Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Violente diatribe de Netanyahu contre les Palestiniens, l’ONU et l’Iran

Benjamin Netanyahu, sans doute dans le but de s’attirer les sympathies des partis extrémistes lors des élections législatives anticipées du 17 mars prochain, a fait dans la surenchère verbale lors de la réunion hebdomadaire de son cabinet.

Le Premier ministre israélien a accusé les Nations unies d’être le complice du Hamas :

« Au lieu de faire face à cette incitation à la haine et à la violence, ils lui donnent une place d’honneur et souhaite faire passer la résolution palestinienne, dont le but est d’imposer un règlement qui établira un second Hamastan ici et mettra en danger notre sécurité. »

Puis de citer les propos d’un diplomate palestinien qui aurait décrit Israël comme « un cancer agressif et en croissance qui doit être détruit tôt ou tard » et de commenter ces propos : « Ce n’est pas un membre du Hamas qui a dit cela, c’est l’envoyé de l’Autorité palestinienne à Téhéran ! »

Une violence verbale visant également la République islamique d’Iran pour son soutien aux Palestiniens :

« Au cours des dernières semaines, nous avons vu un effort iranien accru pour intensifier les actions terroristes en Judée-Samarie (Ndlr : la Cisjordanie). L’ambassadeur de l’Autorité palestinienne à Téhéran a affirmé en personne qu’il était enthousiaste au sujet des instructions de Khamenei d’envoyer des armes en Cisjordanie. »

Le dirigeant sioniste a conclu en promettant que son régime « continuera à insister fermement sur ce que nous estimons être la vérité, et rejettera avec force les tentatives d’imposer des conditions qui mettent en danger notre sécurité et notre avenir ».

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Afficher les commentaires suivants