Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Voler pour manger et tuer pour de l’argent, c’est la leçon du libéralisme

Peut-être qu’un revenu universel pourrait permettre de faire baisser la délinquance sociale. C’est un sujet important pour le futur. Voici deux faits divers – à lire avant le sujet d’Arte de mars 2017 – qui illustrent et la misère sociale, et la victoire du libéralisme, c’est-à-dire la défaite de la morale.

- La rédaction d’E&R -

 

 


 

Le SDF de 24 ans avait volé des sandwiches
dans la poubelle du magasin Atac

Un SDF de Buxy a échappé à une peine sévère. Il était accusé d’avoir volé, en récidive, de la nourriture dans le magasin Atac le 28 décembre et le 1er janvier.

 

Du haut de son mètre quatre-vingt-dix, Antoine, 24 ans, s’explique clairement, sans chercher d’échappatoire, lors de sa comparution immédiate au tribunal de Chalon, jeudi : « Oui, je me suis introduit dans la réserve du magasin, le 28 décembre et le 1er janvier. J’ai volé des sandwiches et des mini-pizzas dans la poubelle, des canettes de soda et une nappe pour me couvrir quand il fait froid », déclarait-il.

 

 

Itinéraire d’un jeune SDF

[...]

Le jeune a expliqué être titulaire d’un baccalauréat des systèmes électroniques et numériques, mais aussi être à la rue depuis ses 17 ans, avoir arrêté les stupéfiants et dormir dans la rue.

[...]

L’avocat du prévenu, Me Julien Marceau, très combatif, voyait le dossier autrement :

« Ce qui est inquiétant, c’est de voir un homme de 24 ans, en short, livré à lui-même. Qu’est-ce qu’on fait pour lui ? Dans ce dossier, le gérant du magasin et les deux mineurs ont commis une faute morale plus grande que mon client : le premier refuse de donner les sandwiches voués à la poubelle et les seconds, qui ne sont pas dans le besoin, auraient pu lui donner de la nourriture plutôt que de profiter du maigre vol. L’état de nécessité était évident. Le mettre en prison ? Oui. Au moins, il mangera. Il aura un toit, mais derrière les barreaux. »

[...]

Le tribunal a décidé de s’inspirer à la fois des réquisitions et de la plaidoirie : trois mois avec sursis et un travail d’intérêt général de 210 heures, avec obligation de travail et de soins. « C’est votre ultime chance », a prévenu la présidente du tribunal, Catherine Grosjean.

Lire l’article entier sur lejsl.fr

 

Pourquoi voler ? Il suffisait de manger gratuitement avec Deliveroo :

 


 

Évidemment, nous ne cautionnons ni le vol direct, ni le vol par ruse.

Pendant ce temps-là, dans le Doubs...

 


 

Octogénaire tuée lors d’un cambriolage  : les deux jeunes ont avoué

c’est donc par le biais du site Le Bon Coin que les enquêteurs sont remontés jusqu’à eux. Car dans les heures ayant suivi l’effroyable cambriolage, qui s’est soldé par le sordide meurtre d’une retraitée de 88 ans dans la nuit de jeudi à vendredi à Vieux-Charmont, les auteurs présumés, qui reconnaissent les faits sans réellement les expliquer en dehors de l’appât du gain, se sont trahis en écoulant sur Internet un téléviseur dérobé chez la victime.

 

Une terrible affaire qui débute lorsque Rosette Giuliani, vivant seule dans son pavillon du centre-ville de cette commune proche de Montbéliard depuis la disparition de son mari, est retrouvée, vendredi matin, par sa petite-fille, dissimulée sous son propre matelas de lit, un sac plastique sur la tête. L’autopsie a par la suite conclu à une mort par asphyxie. L’hypothèse du cambriolage qui tourne mal prend alors corps.

Lundi, en début de soirée, la police procède à une première interpellation dans le secteur. Un garçon de 18 ans. Le lendemain, dès potron-minet, un autre, âgé de 15 ans, est arrêté chez lui, au domicile de ses parents, situé à quelques centaines de mètres du pavillon de l’octogénaire, dans la même rue.

Lire l’article entier sur estrepublicain.fr

 

Pourquoi tuer ? Il suffisait d’entrer dans un magasin en robe :

Sur la misère matérielle et morale, lire chez Kontre Kulture :

En lien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La question est : Qui paye ce revenu universel ? Déja que le système d assurance chomage est déficitaire, la seule solution est le travail.
    L oisiveté est mère de tous les vices. Pour illustrer les effets pervers d un revenu universel , il faut regarder le film "Crésus" avec Fernandel. Aujourd’hui on a les banlieues qui représentent bien ce cas avec le manque d éducation en plus.

     

    • Sans oublier qu’il n’y a pas meilleur aspirateur à indigents que le revenu universel.


    • Quitte à ces faire des références à Fernandel, le " chômeur de Clochemerle " me semble plus adéquat...Puis le "travail" n’est pas à prendre au sens global, il y a des boulots chiants, ou tu es littéralement exploité, d’autres sont valorisants et enrichissants ...à tous points de vue.
      Mieux vaut rien glander que faire des boulots réellement avilissants...


    • Oui et quand on fait un travail bien pas besoin de consommer. C’est la frustration du salariat qui fait consommer - qui engendre toutes sortes de frustrations ; quand on trouve pas sa place, sa mission plutôt, ou qu’on peut pas l’honorer, on se tourne vers la société qui est folle, et on devient fou à notre tour, on est emporté !
      Moi çà m’paraît évident !
      pas sûr que çà passe çà.


    • Alors, comment faire pour le plein emploi, quand le libéralisme (capitalisme) est justement basé sur le chômage ?!!! La réponse est pourtant simple, mais personne n’en veut : le communisme. Tout le monde travaille pour vivre. Un seul patron : l’Etat, c’est à dire le peuple. L’Etat qui décide également quoi exploiter, à quelle dose et quand ... Etc.


    • Ou pas... Un film n’est nullement une vérité il est toit au plus un fantasme mis sur pellicule. Peut-on me dire quel est pays du globe où il y a du travail pour chaque habitant ?


    • A Seb59,

      Le socialisme c’est l’infirmerie du capitalisme
      dans l’opposition,ou la prison des peuples au pouvoir !
      Bref le système plus l’hypocrisie technocratique .


    • Vous parlez parfaitement de l’échec de notre France ! Oisiveté des gosses d’immigrés, au moins deux générations, et politique urbaine ! Depuis au moins 40 ans ! Il suffit de voir par qui sont remplies les prisons françaises.... Amalgame facile, la France et sa justice sont racistes, alors que le problème est ailleurs.... Une question, pourquoi n’y a t’il pas autant de caucasiens condamnés ? Parce qu’ils se font moins"prendre" ? Non, parce que ceux qui se font prendre sont des collabos du système mis en place par la racaille envahissante....


    • Votre commentaire montre que vous ne comprennez rien à l’économie et que le libéralisme a déjà finit de corrompre votre sens moral... J’espère me tromper.
      Demander "qui paye ?" est absurde. Je ne vous apprendrais pas que vos billets de monopoly dans votre portefeuille ne sont que du papier avec un nombre écrit dessus. Pour un revenu universel il semble incontournable de devoir revenir à une monnaie nationale. Mais après ça, ce qui compte dans une économie saine ce n’est pas quelle quantité de sueur chacun produit pour avoir ses papiers de couleurs avec des nombres dessus. Ce qui compte c’est que la monnaie circule c’est tout. C’est pour ça que le revenu universel peut être un sacré boost pour l’économie et que les plus sérieux économistes et banquier véreux se penchent sur le sujet. Sans parler de la quasi nécessité d’en venir à revenir universel au regard de la baisse inexorable d’emplois à pourvoir et de la mécanisation.

      Un crash boursier ce n’est pas tout le monde qui tout d’un coup n’a plus de sous comme par magie... C’est simplement le monde qui arrête d’échanger ses billets. C’est juste une question de circulation. La valeur d’une monnaie dépend uniquement de son "débit" de circulation d’une main à l’autre.
      Donc donner des billets de monopoly gratos à des gens n’a aucune signification en soi. C’est juste une méthode de fonctionnement.... Comme votre corps qui donne des globules rouges chargés d’oxygène à tout votre corps sans demander de contre parti autre que de vivre en bonne santé. Le but c’est juste que ça circule.


    • bravo Free, démonstration limpide et si on pousse un peu plus loin, dans une économie saine, la monnaie circulant très vite, il est facile de l’empêcher de se fixer (l’accumulation stérile de la richesse en monnaie) en la rendant fondante (perte programmée de sa valeur nominale sur une période déterminée).


    • @Krovic, Monaco : 38500 résidents et plus de 40000 emplois.


  • ...un vol à la tire ou
    tirer sans viol ?
    En tout cas le paquet est au chaud....


  • Elle aurait du prendre 1 ou 2 vélos avec la télé !
    Et vous savez ou elle a mis la télécommande ?
    Surprise.......


  • N’est-ce pas plutôt la destruction des solidarités familiales qu’il faut dénoncer ?
    Le libéralisme "canal historique" (qui n’a rien à voir avec la prédation généralisée avec la complicité de l’Etat), ce libéralisme-là encourage les solidarités entre les citoyens (et donc la famille) puisqu’il prône un Etat réduit (mais efficace dans les domaines régaliens). L’étatisme, contraire du libéralisme, favorise au contraire la dépendance de chaque citoyen par rapport à l’Etat. Il fait peu de cas de la liberté, préférant un constructivisme social qui nivelle tout. Dire que Macron est libéral est une imposture.

     

    • Bravo !!
      Macron n’est ni un libéral, ni un républicain au sens large du terme car ?
      1° Le cadre constitutionnel défendu par lui est aussi peut être mis en doute par lui au travers de ces agissements et le doute est de trop (collusions ? Avec ? Qui comme un garde des sceaux mis en examens ?).
      2° Le cadre constitutionnel de la République française est aussi mis en doute par sa possible évolution non garantie au vu du point 1°.
      Quoi qu’il en soit la République permet en sa Constitution la liberté d’entreprendre et donc un libéralisme maximum en un pléonasme, là !
      Par contre elle garantit aussi la liberté et donc le libéralisme inutilement attaqué non pas en son essence mais ?
      Aucune idée.


  • Bravo à la bonne femme en robe, elle m’a tué pour la journée...MDRRRR


  • "vol à la ventouse"

     


  • lors de sa comparution immédiate au tribunal de Chalon



    Ok, c’est une récidive. Mais quand je pense à un grave accident de la route d’un proche qui met plusieurs années à être seulement traité par les tribunaux car "ils sont surchargés", ça me fout la gerbe. On voit les priorités de la Justice : les SDF qui volent parce qu’ils ont la dalle, et la censure des Real News.

    Le mec est sdf, a faim, et froid. Il vole une fois. Une deuxième fois. Et tout ce qu’on trouve à faire, c’est de le condamner ? Prévoir un encadrement, ce serait pas un peu moins con ?


  • Ceux qui ont peur de la diminution du travail par la machinisation me rappelle les anti-progressiste du 19e siecle qui allaient dans les usines détruire les machines. Ca n’a pas de sens de vouloir préserver des travaux improductifs, alors que nos activités sont déja en train de détruire la planète.
    Si il était acquis que tout être humain ait ses besoins primaires assurés, chacun pourrait développer sa propre créativité, celui qui voudrait passer sa vie sur un problème scientifique le ferait, sans se poser d’autres questions.
    "Les gens désirent travailler comme esclave-salarié", mon cul. La plupart des gens ont peur du regard des autres et de dépasser leurs habitudes d’esclave. Mener une vie en accord avec nos aspirations naturelles demande le courage de s’émanciper de cette pression sociale purement issue de l’idéologie capitaliste.
    _


  • Le libéralisme a de multiples visages. Autrefois l’on gardait les enfants à la maison, désormais ils sont socialisés (entendez "mordus et tapés par d’autres enfants") dés 2 mois à la crèche.
    Autrefois on s’occupait de nos vieux, maintenant on les laisse moisir en maisons de retraite.
    Tout ce qui ne rapporte pas d’argent, ou fait "perdre du temps" pour les activités productives est considéré comme néfaste. Voler est un moyen de gagner de l’argent rapidement et le vol fait partie des politiques de nos gouvernements (FMI, guerres pour le pétrole) alors quelles valeurs morales pourraient le discréditer, dans un monde où la religion a été détruite ou dénaturée ?


  • Le plus révoltant dans l’histoire du jeune s.d.f c’est de savoir que pour des faits infiniment plus graves , d’autres délinquants récidivistes, pédophiles et autres , bénéficient de la clémence de la justice, voir de l’impunité ! C’est à vomir

     

  • ATAC
    J’ai cru que c’était un machin pour une ONG ou un Téléthon ...
    Ou un Act Up contre le SIDA. Mais non !
    Bon bref.
    Ici donc un revenu insuffisant malgré un bac glorieux ne serait ce que du temps de sa remise au ?
    Lauréat car ?
    Le bac pour tous et ensuite ?
    Le travail pour personne. D’autre que ?
    A voir mais pas lui plus le truc avec ce sordide déroulement ailleurs en le deuxième article en des commentaires hyper brefs ensuite voire carrément atones et donc ?
    La France en des masses de souffrances avec ?
    Les prisons comme dispensaires ou lazarets à bons comptes mais jusqu’à quand ?
    1° Les restes sont ils déjà condamnables (je parle des restes humains et pas les sandwichs inattaquables) si avant et bien ?
    2° La société française et non pas le libéralisme a failli d’abord car ?
    3° Les sandwichs ne sont fabriqués que par des employés sur sol français et donc ?
    Le libéralisme avant le droit du sol. Des ?
    Sandwichs ... mais bon.
    1° Le libéralisme est une activité et pas un activisme car ?
    Une vente ou alors une fabrication avant la permettant ce qui change tout en sa perception sémantique puis donc
    2° Une sorte de triangulation ou de triangle dramatique toujours que ce libéralisme qui fait toujours office - en France surtout et quasi exclusivement - de bourreau permettant à Macron Emmanuel d’exister en tant que quoi au juste mais d’exister. Quand même car ?
    Lui une sorte de grand spécialiste du libéralisme mais pourquoi pas ce jeune homme affamé et à bouts ?
    A ne pas confondre liberté d’entreprendre même après le bac en une société libérale au max pour le permettre avec ?
    Macron Emmanuel justement qui fait tout pour ?
    Casser l’essence même du libéralisme c’est à dire ?
    La vie sur terre !!
    Puis donc libéralisme = bourreau.
    Moi = victime.
    E&R = sauveur.
    Mais ça va faire maigre pour le jeune.Bientôt en prison et si ?
    E&R devenait un partenaire ou mieux un organe financier ou autre du tissu entreprenarial français ce qu’il est déjà. Car il y paie ses factures. Pour y exister comme ?
    Macron Emmanuel ?
    E&R = quoi au juste en le libéralisme qui ?


  • Une autre question : pourquoi accepter des étrangers mâles et jeunes alors que l’état ne s’occupe pas des nôtres ? Cartes bancaires pré chargées, téléphone portable pré chargé, feministe blanche pré chargée mais qui demande à élargir les trottoirs, des dizaines de millions d’euros payés par nous à des hôtels (seul commerce qui tourne bien dorénavant) ? Never forget the dogme !


  • Ben voyons, 210 heurs de TIG pour des sandwich récupérés dans une poubelle, IL fait bon ne pas vivre dans ce pays de dégénérés. Nan mais franchement, ça représente plus de 5 semainres de travail, pour trois sandwichs moisis !


  • Venez dans les banlieux, les périphéries, vous voyagerez au Brésil gratos.


  • Quand on " libéralise " la connerie humaine , v’la le résultat !!!


  • Le SMIC, le RSA, ect... Cela inhibe le peuple qui n’est plus capable de se mobiliser, restant esclaves de ses maîtres.
    Un revenu universel ne servira qu’à faire de même et profitera le nouvel ordre mondial en cours...

     

    • Le revenu universel n’est pas une solution en soi. Il faut aussi une réforme globale de l’économie pour l’accompagner. Dans cette économie globalisée, européenne... S’il on met un revenu universel et que tous les prix grimpent d’autant ça ne sert évidemment à rien. Le RSA et le SMIC maintiennent en précarité parce dans ce monde c’est juste ce qu’il faut pour maintenir la tête hors de l’eau et encore...

      Mettre les gens à un revenu universel dans le contexte adéquat (c’est à dire hors UE pour commencer) permettrais justement aux gens de s’émanciper de leur condition. C’est un procédé qui rejoint, je crois, une dynamique naturelle de ce que devrais être la société humaine... A regarder indépendamment de Wall Street et de la City... De leur côté c’est simplement le Capital face à ses contradictions. L’éternel retour du concret.


  • 2 mots me brulent les lèvres : Honte et dégout. On se croirait dans les Misérables ! Jean Valjean condamné au bagne pour avoir volé une miche de pain. En France catholique il y avait toujours l’assiète mise pour un pauvre. La France s’enfonce chaque jour un peu plus. Honte à vous messieurs les magistrats et honte au supermarché de Satan.


  • "Un SDF condamné pour avoir volé un sandwich dans une poubelle".
    C’est un titre accrocheur, mais est-ce vraiment la réalité ?
    Quand on lit l’article entre les lignes, on comprend quand même que c’est un junkie, voleur multirécidiste, qui cogne sa mère et engraine des mineurs pour voler à sa place,
    Je pense que son avocat a bien joué le coup en le faisant passer pour une pauvre victime.

     

    • J’abonde.
      En France, on peut mourrir de désespoir, d’accident, de dépendance, de ce que tu veux, mais mourir de faim, au point de voler des sandwich périmés, ça me parait une belle histoire à la con. Y’a pléthore de don de bouffe, et dans le pire des cas, tu bouffes dans le magasin...
      Pour info, nous sommes une société qui surproduit et balance des tonnes de bouffe chaque jour...


  • Le revenu universel, s’il arrive jamais, ne sera qu’une obole pour calmer le peuple miséreux pour faire tourner à bas régime la société chômiste de consommation et préserver les esclavagistes. Du servage sans labeur, tandis que les goinfres au sommet de la pyramide envoient les coups de fouet.
    J’accepterai son principe le jour où Benoît Hamon se retirera de la politique en bon camarade pour vivre du revenu universel.

    Le travail, c’est la dignité. Cotiser, c’est la dignité. Le bénévolat aussi, qui fait "travailler" et "cotiser" en nature, sans rien demander à quiconque (mais ne donne pas de pain).

    Le revenu universel ne sera digne que quand l’humanité disposera d’une énergie libre et inépuisable, couplée à la faculté de transmuter tout atome ou molécule en n’importe quoi d’autre, comme le rếvaient les alchimistes. Mais alors l’argent, le p...tain d’argent, sera devenu mort et inutile ; et les banquiers ? Des quidams.

    En attendant, la lutte des pauvres contre leurs oppresseurs, entamée en vain depuis le néolithique, continue.

    La justice a toujours baisé les voleurs de bouffe et ce, depuis le Moyen Åge, quand elle fermait les yeux sur ... un Cahuzac, pour prendre un exemple récent ?

    Il s’agit de faire un exemple sur des cas si faciles à juger, et à ce sujet, nos fameuses, nos magnifiques Lumières ont été impuissantes.


  • Quand tu penses à quel point la télé est de la merde il faut avoir un réflexe prémonitoire pour se la mettre sous la robe presque à se la carrer dans le timbre...
    La vraie misère de la réalité n’est pas matérielle : voler une télé pour se coincer du fake, du virtuel et de la télé-réalité ; il faut en avoir un coup...


  • Au sujet de la justice, à proprement parler, il y a un écart infranchissable entre le peuple et les gens de loi et ces derniers en sont conscients et ils feront tout pour le dissimuler. Ni vous chers sympatisants E&R, ni moi ne bénéficerons de leurs privilèges les gardant bien à l’abri de la faim, de la soif, de la précarité, de la promiscuité, de l’exiguité, de toutes carences en tout genre car la république de merde est faite par eux et pour eux. Leur paradis est ici et je suis persuadé qu’ils le savent. J’ai vu leurs sales gueules au tribunal. Chers amis, ceci n’est pas qu’un sentiment, c’est aussi et surtout un constat.
    Gloire à Dieu, au plus haut des Cieux. Amen.


  • Quelle clémence ! Pourquoi ne l’ont t -ils pas condamné au supplice de la roue sur la place publique ?


  • Ce sont les élites immorales qui poussent le peuple à devenir crapuleux.

     

  • Le revenu universel me semble être une mesure impraticable.
    (A quelle échelle tout d’abord ? nationale ? mondiale ?)

    Cela suppose une structure centrale collective ET FORTE qui financerait ce revenu.
    Or cette structure, c’est l’Etat ! si l’on raisonne à l’échelle nationale, et l’Etat aujourd’hui est tout sauf fort (non-maîtrise de la monnaie euro, des frontières et de l’Armée OTAN).
    Ceux qui veulent tant que ça le revenu universel (au sens pur), seul le Nouvel Ordre Mondial pourra vous l’apporter !
    La vraie solution à ce problème consiste à repenser la structure, le fonctionnement de nos sociétés :
    . Remettre les liens familiaux en place : c’est l’ancêtre de la Sécurité sociale
    . Restaurer les liens de voisinage : c’est le service à la personne
    . Privilégier l’activité locale "artisanale" à celle industrielle non-implantée
    . A l’universalisme / globalisme répondre par du particularisme / localisme
    . A la modernité et l’ "indemnisation" / droit / salaire, préférer la tradition et l’héritage / patrimoine
    Toutes les oppositions classiques, quoi.
    Etc...


Commentaires suivants