Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un ponte du Système s’en va : Serge Dassault est mort

Figure du complexe militaro-industriel, patron de presse, homme politique...

Rappel sur Serge Dassault

Serge Dassault, né Serge Bloch, propriétaire du Figaro, a hérité de son père Marcel Dassault, revenu de déportation à Buchenwald.

Membre de la loge La Franche Amitié à l’Orient de Paris II au Grand Orient de France, le Conseil de l’ordre du GODF a demandé son exclusion en avril 2014 en raison de sa mise en examen pour «  achat de votes  », « complicité de financement illicite de campagne électorale  » et «  financement de campagne électorale en dépassement du plafond autorisé  ».

Poursuivi pour « blanchiment de fraude fiscale », ce sénateur LR participe en 2016 au lancement de la « Fondation de l’islam de France » en effectuant un don d’un million d’euros...

Investi dans le capital social de la radio Beur FM, Serge Dassault est l’héritier d’une famille de fabricants d’armes qui jouèrent un rôle-clé en faveur du régime de Tel Aviv, notamment lors de la Guerre des Six-Jours de 1967.

– La Rédaction d’E&R –

 


 

Quatrième fortune de France, l’industriel de l’armement, Serge Dassault, est mort lundi à 93 ans. Ingénieur de formation, il a contribué à l’essor du groupe fondé par son père. Homme politique, il a été mêlé à plusieurs affaires de corruption.

 

Le milliardaire Serge Dassault, qui a présidé à l’essor du groupe aéronautique Dassault, un des fleurons de l’industrie d’armement française, est mort le lundi 28 mai à 93 ans, ont annoncé sa famille et le groupe Dassault. Son décès est dû à une « défaillance cardiaque » a précisé sa famille.

Serge Dassault est né le 4 avril 1925, à Paris. Il est le fils de Marcel Dassault et de Madeleine Minckes. Son père a été déporté à Buchenwald en août 1944 pour avoir refusé d’apporter aux nazis son savoir-faire aéronautique – il avait créé la Société des avions Marcel Bloch en 1928. Il en réchappera grâce à l’aide d’un codétenu, Marcel Paul, membre du Parti communiste.

En 1946, la famille Bloch prend le nom de Dassault puis, en 1950, se convertit au catholicisme. Après ses études secondaires, il entre à l’École polytechnique en 1946. Puis rejoint l’École nationale supérieure de l’aéronautique et de l’espace (SUPAERO), dont il est diplômé en 1951. Il est aussi diplômé d’HEC. Le 5 juillet 1950, il épouse Nicole Raffel avec laquelle il aura quatre enfants.

En 1951, il entre à Générale aéronautique Marcel-Dassault, comme ingénieur, au bureau d’études des avions de série. Nommé directeur des essais en vol en 1955, puis directeur de l’exportation quelques années plus tard, il œuvre ensuite, sous la houlette de son père, au développement de Dassault qui équipera notamment la force de dissuasion aérienne avec le Mirage IV. Mis en service en 1964, l’avion fut le premier vecteur de la « triade » de la dissuasion de l’époque (au côté des missiles balistiques et, plus tard, des sous-marins nucléaires).

[...]

Le 10 avril 2014, Serge Dassault est mis en examen par les juges d’instruction du pôle financier pour « achat de votes », « complicité de financement illicite de campagne électorale » et « financement de campagne électorale en dépassement du plafond autorisé ». Cette mise en examen fait suite à celle de Jean-Pierre Bechter.

Si son patron est aux prises avec la justice, sur le plan industriel, Groupe Dassault connaît des succès inespérés, avec à sa tête Eric Trappier, nommé PDG du groupe, le 9 janvier 2013.

Le Rafale, avion de combat de 4e génération, qui est entré en service en France en 2004, a décroché depuis 2015 trois contrats à l’export en Égypte, au Qatar et en Inde après une succession de campagnes de ventes infructueuses.

Mais la justice poursuit son travail et, en février 2017, Serge Dassault est condamné à deux millions d’euros d’amende et à cinq ans d’inéligibilité pour « blanchiment de fraude fiscale » et « omission de déclaration de patrimoine par un parlementaire ». Début août, il est mis en examen pour « achat de votes », « blanchiment » et « complicité de financement illicite de campagne électorale ». En 2018, le magazine Forbes estime sa fortune à 19 milliards d’euros, ce qui le classe quatrième parmi les milliardaires français.

Lire l’intégralité de l’article sur lemonde.fr

Pour tout savoir de nos « élites », retrouvez chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1975072

    Investi dans le capital social de la radio Beur FM, Serge Dassault est l’héritier d’une famille de fabricants d’armes qui jouèrent un rôle-clé en faveur du régime de Tel Aviv, notamment lors de la Guerre des Six-Jours de 1967.




    Le genre de gars qui finance la thèse et l’anti-thèse. Pour ceux qui croient encore que ces types peuvent servir la cause E&R... le mondialisme en oeuvre...

     

    Répondre à ce message

  • #1975112

    En lisant cela, j’ai eu la réaction violente de dire "oh putain !"...désolé.
    A contrario, le départ de Bellemare, juste "oh ben merde..." dit tout doucement, mais punaise quel vide ressenti...ok il a importé de la télé achat pour nos grands mères a vendre des friteuses, des tapis et des bijoux horribles portés par la Maryse, mais il a été aussi une personnalité cultivé.

    Dassault certes mettons à son crédit de ne pas avoir fait tombé l’entreprise donc d’avoir participé à l’économie et la défense française...ça c’est l’apparence.
    L’envers des apparences...corruptions, ventes d’armes, procès, etc...mouais enfin...

    Allez cela ne changera pas pour autant le dessein du monde....

     

    Répondre à ce message

  • #1975154

    Celle par laquelle nul ne peut échapper....que DIEU est pitié de son âme.....

     

    Répondre à ce message

  • #1975163
    Le 29 mai à 00:10 par goy pride
    Un ponte du Système s’en va : Serge Dassault est mort

    La vérité ne triomphe jamais, mais ses adversaires finissent par mourir. Max Planck.

    Le temps fait son oeuvre salutaire, la vérité est éternelle. Patience.

     

    Répondre à ce message

  • #1975249
    Le 29 mai à 07:21 par Ich bin Charlie
    Un ponte du Système s’en va : Serge Dassault est mort

    Et bien que Dieu le garde !

     

    Répondre à ce message

  • #1975307

    Faut-il rappeler que les Industries Dassault ont fourni le vecteur de tir de la bombe atomique à Israël malgré le veto du Gal de Gaulle !

     

    Répondre à ce message

    • #1975388

      Et ?

      ...je suis sérieux, car je vois très bien où vous voulez en venir, mais je pense qu’il y a beaucoup à faire comme analyse.
      D’où j’me permet ?
      Bah ayant plus que bien connu un cadre de chez Dassault, un des meilleurs amis de mon père, je connais quelques "trucs" on va dire sur cette société et surtout son "arrière boutique", combiné à ce qu’on peut trouver comme source ouvertes oui il y a beaucoup mieux à dire.
      Surtout qu’avec le recul historique Dassault est vraiment un cas d’école de notre effondrement.

      On peut dire/penser ce que l’on veut de Marcel Bloch/Dassault, mais il aura au final été un avionneur de génie ET français.
      Concernant ce que vous évoquez, il ne faut pas oublier que les "infiltrations" de qui on sait étaient déjà une réalité.
      Et n’ont fait que s’aggraver avec le temps...
      Quand bien même Marcel père était au courant/en accord, c’était sûrement moins contre la France que par "sympathie" pour ceux qui ont beaucoup souffert on va dire, à l’époque ils cachaient mieux leur jeu qu’aujourd’hui, et parvenaient même à paraître "gentils" (le comble !!!) ...bref.

      Après avec Serge ça commence à se compliquer .... et question éthique et question "patriotisme", même si là encore c’est moins par "traîtrise" que par pur "réalisme" pour résumer, vu la domination et les méthodes de qui on sait (je fais court).
      J’ai aucune sympathie pour ce personnage, mais d’un point de vue "avionique" pur en gros, il aura fait du bon travail et apporté à la France de quoi être parmi les meilleurs dans le ciel ...on peut pas écarter ça d’un revers de main non plus.
      Comme déjà dit, "c’est compliqué".

      Et pour l’après Serge, là ça n’est plus compliqué du tout ... malheureusmeent....
      Depuis les années 90 au moins, et ça je peux le garantir, tout le monde sait au sein de Dassault que ses fils ne sont pas au niveau, rien que professionnellement parlant ... même Serge Dassault le disait.
      Rajoutez à ça les "fameuses infiltrations" qui désormais contrôlent tout, ça aussi je peux vous le garantir, et ce depuis au moins 10ans.
      Plus tout ce qu’on sait sur comment l’empire domine le secteur.
      Je vous pas un dessin...

      Le Rafale est sûrement le dernier avion militaire français de l’histoire, et Dassault finira sous bannière européenne/allemande = USA/Israel.
      Voir même n’en construira plus aucun, Dassault s’est déjà diversifié dans d’autres secteurs, et peut très bien finir fabriquant de micro-ondes ...c’est pas impossible.
      Oui on en est là ....

       
    • #1975702
      Le 29 mai à 22:21 par walterwhite
      Un ponte du Système s’en va : Serge Dassault est mort

      whyldman, ce n’est pas Bloch qui construit et innove pour ces avions, ce sont des ingénieurs français payés quelques milliers d’euros par mois, des chercheurs payés une misère, et des ouvriers sur le chantier. Lui, il ne fait que diriger. Et même pire, il ne fait que hériter.
      Je connais des chefs d’entreprises à plusieurs millions d’€ de chiffre d’affaire, qui ne sont rien sans leurs "assistants", souvent très intelligents, mais seulement employés.

       
  • #1975401

    Sait on ce qu’il est advenu de Marcel PAUL ...du parti communiste ?

     

    Répondre à ce message

  • #1975604

    Une synthèse à tous points de vues...un archétype caricatural, impossible d’incarner davantage une certaine réalité, une réalité certaine ; une preuve vivante ; une démonstration indiscutable...les connaisseurs apprécieront. Macronibus va sans aucun doute y aller de sa déploraison, un grand moment d’émotion, de pathos et de lèchage en perspective parce que la relève est déjà dans les starting blocks, la raie publique tendue pour une toilette soignée. Il fait ça tellement bien, on ne s’en lasse pas.

     

    Répondre à ce message

  • #1975870

    Un « 5 étoiles », comme dirait Dieudonné.

     

    Répondre à ce message

  • #1976053

    Deuil obligatoire pendant combien de temps ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents