Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Yann Barthès ou le mépris des parasites à l’égard des travailleurs français

Plongée au cœur du culturo-mondain et de sa condescendance sociale : le 6 décembre, l’émission Quotidien présentée par Yann Barthès sur TMC a proposé un sujet sur les Euroskills, une compétition professionnelle européenne, qui voit s’affronter des jeunes dans tous les secteurs de métiers. 500 professionnels de moins de 25 ans y étaient présents pour démontrer leur savoir-faire, de la plomberie à la gériatrie, du carrelage à l’assistance sociale. L’occasion rêvée pour Yann Barthès et ses « apprentis » de tourner en dérision les forces vives de la nation.

 

 

(Cliquer ici si la vidéo ci-dessus ne se lance pas)

Yann Barthès à l’image du Système, lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Bravo !
    Il y a ceux qui parlent, et ceux qui font...
    Et il y a les journaleux, qui ne sauront jamais rien faire, et n’ont plus rien à dire.


  • Comme disait Soral : "je sais à quoi sert un facteur, un chanteur, pas toujours !" Une bonne tête à claque ce petit crétin pas vraiment journaliste, juste un agent de propagande. Tout ce qui est sain, ils ne pensent qu’a le souiller. Si jamais on dérivait vers un combat concret, je connais ma cible...


  • j ai un vrai et profond respect pour ces jeunes...et une répugnance pour ces bobos.. ils n’ont manifestement jamais cotoyés ces jeunes plein de talents...beurk...


  • Un bon slogan pour la prochaine manif’ : "Barthès, barre toi !!!!".


  • Quelle place obtiendrait Yann Barthès s’il concourait dans la catégorie "journalisme" de ces olympiades ?

     

  • Je me suis imaginé un concours avec des journalistes et des présentateurs télé. Ca a l’air vachement plus chiant à regarder. Trois blaireaux devant un écran, tentant de trouver un titre qui ne froisserait pas l’actionnaire de leur canard.


  • Là j’ai une petite envie d’envoyer mes copains dans la métallurgie lourde s’occuper de ces mollusques surpayés de la TV...ces petits marquis ne le voient pas mais tous ceux qui servent vos repas, s’occupent de vos poubelles, de vos vieux et de votre électricité vont aussi au Fight Club...


  • Ces gens sont littéralement des malades mentaux ! Il faut être complètement cinglés pour mépriser des gens exerçant des métiers contribuant au bien-être de la société et à son développement. Sans les forces vives de la nation que feraient ces bons à rien multimillionnaires ? Sont-ils ignorants au point de ne pas savoir que leur propre survie dépend des producteurs qui font tourner la société ? Ou bien sont-ils juste jaloux des compétences réelles des autres eux qui sont des bons à rien surpayés ?


  • Pas envie de voir ce crétin et son émission de décervelage , pas besoin pour faire un constat de la misère intellectuelle de ce clown et de son équipe . Qu’ils aillent au diable , ha non c’est déjà fait !


  • Barthès et le autres rigolos journaleux d’occasion ,il savent quoi faire avec leur mains,à par allez pisser sans se pisser sur les doigts ,ce qui est moins sur ?? Journaliste ? çà c’est ce qu’il voulaient faire au départ ,mais à l’arrivée c’est raté .
    Il devraient faire le concours de l’Euro- tapinage des journalopes ,à mon sens les Français devraient être sur le podium avec un sparadrap sur la raie à cause des échauffements.


  • Quelle bande de parasites inutiles !!!


  • Voilà où en est la télévision française..


  • Peut-être étaient-ils jaloux ! En effet, la catégorie des branleurs professionnels n’était apparemment pas représentée lors de cette compétition.

     

  • Sur ce sujet de la vacuité de certains emplois "de bureau" opposée au concret du travail manuel et technique, je conseille le livre "L’Eloge du carburateur" de l’Américain Matthew G. Crawford (Cherche Midi Editeur).
    Plus les emplois de bureau (services, consulting, fonction publique...) sont nombreux dans un pays, mieux les économistes notent son « niveau de développement » ! Paradoxal, tant le modèle semble atteindre ses limites, explique Crawford.
    Sa démonstration vaut ô combien chez nous en France : ces troupeaux de jeunes à qui on donne le Bac, qui suivent mollement des études universitaires sans maîtrise de la langue ni capacité à développer un esprit scientifique, déconnectés de l’économie réelle, et qui rêvent de percer dans la fonction publique, la communication, le cinéma ou les médias, n’ont aujourd’hui pour seul avenir que le chômage ou des emplois de bureau mal payés et décérébrants (et pour combien de temps ?).
    Quant à la production de richesses concrètes, aux métiers manuels et/ou de proximité, agriculture, métiers de bouche, artisanat, construction, mécanique/réparation, ils continuent de péricliter, faute de candidats (tandis que les grands groupes de la restauration et du bâtiment exploitent des immigrés souvent clandestins). Education et instruction déficientes, diplômes démonétisés, mondialisation de la production et des métiers, économie instable saturée de bulles artificielles prêtes à exploser, jeunes privés d’avenir...
    Ce livre explique pourquoi et comment notre société de "cols blancs" connait des difficultés, alors que la simple revalorisation du travail dit "manuel" (et des moult branches techniques) pourrait sauver notre économie. Entre anecdotes édifiantes et savoureuses l’auteur parle sociolologie, philosophie, économie, avec les deux pieds sur terre, grâce à son parcours : ce penseur surdiplômé (qui a payé ses études en faisant l’électricien) a finalement quitté un emploi de bureau bien rémunéré pour ouvrir... un shop de réparations de motos anciennes, et retrouver le "sens de la valeur travail".
    Ce bouquin fut un best-seller aux USA, et je me demande encore pourquoi il n’est pas dans la liste à Kontre Kulture (je vous en avais déjà parlé)...

     

  • A relayer sur vos différents réseaux sociaux ! C’est une vidéo qui passe sans problème !


  • "carte de presse" ou "carte du Trésor Public" ...hé oui 7500 € d’abattement automatique, à savoir qu’il bénéficie également de la déclaration des frais réels pour les repas, habillement, les bouquins, (quand ils payent) etc Le journaliste ne paie pas d’impôt surtout s’il gagne peu !!!


  • J’ai toujours pensé qu’un homme sait utiliser ses mains, il sait batir, construire réparer et bricoler et nourrir sa famille le cas échéant. Ce n’est peut être pas si grave ou peut être que je ne mesure pas l’étendue de leur méchanceté par naïveté. Je préfère 10 fois la vie d’un plombier qui est dans le réel qu’un salaire élevé pour détruire la travail. Ca me fait penser à ce que disait Bernard Werber à propos des fourmis : Les gens ne le savent pas mais une bonne partie des fourmis se soulent et détruisent le travail des autres. Le travail ca se respecte et oui effectivement le travailleur a parfois voir souvent la raie du cul apparente. Mais au moins il bosse lui. Ceux qui critiquent ne font rien d’important par définition


  • Ces animateurs, ou plutôt ces ricaneurs professionnels, gamins attardés et puceaux du monde adulte réel, ne connaissent donc pas les sentiments de honte et d’indignité ?
    Je préférerais être à la place d’un de ces apprentis méritants et bosseurs qu’à la leur.


  • Bientôt ce seront les travailleurs, les vrais, ceux qui contribuent réellement à la société, qui riront d’eux quand ils se promèneront dans les rues couverts de goudron et de plumes.


  • Encore un point commun entre la gauche bobo et le capitalisme financier : le mépris du travail. Ils sont parfaitement complémentaires...
    Tout ce qui compte pour le capitalisme financier c’est le profit aux dépens des travailleurs, la gauche bobo est là pour faire passer la pilule et abrutir les masses, leur montrer à quel point on doit mépriser le travail...
    C’est pas pour rien que Barthès vient de chez Canal+, la chaine que le français moyen paye pour se faire insulter car le ton "humoristique" permanent, séduisant, lui fait admettre en douceur qu’il ne vaut rien par rapport à ses maitres parasites...


  • Pour éliminés les parasites cathodique, il ne faut plus regarder leurs émissions voila tout .Cela est plus saint pour tous et moins dangereux pour eux, sinon il reste le poteau .


  • Un ancien de canal plouf , à l"ouest rien de nouveau deux coups de pied au cul et le bouffon galopera comme un lièvre .Idem pour les autres .


  • Je n’utilise jamais cette formule , mais dans ce cas , oui cela me donne envie de vomir ! Tant au niveau de l’importance accordée à ces parasites irrespectueux , ignares , au sujet des personnes laborieuses . Toutefois les premiers emplois " d’accompagnement " , je sais bien que c’est " tendance " , mais cette société là me " gonfle" ( j’y peux rien ) .


  • Bravo a nos apprentis Francais qui ont fini 3e sur une competition européenne de plus de 500 participants !

     

  • A la limite, que barthès et son équipe fassent étalage de leur médiocrité de la sorte n’est pas si négatif que ça. Voyez le bon côté des choses, car le contraste avec les programmes de qualité qui s’accumulent jour après jour sur internet finira par créer l’adhésion du public sur le long terme...
    Quant à ceux qui feront le choix de plébisciter les émissions débiles, j’ai envie de dire que c’est un peu tant pis pour eux. Faire le choix de regarder ces émissions puériles (car personne ne vous y oblige), c’est faire le choix de renoncer à l’intelligence, dans une certaine mesure.
    C’est du masochisme, en quelque sorte.
    A mon humble avis, le meilleur des choix, c’est encore de se débarasser de la télévision.
    C’est ce que j’ai fait il y a 15 ans, et vous pouvez me croire quand je vous dis qu’il n’y a pas un jour qui passe sans que je me félicite de cette décision là !
    _ :)


  • Peu importe, ils sont déjà morts, leur média est mort et leur petit monde d’entre-soi débile (au sens premier du terme) est mort aussi. Visiblement ils sont les seuls à ne pas être au courant.
    J’ajouterai au passage que la fouine mal rasée (pour faire l’homme ?) qui présente le sujet est un pur aimant à phalanges.


  • C’est marrant c’est un truc que je j’ai souvent remarqué :
    A la TV des concepts d’émissions ayant pour rôle la " mise en valeur" de professions son déclinés à l’infini ( chanteur , glandeurs de loft, décoratrice d’intérieur , et autres tatoueurs pâtissiers , cuisiniers , hôteliers etc.. ) l
    Les ouvriers sont eux complétement ignorées ! même chez Stéphane Plazza on ne les montre même pas alors qu’ils font 99 % du boulot .
    Mais la on dépasse tout ! On fait un sujet pour s’en moquer ....triste


  • Artisan : qui produit de la richesse réelle de ses mains grâce à un savoir-faire durement acquis. Ne crache pas sur le travail et peut avoir pour clients des animateurs télé.
    Barthès : animateur, millionaire moins par l’audience que par le salaire, à productivité négative qui se permet de mépriser en public toute une catégorie de braves français pour amuser le puceau parisien qui n’a jamais vu un plombier en vrai !


  • Des petits corps à grosses têtes !

     

  • Ce sont les propos émétiques des...journalistes...de la classe alpha comme dirait Michel Drac.
    Ces...journalistes...qui se caractérisent par une solidarité de soumission.
    Pour ma part j’ai bien plus de respect pour toutes ces métiers de la France réelle que pour ces détenteurs de la carte de presse.


  • Balancez vos téléviseurs par la fenêtre, cessez de gaver ces cancrelats qui vous méprisent copieusement, arrêtez de payer la redevance TV !

    Une foi qu’il n’y aura plus de tunes pour organiser toutes cette paraisse institutionnelle , ces petits merdeux devront retrousser les manches et aller porter des cartons pour payer le loyer de leur studios parisiens.
    Avec leurs têtes d’ampoules à peine vissées sur des corps en papier-mâché , des épaules de serpents, l’œil vitreux (du cocaïnomane) et le sourire torve de l’éternel gamin mal élevé, je leur souhaite bien du courage pour survivre dans le monde professionnel réel ou la moindre des secrétaires est plus virile que ces bobos journalistiques.
    Ce sont tellement des fiottes mentales que la seule chose qu’ils retiennent d’un gars en train de poser du carrelage c’est la raie de son fion !

    En cas de crise financière généralisée au moins les journalistes femelles auront encore le choix entre le turbin et le turbin mais le cour de la p*p* risque de fortement chuter !


  • Comment peut on mépriser à un tel point ces jeunes apprentis talentueux pour beucoup qui on travaillé dur pendant des mois pour étre prêt pour ces olympiades. Alors que ces blaireaux ne savent rien faire de leurs mains.

     

  • Niveau de connerie stratosphérique. Le vertige des hauteurs. Plus dure sera la chute.


  • Racisme social...

    Pour ce racisme là, nulle officine, pas de MRAP, de CRAN ou de LICRA .


  • Vous trouvez ça clair et net vous, de montrer la "raie" des fesses d’hommes jeunes en train de bosser ? Imaginez la même prise de vue sur les fesses de jeunes femmes ... on hurlerait au sexisme etc etc ...

     

    • C’est stratégique. C’est pour faire passer le message suivant aux jeunes : "Voyez, ne faites pas ce métier. Voilà de quoi vous aurez l’air" et puis c’est l’occasion d’une moquerie facile. Facile, c’est moins de travail. La plomberie... vaste sujet de rigolades sans fin.
      Vous avez raison, nous pourrions hurler au sexisme mais mon petit doigt me dis que nous passerions pour le coup pour d’affreux homophobes pas assez détendus de l’anus.


  • A partir du moment où il n’y a pas d’homosexuels déguisés avec une plume dans le cul ou de grosses gourdes les seins à l’air, ça ne les intéresse pas. C’est normal ! Dans ce monde de glandeurs, à par le sexe et la coke, rien n’existe.


  • C’est quand la gauche du travail et la droite des valeurs sur le plateau du petit journal ? ^^


  • Les oratores contemporains méprisent les laboratores.
    cf les trois ordres.
    S’ils professaient une vraie religion, cela ne se produirait pas.


  • Jalousie condescendante des dead men walking du showbiz.
    Ne jamais oublier qu’ils font écho à la première propagande, celle des instit’, ces intellos ratés de la bourgeoisie, pour dévoyer les jeunes et saboter l’Europe en tant que puissance économique et symbolique.


  • Honte à ces petits journalistes ! Se foutre de gamins qui veulent briller par leur métier ! Ces gens sont tombés bien bas, c’est sans doute pour ça que Anal+ va disparaitre, et les petits journaleux à la carrure féminisée et au charisme inexistant disparaitront avec.
    Des parasites, pas des journalistes. Des imposteurs, félons, traites au pays réel.
    Je sais pourquoi je ne regarde jamais les médias mainstream.


Commentaires suivants