Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Vél’ d’Hiv’ : Vichy, ce n’était pas la France !

Ou comment le CRIF défend l’historiographie pétainiste pour diviser la Nation

Communiqué national des Clubs « Penser la France »

 

Le 11 avril 2017,

 

Le 16 juillet 1942 débuta à Paris la rafle du Vel d’Hiv, avec l’arrestation de 13.000 juifs, la plupart déportés vers Auschwitz-Birkenau.

Cette arrestation ignominieuse a mobilisé 7.000 policiers et gendarmes sous les ordres du délégué de la Zone Nord du gouvernement de Vichy : René Bousquet.

Le gouvernement de Vichy était et reste un gouvernement illégal dont l’acte fondateur – l’acte dit loi constitutionnelle du 10 juillet 1940 – a été déclaré nul et de non effet aux termes des articles 2 et 3 de l’ordonnance du 9 août 1944 relative au rétablissement de la légalité républicaine sur le territoire continental.

Durant cette période terrible, une autre voie a été proposée aux Français, celle du Combat.

Ainsi, la France et la République ont été incarnées par une poignée d’hommes, ceux réunis à Londres autour du général de Gaulle, ceux unis dans la Résistance, communistes, gaullistes, républicains fidèles à Valmy, syndicalistes respectueux de leurs revendications, socialistes dignes de l’héritage patriotique et internationaliste de Jaurès, chrétiens, laïques…

La France était dans l’ombre, dans la souffrance, dans le combat.

Mais grâce à ces hommes, la France resta debout.

Le général de Gaulle comme François Mitterrand ont toujours défendu, en hommes d’État, cette réalité historique qu’ils n’avaient que trop bien connue.

Les récentes déclarations de Jacques Chirac et de François Hollande sont un tissu de contre-vérités lamentables, car la rafle du Vél’ d’Hiv’ est une ignominie imputable au seul gouvernement de Vichy, gouvernement illégal.

La récente polémique qui oppose le CRIF – organisation dévoyée et spirituellement corrompue – à la candidate Marine LE PEN ne peut que surprendre.

Nul besoin d’être électeur de cette candidate pour défendre la vérité historique.

Mieux, il faut – en cette période trouble qui s’ouvre devant nous – défendre la Vérité, comme exigence républicaine supérieure.

D’ailleurs, par quelles ruses de l’histoire, Marine Le Pen prend-elle le contre-pied de toute l’historiographie d’extrême droite, quand le CRIF – et toute une cohorte d’imbéciles – se trouve défendre l’historiographie pétainiste ?

Mais qui donc cherche à salir la France et, par le mensonge, la détruire ?

Les Clubs « Penser la France », attachés à la tradition gaulliste et à celle du Conseil national de la Résistance (CNR), de tous ces hommes sacrifiés au combat pour la France, veulent dire solennellement : « Vichy, ce n’était pas la France ! »

Enfin, comment ne pas dénoncer l’intervention suspecte du gouvernement israélien dans la campagne présidentielle française ? Et comment ne pas déplorer le lobbying absolument néfaste du CRIF, qui alimente ainsi une rancœur antisémite dont la France n’a absolument pas besoin ?

Pour les Clubs « Penser la France », il est temps de réaffirmer notre attachement indéfectible aux valeurs républicaines les plus strictes, loin des communautarismes qui finiront par dresser les Français les uns contre les autres.

Faire Nation ! Dire la Vérité !

Voilà tout le combat des Clubs « Penser la France » que nous entendons mener.

 

Les Clubs « Penser la France » travaillent au soutien de plusieurs initiatives politiques de refondation autour d’un « nouveau Conseil National de la Résistance » réunissant communistes authentiques et gaullistes authentiques.

Pour comprendre pourquoi la Seconde Guerre mondiale
est toujours omniprésente, lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1700842

    En faisant rafler 13 000 Juifs étrangers - Hitler en réclamait 50 000 - Vichy croyait seulement les renvoyer en Allemagne, il n’imaginait pas un instant le sort atroce qui leur était réservé . Bien après la guerre, parlant de Pétain Laval à la télé, Marguerite Duras déclara textuellement : " C’étaient des gens qui n’auraient pas fait de mal à une mouche ".


  • Un journaliste demanda un jour à Emmanuel Berl pourquoi diable avait-il rédigé les premiers discours de Pétain ? Il répondit : " Ils étaient si faibles, il fallait bien les aider ! " . Berl un des très rares Juifs munichois, très hostile au bellicisme de ses frères de race, lui qui avait combattu héroïquement pendant la guerre de 14 .


  • Vichy c’était la France, une France vaincue et donc soumise . C’est après la Libération qu’ils eurent le culot de transformer la déroute de Juin 1940 en victoire éclatante ( 2 000 000 de prisonniers !... )

     

    • Surtout que la déroute de juin 40 était apparemment un moindre mal , si j’ose dire, par rapport à la déculottée phénoménale qui nous attendait si on avait pas signé l’armistice...et de Gaulle le savait.


  • #1700930

    Réponse au message de titi

    Faux ! les français ce sont battus héroïquement, vous ne connaissez pas l’Histoire ; lisez "Comme des lions : Mai-juin 1940 : le sacrifice héroïque de l’armée française écrit par Lormier que je cite ci-dessous.

    Vichy est un gouvernement d’usurpation qui n’a pas été élu, les français n’ont pas choisi une politique dirigiste imposée par l’occupant.

    Dans toute la France des français ont caché des maquisards, des pilotes anglais, des juifs, des communistes...

    Vichy c’est une poignée d’opportunistes et de collaborateurs ;

    La vraie France était incarnée par de Gaulle à Londres et Jean Moulin en France.

    Des français ont sauvé l’or de la France, entreposé dans les caves de la banque de France.

    Tout le reste n’est que diffamation.

    "Sait-on qu’en quarante-cinq jours de combats, les pertes quotidiennes allemandes furent supérieures à celles de la campagne de Russie du 22 juin au 10 décembre 1941 ? Que la première bataille de chars de la Seconde Guerre mondiale, à Hannut, fut une victoire française ? Que le village de Stonne, surnommé par les Allemands le « Verdun de 1940 », changea de mains dix-sept fois en trois jours ? Qu’à Landrecies, deux chars lourds français détruisirent une centaine de blindés allemands en quelques heures ? Que le général de Gaulle, commandant la 4e division cuirassée, enfonça à Abbeville les positions allemandes, mais ne put exploiter son succès faute de réserves suffisantes ? Que l’opiniâtre résistance des troupes françaises à Lille et Dunkerque permit de sauver de la capture 340 000 soldats alliés, et donc de sanctuariser l’Angleterre ? Que sur la Loire, les cadets de Saumur bloquèrent 40 000 soldats ennemis ? Qu’au moment de l’armistice, 45 des 53 ouvrages de la ligne Maginot restaient invaincus ?
    Et surtout, que près de 100 000 soldats français moururent au champ d’honneur en quarante-cinq jours de combat ??"

     

    • Super ! Jamais entendu parler de ça, et pourtant j’ai le sentiment que ce genre propos - évoquant des situations réelles - pourrait se multiplier par 100, sans compter la petite histoire et les petits actes héroïques des Français à cette époque !


    • Très bon commentaire. Ces faits d’armes sont trop souvent oubliés dans l’Histoire de France et on a trop tendance à mépriser ces mois de mai et juin 1940 en France.
      Je me souviendrai toute ma vie, quand j’avais 14 ans au collège, de ce professeur d’histoire qui nous disait que la Bataille de France de 1940 s’était déroulée avec presque aucun coup de feu, et que l’Armée Française était tombée dans le piège des Ardennes en se rendant immédiatement.
      Un souvenir très inquiétant quand au niveau des profs en France.


    • ce que tu dis sur les combats de 1940 est tres vrai, et je le dis regulierement moi meme sur le site et ailleurs...
      avoir une image positive de de gaulle a londres pourquoi pas, et surtout de la resistance en france...mais ce n’est pas tres neuf...
      avoir du mepris pour les eternels collabos c est tres bien aussi

      mais il faut ben voir que ce qui embete le plus le systeme c’est l’image de petain , qui est sans cesse piétinée...degaulle jouit d une image eminemment positive dans le monde mediatico intellectuel, comme churchill et roosevelt, petain non...

      et il serait juste que les francais se reapproprient leur histoire. car 100% des francais etaient petainistes de 1940 a 1944....comment expliquer cela ? peut on croire qu ils avaient tous tort ?evidemment que non...il avait ramené la france du bord du precipice...il ne s’était pas enfuit, il a fait face aux allemands. et il a fiinalement sauvé les meubles. c’est notamment lui qui a sauvé les juifs de france, pour ce qu ils lui en sont reconnaissants.

      la chose la plus revolutionnaire et antisysteme aujourdhui est de revisiter le personnage de petain, le vainqueur de verdun. tout le monde n’a pas a l aimer, mais si une faction de la population affichait son admiration pour le bonhomme on neutraliserait beaucoup de forces negatives.Et si on est mal a laise face a leffondrement du pays en 1940,ce qui est bien normal, cest dans le gouvernement precedent, de blum et avec en particulier daladier, qu il faut chercher et denoncer les failles...eux ont causé la catastrophe, pas petain


    • Comment expliquez vous que deux millions de soldats français se soient RENDUS ?


  • Bénédicte Vergez-Chaignon est une historienne qui a consacré plusieurs ouvrages à Vichy et au Maréchal Pétain. Elle est notamment l’auteur de Les vichysto-résistants, éditions Perrin, collection Tempus, 920 pages, 12,50 euros.

    Source : http://www.medias-presse.info/les-v...

     

    • Cette historienne est très mauvaise, sa biographie de Pétain est un torchon de propagande.

      Dans son livre sur les vichysto-résistants elle fait croire que Pétain n’approuvait pas ces résistants, ce qui est totalement faux. Elle a un pied dans le réel, un pied dans la propagande avec ce livre.


  • Dire la Vérité ?
    Avec un grand V ?
    Encore faudrait-il la dire une bonne fois.


  • Position défendable d’un certain point de vue, et uniquement par le fait que l’Histoire ait donné raison à de Gaulle car si les alliés avaient perdu la guerre, la "légalité" de Londres ne figurerait même pas dans les livres d’histoire ! Mais à y réfléchir, on pourrait considérer que Charles X (héritier de la monarchie légitime restaurée) ait de même emmené la légalité française en exil en 1830, que son petit fils Henri V en aurait assuré la continuité en exil et que par conséquent tous les autres régimes qui se sont succédés depuis seraient nuls et non avenus ! Sauf que " l’on emmène pas la Patrie à la semelle de ses souliers" et que la légalité est de fait celle de celui qui exerce la souveraineté sur le territoire national et la continuité de l’Etat. Donc selon moi Vichy était bien la France du 10 juillet 1940 à aout 1944, sauf à considérer que tous les régimes qui se sont succédés depuis 1830, voire depuis 1789, n’étaient pas la France non plus ! La question n’est donc pas aussi simple qu’il y paraît !

     

    • Ça n’a rien à voir. De 40 à 44 le territoire était occupé. Il n’y avait pas de souveraineté donc les décisions n’ont pas de légitimité. C’est un peu la même chose aujourd’hui non ? C’est pour cela que l’on veut sortir de l’UE.


    • Vous dites n importe quoi ! contrairement au destitution monarchique qui était un problème politique interne, le régime de Vichy a existé car la France était sous l occupation étrangère. Votre réaction prouve que votre famille n était pas dans la résistance ou un minimum actif dans le combat contre l ennemi nazi. Ou que vos anciens avaient une dent contre la France. Ou par simple ignorance. Je viens d une famille de résistant "la voix du nord" et "FFL" et votre propos est méprisant pour les vrais francais qui étaient nombreux a se battre.


    • #1701678

      Votre analyse historique est fausse et totalement tirée par les cheveux.
      Un événement historique ne s’apprécie qu’au regard des faits, des tekmeria (signes) et dans son contexte. Toute autre analyse est fausse et non avenue. Sinon toute comparaison est fausse, comme il serait ridicule de comparer la chute de Vercingétorix avec celle de Napoléon au prétexte qu’ils sont tous deux chefs de guerre.

      Le contexte : la débâcle ! l’armée française après s’être battue glorieusement a été écrasée par le blitzkrieg allemand.

      La faute à qui ? Aux lobbies et aux politiques de la 3e république corrompus comme aujourd’hui et incapables de préparer l’armée française, et à l’état-major français, nommé par ces mêmes politiques et tout aussi incapable, se projetant dans une guerre qui serait similaire à celle de 14 et misant sur les forts de la ligne Maginot.

      Dans ce contexte, les politiques se débandent et lâchent les militaires, les généraux voulaient continuer la guerre.

      Pétain a été choisi car on pensait à l’époque que le vainqueur de la première guerre mondiale serait en position de force pour négocier la capitulation avec les allemands qui le respecteraient.
      Ce n’est pas le peuple français qui a voté les pleins pouvoirs constituants à Pétain mais l’Assemblée Nationale truffée de franc maçons et de politiques corrompus comme aujourd’hui !
      Cette procédure a mis FIN À LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ! On l’a supprimé de tous les actes officiels car en constituant son gouvernement Pétain a mis en place un régime politique de substitution ET NON DE CONTINUITÉ. Il n’y avait pas de continuité puisque PLUS DE RÉPUBLIQUE ! Dès lors ce régime n’avait AUCUNE LÉGITIMITÉ et ne représentait pas les français. Il a été imposé aux français qui n’ont pas choisi les représentants nommés par Pétain.

      Pétain a protégé les juifs et le peuple français tout entier a sauvé 90% des juifs de France !
      Les allemands lors des rafles de 1942 ont fait comme en Pologne, ils ont demandé aux leaders juifs nommés par leur communauté (sorte de Judenrat) de dresser des listes de juifs à déporter.
      C’est terrible à dire mais l’essentiel des juifs déportés en France sont des juifs étrangers !


  • Purée ils sont doués pour essayer de parasiter toutes les façons de penser. Le Crif, ou "comment jouer sur tous les tableaux" !


  • #1701001

    Que des républicains se mettent au secours de la république quoi de plus normal.
    Maintenant si on va au fond des choses : qui est vraiment responsable du veld’hiv ?
    la France ? (le peuple qui n’a pas été consulté ni sur le veld’hiv ni sur les pleins pouvoirs à Pétain)
    l’état ? (une abstraction institutionnelle sans personne morale et donc non jugeable)
    La république ? (une conception de l’état formulée par une constitution écrite par des politiciens et votée par le peuple)
    le principal coupable est bien sûr la république (tout au moins ses élus), suivie par le peuple qui a voté une constitution qui lui enlève tout pouvoir de contrôle sur ce qui est décidé par ces élus entre deux élections.
    car la logique veut que les députés qui ont voté les pleins pouvoirs à Pétain l’ont fait tout à fait constitutionnellement : les députés sont habilités à voter les lois et donc les lois d’exception (la dernière, l’état d’urgence, est d’ailleurs toujours en cours aujourd’hui).
    la chuppah est manifeste, puisque si de Gaulle n’avait pas fui à Londres et repris le flambeau ,illégalement (pour le gouvernement élu), notre pauvre république n’aurait eu que le Vichy collabo pour la représenter et là pas de passe passe sur la légalité ou l’illégalité de de Gaulle ou de Vichy.
    de Gaulle a eu le mérite de se rebeller et il a gagné, et donc il a eu raison, mais imaginez le contraire, pensez vous qu’on nous parlerait de l’illégalité de Vichy ?

     

    • #1701700

      Excellent commentaires Paramesh.
      J’ajouterais 3 choses :

      1) "gouvernement de Vichy, gouvernement illégal" NON, c’était de fait un gouvernement légal -bien évidemment sous la férule du vainqueur-. Dit-on que les gouvernements allemand ou japonais sont illégaux depuis 1945 ?

      2) L’armée française ne s’est pas très bien battue et c’est logique, sa stratégie ne lui permettait pas. La stratégie française (combattue par de Gaulle) c’était la Ligne Maginot. Et celle-ci a très bien résisté, jusqu’au moment où les allemands l’ont contournée via les Ardennes belges, l’obligeant à la reddition.
      De la même façon : peut on dire que des assiégés qui se rendent ont bien combattu ?
      Et doit-on dire que bien se battre, pour un officier, c’est sacrifier tous ses hommes, alors qu’on sait la situation désespérée.

      3) Sur "l’élément générateur" : la rafle et la responsabilité de la France. Il n’y a qu’en matière religieuse que l’enfant d’un criminel peut parfois être considéré aussi criminel que son parent. Qui peut humainement ou via une base légale, déclarer que les enfants des politiques qui ont fait la politique de la France à ce moment là, sont aussi coupables ?
      Je dirais même que les peuples allemand ou japonais de l’époque ne sont guère coupables. Les véritables coupables sont ceux qui ont instrumentalisé la 1GM, la 2GM et aussi la guerre via GLADIO et autres faux-drapeaux.
      Ce sont nos actes qui nous engagent et non pas nos idées, nos convictions ou nos croyances.


    • Ce que vous oubliez cest que l’on était pas seuls... Le départ des anglais (qui sont ceux qui ont piétiné pour obtenir cette guerre) sans nous le dire, en plein combat, qui a divisé par 2 le nombres de combattants alliés , tout en mobilisant nos troupes pour couvrir leurs arrieres, alors que les francais voulaient continuer le combat, à précipité la fin et à amèné le moral des troupes et de la population française à un niveau irrécupérable...les francais ont été mis échec et mat(il n y a plus eu qu a les cueillir prisonniers sur les plages, litteralement) par ce simple poignardage...Et eux ne pouvaient pas partir car les troupes francaises ne pouvaient raisonnablement pas laisser la population française en otage..

      La stratégie de degaulle me semble avec le recul très égoïste et pas du tout rebelle(d’autant que d aucunes mauvaise langues disent qu il a cherché à entrer dans le gouvernement de pétain qui l a snobbé, et que c’est la raison de sa désertion...

      j’ai toujours eu beaucoup de mal avec cette mise sur un piedestal de degaulle. Et c’est d ailleurs le cas avec le positionnement de mlp sur la rafle du vel dhiv en disant " pétain n’était pas la france. La france était à Londres." Certe c’est du roman national. Et on a besoin d’un roman national positif. Mais même quelquun d’ultra patriote comme je suis n arrive pas à adhérer à ce conte de fée.

      Quel est le problème avec : on n’était pas prêt militairement et on aurait dû se réarmer (faute à daladier). Ce conflit ne nous concernait pas. Les allemands étaient beaucoup plus motivés et équipés. Malgré un combat vaillant, les ennemis ont été plus forts, et l abandon des anglais nous a été fatal ?
      Il se trouve que c’est factuel et on peut non seulement construire notre roman national la dessus, mais surtout éviter de récidiver dans les mêmes errances...

      Par contre le délire sur "la france à Londres" et tout sur la gueule de pétain est sans issue.
      Et ça sonne tellement faux et ridicule...


  • #1701003

    En fait nous allons parler vrais , c’est propos n’engage que moi et j’ais le droit de le dire, le gouvernement Pétainiste et leur Dissident étais de vrais Français et des visionnaire , et la résistance des gents qui la plupart partait sur un bon sentiment mais crédule émotif manipuler a la base et membre fondateur d’un chaos futuriste


  • Toute la propagande de merde ressassée dans cet article, c’est vraiment fatiguant ! Tous les mensonge républicains sont là. Une vrai synthèse !


  • Je pense que dans toute histoire criminel, faut juste connaitre le mobile, et surtout a qui profite le crime.


  • #1701126
    le 13/04/2017 par The Médiavengers
    Vél’ d’Hiv’ : Vichy, ce n’était pas la France !

    C’est tellement facile de dire que le gouvernement Pétain était illégal. Il aurait fallu faire quoi ? Abandonner tout le pays aux allemands ? Qui s’est porté volontaire pour traiter avec eux ? Y’avait pas foule. On entendait moins les donneurs de leçons à l’époque.

     

  • La meilleure contre-attaque consiste à faire resurgir la vérité sur le rôle de l’UGIF et éventuellement pour E&R, de rééditer le livre de Maurice Rajsfus épuisé depuis 1980.

    Les responsables de l’UGIF (ancêtre du CRIF) étant tous français ont sacrifié les juifs étrangers pour protéger les juifs français. Aussi insupportable que cela puisse paraître, l’UGIF mis en place par Pétain et les nazis (l’UGIF était en relation directe avec la Gestapo), aida à constituer des listes de juifs à rafler et à déporter.

    D’ailleurs, avec cette polémique, peut-être que le CRIF teste la mémoire des Français en la matière pour préparer son coup suivant ?


  • Pourquoi s’offusquer quand on évoque les Juifs "déportés" ? Alors que les Juifs sionistes massacrent impunément tout un peuple depuis plus de 70 ans !!!
    La pleurniche éternelle aura-t-elle encore une chance de perdurer et amasser autant d’argent ?
    Quant MLP dit que ce n’est pas la France mais c’est le gouvernement de l’époque il ou le problème ? Elle dit une vérité, condamner tout un peuple alors qu’il n’est absolument pour rien ça relève de l’hypocrisie, de la haine et d’un mensonge à vomir.


  • #1701555

    On voit la tactique du CRIF, si éculée maintenant ; nous maintenir dans une culpabilité pour nous interdire de critiquer la brute netanyaou et ses colonisations ; paradoxalement marrant de voir le crif défendre le paradigme pétainiste !
    Le roman national nous appartient, nul besoin d’influences étrangères pour nous dicter si nous fûmes bon ou mauvais : simone Weil l’a elle-même dit : "les français se sont globalement bien comportés pendant l’occupation"....
    Bien pratique aussi d’oublier le deal des juifs en France pour se sauver au détriment d’autres (cf.maurice Rasjfus)
    Quant aux juifs de France, tant qu’ils se reporteront sur gil Taieb ou meyer Habib pour leur confier leur image ou leurs intérêts, les choses ne se calmeront évidemment pas.


  • Vichy...la France ou pas...c’est fatiguant...
    Comme dit notre bon Vincent Lapierre :
    Ça va pas les ressusciter !


  • #1701825

    Et j’irai même jusqu’à a dire ...Et si on arrêtait d’en parler ? Pour parler de nos problèmes actuels ? RAS LE BOL !! Refusons cette polémique piégée pour parler de notre présent et de notre avenir !!!!


  • "Les yeux grands ouverts, ou plutôt, écarquillés d’angoisse, je cherche où est la France. Et je me demande si je la vois encore, en regardant ce qui m’entoure.
    Ou bien... ou bien si le gouvernement dit de Vichy, avec ce qu’il comportait de misères fatales, et d’inévitables impuissances, n’a pas présenté en fait - maculée par l’ennemi - la dernière image réelle, malgré tout, de mon pays.
    Cette France du Maréchal, douloureuse, expiatrice, quelquefois un peu ridicule, avouons-le, du fait de certains zèles bêtas - elle était encore celle, tout de même, où, si l’on parlait d’honneur, on se faisait comprendre, où le sacrifice ne donnait pas à rire, où le courage ne semblait pas périmé, et où, comme dit Verlaine, l’amour de la patrie était encore le premier amour, et le dernier amour, après l’amour de Dieu.
    Je n’insiste pas, je ne veux rien comparer. Mais lorsque je regarde à l’horizon français, où le ciel me parait bien sombre, je me demande si le gouvernement du Maréchal n’a pas été, tristement - ô combien tristement - le "rayon vert" de la France..."
    André Figueras.


  • #1702091

    Tout ça,c’est nauséabond,a force de vouloir "pousser le bouchon" toujours un peu plus loin,ils vont se prendre les pieds dans le tapis et ça leur retombera dessus...je me languis de ce jour !Lorsque l’on a souffert dans sa chaire,on essaie d’oublier pour avancer dans la vie,même si c’est "ancrée" dans sa mémoire mais on ne ressasse pas inlassablement !Pour remuer la "merde" comme tel est le cas depuis des décennies par une certaine oligarchie,il y a quelque chose de "pas net"...


Commentaires suivants