Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Vivre ou survivre ? – Conférence de Thierry Casasnovas à Perpignan

L’équipe d’E&R Perpignan a reçu Thierry Casasnovas le 16 octobre 2016 pour une conférence sur le thème « Vivre ou survivre ? Du déterminisme de l’alimentation et du mode de vie ».

 

La conférence :

 

Les questions du public :

 

Prenez soin de votre santé
avec les extracteurs de jus proposés par Au Bon Sens :

Thierry Casasnovas, sur E&R :

 






Alerter

77 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2214177

    je travaille dans le social et je tiens à dire que les gens modestes et les jeunes n’ont pas de fruits et légumes dans leur frigo faute de moyens financiers, alors leurs demander de jeûner c’est juste franchement ridicule, ils font un seul repas par jour 31 jour par mois et mangent ce qu’ils peuvent acheter c’est à dire ce qui est moins cher et qui remplit bien l’estomac pour tenir.

     

    Répondre à ce message

    • #2214701

      Faut travailler dans le social pour comprendre ça ? ça en dit long...

       
    • @beatrice, personne n’est obligé de jeûner, soyez rassurée, car les gens font après tout ce qu’ils veulent. Après, s’il y a des gens qui jeûnent contre leur gré et faute de moyens, c’est regrettable mais c’est un autre sujet. Par ailleurs, si vous êtes dans le social, vous devez savoir malgré tout que les études sur l’obésité montrent de manière flagrante à la fois que plus les revenus sont modestes et plus la part du budget consacré à l’alimentation est importante mais également que la malnutrition touche en majorité les gens les plus pauvres. Ce que cela signifie, c’est que les gens mangent et de la malbouffe et en quantité. Je ne me permettrais pas de juger sur le fond car c’est selon moins assez souvent un phénomène de compensation à diverses problématiques et en même temps une manière de consommer en quantité les rares choses à la portée de revenus très faibles.

       
    • @béatrice

      Jeûner est gratuit et fait économiser de l’argent, donc l’argument du coût du jeûne est nul.
      Plutôt que d’acheter des McDo et de la nourriture industrielle, les pauvres feraient mieux d’acheter des fruits et légumes frais.

       
    • @béatrice

      La question sociale est hors-sujet. Thierry Casasnovas s’occupe de santé, pas de social.

       
    • Quand j’ai passé ma sélection dans le secteur social, un pro m’a demandé, pourquoi veux tu faire du social, qui te dit que les gens ont besoin de toi ?
      Il faut arrêter de faire du misérabilisme, les travailleurs sociaux sont mandatés par l’état, il ne faut pas l’oublier, être pauvre n’est pas une tare, il y a beaucoup de pauvres qui sont très heureux même s’ils ne font qu’un repas par jour et beaucoup ne vont pas chez le médecin pour des bobos.
      Il y en a qui font de la récupération de poubelles et qui redistribuent, il y a aussi les fins de marché et la manche ne marche pas trop mal, il y a les accueils de jour où l’on peut prendre un petit déjeuner, une douche et parfois même un repas...
      Il y a autre chose à faire que de faire passer les pauvres pour des dégénérer, qui n’ont pas de cerveau pour réfléchir, si vraiment vous connaissiez les pauvres, vous vous apercevriez qu’ils pensent, qu’ils sont capables de trouver leurs propres solutions et qu’il y a une solidarité que vous ne connaîtrez peut-être jamais

       
    • Salut Béat
      Je travaille dans le social... et je tiens à dire... c’est juste franchement ridicule...
      Ouais... ben tu as dit... e&r c’est fait pour ça... je bois.
      Je ne sais pas si tu t’es échouée ici par hasard et si tu vas repartir ou bien si tu débutes une cure de désintoxication, je le souhaite, mais stp, évites de parler pour les pauvres (les plus modestes comme tu dis) ils en sont capables. D’autant plus que tu balances qq âneries HS. Eclaire-nous plutôt sur l’évolution des Services sociaux en France... Merci

       
  • Faire un jus tous les jours c’est pas pour toutes les bourses parce que les fruits et légumes ça coûte cher, alors en BIO évidemment vu le prix encore moins. Il faudrait planter des arbres fruitiers partout et des légumes partout bénévolement pour aider les gens modestes, beaucoup n’ont déjà même pas un fruit au dessert ni même un légume au repas.

     

    Répondre à ce message

    • Il y a des tas de trucs « bio » qui ne sont pas estampillés comme tel, pour le savoir il suffit de se renseigner auprès des producteurs car beaucoup travaillent proprement sans chercher à être agréer je ne sais quoi. Autre chose : respecter la saisonnalité au maximum. Avant de penser d’une manière par avance incapacitante (qui peut d’ailleurs faire douter de la bonne volonté initiale), il faudrait déjà commencer par se dire que quand une solution n’est pas à notre portée, cela ne veut pas dire fatalement qu’il n’y en a pas d’autres. Déjà, beaucoup d’entre nous mangeons plus que les quantités nécessaires ! Ensuite, j’en suis désolé, mais quand on se fixe des priorités, et en l’occurrence celle de s’alimenter correctement, il y a moyen d’y arriver.
      En « conclusion », quand on n’est pas capable de faire autre chose que de pointer sans cesse les difficultés, réelles ou supposées, plutôt que de réfléchir à des solutions, c’est qu’il faut se remettre en question plutôt que de tourner son regard critique vers l’extérieur.

       
    • réponse à Eric :
      Vous rêvez revenez à la réalité voulez vous, beaucoup de gens modestes ne font qu’un seul repas par jour faute de moyens financiers. Le repas se compose de riz ou de pate, d’une viande et d’un yaourt. Bienvenue dans le monde réel Eric. Pas de fruits et légumes parce que ça coute trop cher pour eux et que ça ne leurs tiendrait pas au corps pour tenir toute la journée avec un seul repas.

       
    • Vous êtes bien aimable de me répondre, même si je n’avais pas vraiment d’interrogation dans mon commentaire. Merci de m’apprendre que dans le monde réel il y a des gens qui galèrent, heureusement que vous êtes là !!! Il n’en demeure pas moins que ça ne change rien rien au propos général. Voir également pour compléter sur ce sujet mon autre post plus haut. Juste une précision : les gens que vous évoquez ne sont pas des gens « modestes », à ce niveau-là on peut parler de gens carrément pauvres. Précision : après d’autres expériences, j’évolue aujourd’hui dans le secteur de l’aide à la personne, raison pour laquelle votre commentaire m’a sincèrement fait sourire.

       
    • #2218483

      Nos ancêtres ont toujours produit du bio, cela s’appelle de l’agriculture traditionnelle ! l’étiquette bio c’est pour faire cracher le populo au bassinet.

       
    • En effet @Michelly58, c’est surtout pour continuer de plus bel à faire n’importe quoi concernant le reste. Et encore, c’est faire abstraction du fait qu’il y a également un lobbying intense pour intégrer de la merdasse dans des produits au demeurant estampillés bio (ex : les OGM).

       
    • #2218903

      @Michelly58, nos ancêtres faisaient du bio...
      Depuis Napoléon les engrais chimiques azotés sont largement répandus et utilisés, l’arséniate de plomb ou de soude, le phosgène(gaz des tranchées), alors le bio il faut remonter à l’ancien régime avant les délires des physiocrates
      Le pire dans tout ce merdier, c’est que la période d’abondance que nous vivons grâce aux progrès de l’agriculture a permis aux gens de s’écarter du concret et a amené tous les délires sociétaux de ce monde où n’importe quel parasite persuadé de savoir, peut insulter les producteurs qui le nourrissent, les accuser de produire de la merde, virtuellement bien sûr, alors que dans le concret son seul avenir serait une bonne baffe dans la gueule et une invitation à aller se casser les reins à la production.

       
  • #2214262

    Ça y est les anti-Casasnovas se sont lâchés, le traitent de gourou, de charlatan... le tout sans argument bien entendu. Mais combien d’entre eux est allé discuter avec lui voire faire un stage et rencontrer ceux qui s’en sont sortis grâce à lui (et malgré la médecine "classique") ?

    Et les témoignages, il les paye peut-être ? Ou bien c’est son aura de gourou qui hypnotise ses victimes ?

    https://regenere.org/recherche/t%C3...

     

    Répondre à ce message

    • C’est en effet lamentable, mais malheureusement fréquent, y compris ici.

       
    • Parallèle intéressant à faire entre les critiques anti Casasnovas et les anti Soral :

      - c’est un gourou
      - il n’a pas les diplômes qualifiants
      - il ne fait que repomper et vulgariser des choses déjà existantes
      - vous vous extasiez sur des remarques de bon sens
      - il fait du business avec son site web (le sale bourgeois)
      - ses fans sont partout à balancer des vidéos (secte !)
      - ses paroles sont dangereuses et peuvent mener à de la violence / la mort de naïfs
      - il a parlé d’un bras qui a repoussé <=> Poupetto !
      - il est monodéterministe
      - j’aime pas sa gueule (skinhead)
      - il a eu un mode de vie décadent
      - il fabrique des témoignages / des courriers de lecteurs
      etc.

      Amusant.

       
  • #2214340
    Le 8 juin à 00:20 par Franchouillard qui vous emmerde
    Vivre ou survivre ? – Conférence de Thierry Casasnovas à Perpignan

    Bon.... c’est sûr que lui, on le prendra pas pour une pub pour le magret gascon, les truffes du Quercy, la tome fraîche du Cantal, ni le tripou d’Auvergne et le Pellehaut gersois

     

    Répondre à ce message

  • #2214554

    Pour ceux qui traitent Casasnovas de "scientiste" (oui je sais ils ne sont pas nombreux mais bon...) et lui reprochent de faire passer les jus de légumes pour le remède miracle :

    https://www.youtube.com/watch?v=caN...

     

    Répondre à ce message

  • #2214719

    Thierry devrait savoir que le problème des allergies est dû aux vaccins, et que les gens sont volontairement rendus allergiques.

    Le mécanisme est très simple. En plus des poisons (aluminium, mercure, mort aux rats…) rajoutés dans les vaccins, l’industrie pharmaceutique met des particules d’aliments divers. Or, comme ces aliments sont introduits par une voix anormale, en fait, par une blessure, l’organisme les considère dangereux et cherche à les éliminer. Ensuite, ces aliments ingérés par les voies normales, risquent fort d’être rejetés, l’organisme étant devenu allergique à eux.

    Ce mécanisme est bien connu des laboratoires. Ils s’en servent pour étudier les maladies auto-immunes. Ainsi, ils injectent aux cobayes de l’adjuvant de Freund (squalène), et comme ce produit est naturellement présent dans l’organisme et participe à son bon fonctionnement, cette injection va déclencher une maladie par autodestruction du squalène de l’organisme.

     

    Répondre à ce message

    • Faut pas raconter n’importe quoi non plus, dans ce cas pourquoi seulement 6% d asthmatique et 24% de rhinite allergique en france et pas 100% ?
      C’est plutot le mode de vie citadin loin de la nature qui expose l’humain trop aux virus en comparaison aux bacteries.
      Ce déséquilibre dérégle le système immunitaire ( polarisation th2 excessive )
      A cela s ajoute les polluants qui irritent les muqueuse et active donc encore plus le systeme immunitaire.
      Sans parler du role non encore élucidé de tous les pesticides.

       
  • Témoignage intéressant, qui me fera peut-être passer du savoir à la connaissance du jeun, je pense en effet que le mieux est d’expérimenter, quand le déclic se fait.
    Je suis assez d’accord avec l’anarchie du rythme de vie, c’est dépasser ses propres peurs et ses propres schémas et spirituellement, je crois aussi, que ce n’est pas à nous de juger.

    Pour l’alimentation, je n’ai pas appris grand chose, pour les médocs, l’utilisation des plantes est une alternative.
    Pour l’environnement, je reste partagée, faut-il se contenter d’être le levain du milieu dans lequel on vit, il est beaucoup plus difficile à mon sens d’être le levain dans des milieux dit peu fréquentable.
    J’ai bien aimé le passage sur le repos, il a fallu que je me retrouve sur un lit d’hôpital pour lever le pied, grosse descente dans les profondeurs de mon être pour trouver l’énergie de me battre pour l’enfant que je portais, accompagnée par un médecin formidable en qui j’avais toute confiance, j’ai mis au monde un superbe bébé, qui selon ce médecin s’en sortirait parce que je vivais à la campagne dans un monde non aseptisé et donc propice à développer des défenses immunitaires.

    Je connais beaucoup de pauvres qui se nourrissent sainement, pas forcément bio, mais simplement, en prenant le temps de cuisiner, en lisant ce qu’il est écrit sur les emballages...

    A mon sens, il faut être à l’écoute de soi, bien souvent notre corps nous indique le chemin à suivre.

     

    Répondre à ce message

  • Je suis très dubitatif sur l’ apparition de Mr CASASNOVAS sur le site ; je comprends bien qu" il a une PME à gérer et à faire vivre , mais tout le monde sait que l’ alimentation n’ est pas l’ alfa et l’ oméga de la vie humaine et qu’ il n’ existe pas de recette miracle .

     

    Répondre à ce message

    • Ça n’a rien de surprenant au contraire car c’est une des thématiques d’E&R, et puis une fois n’est pas coutume. C’est donc tout à fait raccord, après ça n’empêche pas chacun de conserver son quant à soi. Pour le reste, on ne comprends pas bien le fond ni du coup l’utilité de votre message. Enfin, il me semble que cette personne est à la tête d’une d’association (PME est peut-être exagéré), et quand bien même on ne voit pas où vous voulez en venir.

       
  • #2218458

    Ses conseils sont vraiment de salubrité publique.
    À part sur le fascisme car c’est le communisme qui épuise les resources, j’agrée avec tout qui est dit.

     

    Répondre à ce message

  • #2219436

    Je sais pas si Thierry va regarder les commentaires mais j’aimerais beaucoup qu’il revienne sur le thème terrain alcalin et le terrain acide car j’ai l’impression qu’il y a un double discours sur ce sujet .C’est souvent pas très clair on entend des médecins dire que le cancer se développe dans un milieu alcalin d’autres dans un milieu acide c’est un peu flou pour moi et j’aurais beaucoup aimé qu’on aborde ce sujet un peu plus précisément merci beaucoup si il pouvait le faire dans une de ses vidéos merci Relayée par ER que Dieu vous accorde la paie la joie dans l’Esprit Saint

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents