Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Virginie Vota – Le combat des pères dans la justice féministe

En lien, sur E&R :

 






Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2697218

    Merci Virginie.
    Les avocates (il vaut mieux etre defendue par une femme qui sera plus ecoutée par les decideuses), la juge, la greffiere, l enquetrice sociale (elle c est le summum)....parfois même la gendarmette qui prend avec les sourcils froncées votre plainte. Voila ce que vous avez en face.
    Ce sexisme institutionel, reel lui, contrairement a l autre, n est pas pour rien dans la Chute de notre nation.
    Mais ne geignons pas, ce n est pas le role du pere.
    Merci donc a toi Virginie de mettre en lumiere ce probleme des problemes, passé en silence de part la dignité masculine d une part et par le systeme organisant l opression d autre part.
    Soyons pere autant que possible. Adoptons la guerilla paternelle. Lutte asymetrique du Bien contre le Mal.
    Et pour nos enfants dee defaite en defaite jusqu a la victoire !

     

    Répondre à ce message

  • #2697254

    Après avoir transformé le père en géniteur, celui-ci est prié de vider ses couilles avant de la fermer ! Et de payer bien entendu. Monde de merde, comme dit Mozinor !

    Bravo à Virginia pour son travail. Le fait qu’elle soit femme pour parler de ca désamorce (ou presque) les (pseudo)critiques sur les réseaux sociaux et asociaux. C’est triste mais ca aide.

     

    Répondre à ce message

  • #2697299

    Si vous voulez être père en 2021, acceptez d’être un kamikaze, acceptez que vos gosses appartiennent à l’école et à votre compagne, et là ça passe mieux. Faites des gosses un peu comme les gens du tiers monde, vous les faites et advienne que pourra... Si vous voulez protéger vraiment votre gosse en 2021 : ne le faites pas. Embrassez pleinement votre côté kamikaze et faites des gosses (si vous en avez envie vraiment hein ! Réfléchissez un peu avant d’agir...) N’oubliez pas qu’un homme peut très bien avoir un gosse à 45 ans sans soucis, vous n’êtes jamais pressé..

     

    Répondre à ce message

  • #2697304

    C’est simple, on ne peut pas protéger quelque chose qu’on ne contrôle pas... Pas de contrôle = pas de protection. Pas de contrôle de madame, impossible de la protéger. Pas de contrôle du gosse, impossible de le protéger. Madame est en roue libre, le gosse est en roue libre, celui qui récupère la mise c’est l’Etat, le patron, et divers profiteurs.

     

    Répondre à ce message

  • #2697319

    Un bon moyen de retourner la force de l’adversaire contre vous, chers papas privés de vos gosses..., c’est d’assumer pleinement le rôle du méchant. Assumez votre vie rock n roll, juste faites ce que vous voulez de votre vie..., comme vous auriez toujours du faire..., et vous retrouverez le désir de vos ex, et l’admiration de vos fils et filles. Toutes ces conneries féministes c’est aussi une punition pour votre faiblesse.

     

    Répondre à ce message

  • #2697361

    Je ne comprends pas. Si l’enfant porte le nom du père, la garde revient au père. A défaut il ne peut s’agir que d’une distorsion. Avec pour seule conséquence la barbarie d’une relation incestueuse d’un être cause de soi (l’enfant) à son propre concepteur (la mère).

     

    Répondre à ce message

  • #2697435
    Le 31 mars à 21:58 par #Chialerie Hebdo
    Virginie Vota – Le combat des pères dans la justice féministe

    Toutes ces minorités agressives, vont prendre un jour un retour de bâton
    Les mâles, les peuples et les nations vont un jour exploser dans la violence
    Et ça va faire très mal
    Je pense que ce n’est pas souhaitable
    Mais malheureusement, on va vers cela

     

    Répondre à ce message

  • #2697488

    Cette femme parle d’un problème qui semble lui paraître récent hors que cela fait déjà depuis des décennies que nous sommes confrontés à ce genre de problèmes. Mon cousin en est mort. Sa ex lui compliquait tjs la vie pour pouvoir voir son gosse. Il s’est laissé aller jusqu’à mort s’ensuive. Je trouve même son analyse plutôt hypocrite dans le sens qu’il est trop facile de se la jouer anti-féministe lorsqu’on commence à constater les dégâts incommensurables que cela a créé au niveau de la société même ; des dégâts qui sont devenus insurmontables. Pour moi, les femmes sont toutes les mêmes, qu’un pauvre type ne s’en est pas rendu compte. Comment expliquer autrement que 90% des femmes vous complique tjs la vie quant à la garde des enfants ? Vouloir faire des gosses de nos jours tout en sachant que, en tant qu’ homme, tout se lie contre vous lors d’un divorce ou que sais-je encore, il faut vraiment être naïf.

     

    Répondre à ce message

  • #2697631

    Il y a pire que ça dans l’ordre du totalitarisme féminin : alors que les femmes peuvent dénier toute maternité en accouchant sous X et avorter selon leur bon plaisir, les hommes sont soumis à la paternité obligatoire. Ex. pratique inspiré d’une emission d’Arte sur ce sujet : une folle vous vole la capote et s’insémine à votre insu. Vous ne l’avez vu qu’une seule fois, c’est une folle, mais 20 ans après elle demande un test génétique : votre "paternité" ça va être de vendre le domicile familial que vous avez mis 40 ans à acquérir pour pouvoir payer les arriérés de pension alimentaire et probablement perdre votre vraie famille. Comme tout ce qui est dénoncé sur ce site c’est encore un cas de zombisme christique : la femme étant faible elle est classée comme "dernière" face à l’homme "premier" et donc dans l’ordre moral inversé du messie juif possède tous les droits moraux christique : c’est ça la raison de toutes ces ignominies.

     

    Répondre à ce message

  • #2697788

    Aux USA, les femmes visent à réussir leur divorce ! Un contrat de mariage qui les rendra riches en dépossédant l’heureux élu !

    Où est l’intérêt supérieur de l’enfant dans tout ce chaos ? Des études ont démontré que les enfants maltraités ont 3 solutions : 1. le suicide, 2. la folie, 3. restituer le mal !

    Les Mères, des femmes, des êtres sensibles sont donc capables d’infliger à leurs propres enfants de telles souffrances ? Seules les psychopathes manquent d’empathie.

    Une étude sur la psychologie des femmes divorcées mettrait sans doute en avance une certaine perversion narcissisme voire d’autres troubles de la personnalité.

    Messieurs, ne choisissez pas de fol-dingo et cela devrait se passer normalement !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents