Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Vers l’effondrement de l’Arabie saoudite

Alors que les Saoud jouissent des derniers moments de leur dictature, la décapitation du chef de son opposition, Nimr al-Nimr, prive la moitié de la population saoudienne de tout espoir. Pour Thierry Meyssan, la chute du royaume est devenue inévitable. Elle devrait s’accompagner d’une longue période d’extrême violence.

 

JPEG - 57.4 ko
Le prince Mohammed ben Salmane Al Saoud, 30 ans, prince héritier suppléant, second Premier ministre suppléant, ministre d’État, ministre de la Défense, secrétaire général de la Cour royale, président du Conseil pour les Affaires économiques et le Développement.

 

En un an, le nouveau roi d’Arabie, Salmane, 25e fils du fondateur de la dynastie, est parvenu à consolider son autorité personnelle au détriment des autres branches de sa famille, dont le clan du prince Bandar ben Sultan et celui de l’ancien roi Abdallah. Cependant, on ignore ce que Washington a promis aux perdants afin qu’ils n’entreprennent rien pour récupérer leur pouvoir perdu. Quoi qu’il en soit, des lettres anonymes, parues dans la presse britannique, permettent de penser qu’ils n’ont pas abandonné leurs ambitions.

Contraint par ses frères de nommer comme héritier le prince Mohamad ben Nayef, le roi Salmane l’a rapidement isolé et a limité ses compétences au profit de son propre fils, le prince Mohammed ben Salmane, dont l’impulsivité et la brutalité ne sont pas tempérées par le Conseil de famille qui ne se réunit plus. De facto, c’est désormais lui et son père qui gouvernent seuls, en autocrates, sans aucun contre-pouvoir dans un pays qui n’a jamais élu de Parlement et où les partis politiques sont interdits.

Ainsi a-t-on vu le prince Mohammed ben Salmane prendre la présidence du Conseil pour les Affaires économiques et le Développement, imposer une nouvelle direction au Ben Laden Group et s’emparer de l’Aramco. Chaque fois, il s’agit pour lui d’écarter ses cousins et de placer des hommes liges à la tête des grandes sociétés du royaume.

En matière de politique intérieure, le régime ne repose que sur la moitié de la population sunnite ou wahhabite, et discrimine l’autre moitié de la population. Le prince Mohammed ben Salmane a conseillé à son père de faire décapiter le cheikh Nimr Baqir al-Nimr parce qu’il avait osé le défier. En d’autres termes, l’État a condamné à mort et exécuté le principal chef de son opposition dont le seul crime est d’avoir formulé et répété le slogan : « Le despotisme est illégitime. » Le fait que ce leader ait été un cheikh chiite ne fait que renforcer le sentiment d’apartheid des non-sunnites, qui sont interdits d’éducation religieuse, et qui sont tous interdits d’entrée dans la fonction publique. Quant aux non-musulmans, soit un tiers de la population, ils ne sont pas autorisés à pratiquer leur religion et ne peuvent pas espérer recevoir la nationalité saoudienne.

 

JPEG - 15.4 ko
Saad Hariri, double national libano-saoudien. Leader du Courant du Futur. Officiellement fils de Rafic Hariri, officieusement d’un prince de la famille royale saoudienne.

 

Au plan international, le prince Mohammed et son père le roi Salmane mènent une politique fondée sur les tribus bédouines du royaume. Ce n’est qu’ainsi qu’il est possible de comprendre à la fois la poursuite du financement des Talibans afghans et du Courant du Futur libanais, la répression saoudienne contre la Révolution au Bahreïn, le soutien aux jihadistes en Syrie et en Irak, l’invasion du Yémen. Toujours, les Saoud soutiennent des sunnites — qu’ils considèrent comme les plus proches de leur wahhabisme d’État —, non pas contre les seuls chiites duodécimans, mais d’abord contre les sunnites éclairés, puis contre toutes les autres religions (ismaéliens, zaydites, alévis, alaouites, druzes, sikhs, catholiques, orthodoxes, sabatééns, yazidis, zoroastriens, hindous, etc.). Surtout, dans tous les cas, ils soutiennent exclusivement des leaders issus des grandes tribus sunnites saoudiennes.

Au passage, on notera que l’exécution du cheikh al-Nimr suit l’annonce de la création d’une vaste Coalition anti-terroriste de 34 États autour de Riyad. Sachant que le supplicié, qui a toujours récusé l’usage de la violence, a été condamné à mort pour « terrorisme » (sic), on doit comprendre que cette Coalition est en réalité une alliance sunnite contre les autres religions.

Le prince Mohammed a pris sur lui de lancer la guerre au Yémen, prétendument pour secourir le président Abd Rabbo Mansour Hadi, renversé par une alliance entre les Houthis et l’armée de l’ancien président Ali Abdallah Saleh, en réalité pour s’emparer des champs de pétrole et les exploiter avec Israël. Comme on pouvait le prévoir, la guerre tourne mal et les insurgés lancent des incursions en Arabie saoudite où l’armée se débande, abandonnant son matériel.

L’Arabie saoudite est donc le seul État au monde propriété d’un seul homme, gouverné par cet autocrate et son fils, refusant tout débat idéologique, ne tolérant aucune forme d’opposition, et n’acceptant que la vassalité tribale. Ce qui a été longtemps considéré comme des résidus du passé appelés à s’adapter au monde moderne s’est donc sclérosé jusqu’à devenir l’identité même d’un royaume anachronique.

La chute de la Maison des Saoud pourrait être provoquée par la baisse des cours du pétrole. Incapable de réformer son train de vie, le royaume emprunte à tout va, de sorte que, selon les analystes financiers, il devrait tomber en faillite d’ici deux ans. La vente partielle de l’Aramco pourrait accorder une prolongation à cette agonie, mais elle se fera au prix d’une perte d’autonomie.

La décapitation du cheikh al-Nimr aura été le caprice de trop. La chute est désormais inévitable en Arabie parce qu’il n’y a plus aucun espoir pour ceux qui y vivent. Le pays se trouvera alors précipité dans un mélange de révoltes tribales et de révolutions sociales qui sera bien plus meurtrier que les conflits proche-orientaux précédents.

Loin de s’opposer à cette fin tragique, les protecteurs états-uniens du royaume l’attendent avec impatience. Ils ne cessent de célébrer la « sagesse » du prince Mohammed comme pour l’encourager à plus d’erreurs. Déjà en septembre 2001, le Comité des chefs d’état-major travaillait sur une carte de remodelage du « Moyen-Orient élargi » qui prévoyait la partition du pays en cinq États. Tandis qu’en juillet 2002, Washington envisageait la manière de se débarrasser des Saoud, lors d’une célèbre séance du Defense Policy Board. Désormais, ce n’est plus qu’une question de temps.

 

À retenir :
- Les États-Unis sont parvenus à régler la question de la succession du roi Abdallah, mais poussent aujourd’hui l’Arabie saoudite à la faute. Leur objectif est désormais de diviser le pays en cinq.
- Le wahhabisme est religion d’État, mais les Saoud s’appuient à l’intérieur et à l’extérieur sur les seules tribus sunnites et tiennent les autres populations en apartheid.
- Le roi Salmane (80 ans) laisse l’exercice du pouvoir à l’un de ses enfants, le prince Mohammed (30 ans). Celui-ci s’est emparé des grandes sociétés du pays, a déclaré la guerre au Yémen, et vient de faire exécuter le chef de son opposition, cheikh al-Nimr.

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1369359
    le 12/01/2016 par boule&bill
    Vers l’effondrement de l’Arabie saoudite

    C’est du Meyssan ... difficilement contestable et refutable...
    Dommage aussi qu’il ne poursuive pas avec la séquence fort rafraichissante "sous nos yeux".

     

  • #1369402

    Si ce déclin progressif pouvait s’accompagner de celui des États-Unis, j’aurais encore plus le sourire.


  • #1369410

    Les liens entre Daesh et l’Arabie Saoudite ne sont plus dissimulables et devenu trop dérangeant après les attentats de Paris.

    La population occidentale, notamment, demande de plus en des comptes et exige de plus en plus qu’on arrête de vendre aux saouds des armes qui terminent dans les mains de Daesh.

    Rappelons le que l’Arabie Saoudite est devenu en 2015 le premier acheteur d’armes (majoritairement américaine) au monde devant l’Inde qui dispose d’une population près de 50 fois plus nombreuse.

    Où terminent ces armes ?

    D’où viennent les armes et munitions de Daesh ?

    Tout ceci commence à être compris. L’empire tente du coup de se distancier, peu à peu, de l’allié saoudien devenu trop dérangeant et après l’avoir utilisé comme un torchon et profiter un maximum des pétrodollars grâce à la vente d’armements.

    Très intéressant de voir que la clic sioniste commence à cracher sur l’Arabie Saoudite alors que l’Arabie Saoudite un allié de plus en plus proche du régime d’apartheid israélien, espérant sans doute que cela va changer quelque chose à la fin de l’histoire.

    La clic se dit probablement que ça commence à devenir trop gros pour le grand public, qu’il faut être prêt à sauter du bateau à tout moment et prendre ses distances avec le Royaume wahhabite tout en continuant à soutirer les derniers pétrodollars de la monarchie en fin de vie.

    Après tout, ils ont fait de même avec Saddam, après qu’il ait envahi la République Islamique d’Iran pour le compte des US, afin de stopper l’élan révolutionnaire dans la région, et diviser le monde musulman. Ils l’ont pendu comme un malpropre.

    Les cheiks saoudiens sont probablement anesthésiés par les pétrodollars.

    La fin n’en sera que plus tragique.

    " Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre."

    Churchill


  • #1369414

    Un décapsuleur géant sur la photo. La bière n’est donc pas interdite la-bas ?

     

    • #1369820
      le 12/01/2016 par Johnny boy
      Vers l’effondrement de l’Arabie saoudite

      Pas du tout, c’est en fait tres astucieux, le trou permet de laisser passer un avion de ligne sans faire de dégâts au cas ou quelqu’un voudrait réitérer le 11 septembre. Après tout ces gens ont une certaine expertise en la matière.


  • #1369435

    Ave à tous,
    Leur livre dit : Plus l’on s’élève et plus la chute est rude...
    Mais visiblement la richesse encrasse le bon sens de ces Ismaélites Saoudiens qui, à l’instar de leurs frères Sémites Israéliens (puisque Ismaël est le demi-frère de Isaac, n’est-ce pas ?, et pas le nôtre...) ont la commune tare, et c’est heureux pour nous, de gagner beaucoup trop en arrogance lorsqu’ils pensent, je dis bien lorsqu’ils pensent, avoir la main.
    Oui mes Frères, c’est heureux pour nous. Car c’est à chaque fois ainsi que, les uns et les autres, et ce, depuis l’aube des temps, leurs ruses ont pu prendre fin. Et nous soulager...
    Patiente donc pour les moins "testostéronés" d’entre nous qui, à l’instar de nos dirigeants (ayant ici encore dernièrement conclut de multiples commerces avec ces "gens-là"), simulent, comme toujours, de jouer à l’autruche pour leurs permettre, bien évidemment, de simuler d’ignorer cette tyrannie Saoudienne (que pourtant personne n’ignore) pour justifier leur couardise (de prendre évidemment position) qui étanche, et il est évidemment uniquement là le motif de leurs complaisances, leur soif de faire de l’argent et cela, coûte que coûte, comme vous voyez... Et puis un jour, à l’instar de kadafi, un BHL (ou un autre...) ôtera le lapin du chapeau, et, nous, on devra encore s’offusquer. Encore, et encore... Et ceci, pendant que nos filles se font violer à Cologne par certains des leurs, venu ici parasiter (plutôt que de se battre pour leur liberté), d’où peut-être, tiens donc, un régime si dure à leurs égards lorsqu’ils résident là-bas, un régimes si dure, donc, "théologico-biologiquement" visiblement nécessaire afin de castrer leurs pulsions dégénérées.
    Voilà les gars, oui je sais c’était long, mais au moins, voilà, la boucle est bouclée...
    Chacun chez soi et chacun sa merde, c’est tout ce qu’il me reste à dire pour clôturer !


  • #1369511

    Les liens entre Daesh et l’Arabie Saoudite ne sont plus dissimulables et devenu trop dérangeant après les attentats de Paris.

    La population occidentale, notamment, demande de plus en des comptes et exige de plus en plus qu’on arrête de vendre aux saouds des armes qui terminent dans les mains de Daesh.

    Rappelons le que l’Arabie Saoudite est devenu en 2015 le premier acheteur d’armes (majoritairement américaine) au monde devant l’Inde qui dispose d’une population près de 50 fois plus nombreuse.

    Où terminent ces armes ?

    D’où viennent les armes et munitions de Daesh ?

    Tout ceci commence à être compris. L’empire tente du coup de se distancier, peu à peu, de l’allié saoudien devenu trop dérangeant et après l’avoir utilisé comme un torchon et profiter un maximum des pétrodollars grâce à la vente d’armements.

    Très intéressant de voir que la clic sioniste commence à cracher sur l’Arabie Saoudite alors que l’Arabie Saoudite un allié de plus en plus proche du régime d’apartheid israélien, espérant sans doute que cela va changer quelque chose à la fin de l’histoire.

    La clic se dit probablement que ça commence à devenir trop gros pour le grand public, qu’il faut être prêt à sauter du bateau à tout moment et prendre ses distances avec le Royaume wahhabite tout en continuant à soutirer les derniers pétrodollars de la monarchie en fin de vie.

    Après tout, ils ont fait de même avec Saddam, après qu’il ait envahi la République Islamique d’Iran pour le compte des US, afin de stopper l’élan révolutionnaire dans la région, et diviser le monde musulman. Ils l’ont pendu comme un malpropre.


  • #1369579

    Cela va être au tour des monarchie de tomber et le monde s’en portera mieux.
    Baiser les pieds et les mains voir idolâtré des sanguinaires ou affameur de peuple est un déni de la dignite humaine et plus vite on se débarrassa de ces monarchies ordurières plus la liberté des peuples sera garantie et la paix consacré.

     

  • #1369610
    le 12/01/2016 par pasdepseudo
    Vers l’effondrement de l’Arabie saoudite

    Si demain le prix du baril repasse à 100$, l’Arabie Saoudite sera dans le coup encore un petit moment ...


  • #1369635

    effondrement ET partition du pays !


  • #1369682
    le 12/01/2016 par amar rabah
    Vers l’effondrement de l’Arabie saoudite

    les Perses , les Kurdes , les Berbères , les Arabes "Qahtan" du Yemen et du Cham (Syrie , Liban, Palestine) et les arabes chiites d’Irak ; ces peuples haïssent déjà l’Empire wahabiste saoudien et activent leur rébellion .. Restent les Africains , les Egyptiens , les Nubiens , les Pakistans , les Touraniens et les Afghans ....Le jour où ces peuples rejoindront la rébellion active des premiers, la monarchie wahabiste saoudienne tombera et leur royaume disparaitra ...L’Humanité aura alors fait un grand pas vers la paix universelle

     

    • #1370088
      le 13/01/2016 par D. Kada - Oran
      Vers l’effondrement de l’Arabie saoudite

      Je ne savais pas que la secte des wahabistes était derrière les centaines de millions de mort depuis la première guerre mondiale en passant par la deuxième et les deux bombes atomiques, la guerre de Corée, la guerre du Vietnam, les guerres de déstabilisation des régimes sud américains, l’invasion de Irak, la Libye et la guerre en Syrie et j’en oublie…

      L’Humanité fera un grand pas vers la paix universelle quand les USA et ses satellites disparaitront. Voilà la Vérité.

      Le Meilleur DK


    • #1370487

      Vous avez tout 2 raisons, vos 2 réponses sont complémentaires l’une de l’autre


    • #1370554

      Amar rabah : ton commentaire est drôle !

      Que tu dises que les Perses et les Arabes du Yémen détestent les Saoud alors d’accord les Saoudiens peuvent vraiment s’inquiéter...

      Mais quand tu dis que les Kurdes et les Berbères détestent les Saoudiens là ça me fait rire car je suis sur les Saoudiens ne savent même pas que les Kurdes et les Berbères existent mdrrr.
      En effet ce sont deux petits peuples totalement impuissant qui sont encore colonisé par les Arabes en 2015 : ils n’ont aucun pouvoir . Je peux même te donner un exemple : la langue berbère n’est même pas officielle en Algérie. Bref faut atterrir mon ami


  • #1369689

    Le destin de ce pays est d’être englouti par les sables...


  • #1369734

    Les séouds optent pour la stratégie de la fuite en avant ; et ce n’est de toute façon jamais la meilleure option...

    Comme le rappelle un des commentaires ici, les attentats de Paris ont été le mauvais coup de trop de la part des mécènes "salafistes", les alliances ne peuvent donc plus être tout à fait les mêmes .....

     

    • #1369994

      Ah ? Ce serait eux qui serait derrière les attentats de Paris ???

      Et ceux d’Al-Qaïda exécutés, au moins après procès, au contraire de la méthode française, abattu sur place, sans procès (apparemment ce serait bien plus civilisée. ?), on les soutiens ou les condamne finalement, ou ça dépend si c’est en france ou là-bas, ou ailleurs ?


    • #1371826

      @anonyme

      L’idéologie wahhabite financée et propagée par le régime saoudien est celle derrière daesh, les talibans et boko haram, il suffit de faire un minimum de recherches.

      Simplement, le régime saoudien ne contrôle pas tout de a à z et parfois perd le contrôle sur ses monstres.

      Quelques exécutions spectacles ainsi que la coalition fantoche contre Daesh permettent toutefois de justifier l’alliance entre le Royaume et l’Occident. Ainsi que les ventes d’armes de nos grandes démocraties à ce régime à bout de souffle et d’en calmer certains.

      Sur le long terme, cette alliance n’a aucun sens pour l’Occident. Sur le court terme ça graisse sans aucun doute la patte de l’un ou l’autre de nos dirigeants.


  • #1370024

    Cela fait des années que je dis aussi que le KSA finira par se déchirer en interne.
    Pour ceux qui ont déjà discuté avec des jeunes saoudiens normaux (très peu) ou psychologiquement dérangés (ils sont légions) du fait du régime saoudien très pesant dans la vie de tous les jours où le manque de liberté rend malade beaucoup beaucoup de jeunes saoudiens.
    Ca va être sanglant.
    les US attendeNT que le fruit soit mur, cela ne devrait tarder...
    TOus les riches saouds et la famille royale ont prévu un plan B au cas où ça tournerait très mal : qui au Maroc, Qui à Londres, Qui à Paris, Berlin, NY...


  • #1370203

    c’est notre classe politique qui va faire la gueule , si ces monarchies disparaissent -
    des conférences à 100 000 euros offerts à des charlots qui traitent ses propres compatriotes de " casse toi pôv con " alors que ces " riches cons " sont beaucoup plus nuisibles - un nettoyage est nécéssaire et ç’est pas gênant de commencer par ces donateurs privés qui sont la principale source mondiale de financement de groupes terroristes sunnites !!!!!!!!


  • #1370225
    le 13/01/2016 par pleinouest35
    Vers l’effondrement de l’Arabie saoudite

    Nous devrions y déverser par avion notre lisier de porc, plutôt que de polluer notre Bretagne et ses plages.

     

    • #1391381

      C’est une offre qu’ils ne pourront refuser quand leur pouvoir d’achat alimentaire chutera et qu’ils devront manger le produit de leurs propres terres.


  • #1370231
    le 13/01/2016 par pleinouest35
    Vers l’effondrement de l’Arabie saoudite

    Et puis, pourquoi ces serpents enroulés sur la tête ?


Commentaires suivants