Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Viktor Orban demande l’autonomie pour les Hongrois de l’étranger

Le chef de gouvernement hongrois Viktor Orban, qui a remporté une large victoire aux élections législatives du 6 avril, a été investi samedi au poste de Premier ministre. Entamant un deuxième mandat consécutif, il a réclamé l’autonomie pour les minorités hongroises des pays frontaliers de la Hongrie, y compris en Ukraine.

"Les Hongrois qui vivent dans le bassin des Carpates ont le droit d’avoir la double nationalité, des droits communautaires et aussi l’autonomie", a lancé Viktor Orban à des milliers de partisans rassemblés devant le Parlement.

En 1920, le traité du Trianon a fait perdre à la Hongrie les deux tiers de son territoire. Des centaines de milliers de Hongrois de souche vivent aujourd’hui en Roumanie, en Slovaquie, en Ukraine et en Serbie.

En 2010, lors de sa deuxième accession au pouvoir (après 1998), Viktor Orban a accordé la nationalité hongroise aux Hongrois des pays frontaliers, avant de leur accorder pour la première fois, en avril dernier, le droit de vote aux élections législatives.

S’il n’a jamais suggéré la réunification des territoires perdus par la Hongrie après la Première Guerre mondiale, il a irrité certains des pays voisins par ses revendications.

Le Fidesz, parti conservateur de M. Orban, disposera avec son allié chrétien-démocrate de 133 des 199 sièges du Parlement. Il conserve ainsi pour quatre ans de plus sa majorité des deux tiers, ce qui lui laissera le champ libre pour amender la constitution et promulguer à un rythme accéléré de nouvelles lois.

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est très bien pour les Hongrois hors de Hongrie de recevoir la citoyenneté Hongroise pleinière...
    Mais la revendication de l’autonomie pour les Hongrois des pays avoisinants est une provocation et va réveiller de vieux démons...
    Ça rapelle les revendications d’un certain Adolf pour les Sudètes de Bohême et qu’il a utilisé comme levier pour envahir la Tchécoslovaquie, y établir comme Gauleiter le cruel SS Heydrich, dont les Tchèques se sont courageusement débarassés.
    Cher Victor ! Il faut impérativement cesser avec tout ce qui peut nuire à la paix sur le vieux continent...
    J’aime bien Victor Orban, surtout depuis qu’il a eu l’inénarrable Cohn-Bendit dans les pattes, au parlement Européen...
    Mais là ! Il ne faut pas la pousser trop loin...
    Pas de référence au passé Austro-Hongrois, svp !
    Jusqu’à présent, il n’y avait plus qu’Israël pour annexer des territoires perdus depuis 2000 ans...
    Il ne faut pas copier toutes leurs conneries !


  • Le Traité du Trianon a été le pire au niveau de la privation de territoires pour un état. Longtemps oubliée à cause/grâce à l’embrigadement communiste de l’Europe de l’est, la problématique de ces hongrois frontaliers est toujours d’actualité, croyez-moi. Une amie hongroise m’en parlait il n’y a même pas un mois. Bref, avec la situation en Ukraine, cette question oubliée des frontières magyares pourrait nous revenir à la face avec forte violence !


  • Avec toute ma sympathie pour ce qu’il fait sur le plan économique, social et national, il faut lui rappeler que, en Roumanie il y a 7% d’Hongrois tous en Transylvanie (perdue en 1920) province dans laquelle ils sont rependus de façon discontinue représentant 18%. Aucune discrimination : Langue, religion, culture - il y a écoles et universités en Hongrois. Leur parti, UDMR, formé sur le critère ethnique (chose accepté contre la constitution) a été (et il est) dans toutes les coalitions de gouvernement depuis 25 ans (sauf 2012-2013), performance unique en Roumanie et même en Europe. Une blague : l’utilité des élections en Roumanie est de savoir qui sera le partenaire d’UDMR au prochain gouvernement. Sinon, il n’y aucun incident majeur entres les 2 peuples sauf quelques provocations gestuelles et verbales de 2 cotés. En Roumanie il est défini dans la loi, la citoyenneté et, séparément la nationalité (étnie) - réconue, recensée, respectée. Vu ça, parler d’autonomie territoriale sur des critères ethniques c’est carrément irresponsable ... il feront quoi avec les 82% Roumains dans la province réclamée ? Un autre Est d’Ukraine ?
    Bon, j’admet que je ne suis pas impartial... évidemment ... je suis Roumain.

     

    • Très bon commentaire de Marinique. On a beau être sur ER et avec des gens politisés mais ça n’empêche pas certains de dire des bêtises.Visiblement ils ignorent tout des querelles historiographiques concernant cette région, querelles qui donnent raison aux Roumains.
      La Transylvanie est roumaine ou daco-romaine (daco-roumaine) depuis que des gens se reconnaissent comme tels sur ce territoire. Les Hongrois n’arrivent qu’au Xe s. en Transylvanie et n’ont jamais été majoritaires dans cette province roumaine.

      La Roumanie est très homogène ethniquement (a fortiori la TRANSYLVANIE), Roumains de souche (descendants principalement des Daces et des Romains) et orthodoxes (en dehors des qqs minorités : les Hongrois c’est 3 départements de Roumanie plus une poignée disséminée à travers le pays et quelques centaines de milliers de tziganes qui parfois ne se déclarent pas comme Roumains lors des recensements, des allemands-saxons, il n’y en a quasiment plus depuis la guerre)

      Et si on suit la logique de certains ici, alors la Roumanie peut réclamer la Moldavie (sans aucun doute puisque ancienne principauté roumaine et toujours majoritairement roumanophones), voire la Transnitrie (VOUS EN dites quoi là ?), soit la totalité de l’ancienne Bessarabie et une partie de l’Ukraine qui lui a été sucrée par le Traité de Trianon...

      Orban ferait mieux de se calmer sur ces questions de soi-disant territoires volés et...ses soutiens aussi, ça serait mieux pour toute l’Europe...

      La Roumanie-Transylvanie c’est vraiment pas l’Ukraine !


  • Que signifie « réclamer l’autonomie pour les Hongrois de l’étranger » ?


  • Il ne lui reste plus qu’à demander l’aide de Poutine pour récupérer ses millions de Hongrois de Roumanie, ce n’est pas impossible et c’est une chance historique qui s’offre à la Hongrie . Poutine-Orban meme combat patriotique . On entend déjà les hurlements du goret Cohn Bendit au Parlement européen !


  • Il y a environ 1,5 million de Hongrois qui vivent en Transylvanie, ancienne province hongroise devenue "Roumaine" par le traité de Trianon, en violation évidemment du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, mais les Hongrois avaient le grand tort d’etre dans le camp des vaincus en 1920...

     

    • Nous ne savons pas grand chose de l’Europe de l’Est en France, j’ai bien honte de le reconnaitre. Par contre nous savons de source sur que toute présence Germanique à l’Ouest du Rhin et au Sud du Danube est illégitime, elle résulte d’une invasion suivit par le massacre dans la barbarie des anciennes populations locales. Les Germanophone présent dans les zones loin de chez eux sont des colons techniquement parlant, ils administrent un sol qui n’est pas à eux et comporte notamment une ancienne capitale de France et la tombe de deux de nos plus grands monarques. On en fait pas toute un histoire mais nous voyons avec inquiétude en Europe de l’Ouest se dessiner partout des velléités d’indépendance sous des prétextes ethno-raciaux, qui à les créer la où ils n’ont jamais vraiment existé, tout ces mouvements dont certains sont des récupérations d’organisations terroristes, sont financés avec bienveillance par des fonds Américains et correspondent EXACTEMENT au redécoupage de l’Europe de l’Ouest qu’envisageait Hitler pour faire de l’Allemagne la puissance dominante. C’est inacceptable et ça mènera tôt ou tard à la guerre, c’est ce qui s’est passé avec la balkanisation de la Yougoslavie.
      Le destin funeste de la Prusse et de l’Austro-Hongrie s’explique notamment par leur volonté constante et répété de dominer l’Europe, en France ça se traduit par des siècles d’occupations et des millions de morts et nous n’avons toujours pas récupérer l’intégralité de nos territoires d’origines !
      J’attire votre attention sur le fait que nos amis américains utilisent depuis 1991 et notamment en Serbie des bombes radiotoxiques et des mini-bombes nucléaire tactique, ils ont plongé le monde dans l’ère "moderne" de la guerre radioactive avec la complicité de toutes les puissances Européenne et de la tour de Babel du parlement Européens, certains peuples en ont déjà payé le prix, et d’autres le paieront encore.



  • Le chef de gouvernement hongrois Viktor Orban, qui a remporté une large victoire aux élections législatives du 6 avril, a été investi samedi au poste de Premier ministre.



    Bizzarre, I-télé & BFM n’ont A-BSO-LU-MENT pas parlé de ce coup d’état totalitaire au cœur-même de l’europe, à quelques heures d’avion de Tel-Aviv comme dirait BHL.


  • Tout le château de cartes inepte "fabriqué" par les gentils alliés sans tenir compte de l’Histoire et des populations est en train de s’écrouler. Les peuples auraient-ils enfin décidé de se révolter ?


  • En faisant cette demande il approuve de fait le bien fondé des pro-Russie à l’est.
    C’est donc positif selon moi.
    Il pourrait aller plus loin encore.
    On peut remarquer qu’il a souvent de bonnes idées et se démarque assez bien de ses voisins.


  • #820646

    très mauvaise idée : si tout le monde suivait cet exemple, la planète deviendrait invivable au bout de 48 heures ! ça foutrait un bazar sans nom en Europe- et au delà ! je respecte le travail de ce monsieur Orban, mais là, c’est la plus mauvaise idée du siècle : elle conduirait à l’éclatement du vieux continent...


  • Tiens et si on appliquait le droit des peuples a disposer d’eux mêmes ? Tant de pseudo démocrates l’ont trompeté durant les 30 dernières années ? Pourquoi le refuserait-t-on aux hongrois ?

     

    • #820867

      parce que c’est précisément ce que recherche le système : faire éclater l’Europe en une multitude de régions, rivales les unes des autres, et ainsi détruire la force politique du vieux continent...l’exemple Ukrainien va faire tâche d’huile, je le crains !!!
      c’est paradoxal, mais le fameux " droit des peuples à disposer d’eux-mêmes" risque de se retourner contre les nations européennes à très moyen terme...pour le plus grand bonheur des grandes multinationales qui n’auront plus d’adversaire à leur taille ! je suis étonné de la propension des sympathisants E&R à tomber dans le panneau : soutenir- de temps à autre- la Russie ne signifie pas accorder notre blanc-seing à toutes les revendications et dérives de tous ordres, juste parce qu’elles semblent gêner l’Empire....


  • #820836

    ça n’ira jamais en Europe de l’est de toute façon...justes bons à se foutre sur la gueule.Et quand en plus,des puissances "au dessus"en profitent pour tirer les ficelles derrière,alors là...


  • Voila ce que je craignais... L’Ukraine perds la Crimée et Donetsk puis la Roumanie perd la Transylvanie et la Moldavie, puis la Turquie perd l’Arménie et le Kurdistan et ainsi de suite. La Russie a été le jouet des mondialistes qui l’ont utilisée pour détruire les Etats-Nations d’Europe...

    Défendons l’Ukraine, la Roumanie et la Turquie face aux peuples manipulés par les adeptes du NWO

     

    • Oui les Etats-nations doivent être défendus, mais le principe d’un Etat-nation c’est que justement il y ait un Etat correspondant à une nation. Si au contraire on a un Etat (appelé "Ukraine") avec plusieurs nations dedans (un bout de peuple russe, un bout de peuple hongrois...) alors c’est normal que ça pète un jour, et que les frontières finissent par changer et s’adapter aux réalités nationales.
      Un peu comme la Wallonie qui redeviendra probablement française un jour.

      Rien à voir avec une quelconque volonté du NWO.


    • L’Ukraine n’est pas un état-nation, c’est un état virtuel, de la mémoire de l’homme, ça a été une colonie commerciale grec puis la Russie, les autres minorités proviennent des invasions barbaresques ottomans et polono-lituanaises. Si vous ouvrez la légitimisation de l’accaparement d’un territoire par l’invasion barbare et le viol des populations locales comme ça existé par le passé au nom du droit des peuples à disposé d’eux-même (qui n’est que le droit d’une nation reconnus à disposer de la maitrise de son destin, un principe totalement incompatible avec l’UE), vous ouvrer la voie vers un dangereux retour vers le passé, mais vous êtes nostalgique apparemment.


    • à Tark : La Wallonie n’est ni plus ni moins française que la Flandre. La Belgique est un royaume catholique. L’unité du peuple belge est en le Christ. Les Flamands se disent proches des Néerlandais qui sont un peuple protestant. Les langues sont devenus les facteurs principaux d’identité aujourd’hui mais ça n’a pas de sens, les Français parlent une langue romane mais leur culture est en grande partie celte, et il en est de même des Britanniques de langue germanique.

      Un Etat-Nation ça se construit à travers une histoire commune, un roman national où tous prennent part et chaque village, ville, région, peuple autochtone peut s’ennorgueillir d’avoir versé le sang pour la Mère-Patrie. C’est le cas de la France, c’est le cas de la Roumanie... Après si y en a qui considèrent que les Guadeloupéens, les Corses, les Bretons, les Transylvaniens doivent créer des états indépendants au nom de leur différence alors on n’aura plus que des peuples sans histoire. La France se réduirait à l’Ile de France et serait entouré de nations sans gloire, sans histoire : la Picardie, la Champagne, la Bourgogne, le Berry, la Normandie...


  • Afficher les commentaires suivants