  • #558894
    le 16/10/2013 par Tarzan des Balkans
    Un paradoxe français, de Simon Epstein

    Cette vidéo de éric Zemmour commence à devenir trés dérangeante , nul doute qu’elle va être effacé de la circulation dans pas longtemps , pour une fois qu’un juif patriote s’exprime sans tabou .

     

    • #559437

      Malheureusement mon ami tu te trompes.
      Car ici Zemmour ment par omission en évitant de parler des juifs qui ont collaboré.
      D’ailleurs de l’autre coté du Rhin à l’époque des nazis c’était, il me semble, encore pire au sens où les juifs étaient carrément les bienvenue dans la Wehrmacht. Dixit Hermann Goering : "C’est moi qui décide qui est juifs et qui ne l’est pas." http://www.dailymotion.com/video/xa...
      Un livre a été écrit à ce sujet : La Tragédie des soldats juifs d’Hitler de Bryan M. Rigg.
      Sans parler du Contrat de Transfert et de la compétition de football en 1948 à laquelle avait participé le Bétar (cela a été rapporté par Emmanuel Ratier photo à l’appui).

      Pour finir, respect à Alain Soral qui fait le taff jusqu’au bout !!!


    • #565466
      le 23/10/2013 par anonyme 007
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Mais pourquoi dès qu’il s’agit des juifs, les musulmans se mettent à délirer ? "nadir" vous êtes un ignorant ou un crétin. Ou bien les deux...


    • #571062

      J’ai compris votre stratégie M. L’anonyme ; vous venez polluer ce site de vos commentaires inutiles en portant la contradiction sans vous justifier.
      Bon déjà, c’est vrai que je suis musulman mais je me considère également comme chrétien car ma mère l’est.
      Quand je dis cela au sujet de Zemmour c’est pour souligner le fait qu’il occulte en permanence les agissements de sa communauté lorsqu’il parle par exemple de la délinquance en France : comme l’explique très bien Alain Soral, il y a la petite délinquance visible des maghrébiens et des africains et au-dessus il y a la mafia juive qui légitime la première et qui en tire avantage ( les étoiles de David sur les paquets de shit dans la vidéo du mois où Soral traite de l’affaire Lamblin ).
      Maintenant pour revenir sur ce que j’avais écrit, Zemmour parle de ce qui l’arrange et donc il ment par omission en occultant le rôle des juifs dans la collaboration. Allez voir la vidéo du mois où Alain Soral parle du père de Drucker ( c’est d’ailleurs dans ce livre ) et de la première tâche de Jean Moulin sous l’occupation qui était d’acheminer les oeuvres de maître des riches juifs réfugiés en zone libre pendant que leurs coreligionnaires étaient traqués par les nazis en zone occupée ( c’est Abraham Drucker qui vérifiait s’ils étaient bien circoncis et validait la déportation ) et à la même période c’est ces mêmes riches juifs qui ont créé le festival de Cannes.

      Pour finir, je pense que vos commentaires devraient être boycottés car trop inutiles. A mon avis, vous devriez reprendre les vidéo du mois depuis le début et vous acheter quelques bouquins. Commencez par l’abécédaires de la bêtise ambiante ( c’est en poche, ça va ! ) et enchaînez avec Comprendre l’Empire, vous en sortirez grandi croyez-moi !!!


  • #558930
    le 16/10/2013 par UneEtIndivisible
    Un paradoxe français, de Simon Epstein

    Sans oublier chez les royalistes Bonnier de la Chapelle : Camelot du Roi, assassin de Darlan

     

    • #559398
      le 17/10/2013 par Lys Rouge
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Le premier groupe de résistance à l’envahisseur nazi s’est constitué entre 1936 (premiers contacts avec l’Abwehr controlée par les SS catholiques bavarois anti-nazis) et 1940 dans les cercles royalistes d’Alsace. Il va falloir sérieusement réapprendre l’histoire, même pour nos petits copains de la dissidence.

      Lire à ce sujet le livre de François Marin Fleutot sur le sujet (Royalistes dans la résistance), ou encore l’étude de Guillaume de Gail sur http://lettresdestrasbourg.wordpres...

      Quant à Bonnier de la Chapelle, il était un malheureux manipulé tombé dans la guerre fratricide de la résistance nationaliste à Alger entre 1942 et 1943.


    • #560040
      le 17/10/2013 par popaul
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Ce que les gens ne savent pas c’est que Bonnier était très proche des Juifs d’Algérie : il faisait l’exercice dans leur milice, s’entrainait à la guerre avec eux, eux qui du fait de la révocation du décret Crémieux était écarté de l’armée Française . Comme les combattants FFL qui, avant d’etre engagés, faisait un stage dans la banlieue de Tel Aviv, consultez l’annuaire des Compagnons de la Libération vous serez édifiés...


    • #565536
      le 23/10/2013 par anonyme 007
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      - Il n’ y a rien "d’édifiant" là-dedans car les premiers résistants au nazisme ont été des juifs.

      - Ça n’a rien d’étonnant et ça met tout le monde d’accord quant aux premiers...


  • #558979

    Vous allez faire remonter la gauche dans mon estime. ^^
    Ne pas confondre les vrais socialistes qui ont vus dans le nazisme une société capable de faire face à la puissance spéculative bancaire qui avait fait des ravages 10 plus tôt, et les collabos qui vont à la gamelle en courbant le dos avec un grand sourire.


  • #559066
    le 16/10/2013 par Charpentier
    Un paradoxe français, de Simon Epstein

    C’est marrant, je viens tout juste d’acheter ce livre. Plus de 600 pages, un bon pavé, avec effectivement des listes interminables qu’il faudrait apprendre par cœur et ressortir dans toutes les discussions.


  • #559093

    C est ca aussi manipuler l histoire ou comme dit faire preuve de mauvaise fois. Zemmour le tres historien n a jamais tenu de paroles semblables sur les juifs et la collaboration. Ce qui fais c est manipuler les faits historiques dans son propre interet ce qui est tres dommageable de sa part. En tout cas sa ligne est claire : la France aux francais et bien sur chapeautée par les juifs.


  • #559184
    le 16/10/2013 par Substance2004
    Un paradoxe français, de Simon Epstein

    Y’a même le papa de Lionel Jospin, Robert Jospin ! Proche de Marcel Déat !!!

    J’ai un autre lien sur You Tube sur la vidéo de Zemmour.
    http://www.youtube.com/watch?v=rN7q...

    Fernand Nathan a du souci à se faire !


  • #559378
    le 17/10/2013 par asshole
    Un paradoxe français, de Simon Epstein

    Super, on va vanter les mérites d’un écrivain de la droite israélienne maintenant.

     

    • #559786
      le 17/10/2013 par Simone Choule
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      La vérité d’où qu’elle vienne reste toujours la vérité. Si l’on valide ce qu’avance monsieur Eipstein sur ce sujet ne veut pas dire que par conséquent l’on est d’accord sur tous les autres sujets. Faut faire la part des choses et ne pas tout mélanger.


  • #559414
    le 17/10/2013 par VeryDick
    Un paradoxe français, de Simon Epstein

    Zemmour feint d’ignorer que Vichy était rempli de Francs-Maçons,
    constitué en effet par ces soi-disant Collabos de gauche
    qui n’étaient que des INFILTRES. Bousquet et Mitterrand en sont
    deux bons exemples. Comment s’en seraiient-ils si bien tirés sinon ?


  • #559483

    Le fichier des lettres de dénonciation françaises à l’occupant fut transféré par les allemands de Lyon à Berlin pour finir dans les pattes soviétiques. Est-il toujours à Moscou ? La puissance communiste en France dans l’après guerre est-elle associée à la distillation savante de l’ignominie ? Il faut souligner le paradoxe qu’il y a eu à souligner ces dénonciations de ’manières plus ou moins voilées’, quand on fût soi-même dans le même temps co-envahisseur de la Pologne et des pays baltes, et que le NKVD et la Gestapo collaborèrent entre 1939 et 1941.


  • #559742
    le 17/10/2013 par neutre
    Un paradoxe français, de Simon Epstein

    Au cours des années Trente, le clivage gauche-droite a été progressivement remplacé par le clivage pacifiste-belliciste, ou plus précisément : philosémite et belliciste opposé à antisémite et pacifiste . En 1938, LA question ce n’est plus etre de gauche ou de droite, mais le dilemme autrement crucial c’est celui de choisir entre la paix aryenne et la guerre juive . Le cas Céline est significatif : en 1932 le Voyage est considéré comme un livre communiste mais pacifiste, en 1937 dans Bagatelle Céline dénonce le bellicisme juif, il est antisémite par pacifisme . Céline avait parfaitement raison de vouloir à tout prix éviter la guerre : en mai-juin 1940 la France a perdu : 1° son armée 2° son immense prestige international 3° sa souveraineté . En 2013, elle ne les a toujours pas retrouvé et elle ne les retrouvera sans doute jamais .

     

  • #560133
    le 17/10/2013 par M&M’s
    Un paradoxe français, de Simon Epstein

    Bonjour
    Quelqu’un saurait-il je pourrait me procurer ce livre sur Paris... Car j’ai été dans plusieurs librairies et je n’ai pas réussi à le trouver.

    Merci d’avance,
    Cordialement.  :)

     

    • #560477
      le 18/10/2013 par reponse
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      tu vas dans une librairie tu donnes le nom du livre et ils te le commanderont sinon tu vas ou tu commandes sur le site de la fnac ou amazone ou plein d’autre site !

      Un paradoxe français , Les antisémites dans la Résistance
      Simon Epstein (Auteur) - Essai (broché). Paru en 04/2008

      26€98 à la fnac

      Un paradoxe français : Antiracistes dans la Collaboration, antisémites dans la Résistance [Broché]
      Simon Epstein (Auteur)
      4.8 étoiles sur 5 Voir tous les commentaires (8 commentaires client)
      Prix conseillé : EUR 28,40
      Prix : EUR 26,98 LIVRAISON GRATUITE amazone

      faudrait que ER publie ce livre ou le mette en vente sur son site pour faire un travail de ré-information de rééducation quand même ! ^^


    • #561531
      le 18/10/2013 par M&M’s
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Merci beaucoup :)
      Je le commande tout de suite
      Quand même  ;)


  • #560619

    C’est tout a fait cohérent : les antiracistes mondialistes sont avant tout des personnes sans foi ni loi, uniquement guidés par leur soif de puissance.
    Ils est donc logique qu’ils soient les premiers à retourner leur veste dès que le vent tourne. Ils seront toujours du côté du pouvoir.

    Cela va être très drôle de noter les ralliement des politiques, journalistes et autres représentants de l’élite à la cause populaire. La rapidité de leur ralliement sera inversement proportionnelle à leur intégrité.

     

    • #561317
      le 18/10/2013 par Louve de France
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Bonjour Eliot, bonjour de l’Angleterre.

      Il existe une video de David Duke ou il denonce le genocide du peuple de France a cause de la promotion du metissage. Il cite aussi un discours de votre ancient President Nicolas Sarkozy , un discours dans une universite en 2009 ou Sarkozy exige et demande a tous la promotion du multiculturalism et du metissage. Ce metissage est l’enfant de cet Oligarchie qui gouverne nos nations. Regardez je vous prie ce discours, c’est vraiment terrible...


    • #561563

      Bonjour Louve de France,
      Oui, je connais bien ce discours, je le cite souvent à mes amis. Le nabozy y parle d’obligation de métissage. Certes sa bru, la fille Darty n’est pas vraiment catholique, mais on ne peut pas vraiment parler de métissage dans ce cas.
      Que notre élite satanique ouvre le chemin en se métissant elle-même, on verra ensuite si on la suit (ou pas...).


    • #561754

      Bonsoir Eliot,

      Je suis heureuse que les Francais ecoutent David Duke. Il est extreme mais il dit la verite. La Verite est toujours extreme. C’est qui Madame Darty ? Je cherche sur Google.fr et rien...Vous voulez dire Madame Daty ?


    • #562163

      Le fils de notre ancien président s’est marié avec Jessica Sarah Sebaoun, une des filles de la famille Darty (un des plus gros groupes de distribution d’électroménager en France). Donc non, il ne s’agit pas de Madame Daty ;-)
      Désolé pour ces allusions difficilement compréhensibles outre manche.

      Bonne continuation sur ce site


    • #562258
      le 19/10/2013 par , Louve de France
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Depuis que j’ecrivais " Madame Darty" sur Google.fr, mon ecran est empli de votre supermarket Darty maitenant...


    • #562394
      le 19/10/2013 par Moi, Peter Sellers
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Estimes toi heureuse, si t’avait mis "Madame Dirty" sur Google t’aurait pas les marchands temple dans les pattes mais les marchands des sous-sols du temple !

      Sion c’est un immeuble à plusieurs étages...


  • #561516
    le 18/10/2013 par Manumission
    Un paradoxe français, de Simon Epstein

    ben putain ...à la lecture de certains être métis sur E&R serait l’incarnation de la degenerescence morale et politique de notre pays !!!!

    Certains confondent encore nature et culture...Egalité et Reconciliation...un projet nationaliste pour les patriotes TOUS les patriotes...ou alors je me suis trompe de crèmerie et Dieudo aussi ????

     

    • #561569

      Manumission,

      vous pouvez prouvez ce que vous ecrivez ? Ou voyez vous des commentaires comme cela ? Vous vous trompez. Certains osent critiquer les racines du multiculturalism et du metissage, personne parle de " degenerescence". Il faut lire et comprendre.


    • #561614

      Bonsoir Manumission,
      Ne vous méprenez pas. Je doute qu’il y ait d’authentiques racistes sur E&R. C’est le problème du métissage forcé qui est soulevé, personne n’a rien contre les métis eux-mêmes (ça serait le comble pour des fans de Dieudo !).

      Mais vous pourrez comprendre que ce métissage que l’on veut nous imposer puisse être vécu comme une attaque directe contre notre nature profonde, qui nous lie à nos ancêtres. Le métissage se fera probablement de manière naturelle au niveau planétaire, mais vouloir accélérer le processus en métissant tout le monde (enfin, tout le monde sauf l’élite...) en quelques générations c’est du viol, c’est du suicide !

      Je me permettrai de citer A. Soral : "Au nom du respect des différences, luttons contre le métissage comme projet imposé"

      En espérant que vous n’aurez pas la mauvaise idée de changer de crèmerie !


    • #561803
      le 19/10/2013 par Tremah
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Moi, ce qui me désespère, c’est d’écrire des pavés remplis d’arguments sensés, rationnels, historiques et littéraires et de voir un Manumission torcher 3 lignes indigentes caricaturant mes ou nos propos.

      Je fais donc une dernière tentative de résumé (il faut du prêt à penser aujourd’hui) :
      - métissage car histoire individuelle, amour entre blanc, noir, jaune, rouge, no problemo, je n’ai d’ailleurs pas besoin de le savoir ni même de le remarquer - liberté des individus d’aimer qui ils veulent
      - promotion idéologique du métissage en tant que valeur (assimilable d’ailleurs à du racisme positif) : rejet total, propagande mondialiste, beurk, caca

      Bravo pour la platitude absolue "certains confondent nature et culture" que l’on peut placer sur tous les sujets.


    • #562236

      Oui, desesperant...
      Tout ce que je voulais c’est reflechir sur le but de ce systeme qui fait la promotion du metissage.
      Qui et pourquoi cette promotion ouverte sur le metissage ? Il suffit de lire le discours de Nicolas Sarkozy de 2009qui sanctifie le metissage du peuple de France. Ce discours est coup de tonnerre, traduit en plusieurs langues, les Anglais et Americains denoncent beaucoup ce discours. Si on ose parler ici de la suspecte origine de ce multicuturalisme, si on ecrit des arguments , avec des preuves de discours politiques tracables , que lit on comme reponse ? Regardez les reponses miserables que je lis : " Vous etes hysterique, obsedee de la race aryenne, et l’Amour ? On aime ! On veut Aimer ! Vive l’Amour ! Vive le metissage et les beaux enfants du metissage" Pathetique...
      Ces arguments sont en sucre, les miens sont en acier. Ces discours sur la promotion du metissage existent, et c’est pas le Front National ou UKIP qui prononce pareil discours. Tant pis si la verite fait mal. Tant pis pour vous ! Toujours je continuerai de dire la Verite. Et je dis merde a l ’amour et merde a la guimauve ! Il faut comprendre la politique profonde du metissage. Le tombeau de Juliet sera le tombeau de nos nations.


    • #562423
      le 19/10/2013 par Moi, Peter Sellers
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      @Louve de france,



      que lit on comme reponse ? Regardez les reponses miserables que je lis : " Vous etes hysterique, obsedee de la race aryenne, et l’Amour ? On aime ! On veut Aimer ! Vive l’Amour ! Vive le metissage et les beaux enfants du métissage " (fin de citation ?) Pathetique...
      Ces arguments sont en sucre, les miens sont en acier.




      Tout bonnement des mensonges.... personne n’a écris cette phrase et encore moins n’a tenu ces propos comme vous les reportez (tout le contraire !!) et malheureusement ça n’est pas la première fois !...
      La vérité c’est que j’ai prévenu qu’il fallait être vigilant sur ce discours car les caricatures (race aryenne, hitler, etc) des positions de E&R vont bon train... Très officiellement il y a des agents provocateurs payés par la CIA pour ridiculiser la dissidence (française incluse, surtout française...). Alors Louve de France j’apprécierais que vous fassiez preuve de plus de rigueur... car on pourrait encore penser que vous êtes une troll...



      ben putain ...à la lecture de certains être métis sur E&R serait l’incarnation de la degenerescence morale et politique de notre pays !!!!



      Il est évident que Tremah a bien résumé la position (dans CES NUANCES) de la majorité des membres de E&R... qu’es-ce qui a empêché Manumission de comprendre nos efforts de pédagogie ? Je vous le demande ?...


    • #562459
      le 19/10/2013 par , Louve de France
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Bonsoir Peter,
      je suis un troll de CIA... Merci parceque grace a vous je souris et suis pas une personne tres riante. Permettez de dire que vos menaces laissent mon coeur froid. Et c’est un droit de critiquer certaines reponses, que je trouve miserables et caricaturales. Je dois aussi vous dire une chose, lorsque je lis vos commentaires je comprends pas bien la structure de vos textes . Vous ecrivez pas, vous criez. Un autre internaute croyait que j’etais Illuminati, et vous croyez que je suis un Cyber Troll de CIA. Encore merci de me faire sourire, mon sourire est rare !


    • #563001
      le 20/10/2013 par Moi, Peter Sellers
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Un agent de l’UE pour troller sur les forums... je ne suis pas le seul à penser cela et vous le savez.
      Le troll est tout le contraire d’un contributeur... qui n’use pas de mensonges ou de détournement des dires des autres pour pousser son envellope... c’est plutôt rare chez les contributeurs réguliers...
      Troll c’est un métier (avec ses propres caractéristiques) pour certains, nous ne sommes pas naïfs.
      D’ailleurs il doit bien y avoir des trolls "papier-peint" sur E&R et votre posture semble assez cohérente avec du trolling (rémunéré)...


    • #563091
      le 20/10/2013 par Tremah
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Mon commentaire (humoristique) n’a apparemment pas été publié (merci) donc je vais répondre sérieusement.

      Si vous considérez que Louve est un "troll de la CIA et de l’UE", alors vous connaissez la règle : don’t feed the troll.

      C’est absurde, il faut arrêter la paranoïa... ou alors il faut commencer à considérer ici que tout commentateur qui a des opinions tranchées (islamistes, identitaires) est un troll.
      Louve est une anglaise, le différencialisme ethnique est une position assumée et naturelle dans la culture anglo-saxone et protestante, même si elle exprime cette opinion avec une intransigeance toute "victorienne". Elle écrit en français, mais la structuration de sa pensée reste anglaise, donc c’est plus direct.
      Un jour un américain sur internet m’a dit que mon anglais était bon mais que j’avais l’air de "faire une crise cardiaque" à chaque phrase. Car je faisais des phrases un peu tortueuses correspondant à ma tournure d’esprit française.

      @Louve de France
      Je crois que certains de mes messages sont modérés car ils ont une connotation trop personnelle. Ce forum est juste fait pour les échanges d’idées. Y-a t-il un site ou une adresse sur laquelle je puisse vous contacter ? C’est juste dans le cadre de l’entente cordiale ! Merci au modo de laisser passer, je personnaliserais moins les échanges de cette manière.


    • #563159
      le 20/10/2013 par , Louve de France
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Peter,

      je dois aussi vous dire que je travaille aussi a FED, je suis stagiaire a CIA, et tout a l’heure Monsieur Soros viendra prendre une tasse de Earl Grey chez moi.
      Je vous laisse avec ces droles croyances. Encore une fois merci pour le sourire que vous dessinez sur mon visage, et merci pour cette attention sur ma personne.

      Un troll UE raciste (au sens de preservateur), Antizionist et anti immigrationniste... On voit tout dans ce monde malade.

      A bientot Peter ( j’ai des chevaux a nourrir, mais je reviendrai, tant pis pour vous !)


    • #563226
      le 20/10/2013 par Moi, Peter Sellers
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Inutile de m’expliquer l’esprit anglo-saxon (vos interprétations), une partie de ma famille est anglaise et j’y est vécu une partie de mon enfance. Si je répètes ce que d’autres on dit avant moi, ça n’est pas du à la teneur des propos mais à la posture malhonnêtes qui présente les choses à son avantage. Quitte à mentir (tout à fait inutile sur un site "d’échange") sur ce qui est dit.


    • #563323
      le 20/10/2013 par , Louve de France
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Bonsoir Peter,

      J’accepte pas ce que vous ecrivez sur le mensonge. Je mens pas, lisez le post sur Camus.
      Pourquoi Peter Sellers ? Vous venez de quel County ? Nord... (je devine).

      Au fait Nigel Farage travaille aussi a EU. Il faut faire une diffence entre le Patron et le Travailleur.

      Sachez que Dieu offre dans ma vie le Temps et l’Espace. Je travaille peu, just for fun. Votre folie sur moi et CIA est vraiment bizarre et obsession. Je peux pas vous repondre longtemps, je dois faire mon travail de Cyber Troll sur UKIP official website maintenant.


    • #563561
      le 20/10/2013 par Tremah
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Sur les forums il y a toujours une part de subjectivité, donc déformation de propos, exagération, mensonge, etc.
      Et c’est qui les autres qui ont dit ça ? Parce qu’il y a quand même des gens très chatouilleux ici... moi aussi on m’a accusé à plusieurs reprises d’être un "désinformateur", qu’est-ce que je dois en conclure ?


    • #564010
      le 21/10/2013 par Louve de France
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Bonjour Tremah,

      je vous ecrivais plusieurs messages mais... Vous savez en Angleterre la culture de la Conspiration est tres forte, trop forte. C’est en Angleterre que nait cette culture conspirationiste que j’aime mais avec moderation. David Icke , comme Simon Epstein souligne le paradoxe Anglais , malhuereusement ses conclusions reptiliennes font beaucoup de degat psychologiques dans mon pays : nous voyons beaucoup de jeunes gens qui voient des espions de CIA partout.
      Espions qui viennent de Planete Nibiru pour controler le monde. Je trouve vraiment dommage que David Icke fait pareille chose, son travail politique sur le Zionism est tres bon ( son audience est tres importante dans mon pays, il remplit Wembley plusieurs fois par annee) les degats sur les jeunes gens sont immenses.La Reine veut interdire David Icke, peut etre elle a raison. C’est dommage car son travail est minumental. Je suis jalouse de votre pays parce que vous avez Alain Soral. Je voudrais tant un Alain Soral Britannique.


    • #564521
      le 22/10/2013 par Tremah
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      mais ?

      Pour le conspirationnisme, j’avoue que je fais un blocage, mais je suis une exception ici. C’est très anglo-saxon, même si les travaux de l’abbé Augustin Barruel sont une des premières théories du complot moderne, au sujet de l’implication des "illuminatis" dans la révolution française.

      Le problème du conspirationnisme c’est qu’il mélange le vrai et le faux, des analyses et intuitions justes avec des éléments spécieux et folkloriques. Il y a le côté commercial aussi. Aux USA les as du marketing glissent sciemment des symboles maçonniques et satanistes durant les pubs du superbowl pour générer du "buzz" sur les blogs. Les rappeurs, les chanteuses... Tout ça devient une mélasse qui obscurcit le jugement. C’est une catastrophe chez les jeunes qui n’ont pas acquis au préalable une culture classique, ils deviennent complètement malléables.

      La Reine veut interdire David Icke, peut etre elle a raison.

      Je crois qu’il dit qu’elle est un lézard, non ?

      En France nous avons Jacques Attali, l’éminence grise de François Mitterrand qui a écrit un livre de prospective sur la fin des nations et la naissance de "l’hyperempire" :

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Une_br...

      Vous verrez, c’est moins folklorique que Icke, mais peut-être plus effrayant.

      C’est dommage car son travail est minumental. Je suis jalouse de votre pays parce que vous avez Alain Soral. Je voudrais tant un Alain Soral Britannique.

      Vous devriez plutôt vous sentir avantagée de pouvoir accéder à Soral et à ce site grâce à votre maîtrise du français.

      Il y a une vidéo de soral traduite en anglais sur le féminisme :

      http://www.youtube.com/watch?v=Do5z...


    • #565314
      le 23/10/2013 par Louve de France
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Merci pour les sources de Tremah,

      Surtout pour la source rare de Augustin Barruel. Moi je peux vous conseiller cette lecture cet ecrivain Americain Ben Klassen, il ecrivait un tres puissant livre " La Nature eternelle de la Religion", qui parle de cette infiltration dans nos nations detruites les unes apres les autres. Je fais un copy paste de sa traduction Francaise (que je trouve dans " True Nature of Judaism", un site Franco Anglais, Antizionist :"Lorsque l’on regarde l’histoire de l’humanité, on constate que toutes les plus grandes civilisations ont disparu, euples et cultures ont été balayées de la surface de la terre. Pourtant, elles avaient la volonté de survivre puisque se perpétuer est l’instinct primordial inhérent à toute espèce donné par Mère Nature dans son infinie sagesse.Or dans l’espèce humaine, il y a un groupe, une ethnie, une religion, une race qui démontra une volonté de survie, si intense, si féroce qu’elle survécut à tous les bouleversements de l’histoire depuis plus de 5000 ans : les juifs.Ce constat aussi étonnant que remarquable mérite qu’on s’attarde sur les raisons de cette extraordinaire capacité non seulement à survivre mais aussi à se renforcer puisqu’ aujourd’hui les juifs sont en passe de devenir les maîtres de la planète."

      Le titre de son livre : Nature’s Eternal Religion, - Masters of Deceit- A Short History of the Jews, (l’Eternelle Religion de la Nature, Maitres en Imposture, Petite Histoire des Juifs) que vous pouvez télécharger en Americain.


    • #565580
      le 23/10/2013 par Tremah
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Louve

      Je vous avais répondu dans la langue de Shakespeare un peu plus bas au sujet du site antiwar mais mon message a encore été bloqué.

      Je vous laisse une adresse mail si vous soubaitez : tremah05@orange.fr (merci de laisser passer, c’est un sujet ancien donc personne verra à part louve)

      Pour les juifs, il y a une anecdote de Marc-Aurèle, le grand empereur romain, et sans doute une des âmes les plus élevées de l’antiquité, qui soupirait déjà en évoquant la résistance et la défiance des Juifs ("O Marc-Aurèle, que tu as à souffrir de ceux qui ne connaissent pas ta bonté ! O Sarmates ! (iraniens) O Marcomans ! (barbares germains) j’ai donc trouvé des gens plus méchants que vous !"

      Par contre, le suprématisme est un mauvais combat car perdu d’avance, qui n’a fait d’ailleurs qu’accompagner la déliquescence des mouvements "nationalistes" réduits à la dimension ethnique. Je vois que ce Klassen est mort en se suicidant, c’est assez symbolique...
      En france il y a un intellectuel néo-païen dit "extrémiste" qui s’est suicidé récemment dans Notre-Dame de Paris pour commettre un acte symbolique. Tous les gens de gauche rigolaient. Nous ne sommes plus à l’époque romaine où le suicide, individuel comme collectif, était une chose honorable, aujourd’hui c’est juste faire le jeu de ses adversaires. Ce monsieur était persuadé que tout était joué, fini, et il pensait envoyer un message avec sa mort. Erreur.

      Sinon j’ai posté une analyse en deux parties sur l’UE ou il est un peu question de l’Angleterre, ici :

      http://www.egaliteetreconciliation....

      (si elle est publiée...)


    • #566147
      le 23/10/2013 par Louve de France
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Bonsoir Tremah,

      Je connais tres bien Monsieur Venner, toute l’Angleterre fut choquee, regardez le lien ( plus de 1700 commentaires Britanniques ! Tres peu de qualite mais quelques uns comprennent ce geste). On parle aussi du multiculturalisme dans ces nombreux commentaires, tres long debat mais moins bien que ici. ( j’ecris aussi sur Independant Uk)

      http://www.independent.co.uk/news/w...

      Je vous remercie pour votre Mail Address je note , je vous ecrirai tres vite mais ce soir a 8 pm je celebre la Monarchie Britannique avec famille et voisins ( Champagne, Black Forest et Tipsy Pudding !).
      J’ai la bronchitis mais tant pis pour moi. Nous devons celebrer la Monarchie,ceux qui pensent que non sont inconscients et anti nationalist. Je passe un order sur Amazon UK pour Epstein et Barruel , des films Francais aussi mais je connais pas .


    • #566427
      le 24/10/2013 par Tremah
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Bonsoir Louve,

      Je suis allé sur le site de l’independant.uk et voilà le premier commentaire que j’ai lu :

      He probably killed himself because he was gay but hid in the closet his entire life because of Christian fairy tales and indoctrination.

      Cela ne va pas me réconcilier avec le niveau d’analyse politique de vos compatriotes. Ah, je plaisante, j’ai vu qu’il y avait des commentaires plus intelligents.

      C’est dommage quand même que vous n’ayez pas pu profiter de ma prose britannique si stupéfiante.

      Bonnes festivités


    • #566715
      le 24/10/2013 par Louve de France
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Bonjour tremah,

      Je vous prevenais que les commentaires Britanniques sur Monsieur Venner etaient tristes. Que demander aux lecteurs de Independant ? Je suis censuree sur Independant Uk, mon pseudonyme etait "Virginia Woolf" et le directeur des publications tuaient toust mes commentaires, il envoyait des mails tres polis pour expliquer que je pouvais plus ecrire sur leur site. Ils croyaient que j’etais un Cyber Troll de BNP.... J’espere lire votre prose Britannique tres vite puisque je vous envoie un mail. Ces ecrivains, Klassen et Venner, ont le suicide en commun, mais Dieu sait que ils avaient raison dans leurs ideaux. Tout ce que dit Klassen est tellement vrai sur la destruction systematique des Empires par les Juifs.


  • #562507
    le 19/10/2013 par , Louve de France
    Un paradoxe français, de Simon Epstein

    Peter,

    je vous invite de lire les commentaires sur le post que consacre l’ecrivain Camus (il y a quelques jours) , faites attention parce que il y a vraiment beaucoup de guimauve. " Les enfants du Metissage sont les plus beaux" , je lisais cette phrase dangereuse et Eugeniste ici. C’est cela que je denonce.On dirait United Colors of Benetton. Firme multi Nationale qui utilise la promotion du metissage comme arme capitaliste. Je deteste avec toute mon ame leurs vetements.


  • #563803
    le 21/10/2013 par HambreS (HS)
    Un paradoxe français, de Simon Epstein

    Salut

    La question puit paraître dérangeante :
    Pourquoi ,ne le vendez-vous point sur
    - Kontre Kulture ?

    (HS)


  • #564021
    le 21/10/2013 par Louve de France
    Un paradoxe français, de Simon Epstein

    Bonjour Tremah

    Encore une fois j’espere que vous lirez ce message. Je connais un tre bon blog Anglais ou je peux lire votre prose Britannique epileptique : Antiwar.blog .C’est comme ici mais moins vivant car on est pas latin. Les articles sont tres bonne qualite et viennent souvent de Ziowiki (tres bon site mais malhuereusement aucun commentaire passe, c’est contemplatif, comme le site de David Duke)


  • #564364

    @Tremah



    L’illusion du métissage vient du fait qu’une majorité de juifs vit maritalement avec un un(e) conjointe non-juive ; il y a donc une forme d’exogamie qui est tolérée en dehors du mariage afin de pouvoir se taper une mannequin goy ou prendre une maîtresse à la peau d’ébène. En revanche, cette proportion s’inverse totalement quand on considère le pourcentage de Juifs mariés avec un conjoint non-juif, proportion qui tend vers l’absolu en ce qui concerne les femmes juives, qui épousent très rarement un goy : de là la préservation du "capital génétique" et la permanence de la transmission par la mère.



    Intéressant.

    Tu pourrais donner tes sources ?

     

    • #564482
      le 22/10/2013 par Tremah
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Je les ai données : les travaux du sociologue Erik Cohen. Par contre je n’ai pas le temps de retrouver les sites, fais une recherche.

      En gros son étude conclut à une augmentation des unions mixtes mais en soulignant une forte disparité entre les Juifs vivant maritalement avec un conjoint non-juif (plus de 80% des couples) et les Juifs mariés avec un conjoint non-juif (moins de 25% des couples).
      Ce qui veut dire en gros que le statut marital et le concubinage sont des "stratégies" communautaires pour gérer une exogamie globalement en augmentation - principalement chez les hommes - tout en maintenant une structure communautaire homogène. Au niveau des femmes, c’est plus une déduction empirique, les femmes juives épousent rarement des non-juifs, il y a un très fort tabou communautaire autour de ce type d’union.


    • #564528
      le 22/10/2013 par Louve de France
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Bonsoir Toto et bonsoir Tremah,

      Sur mon blog favori ( Antiwar.com blog) je lisais il ya quelques mois un post que consacre les maladies genetiques des juifs (surtout Ashkenazes) parce que ils se marient seulement entre eux. Le post disparaissait au bout de deux jours tellement le forum etait en desordre avec tous les juifs emplis de haine contre nous. Comme les attaques de votre LICRA Un veritable incident diplomatique sur le web ! Mais si vous ecrivez sur Google UK " Jewish inbreeding disease" vous pourrez lire des nombreux textes sur ce sujet. Tremah parlait dans un commentaire de la reelle difficulte de connaitre les chiffres exacts des mariages Mix avec les Juifs. Je crois que vraiment que tres peu de juifs se marient avec des non juifs. Je vois avec mes yeux. Mes sources c’est ceque je vois...Avec les juifs vous savez bien que c’est tres difficile de connaitre les vrais chiffres. Et lorsque on torture les chiffres, ils disent tout et le contraire.Tremah, je voudrais vraiment donner mon addresse mais...Je voudrais vraiment vous lire en Anglais.


    • #565508
      le 23/10/2013 par anonyme 007
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      Il n’ y a évidement aucune source concernant ce genre de propos car ils sont tout simplement faux pour entretenir le soit disant "tribalisme juif", la vérité étant celle-ci :

      - Aux USA, où les statistiques ethniques sont autorisées, et où l’on trouve la plus grande communauté juive ashkénaze au monde, les mariages mixtes atteignent aujourd’hui 55% de cette population à parité homme/femme au point que certains juifs religieux s’en inquiètent car les enfants dans leur grande majorité ne sont plus ni baptisés ni élevés dans la religion ou la tradition juive même quand la mère est juive...

      - Pour la France c’est estimé à 30/40%. En Russie c’est 75% !

      - Cela inquiète fortement Israël dont une commission a mené en enquête durant deux ans à travers le monde et dont le rapport fait part de « la crainte de l’assimilation des juifs de diaspora est une menace stratégique pour la pérennité d’Israël », in Rapport du député du Likkoud Danny Danon.

      - En conclusion, c’est dans les communautés juives que l’on trouve le plus fort taux de mariages mixtes hommes et femmes confondus et ça n’est pas nouveau.

      A bon entendeur.


    • #566392
      le 23/10/2013 par Tremah
      Un paradoxe français, de Simon Epstein

      J’ai répondu à vos calomnies et à vos insultes plus haut.


  • #564606
    le 22/10/2013 par anonyme 007
    Un paradoxe français, de Simon Epstein

    - Simon Epstein c’est bien mais mais point trop n’en faut alors une petite piqûre de rappel c’est bien aussi : voir les deux livres proposés à la suite de l’article..hahaha !


  • #565523
    le 23/10/2013 par Louve de France
    Un paradoxe français, de Simon Epstein

    Encore merci pour cette source rare et intelligente sur Augustin Barruel qui analyze la Revolution Francaise. Fausse Revolution infiltree que orchestre les Occultes loges. On peut lire des extraits de " Code of Illuminati" sur web, et sur Amazon les livres de Barruel coutent pas cher et le paperback est joli ( £ 8, ou £ 9, pour les amateurs de livres rares et beaux). C’est vraiment tres interessant. Je voulais ecrire une autre source sur un auteur Americain sur la destruction organisee de nos civilisations mais je crois que l’auteur est trop extremist.


Afficher les commentaires suivants