Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un patron préfère céder son entreprise à ses salariés que de la vendre

À l’approche de la retraite, Éric Belile, chef d’entreprise de 56 ans, aurait pu choisir de vendre son entreprise « deux à trois fois plus cher » à un concurrent ou à un fond de pension. Mais le patron de La Générale de bureautique, entreprise de bureautique installée à Nantes et créée il y a 26 ans, a choisi de céder sa société à cinq de ses salariés.

 

 

Une décision plutôt rare motivée par les « valeurs humaines de l’entreprise » qui lui sont chères. « Je leur dois bien ça, raconte-t-il au quotidien Ouest-France. Pour moi, il est naturel que l’entreprise reste au personnel : on a bâti le projet ensemble. Ce n’est pas une démarche altruiste, c’est un juste retour des choses. » « Vendre à un autre groupe, ça signifiait licencier. C’était pour moi inenvisageable », souligne-t-il auprès du Figaro.

[...]

Du côté des employés, l’attitude du patron impose le respect. « Y’en a plein qui auraient pris le pognon. Lui il préfère nous soutenir », confie l’un d’entre eux à Ouest-France. Si les affaires continuent de marcher, ces derniers hériteront d’une société de 45 salariés actuellement, répartie sur 4 agences en Bretagne et Pays-de-Loire, au chiffre d’affaires de 10 millions d’euros, et qui a connu une croissance de l’ordre de 25% sur l’année 2016.

[...]

Si les patrons préfèrent généralement revendre leur entreprise à un tiers ou la céder à leurs enfants, 30% des dirigeants de PME envisagent une reprise par un ou plusieurs salariés, selon une étude de l’Observatoire CNCFA-Epsilon de 2013 sur la transmission d’entreprises.

Lire l’article complet sur lefigaro.fr

 


 

Vous êtes entrepreneur ou particulier et souhaitez faire partie d’un réseau d’entraide pour faire face à la crise ? Rejoignez Solid’E&R, le premier espace d’annonces du Réseau d’économie solidaire créé par E&R. Pour cela, il vous suffit d’être adhérent de l’association (merci de rentrer votre identifiant et votre mot de passe d’adhérent pour accéder à Solid’E&R) :

Pour en savoir plus sur le Réseau d’économie solidaire :

Réfléchir à un nouveau modèle économique et social
avec Kontre Kulture :

 

L’économie solidaire, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • magnifique geste plein d’humanité. Bravo


  • 25% de croissance en 2016 ? La crise n’est pas pour tout le monde, c’est plutôt bon pour le moral !

     

  • Un homme respectable non parce qu’il a du pognon plein les poches, mais respectable pour ses valeurs humaines ! Un extra terrestre


  • C’est le même cas de figure pour une entreprise de ma region (Viol le Fort) ou le fondateur etait au depart un ouvrier ferronier doté d’un certain "génie" puisque sans penser bâtir un empire il a eu l’idée de creer il y a pres de 40 ans une cheminée à foyer ouvert mais en forme d’oeuf ce qui empechait la fumée de sortir de ce cocon. Il lui a donné un nom : FOCUS (tous le monde connait) qui réalise aujourd hui 78 millions d’euro de CA HT et exporte à hauteur de 65 %. L’ entreprise est resté à Viol le Fort (dept 34) et il a céder il y a 5 ans son entreprise à ses salariés. Il fait vivre egalement le village et a payé de sa poche la refection de l’eglise pour eviter qu elle soit detruite...
    Comme quoi, on peut être un patron et un être humain chers camarades !!!!

     

    • Les entrepreneurs ne sont pas plus mauvais ou bons que les salariés.
      Je pense surtout que ce sont plutôt les descendants, ou les actionnaires qui ne mettent pas la main à la pâte, qui ont tendance à se comporter comme des psychopathes. Après tout, ils ne connaissent pas personnellement les employés, ils n’ont pas payés de souffrances la réussite de l’entreprise, et leur rapport physique le plus proche à cette dernière est la brochure reliée du bilan financier trimestriel.


  • Suite
    Nous lui souhaitons une longue et heureuse retraite


  • eh oui, l’industrie et l’entreprise c’est pas que de l’introduction en bourse,de la finance et du credit bancaire. il y a des entreprises voir des empires qui restent familliaux pour eviter la prise de controle par les puissances de la fausse monnaie (lidl,aldi,ikea stihl etc). je me souviens en 2006 2007 alors que je me separais de mon (petit ) portefeuille boursier alarme par l’analyse des comptes des boites, en avoir vu certaines racheter leurs actions pour sortir du "cac40" et se mettre a l’abri de rachat par lbo ( donc par du credit sorti de nulle part).

    "les banques je les ferme,les banquiers je les enferme" dixit un socialiste du temps ou ils etaient encore socialistes.


  • Voilà un authentique patriote ! Bravo !


  • #1638310

    Démarche louable mais communiquer là-dessus risque bien de mettre en péril cette structure si, par exemple, quelques frérots aux trois points avaient des vues sur elle.
    Par ailleurs, confier le manche à cinq personnes, c’est multiplier les risques de désaccords stratégiques et faciliter ainsi... l’entrée d’un frérot dans la structure (l’uniforme choisi peut-être celui de l’avocat, du comptable, du consultant...).