Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Vincent Reynouard – Du mariage royal (2018) à la "Pentecôte sanglante" (1944)

Vincent Reynouard nous livre ses réflexions qui prennent pour point de départ le récent mariage du prince Harry et de Meghan Marckle. Il en revient très rapidement à la « Pentecôte sanglante » du mois de mai 1944, lorsque l’aviation alliée pilonnait la France, semant la mort et la destruction, et que la « résistance » se livrait à l’assassinat de Français.

 

 

Vincent Reynouard, sur E&R :

Prolonger la vidéo avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

45 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Des bombardements visaient les églises où se protégeaient les populations du village.Ainsi des villages entier ont été decimé de soit disant"erreur de frappe"...comment peut on bombarder une église quand on est soit disant anti -communistes et anti-fasciste ? La 2nde guerre mondiale n’est pas fini, elle continue.que Dieu tout puissant nous protège nos familles et nos villages de ces psychopathes satanique !

     

    • "Des bombardements visaient les églises où se protégeaient les populations du village"

      C’était juste techniquement impossible... si les bombardements étaient si dévastateurs c’est parce que ne pouvant pas viser une cible précise (avec les moyens de l’époque à de telles altitudes), ils bombardaient toute une zone à partir de la cible comme point centrale pour avoir le maximum de chances de la toucher.

      Après oui, ils n’y allaient pas de main morte comme on dit, et il y a bien matière à "discuter" quant au manque de considération pour les civils, pour résumer.
      Surtout que nombre de documentaires on ne peut plus "mainstream" précisent bien les choix délibérés de dévaster toute une zone "civile" comme à Lorient, au Havre et j’en passe.
      A Lorient c’était à cause du fait que ne parvenant pas à détruire la base sous-marine allemande (conçue pour), ils espéraient en bombardant tout autour gêner suffisamment tous les aspects "logistiques", approvisionnement, y compris en matériaux pour réparer les dégâts (car il y en avait quand même), et j’en passe pour au pire limiter son "efficacité".

      Alors encore une fois, oui y a de quoi revoir le discours officiel de ces "libérateurs", m’enfin la guerre c’est la guerre, et c’est sale, de tout temps et dans tous les camps.
      Mais de là à dire "ils visaient les églises et les civils dedans..." ...restez sur les faits c’est largement suffisant pour revoir "l’histoire écrite par les vainqueurs".


    • On a beau dire, y en aura toujours pour excuser les assassins avec des faits cartésien.@wildman le troll, montez d’un niveau (spirituel s’entend) et on reverra votre commentaire.merci .pour les autres, un bombardements peut se faire avec une bombe et non mille bombes, de plus les villages a la fin de la guerre n’avait que très peu d’allemand...alors 1000 bombardements sur une église pour 3 allemands à la fin de la guerre,c’est un objectif satanique.


    • @effai

      Ah ouais quand même... bon je vais moins répondre pour vous que pour ceux qui passeront, car pour vous je crains que ce soit inutile.
      Sinon avant de me traiter de troll, utilisez la fonction recherche (mot clé "whyldman" ...et non wild c’est pas pour rien d’ailleurs mais bref) pour trouver mes commentaires, et expliquez moi où et en quoi je troll que je rigole... et je serai assurément pas le seul à en rire ;)

      Merci de m’avoir mis au courant sur l’éventuel aspect satanique, j’avais jamais remarqué... (on s’est compris ?!)
      Tout comme il y a la théorie et la pratique, il y a les raisons profondes de nos "maîtres" et il y a le terrain où ça se réalise, et justement sur le terrain c’est un peu plus complexe et subtil.
      C’est bien pour ça, entre autres, que leur(s) plan(s) n’est toujours pas réalisé depuis au moins 2000ans maintenant, je choisi bien "2000" à dessein ;)
      Si effectivement le 6 Juin 44 les USA ne sont absolument pas venu pour "juste" nous libérer, il n’empêche que si ce n’est la majorité, en tout cas une forte proportion des jeunes GI qui ont débarqué croyaient vraiment "défendre la liberté’ pour résumer, tout comme a plupart des jeunes mobilisés de la Wermacht accomplissaient plus leur devoir bon gré mal gré, que "défendaient la race aryenne pour le furher"... que ça vous satisfasse ou pas ... désolé j’y peux rien moi, c’est la réalité à l’échelle humaine comme on dit (pour résumer).
      D’ailleurs un certain Général Patton (quand même), a même fini par déclarer une fois le "boulot" terminé "on a pas combattu le bon ennemi je crois"... et il est mort dans un accident peu après... (à méditer).

      Après qu’il y ait sur le terrain des "suppos de satan" (pour faire court), j’en doute pas un instant, et donc avec les conséquences qui "vont avec", etc blablabla etc blablabla... OK OK OK (je fais court)
      Mais de là à en faire ce que vous en faites .... bon bref.

      En plus, ça va encore être trop "cartésien" je sais, mais "les bombardements à UNE bombe" ... oui par des chasseurs, mais bon vu combien dans le Pacifique (pour exemple) ont raté même un porte-avion malgré un largage à quelques centaines de mètres avec pourtant un vol en piqué droit sur la cible.... bon bref.
      Les Mustang P-51 officiant en Europe étaient assez occupés à viser les tanks et autres véhicules allemands ... même si je ne doute pas que ça ait pu avoir lieu "trop près" d’églises.
      Mais de là à dire qu’ils visaient l’église .... hein ?! ... bon....bref.


    • Les bombardements ne visaient pas que les églises, les cathédrales et les ports, mais aussi tous les musées, afin de rayer de la carte tout identité et patrimoine français, le but étant d’occuper la France, il s’en est fallu de peu, si De Gaulle n’était pas arrivé à bon port (libération de Paris)

      1. Marseille : 2400 morts
      bombardements le 27 mai 1944 avec environ 2400 victimes dont 400 Allemands, mais aussi 3000 blessés.

      2. Le Havre : 2053 morts
      plus de 2000 morts et 80 000 sinistrés,

      3. Nantes : 1463 morts
      Deux vagues de bombardements en 1943, les bombardiers lâchent 1500 bombes sur la ville causant 2500 blessés en plus des 1463 morts.

      4. Lyon : 1000 morts
      bombardements du 26 mai 44, cette attaque cause un millier de morts civiles.

      5. Brest : 965 morts
      Entre 1940 et 1944, Brest est la cible de 165 bombardements. Au compteur, 965 morts et 740 blessés. Comme de nombreux ports, Brest était un endroit très stratégique à viser pour la Royal Air Force.

      6. Saint-Etienne : 912 morts
      Une des premières victimes des bombardements de la United States Army Air Force du 26 mai 1944 cause la mort de presque un millier de Stéphanois en lâchant 450 tonnes de bombes.

      7. Rouen : la semaine rouge : du 30 mai au 5 juin 1944 a été marquée par un ensemble de bombardements : 6 000 bombes, 20 000 sinistrés, 814 morts.

      8. Lisieux : 800 morts
      Juin 1944, les deux tiers de Lisieux se font exploser par les Alliés causant 800 morts.

      9. Boulogne-Billancourt : fief des usines Renault, 727 morts
      Zone très stratégique puisque c’est là que se trouvaient les usines Renault, cibles des Alliés puisqu’elles collaboraient avec les Allemands et produisaient notamment des automitrailleuses. La ville est bombardée en 42 puis un an plus tard, totalisant 727 victimes (400 puis 327).

      10. Le Portel : l’appât à 500 morts
      Située dans le Pas-de-Calais, la ville est l’objet d’un plan de diversion en 43 afin de dissimuler le débarquement prévu en Sicile et faire croire à un débarquement dans le nord de la France.

      11. Saint-Nazaire : 479 morts > 50 bombardements vont raser les trois quarts de la ville.


    • @James Fortitude
      La mise en place d’une organisation AMGOT (gouvernement militaire allié des territoires occupés) était prévue, comme en Allemagne...
      Ce qui explique en grande partie l’empressement de De Gaulle de "voler de clocher en clocher" dès une ville libérée, afin de prendre les amerloques de vitesse...
      De nombreuses bases américaines ont vues le jour en France et n’ont pas souvent été bien accueillies par les "locaux"... Mon père m’a parfois parlé de "différents" avec nos libérateurs et de l’intervention de la police militaire américaine.
      Il est vrai qu’à cette époque cela se réglait à coups de poing en pleine poire plutôt que derrière un ordi...


  • Dieu fasse que les commentaires (comme le mien d’ailleurs) soient sobres
    In memoriam

     

  • Vincent Reynouard rééquilibre très bien la balance, il est un excellent contrepoids pour ce qui est de la direction à sens unique dans laquelle s’est engouffré l’Occident depuis 1945.

    C’est parce que les guerres mondiales donnent des victoires mondiales (tout adversaire ayant été éliminé), que la production de discours romancé et mensonger après 1945 a pu nous plonger dans ce grand n’importe quoi dans lequel nous sommes en ce moment.

    Le vainqueur de 1945 est donc un nouveau type de vainqueur : sa victoire n’est pas localisée géographiquement comme cela a été le cas au cours des siècles antérieurs. La victoire mondiale à la sortie de la guerre mondiale vise à un règne mondial. Elle vise au nouvel ordre mondial et à une durée indéfinie dans le temps. Il nous faut donc plus de gars comme Vincent Reynouard, car le temps que de nouvelles puissances se constituent pour contrecarrer l’Empire, le contrepoids politique tarde trop à peser sur la balance. En tout cas il ne pèse pas assez encore (Russie et Corée du Nord acculées à rester sur la défensive, Syrie sous les bombes, etc.). Entretemps, ici en France et en Europe occidentale, c’est la grosse dégringolade à vitesse grand V.

    Les vidéos de Vincent Reynouard mettent en lumière l’imposture du mythe fondateur de ces usurpateurs de notre souveraineté qui, chose nouvelle dans l’histoire de l’humanité, comptent s’installer définitivement en maîtres du monde. C’est pourquoi le travail de Reynouard est précieux, peut-être le plus précieux qui soit en ce moment.

     

  • Le livre sur la 2e GM reste encore à écrire.


  • Je n’ai pas trop bien compris le rapport mais bon, qu’à cela ne tienne. Il devient un peu répétitif le Vincent. La royauté me paraît un concept anachronique par les temps qui courent pour ne pas dire absurde. Le mariage avec la black ne l’a fait que mettre en exergue ce côté bouffon. C’était une vraie farce. Je n’étais pas censé être au courant de ce truc à la con ; mais bon, chez des sœurs...

     

  • toujours la vérité occultée par le système, on l’a vu avec M.gollnisch à propos d’une longue série de faits que son contradicteur a relevé comme étant une simple opinion personnelle, ici d’autres faits historiques enterrés pour réécrire une histoire de la république et enfin des observations très justes sur cette cérémonie de mariage dont le décorum ne correspond en rien à la réalité des personnages de cette histoire. Merci monsieur Reynouard de cette analyse fouillée !


  • Mr Reynouard bravo d’avoir rétabli (encore une fois) la vérité sur une partie de la guerre 39/45. Vous êtes un véritable historien.
    Bon courage et à bientôt


  • Et dire qu’aujourd’hui (et depuis plusieurs décennies), on leur cire les pompes...


  • Aucun commentaire, aller je me lance...
    C’est toujours le peuple le grand perdant de la guerre. Les puissances d’argent et le grand capital suivent toujours leurs objectifs : taux de profit, conquêtes des marchés, territoires commerciaux et la main d’œuvre à portée de main...
    Et puis il y a l’industrie des armes, les fusils, les blindés, les avions de chasse, etc..
    Il faut que tout se vendent, il faut détruire, conquérir, bombarder, faire du fric et toujours plus de fric. Il faut un État, des états, des banques, des industriels et surtout du gibier humain pour faire tourner cette machine infernale !

    Ne cherchez pas l’enfer dans un autre univers, il est bien sur terre ! Et puis le peuple, ce maudit peuple, incapable de s’émanciper du grand capital... Ce peuple inculte, égoïste, lâche et toujours en train de pleurnicher...
    Le peuple, il est pire que les vaches, car ces dernières ne savent pas qu’à la fin elles vont finir à l’abattoir, alors que lui le sait !

     

  • Sous les cadavres, la banque.


  • Il faut également mentionner "la France sous les bombes américaines", le livre de Jean-Claude Valla. Sait-on qu’il est mort davantage de Français sous les bombes américaines de "libération" qu’il n’est mort de Japonais à Hiroshima ? Eh, oui ! Effectivement, tout cela a été soigneusement occulté après 1945. Le but était-il de chasser l’ennemi du sol français ? En théorie oui mais, dans la quasi-totalité des cas, les Allemands étaient déjà partis depuis belle lurette des lieux à bombarder. Non, le but était de détruire un maximum d’infrastructures et d’industries de façon à préparer le terrain pour le plan Marshall. Il s’agissait de détruire pour permettre à l’Oncle Sam de reconstruire ensuite car, ne l’oublions pas, l’argent du plan Marshall était pour acheter de l’équipement étasunien exclusivement !

     

    • Possible, pour pas dire très probable.Je suis né à Lorient dans le Morbihan, où se situait la base sous-marine allemande. La base est toujours là, mais la ville a été rasée à 90 %. Il y a 4-5 ans un touriste est mort sur l’île de Groix (se trouvant de à 4 km de la base) en faisant un feu sur la plage, en faisant détonné une bombe "allié".

      D’une manière générale, les bombes "non-explosées" des alliés sont toujours aux frais des français.


  • Arthur Harris est le principale artisan de la stratégie des bombardements des population civiles.

    Sur les bombardements anglais, il faut lire Inferno de Keith Lowe sur le bombardement de Hambourg ou encore la La Stratégie de la destruction - bombardement alliés en France, 1944 de Jean-Charles Foucrier.


  • Vincent Reynouard, le meilleur !

    Sinon pourquoi utiliser le terme multiculturalisme qui est un euphémisme pour multiethnicisme ?

     

  • Droit des gens = Droit international public.

    Chauffeurs = Chauffeurs d’Orgères (des bandes de brigands composées essentiellement de va-nu-pieds et de travailleurs extrêmement pauvres qui écumèrent les alentours de la beauce et qui avaient la particularité de passer les pieds de leurs victimes sous le feu du bois de chauffage). Lesdites bandes avaient pour chef le Rouge d’Auneau aussi appelé Beau François qui à réussi à se faire la malle sans être jamais retrouvé. La bande d’Orgères fut démantelée et la plupart des brigands furent exécutés entre 1792 et 1795.

    Ces précisions misent à part, Vincent nous à offert avec la sobriété démonstrative qui le caractérise une leçon d’histoire que l’on doit se remémorer chaque fois que nécessaire pour ne pas oublier et pour se souvenir de la valeur des ennemis du genre humain et de quoi ils sont faits.


  • « En ce temps-là, pour ne pas châtier
    les coupables, on maltraitait des
    filles. On allait même jusqu’à les
    tondre. »

    Comprenne qui voudra
    Moi mon remords ce fut
    La malheureuse qui resta
    Sur le pavé
    La victime raisonnable
    À la robe déchirée
    Au regard d’enfant perdue
    Découronnée défigurée
    Celle qui ressemble aux morts
    Qui sont morts pour être aimés

    Une fille faite pour un bouquet
    Et couverte
    Du noir crachat des ténèbres

    [...]

    — C’est de l’Eluard. Merci mesdames et messieurs.

     

  • Ibn khaldun nous dit que le passé et le present se ressemble comme deux gouttes d eaux .... hier en France aujourd’hui en Syrie .... les alliés bombardent , sous un faux prétexte , la population .... des mercenaires pillent et tuent les habitants .... une certaine presse exhorte La populace à respecter le droit international et les conventions quand par malheur un anglo saxon tombé entre leur main . Ça fait aussi penser à la Palestine , des milliers de morts mais quand un soldat est "malmené " alors on crie au loup et invoque le droit


  • Pendant que les Harry-cover (girl) se mariaient ostensiblement (sitcom ?) une autre petite héroïne (de vraie tragédie pas grecque) nous regardait timidement depuis l’au-delà derrière ses grosses lunettes brûlées.
    C’était une fille de France.
    Elle ne se mariera jamais, n’aura jamais de petit bébé, n’avait que 21 ans, venait de l’Est appauvri de la France comme Jeanne d’Arc, et comme elle fut réduite en cendres et "sorcellisée". Elle était fille de divorcés, ne savait pas se défendre. Quand elle s’est confiée à un épicier "paki" du coin d’une rue d’Angleterre en pleurant : ses employeurs "beurs" la battaient, il a jugé bon de ne pas intervenir, tout en la plaignant. Après tout c’est bien normal, n’est-ce pas ? La maman de Sophie, au loin, ne s’est pas méfiée, et pourtant il y avait beaucoup d’indices de malheur. Le papa non plus, un peu bisounours.
    Lire l’interrogatoire de Sophie par ses deux bourreaux associés, Tcheka et Guépéou, tous deux francophones, algériens, un couple dont la bourrelle à paillettes fréquentait le milieu télé, celui-là même d’où sort l’obscure duchesse de Sussex.
    http://www.dailymail.co.uk/news/art...
    Cet interrogatoire à lui seul mérite une traduction. C’est une ode au vivre-ensemble et à l’accueil des Extra-Européens du plein Sud.
    Où comment finissent les peuples accueillants : en service, battus, culpabilisés jusqu’au masochisme, torturés, tués.
    Petite Sophie, on ne t’a pas désigné l’ennemi, on t’a éduquée à la résignation et à "l’esprit de service", dans une société où on ne t’a proposé que des emplois de service. Adieu petite fille de chez nous.
    Merci monsieur Raynouard pour nous rappeler l’histoire de France.

     

  • TOUJOURS extraordinaire de précision Mr Renouard, et de vérité .. Pas étonnant que les crevards veuillent lui faire la peau .. A nous de diffuser encore et encore , en amenant la populace à réfléchir, si tant est que le peu de cerveau qui lui reste le lui permette ....


  • C’est la façon de faire des Etat-Unis (ici aidés des britanniques). Ils n’ont pas les compétences pour gagner une guerre sans enfreindre les règles élémentaires. Il ne peuvent gagner une guerre sans pousser à bout l’ennemi en exterminant sa population civile.

    Ici en France, à coté en Allemagne, là-bas au Japon, en Corée... etc etc etc (pour les trois derniers cela relève meme du génocide)

     

    • Toute armée sur terre a pour première mission de se rallier la population et de la scinder de l’emprise que peut avoir l’armée ennemi sur les gens.
      En l’occurrence, Vincent Reynouard nous démontre l’inverse, aucune approche des français avant de les massacrer à l’aveugle, et donc il est légitime de se poser la question suivante, quels étaient les réels objectifs de ces alliés qui ne distinguaient pas l’allemand du français.
      Jamais je n’ai lu ou entendu nul part que les allemands prenaient la population comme bouclier.
      Finalement, on a éduqué des millions de personnes avec cette idée de ricains libérateurs, ne parlons même pas des viols de françaises par des soldats ricains durant leur traversée de la France.


  • Ma pauvre grand-mère, qui avait vécu la guerre, m’avait dit un jour : "Quoi qu’on te racontera, sache que j’ai vu de mes yeux que les occupants étaient des gentlemen, et que les libérateurs étaient des voyous."

     

  • Qui connaît un certain Alain Bosquet (voir wikipedia) ? cet écrivain né à Odessa en 1919 a collaboré aux opérations de débarquement de 44 en indiquant notamment aux autorités militaires "alliées" que toutes les villes normandes pouvaient être bombardées !


Commentaires suivants