Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Une féministe américano-égyptienne lance #MosqueMeToo

Balance ton musulman

Après #MeToo et #BalanceTonPorc, des centaines de femmes ont utilisé le hashtag #MosqueMeToo contre les agressions sexuelles qui auraient lieu lors du pèlerinage de La Mecque. L’une d’elles dit en avoir été victime alors qu’elle n’avait que 15 ans.

 

Ces derniers mois, les réseaux sociaux ont été une caisse de résonance de la révolte des femmes face aux violences sexuelles, à travers notamment le hashtag #MeToo ou #BalanceTonPorc. Cette fois-ci, des femmes, pour la plupart musulmanes assumées, ont lancé cette semaine #MosqueMeToo (traduction « Mosquée moi aussi ») pour libérer la parole contre des violences sexuelles présumées, qui auraient notamment été perpétrées lors du pèlerinage musulman de la Mecque en Arabie saoudite.

 

 

L’initiatrice de ce mouvement est une auteure américano-égyptienne qui se présente comme féministe. Mona Eltahawy atteste avoir été agressée à deux reprises à La Mecque en 1982, alors qu’elle n’était âgée que de 15 ans.

 

 

Suivent alors des centaines de témoignages de musulmanes, affirmant avoir été victimes d’attouchements lors du pèlerinage. L’une affirme notamment avoir « été harcelée sexuellement à 21 ans » dans un endroit [à La Mecque] qu’elle croyait « sacré et sûr ». « Cela m’a tellement brisée que je ne m’en suis jamais remise », poursuit-elle.

Une autre se souvient qu’elle n’avait que « 10 ans ». « Je pensais que ma sœur agrippait mes hanches pour ne pas me perdre dans la foule après la prière de Jumaa [prière du vendredi]. Mais ma sœur était à côté de moi et il s’est avéré qu’il ne s’agissait pas des mains de ma sœur. Il n’a pas bougé jusqu’à ce qu’elle lui donne un coup de coude », détaille-t-elle.

Une autre femme se rappelle : « Un jeune homme a touché mon corps juste à côté de Al-Masjid Al-Nabawi [la mosquée du Prophète] à Médine, en Arabie saoudite. J’avais 15 ans et il avait la vingtaine. Je pensais que Médine était une ville sûre, mais j’avais tort. Je n’oublierai jamais et ne pardonnerai jamais. »

De façon plus crue, une internaute avoue qu’« un jour, quelqu’un [lui] a touché les seins et les a pressés ». « J’étais choquée. J’ai vu le gars derrière moi et il agissait comme s’il n’avait rien fait puis s’est éloigné [...] J’ai juste pleuré silencieusement. Cela s’est produit à La Mecque », explique-t-elle.

Une musulmane souhaite promouvoir la solidarité féminine : « Je soutiens mes sœurs qui ont subi des agressions sexuelles dans des environnements qu’elles pensaient sûrs. Des gens terribles peuvent occuper des lieux saints. C’est révélateur de leur propre caractère. En tant que musulmanes, il est de notre devoir de défendre nos sœurs qui font face à l’injustice. »

De nombreux récits qui font écho à la publication d’une musulmane, Rayana Khalaf, qui a compilé pour le site StepFeed, plusieurs histoires semblables de femmes, également victimes présumées d’agressions sexuelles à La Mecque. « Alors qu’on pourrait penser qu’ils ne seraient pas capables de faire de telles choses, la réalité est dérangeante », écrit-elle en introduction de son article.

En France, l’ex-salafiste Henda Ayari – plaignante dans l’affaire Tariq Ramadan, accusé de viols – confirme qu’elle a, elle aussi, été témoin de ces agressions lors de son pèlerinage à La Mecque en 2000.

En lien, sur E&R :

Sur les méthodes de l’Empire,
lire chez Kontre Kulture :

 






Alerter

55 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1899859
    Le 13 février à 13:23 par Thorfinn
    Une féministe américano-égyptienne lance #MosqueMeToo

    Comme pour envahir un pays, le Système utilise une faille, une faiblesse, pour pouvoir attaquer puis neutraliser. Là, il s’agit de l’islam, et de faire culpabiliser les gens qui crieraient à la manipulation ( l’enfer est pavé de bonnes intentions comme on dit ! ). A mettre en parallèle avec les affaires de pédophilie dans l’Eglise...
    Je ne pense cependant pas que ce "hashtag" se répande sur les réseaux sociaux tant il est explosif...

     

    Répondre à ce message

  • #1899908

    Alors les Hommes, à quand #balance ta pute ?
    Certainement beaucoup Hommes dans le passé ont été harcèlès par des femmes...

     

    Répondre à ce message

  • #1899923
    Le 13 février à 15:25 par Sofia
    Une féministe américano-égyptienne lance #MosqueMeToo

    Si la femme est bien celle sur la photo alors là les bras m’en tombent...elle a fait son pèlerinage ???
    Ceux qui ont un comportement indécent ne sont pas pélerins ,plutôt des locaux ou autres,des gens non pélerins.. parce que faire le pélerinage est le but d’une vie ,le pélerin est dans un état d’esprit puissant ,il y va pour se dépouiller et se laver des péchés ,comme une sorte de baptême ,la personne qui plonge dans un bassin d’eau pour se purifier et bien le pélerinage c’est ça .. être sur les pas du Prophète ,d’Abraham ..

    Le rituel du pèlerinage est très strict et codifié .. j’imagine mal des pèlerins qui ont déboursé une somme astronomique pour aller à la Mecque s’adonner à ces cochonneries car ils savent très bien que cela annule leur pèlerinage illico presto..

    les pèlerins se mêlent aux non pèlerins...il y a une police des moeurs aussi !

    Le but de ce "mosquemetoo "c’est de salir le cinquième pilier !

     

    Répondre à ce message

  • #1899925
    Le 13 février à 15:30 par Sofia
    Une féministe américano-égyptienne lance #MosqueMeToo

    Au dernier pèlerinage j’ai une connaissance de mon entourage qui a égaré son portable lors d’une sortie oubli dans le car ,je lui ai dit ce n’est pas un pèlerin qui l’a trouvé et gardé car cela annulera son hajj..un autre s’est fait dérobé une assez forte d’argent..idem impossible que ce soit un pèlerin ..il faut dire que là bas les autochtones ,les travailleurs pauvres voient en les pèlerins-touristes une manne financière très tentante...

     

    Répondre à ce message

  • #1900007

    Certainement une fake news et une opération de subversion.

     

    Répondre à ce message

  • #1900179
    Le 13 février à 21:49 par Christ
    Une féministe américano-égyptienne lance #MosqueMeToo

    Il y a des musulmans dans ma famille qui ont fait le voyage, je regardais leur film souvenir, ces images transmettaient le calme, tout y roulait sereinement. Même si il doit y avoir des problèmes comme dans toutes institutions , ces accusations elles doivent être exagérées, car les femmes y sont complètement voilées , de la t^te aux pieds, aucun bout de chère n’est visible, alors que l’on m’explique comment l’agresseur peut choisir sa victime ? à la couleur du tissu ?

     

    Répondre à ce message

  • #1900199

    Quelle bande de cerveaux malades.
    Fake news, il n’y a qu’à voir la gueule de l’americano-égyptienne mona bidule pour comprendre. Et prendre en référence cette mythomane ultra sioniste d’Ayari quelle référence ! Mdr
    Un musulman qui pratique son pèlerinage s’il se comportait comme tel, son pèlerinage ne vaut rien et est illicite, quel intérêt de dépenser du fric pour RIEN même plus pour enfreindre l’islam........sachant qu’on fait son pèlerinage une fois dans sa vie généralement.
    Tout ceux que je connais hommes et femmes qui ont fait leur pèlerinage n’ont jamais parlé de ce type de comportement et m’ont fait un récit tout autre de bien être et d’expérience physique car beaucoup de marche etc... les enfants présents sont aux côtés de leur parent.
    Une agression sexuelle toucher la poitrine ou les fesses d’une femme ??!! : au concert de Massive Attack en 1997 je crois un gars avait les mains sur ma poitrine il était derrière moi, mon mec à côté de moi le temps que je m’aperçoive que ce n’était pas lui à la fin de la chanson j’ai donné un coup de coude au gars qui m’enserrait les seins me suis retournée après qu’il ait lâché prise et rien de plus , ai-je été traumatisée ... bien sûr que non !

     

    Répondre à ce message

  • #1900233
    Le 14 février à 00:00 par Momo
    Une féministe américano-égyptienne lance #MosqueMeToo

    Concernant le témoignage de la prière du vendredi comment un homme peut être derrière une femme et la tenir par les hanches alors que ds la prière en générale la femme pris derrière les hommes ?
    Conspiration ?

     

    Répondre à ce message

  • #1900284
    Le 14 février à 03:49 par ogunsiron
    Une féministe américano-égyptienne lance #MosqueMeToo

    Cette femme est folle furieuse. J’avais déja entendu parler d’elle. Une globo-féministe qui se mêle de tout, dans plusieurs pays et continents. Agent de Soros, probablement.
    Il semble qu’un de ses passe-temps est de tout simplement bastonner/agresser physiquement des hommes "pervers", sur la place publique. Je suis tombé sur le compte twitter de son mari, un malade mental, qui prone carrément la légitimisation de la violence physique des femmes contre les hommes. Elle et son mari font en ce moment la promotion de #IBeatMyAssaulter. Twitter de son mari : https://twitter.com/rerutled/status...

    https://twitter.com/rerutled/status...

     

    Répondre à ce message

  • #1900344
    Le 14 février à 09:01 par prout
    Une féministe américano-égyptienne lance #MosqueMeToo

    Beaucoup de complaisance dans les commentaires ; une connaissance musulmane de la génération de mes parents nous avait rapporté ce même constat de son expérience personnelle.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents