Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Un volontaire français engagé au Kurdistan irakien témoigne

Qalubna Ma’Kum est une brigade de volontaires (américains, français…) située en Irak, au Kurdistan plus précisément, et qui combat les islamistes de Daesh et d’Al Nosra. Guillaume est arrivé très récemment au sein de cette brigade. Ce jeune français n’est pas un inconnu pour nos lecteurs : nous l’avions interrogé sur un autre front, dans le Donbass cette fois-ci, il y a quelques mois, alors qu’il s’était engagé avec les séparatistes.

 

Après avoir quitté l’Est de l’Europe et après avoir fait une pause, le temps notamment d’écrire le récit de ses aventures qui devraient paraitre dans l’année 2016, le voilà reparti en guerre, cette fois-ci contre les islamistes, aux côtés des Kurdes. Nous l’avons interrogé sur ses motivations et sur la situation sur place.

 

Breizh-info.com : Après le Donbass, vous voici désormais en Irak. Pour quelles raisons ?

Guillaume  : Je voulais combattre les wahhabites et les takfiris. Quand j’ai commencé à y penser sérieusement, en 2012, c’était le Front Al-Nusra en Syrie. Daesh (nommé ISIL à cette époque) a commencé son ascension en Irak, et même si c’est en Syrie que ce groupe est devenu célèbre, c’est en Irak que demeure son assise réelle et son origine.

En 2014, j’étais au Donbass, j’y ai acquis des compétences et une expérience que je n’avais pas envie d’oublier, mais plutôt d’utiliser à bon escient. La guerre s’est quasiment terminée au Donbass, du moins au niveau du fantassin, ce que je suis.

On ne nous y laissait plus « travailler » ni aider sans nous mettre des bâtons dans les roues (ce que j’explique assez longuement dans mon livre à paraître, sur cette petite aventure).

Le travail, le terrain, la camaraderie me manquaient pourtant, je ne pouvais pas me résoudre à me « poser » tout de suite, donc j’ai trouvé une autre zone de travail. De plus, j’ai toujours eu envie d’aller en Irak, un très beau pays qui hérite d’une longue histoire.

 

Breizh-info.com : Quelle est la situation sur place ?

Guillaume  : Je ne suis arrivé que très récemment, dans une seule zone, je ne peux donc pas prétendre à avoir une vue d’ensemble. Nous sommes dans un secteur partagé, sous contrôle Peshmergha (les troupes régulière du Kurdistan irakien) mais dans lequel une partie de la population est chiite et défendue par ses propres milices. Il y a parfois des frictions et des heurts entre chiites et les peshmerghas.

Les peshmerghas se concentrent sur le renforcement de leur ligne de fortification. Cette ligne est ce qu’ils veulent la frontière permanente de territoire « final ». Le front est relativement calme et stable, les positions de Daech sont à trois kilomètres des nôtres. Les types de Daech profitent du mauvais temps (brouillard, pluie) pour attaquer, comme le soir de notre arrivée.

Lire la suite de l’article sur breizh-info.com

Pourquoi Le Drian n’envoie-t-il pas d’aide à Guillaume ? Voir sur E&R :

Les mensonges historiques de l’Occident à l’origine des conflits en Orient,
sur Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Franchement je n’arrive pas à croire que ce genre de mecs soient indépendants et qu’ils puissent sans jamais être inquiétés par les autorités françaises faire la guerre pour le compte de personnes que ces mêmes autorités cherchent à combattre. Selon moi ils servent d’informateurs envoyés directement sur le terrain afin qu’ils puissent transmettre des informations sur ce qu’il se passe réellement sur place. Pas forcément des espions dans le sens qu’ils fournissent des informations sensibles mais plutôt un boulot plus neutre d’informateur sur la réalité de la situation sur le terrain. Un mec lambda ne peut pas comme ça aller et venir d’un terrain d’opération à un autre avec son fusil d’assaut ! Logiquement ces mecs constituent une menace sérieuse pour l’état et devrait être neutralisés. De plus il faut nécessairement bénéficier d’un réseau de soutien, d’une logistique...or de tels réseaux ne peuvent pas être clandestins à notre époque, ils sont forcément liés aux services secrets d’une puissance étatique.

     


  • Le gouvernement français n’a pas vraiment besoin de prétexte solide pour s’en prendre à ceux qu’il souhaite éliminer.



    Un pays dirigé par des gens stupides, violents, insensibles, fanatiques et confus. Finalement, Valls ne fait pas tache dans le paysage.


  • La guerre c’est pas un jeu !!


  • Bizarre, dans la fin de l’interview il dit avoir la nationalité américaine.

    Que s’est-il passé depuis son retour d’Ukraine (cette fameuse pause) où il luttait contre l’impérialisme américain en tant que français dans le Donbass ?

    Son est parcours étrange :
    Français - combattant du Donbass, Américain - combattant pour le Kurdistan. Tout cekla est-il réellement possible sans manipulation des services secrets occidentaux ?

    Ou est ce une création des services, située entre le virtuel et le réel, fabriquée pour attirer dans leur filet les personnes prêtes à se battre contre l’empire ? D’où cette médiatisation ciblée ?

    Les novorusses finalement auront eu raison de se méfier de lui, son parcours ressemble à celui d’un agent. Non ?

     

  • #1352208

    Cette ONG Qalubna Ma’Kum semble avoir des objectifs évolutifs.

    Il s’agit peut-être d’une organisation citoyenne autofinancée, mais j’en quelques doutes à ce sujet. Cela ressemble plus à un laboratoire expérimental fondé sur l’étude et l’utilisation des nouvelles tendances dissidentes humaines.

    Comme toute nouvelle forme d’ONG elle est potentiellement encore authentique, mais je pense que le "laisser agir" va certainement de paire avec le "faire muter"...

    D’où cela vient-il ? Et bien des mutations normales de la société. Des effets secondaires en fait, engendrés par les volontés initiales (faire la guerre du "bien" sur beaucoup de fronts)... cela génère un grand nombre de vétérans... Et beaucoup ont un peu ouvert les yeux... Tous ne sont pas les sans foi ni loi de Black Water.

    D’autre part,

    Aujourd’hui, et demain ce sera pire, les études et l’excellence intellectuelle ne garantissent plus l’emploi. Et certains (les plus courageux) ne se sentent pas trop faits pour se casser trop le cul en finissant dans des emplois salariés médiocres voir sans.

    L’infantilisation, le LGBT, les féministes et la sous culture féminisante n’enrayent pas à eux seuls certains sursaut et rélexes masculins naturels qui en ces temps de crise profonde décuplent de force.

    Les États ont de plus en plus de mal à maintenir la paix sociale en raison du plongeon de l’économie réelle. Ils peuvent aisément gérer les bobos et mous habituels, mais certains autres, s’ils prennent conscience, peuvent devenir un problème grave voir létal s’ils sont nombreux.

    Il est donc certainement jugé préférable que ce genre de types aillent se battre sur des terrains secondaires, dans n’importe quel camp plutôt qu’ils restent sur le sol où ils pourraient s’avérer de réelles menaces au milieu d’une population molle de plus en plus hostile aux gouvernements.

    Car ils ont la détermination, l’aura, la discipline et les savoir-faire. Et un réseau de putschistes ne nécessite rien d’autre.

    C’est sans doute pour ça que les stratèges US laissent faire, et tentent sans doutes de s’introduire discrètement dans ces dispositifs (C.a.d sans essayer de financer directement)... car c’est toujours moins pire qu’un coup d’État imprévu qui changerait la donne dans un pays pivot de la stratégie mondialiste. Comme la France ou l’Allemagne.


  • Guillaume de retour du Dombass :

    https://www.youtube.com/watch?v=JcL...

    Je connais personnellement les deux personnes. Aucun délire conspirationniste. Juste deux bons gars qui vivent leurs convictions jusqu’au bout.

     

    • et qui crache maintenant sur novorussia vas dire cela a victor et ces potes de plus tout le monde ignore peut etre que des quatre principaux mouvement kurdes le seule qui acceuille des volontaire occidentaux et le parti democratique kurde du clan feodale des barzani qui regne en despotes corrompue sur une grande parti du kurdistan irakien est que c,est le seule mouvement kurde offiecelement pro americain et pro israelien depuis les annees cinquante aide par le mossad er la cia depuis des decennies !!! alors tu comprend nos suspiscions !!! de plus les pershmergas des barzani sont en conflit avec les milices chretiennes assyrienne qui se revolter contre la tentative de kurdisation et coolonistion de leur territoire par les barzani il vous enfle en racontant que les milices voisines sont chiites !!


  • #1352312

    C est quoi ce mec qui peut aller combattre partout comme cela sans être inquiéter ?
    Quelle différence entre lui et l’ingérence des pays occidentaux ?