Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Vol MH17 : le gouvernement fédéral allemand révèle des informations capitales

Les représentants du parti d’opposition allemand La Gauche (Die Linke) ont demandé au gouvernement des explications concernant la destruction du vol MH17, et ce, à la suite d’un article suggérant qu’il y avait eu des activités AWACS au moment de la destruction de l’avion en vol.

La réponse du gouvernement fédéral à la question écrite déposée par la gauche du Bundestag apporte un éclairage nouveau et sensationnel sur les circonstances de la destruction de l’appareil.

Contrairement à toutes les annonces tonitruantes quant à la destruction de l’appareil malaisien par un missile sol-air BUK prétendument utilisé par les séparatistes ou/et par les russes, le gouvernement fédéral affirme n’être en possession d’aucune preuve sur l’utilisation de missiles sol-air, le jour de l’accident, ni où a eu lieu la destruction de l’appareil.

Alexander Neu, un député de Die Linke, a déclaré : « Le gouvernement fédéral ne dispose d’aucune information quant à savoir si le MH17 a été abattu au-dessus de l’Ukraine, et en particulier par quelle partie il a été abattu. »

La réponse du gouvernement allemand précise également que deux avions de reconnaissance AWACS de l’OTAN ont bien suivi le vol du MH17 mais ils n’ont pas détecté les trente dernières minutes du vol avant l’accident, mais par contre, ils ont recueilli des signaux d’un système de missile anti-aérien, et un autre signal radar inconnu.

Le mémorandum du gouvernement allemand précise que le système de défense aérienne AWACS a classé les signaux radars comme faisant parti du système des missiles anti-aériens C-125 « Petchora » (OTAN – SA-3)​​. C’est un vieux complexe soviétique, qui a été retiré du service et remplacé par le C-300. Cependant, il est toujours en usage dans les armées de l’ex-Union soviétique, dont l’Ukraine.

Le système antimissile S-125 peut envoyer des missiles avec des charges militaires de 70 kg dont 33 kg d’explosifs et 4 500 fragments d’acier. Les ukrainiens disposent de ce type d’armement.

Concernant les informations des satellites de reconnaissance américains, le gouvernement fédéral précise qu’une réponse n’est pas possible pour des raisons de secret du renseignement et que les données sont déposées auprès de l’Office de la protection du secret du Bundestag.

Cela signifie concrètement que l’OTAN sait parfaitement que le système radar de ciblage des missiles BUK n’a pas été activé, mais par contre qu’un système de ciblage radar des missiles C-125 a bien été activé. Les systèmes AWACS ne peuvent pas confondre les deux systèmes.

Pour répondre par avance aux détracteurs qui pensent pouvoir affirmer qu’il est quand même possible d’utiliser un missile BUK en aveugle, tout militaire peut confirmer que, sans l’utilisation du ciblage radar, il est absolument impossible d’atteindre une cible à une altitude de 10 000 m. De tout cela, le politologue allemand Kret Mayer conclut que cela réfute les accusations contre les miliciens qui auraient détruit le MN17 avec un missile BUK.

Ces nouvelles données, publiées sur le site du Bundestag, remettent en cause les accusations portées contre les séparatistes et les Russes, accusations à la suite desquelles les sanctions économiques ont été imposées illégalement à la Russie.

On se souvient qu’au moment du crash, un conseiller auprès du Ministère ukrainien des Affaires Intérieures, M. Anton Geraschenko, a déclaré : « Un avion de ligne commercial voyageant d’Amsterdam à Kuala Lumpur vient d’être abattu par un système anti-aérien BUK. 280 passagers et 15 membres d’équipage ont été tués  ».

Les autorités de Kiev ont immédiatement accusé les séparatistes d’avoir tiré le missile. Dès le 17 juillet au soir, Kiev certifie n’avoir aucune batterie de SA-11 dans l’est du pays, ce que Washington confirmera.

Comment pouvaient-ils être au courant de cette information de nature militaire avant qu’une enquête ait été menée sur le terrain ?

Le soir même du 17 juillet, des prétendus experts assuraient qu’un missile sol-air BUK est à l’origine de l’explosion du vol MH17.

Le 18 juillet, le président Barack Obama affirme que le missile a été tiré d’une zone contrôlée par les rebelles « à cause du soutien de la Russie  ».

Peu auparavant, Samantha Power, l’ambassadrice américaine à l’ONU, avait expliqué que des « séparatistes avaient été repérés  », le matin même du crash, en possession de missiles BUK de type SA-11, capables d’abattre un avion à 10 000 mètres d’altitude, une hauteur où volait le Boeing MH17. « Il est improbable que les séparatistes puissent s’en servir de manière efficace sans personnel qualifié  », a-t-elle souligné, évoquant l’aide de « personnel russe  ».

On ne peut que s’étonner qu’aucun moyen d’information n’ait rendu public le mémorandum du Bundestag, mais il faut bien avouer que le gouvernement allemand n’a pas fait de communiqué de presse sur le sujet. Apparemment, selon le politologue allemand Kret Mayer, pour ne pas attirer inutilement l’attention sur ce document de huit pages signé du Ministre de la défense pour répondre aux questions insistantes de Die Linke.

Nous sommes loin des déclarations bellicistes du Secrétaire d’État américain John Kerry, qui déclarait le 20 juillet sur CNN que le missile utilisé venait de la Fédération de Russie « Il est assez clair qu’il s’est agi d’un système qui a été transféré de Russie et remis aux mains des séparatistes… Nous savons d’où est parti le tir de missile grâce à des images satellitaires. Nous en connaissons la trajectoire et l’heure précise  »… « Nous savons avec certitude que les Ukrainiens ne disposaient pas d’un tel système dans les environs et à ce moment-là. Donc cela pointe clairement le doigt vers les séparatistes  ».

Voir aussi, sur E&R :

Sur les attentats sous faux drapeaux, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ces révélations, les sionistes s’en foutent, d’autant qu’elles ne passeront pas sur les télés à des heures de grande écoute . Pour les voleurs CE QUI EST PRIS EST PRIS, que les volés ralent ensuite ça n’a aucune importance . L’important étant que le grand média sous contrôle continue à faire croire en leurs mensonges planétaires . C’est ainsi que la conquète sioniste continue, à coups de crimes de masse attribués à des innocents - et de mensonges éhontés . Les sionistes avaient accusé Saddam de posséder des ADM, eux possèdent les médias et des AMM, "armes de mensonges massifs" , autrement plus efficaces en "démocratie" .



  • La réponse du gouvernement allemand précise également que deux avions de reconnaissance AWACS de l’OTAN ont bien suivi le vol du MH17 mais ils n’ont pas détecté les trente dernières minutes du vol avant l’accident



    Quelle "coincidence " pas de trente dernières minutes...

    C’est bon on a compris ...cherchez plus


  • Les sionistes, qu’ils soient "Ukrainiens" ou israéliens ou meme français (tout est possible, la France n’est plus qu’une morue à leurs ordres) ont descendu l’avion pour plusieurs raisons : imputer le crime à Poutine pour pouvoir prendre des sanctions contre la Russie, ce qui mécontentera le peuple Russe . Punir pour la deuxième fois la Malaisie antisémite en descendant un de ses avions . Tuer près de deux cents Hollandais, les Pays Bas ayant retiré pas mal de leurs billes dans leurs investissements en Israel au début de l’année , pour cause d’oppression des palestiniens . Comme pour les twins ces ordures ont désigné le "coupable" immédiatement et Ubi et Orbi... Quel % de la population est dubitatif ? Peut-être 1%, au plus, questionnez les gens autour de vous...


  • Et le MH370 de la Malaysian ? On en est où ? Quand les Américains vont-ils reconnaître l’avoir abattu en pensant qu’ils allait s’écraser sur la base de Diego Garcia ??


  • #974684

    Je dois donc être devin...
    A part une analyse sérieuse basée sur des faits et les grandeurs physiques (non, là c’est pour rire, la réalité n’est pas envisageable, merde, quand même !) je ne vois pas d’autre explication !


  • Les USA nous ont sorti un navet ignominieux de leur postproduction Hollywoodienne qui a malheureusement encore fait recette dans les merdias occidentaux !!!.............


  • J’espère qu’ils ne seront jamais obligés de se servir de leurs AWACS en temps de guerre, car si ils ne sont même pas capables de suivre un 777, c’est grave. Sans rire, on nous prend de plus en plus pour des cons.


  • Par La Voix de la Russie | Une récompense de 30 millions de dollars est promise pour l’information sur les coupables du crash du vol MH17 survenu dans l’Est de l’Ukraine.

    Neuf semaines après qu’une équipe de chercheurs internationaux n’ait fourni aucune information sur la question de savoir qui était responsable de l’accident de l’avion, le détective privé du bureau d’enquête économique Wifka, Josef Resch a annoncé qu’un client, qui a souhaité rester anonyme, avait fixé une récompense.

    L’information sur la recherche de données a été publiée sur le site de Wifka en trois langues : allemand, anglais et russe.

    Ce montant de récompense sera le plus important dans l’histoire, parce que même pour les informations sur la localisation du terroriste Oussama ben Laden, le gouvernement des Etats-Unis avait proposé seulement 25 millions de dollars.

    Lire la suite : http://french.ruvr.ru/news/2014_09_...

    Mes commentaires :

    1°) Information de La Voix de la Russie : donc les russes se sentent tranquilles sur cette affaire.

    2°) Mystérieux donateur : un russe ou une une organisation russe donc les russes se sentent tranquilles sur cette affaire.


  • Un avion qui se crash, une enquete tenu au secret, des accusations moins de trente minutes aprés les faits, des élements technique qui vont à l’encontre de la théorie officielle (celle de Washington), des médias unanimes... tiens tiens... tout cela me rappelle vaguement quelque chose...


  • Meyssan à raison !
    http://www.youtube.com/watch?v=aenD...

    En tout cas si il à tout inventé, il à au moins fait l’effort que ça tienne debout...