Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Varsovie : les Polonais manifestent contre la démolition des monuments soviétiques

Une manifestation contre le démantèlement des monuments érigés en mémoire des soldats soviétiques de la Seconde Guerre mondiale s’est tenue aujourd’hui à Varsovie, relate un correspondant de Sputnik. Selon ses participants rassemblés devant l’ambassade des États-Unis, « l’hystérie » autour de ce processus en Pologne trouve ses racines à Washington.

 

Plusieurs personnes se sont retrouvées samedi devant l’ambassade des États-Unis en Pologne en marge d’une manifestation contre la démolition des monuments soviétiques. Demandant la révision de la loi sur l’interdiction de la propagande communiste, ils veulent empêcher la démolition, prévue par ce texte, des monuments soviétiques élevés à la mémoire des soldats de la Seconde Guerre mondiale.

Un des organisateurs de la manifestation a confié à Sputnik que les personnes réunies envisageaient de transmettre une lettre au Président Donald Trump dans laquelle ils lui demandent d’expliquer l’attitude des États-Unis à l’égard de la situation actuelle en Pologne, y compris à l’égard de la protection des monuments soviétiques.

« Nous sommes devant l’ambassade américaine pour montrer que c’est notamment à Washington que se trouvent les facteurs déclenchants de l’hystérie qui nourrit la guerre contre les monuments », a expliqué un des organisateurs de la manifestation dans une interview accordée à Sputnik.

Et de poursuivre :

« Nous voulons transmettre notre lettre et demander à Donald Trump si les États-Unis veulent vraiment que les soldats soviétiques, qui ont libéré l’Europe, ne soient plus commémorés en Pologne ».

L’interlocuteur de l’agence a d’ailleurs remarqué qu’en Allemagne les monuments érigés à la mémoire des soldats soviétiques étaient entretenus :

« Alors, pourquoi la Pologne, pays qui doit aux soldats soviétiques la libération de son territoire, ses longues frontières et son l’accès à la mer Baltique, maintenant, presque 30 ans après la disparition de la République populaire de Pologne, chauffe la situation à blanc ? »

D’après lui, de telles manifestations se tiennent également dans certaines autres capitales européennes.

Le président de la Pologne, Andrzej Duda, a signé en juillet des amendements à la loi sur l’interdiction de la propagande communiste qui prévoient la démolition des monuments soviétiques érigés dans le pays. La loi entrera en vigueur trois mois après sa signature. Selon l’Institut polonais de la mémoire nationale, la loi concernera près de 230 monuments à l’Armée rouge. Celle-ci a libéré la Pologne des troupes nazies lors de la Seconde Guerre mondiale.

La Douma d’État, chambre basse du parlement russe, a appelé les députés du Parlement européen à travailler ensemble pour lutter contre les efforts de ranimer le nazisme sous toutes ses formes et pour résister à la démolition et à la profanation des monuments aux soldats l’ayant combattu.

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1794371
    le 02/09/2017 par Il faut sauver le soldat France
    Varsovie : les Polonais manifestent contre la démolition des monuments (...)

    Peuple Polonais, tu seras le dernier debout dans cette Europe chancelante . Comme je t’envie ! La Pologne survivra au mondialisme destructeur, car elle refuse de voir sa substance détruite, car elle crie pour la sauvegarde de son histoire, car elle se lève contre l’immigration extra-européenne. La Pologne respecte ce qu’elle est, et ce qu’elle doit rester.


  • Il semblerait qu’au dernier Bilderberg on ait eu instructions de détruire l’histoire des peuples. Suffit de constater le phénomène mondial. On réécrira l’histoire par la suite. La marche vers le nouvel ordre mondial s’accélère. Ceux qui aspirent à être nos nouveaux souverains sont passés maîtres dans l’art de la destruction et de la perversion.

     

  • Vous parlez d’une libération ! Ceci dit, c’est des étatsuniens qu’il faudrait se libérer aujourd’hui
    . Bientôt, les deboulonneurs s’attaquerons à Tadeusz Kocsiusko ou au maréchal Pilzudski, et là, on va vraiment rigoler. Quant à Louis XIV, les merdias se feront fort de nous faire avaler la pilule.

     

  • Je suis persuadé depuis longtemps que le salut viendra de l’Est dont le fond culturel et spirituel n’a pas été laminé comme à l’Ouest. De manière indirecte , le communisme aura t-il été notre sauveur ?
    Comme disait l’autre " des forces immenses n’ont pas encore donné "...
    A quel prix ? C’est toute la question.

     

  • "La mémoire, c’est notre mémoire, et uniquement notre mémoire". Je vous laisse deviner le signataire de cette phrase que je viens d’inventer !


  • Les Polonais ont mille fois raison de vouloir se débarrasser de ces monuments qui leur rappellent l’occupation judéo-soviétique, ils auraient dû le faire depuis longtemps .


  • Nos oligarques eux, retiennent bien les leçons de l’histoire.
    " Que faut-il pour vaincre nos ennemis ?.. de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace !". Danton, le 2 septembre 1792.


  • Si les communistes ont ’libéré’ la Pologne, (comme les camps Nazi, et malheureusement pas ceux de Sibérie) c’est parce que cette dernière c’est trouvée tout simplement sur leur trajectoire pour atteindre leur objectif final ,Berlin.
    Ils ont ’libéré’ ce pays martyr, pour d’une façon aussi cynique que cruelle( le dernier combattant patriote Polonais est mort au combat en 1963...) l’enchaîner à leur idéologie basée sur le partage de la médiocrité, de la fainéantise, et de l’assassinat de l’âme (cultuelle et culturelle), et ce pendant prés de 50 ans.

    Alors ne vous trompez sur la symbolique de ces vestiges, témoins d’une triste époque qui a vue l’Ouest de l’Europe fermer les yeux (pour conserver son confort, ce qui est grandement compréhensible) sur le calvaire que, L’Est de cette même Europe, allait vivre pendant plus de cinquante ans....

    Alors , avant de juger nos voisins sur leurs façons de gérer leur Histoire ( ce qui, reconnaissons-le, demande une grande culture) occupons nous de notre avenir à nous , car avec ce président ,jupiterpan, acquis, soumis à la mondialisation, comme jamais aucun de ces prédécesseurs pouvaient l’être. Il serait fort possible qu’un jour, l’on décide de construire en France, des monuments à la gloire de la déesse Europe, porteuse de l’idéologie des lumières, émancipatrice de tous les obscurantismes...

     

  • Bien distinguer : qu’on envoie à la fonderie les statues de STALINE,LENINE et autres satrapes qui sont des criminels majeurs .... parfait. Mais détruire les monuments érigés en souvenir de la mort des moujiks de base victimes d’un régime tout aussi vicieux et pervers que le nazisme demande un examen nuancé.


  • L’histoire à déjà été réécrite il y a bien longtemps.

    Le problème c’est que les tenants de "tradition" française, les chrétiens, ne s’en sont pas rendu compte.
    Toute leur tradition est basée sur la bible (et les Évangiles) qui est une réécriture de l’histoire.

    Pour s’en rendre compte il suffit de savoir que dans la bible il n’y a aucun vrai nom de pharaons. La question est : pourquoi un peuple qui a "soit-disant" été esclave en Égypte pendant des siècles n’arrive pas à nommer les pharaons avec leur noms de l’époque dans son livre sacré ?

    La réponse est que ce livre a été écrit bien après l’époque des pharaons et qu’à cette époque les escrocs ne savait pas décrypter les hiéroglyphes égyptiens. Il a fallu attendre Champollion pour connaitre les vrais noms des pharaons. A cette époque il était trop tard pour les escrocs pour ré-écrire la bible.

    Cela se fera peut-être plus tard quand la seule source d’information sera Google, ce sera un jeu d’enfant de modifier petit à petit l’histoire.

    Les polonais, très chrétiens, sont donc déjà cuits. Le Pape, contrôlé par le NOM, pourra les enfumer sans aucun problème.


  • Les Soviétiques ont libéré leur territoire ? Ah bon ?! Et l’occupation de la Pologne orientale en octobre 1939 ? Le massacre de Katyn ? la non-restitution de ses territoires (200.000 km²) à la fin de la guerre et l’expulsion de sa population polonophone (5 millions d’habitants) ? Un gouvernement fantoche communiste pendant près de 50 ans ?
    Ça, c’est de la libération...


  • " Nous sommes devant l’ambassade américaine pour montrer que c’est notamment à Washington que se trouvent les facteurs déclenchants de l’hystérie qui nourrit la guerre contre les monuments »

    C’est aussi à Washington que se trouvaient ceux qui ont décidé la seconde guerre mondiale qui fut en fait surtout une guerre contre l’URSS !


Commentaires suivants