Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Yannick Jaffré – Gilets jaunes, bilan d’étape

Xavier Moreau s’entretient avec Yannick Jaffré, professeur agrégé de philosophie.

 

Au sommaire :

- Mépris voltairien des élites du régime
- Légitimité charismatique des Gilets jaunes
- La répression du régime macronien
- L’extrême gauche parasite du mouvement
- Collaboration ministère de l’Intérieur/extrême gauche/caïds de banlieue
- Absence de bourgeoisie patriote
- Vertu politique et savoir
- La mission historique des Gilets jaunes

 

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2158851
    Le 12 mars à 17:10 par Jidosan
    Yannick Jaffré – Gilets jaunes, bilan d’étape

    C’est la Résurrection En Marche au sens où une partie du Peuple s’est relevée après que l’ensemble ait été obligé de s’agenouiller devant des maîtres soi-disant élus par l’odieux qui se disait malin mais qui n’étaient grands que parce que nous étions à genoux... Ne plus croire en rien afin de parfaitement croître en tout, ne plus prier pour obtenir des miettes afin d’exiger le gâteau qui nous est dû et surtout, ne plus avoir peur afin de devenir conscient de ce que nous sommes, des Êtres Vivants d’essence divine, telles devaient être l’exacte attitude des Gilets Jaunes évolutionnaires qui pourrait se résumer dans le triptyque Croissance, Confiance, Conscience, les trois ne faisant qu’un en nous-même !

     

    Répondre à ce message

  • #2158875
    Le 12 mars à 18:00 par De passage
    Yannick Jaffré – Gilets jaunes, bilan d’étape

    Très bon ce professeur !

    J’ai envie de dire que l’homme providentiel c’est... nous même si on le sait pas (encore).

     

    Répondre à ce message

  • #2158880
    Le 12 mars à 18:04 par François Desvignes
    Yannick Jaffré – Gilets jaunes, bilan d’étape

    Si le pouvoir continue d’empêcher la respiration révolutionnaire qui ne consiste qu’à donner à notre époque les outils politiques (démocratie directe) de sa technologie (internet),le mouvement débouchera sur la guerre civile.

    Ce la tient au coût toujours plus insupportable de la démocratie représentative (qui est le régime de l’imprimerie comme la démocratie directe est le régime d’internet)

    Ce coût du régime parlementaire se traduit par cet aphorisme :

    - le pays réel paie l’impôt.
    - le pays allogène en profite.
    - le pays légal en vit.

    On voit bien que le pays réel a deux ennemis mais , encore plus grave, que chaque groupe considère les deux autres comme ses ennemis, et que le régime représentatif en augmentant ses coûts de fonctionnement aggrave au lieu d’amortir les oppositions de classe entre elles.

    Il faut diminuer urgemment les coûts et pour l’avenir en assurer le contrôle à ceux qui les financent : le pays réel.

    Par la démocratie directe.

    Or, le pays légal s’oppose de toutes ses forces à cette solution car , quoiqu’inéluctable, elle signifiera la décimation du pays allogène et du pays légal comme facteurs de coûts pour la nation donc de bénéfices pour eux.

    Si bien qu’il n’y aura pas de solution pacifique au conflit.

     

    Répondre à ce message

    • #2159056
      Le 13 mars à 02:43 par Sedetiam
      Yannick Jaffré – Gilets jaunes, bilan d’étape

      C’est en cela qu’il faut modifier le point de vue : la guerre ne devrait jamais être civile (qui implique civils contre civils), mais peuple contre pseudo élite et leurs hommes de main qui leur servent à usurper le pouvoir tant et plus et qui ne sont pas des civils, puisque ce sont des flics ou des bidasses : s’ils ne veulent défendre le peuple qui in fine les casque, grand bien leur fasse...

       
  • #2158887
    Le 12 mars à 18:09 par Le national-sionisme est un piège.
    Yannick Jaffré – Gilets jaunes, bilan d’étape

    Les Gilets jaune ont pris des coups pour qu’on voient tous ensemble de quelle degré de sauvagerie est capable la république.

     

    Répondre à ce message

    • #2158938
      Le 12 mars à 19:37 par la manif pour tous LA VRAIE
      Yannick Jaffré – Gilets jaunes, bilan d’étape

      ... et pour qu’on ne lâche rien, sans parler des martyrs des attentats et leurs familles, c’est pour eux aussi.
      On voit que leur politique terrorisante depuis Hollande n’a pas fonctionné et a eu l’effet inverse escompté. Maintenant c’est notre revanche !

       
  • #2158893
    Le 12 mars à 18:23 par Henri
    Yannick Jaffré – Gilets jaunes, bilan d’étape

    Les GJ auraient pu entrer dans l’Histoire en faisant rétablir la proportionnelle mais ils n’y pensent même pas . Le "grand débat" c’est entièrement bidon, c’est de l’enfumage, un petit prof fait la leçon à un parterre trié . D’ailleurs depuis 60 ans il n’y a plus de véritable "débat" non plus à l’Assemblée Nationale, car y est régulièrement élu, grâce au trucage des élections, un parti hégémonique et majoritaire à lui tout seul . Que l’opposition braille, LREM s’en fout royalement , elle peut faire passer toutes les lois qu’elle veut . Sous la 3ème ou la 4ème, il y avait des débats sérieux : le gouvernement pouvait être renversé par un vote de défiance, dû à la défection d’un parti de la coalition, ce qui ne peut plus être le cas aujourd’hui . L’opposition proteste, gueule, mais elle ne peut plus jamais aboutir, et cela dure chaque fois 5 ans .

     

    Répondre à ce message

    • #2158985
      Le 12 mars à 21:24 par Bébert
      Yannick Jaffré – Gilets jaunes, bilan d’étape

      Depuis 1958, la suppression de la proportionnelle et le trucage des élections, les Français qui vont voter aux législatives pourraient être appelés "des cocus institutionnels", cela fait 60 ans qu’ils sont politiquement cocus, de père en fils et même en petits-fils ! Et bien sûr comme tous les cocus ils ne s’en rendent pas compte, ce sont les pays voisins qui s’en rendent compte et en font des gorges chaudes .

       
  • #2158986
    Le 12 mars à 21:24 par Fractal
    Yannick Jaffré – Gilets jaunes, bilan d’étape

    C’est incontestablement un intéressant entretien sur les fondamentaux du mouvement des GJ,qui,en plus,émaillé de belles touches philosophiques platoniciennes.
    Ceci dit,Mr Jaffré a pointé un point central du mouvement,celui de la stagnation du nombre des manifestants. Il a,en particulier,déploré l’absence des catholiques,mobilisés lors du"mariage pour tous". On peut aussi,se poser la question sur l’absenc,au demeurant incompréhensible,des étudiants,des agriculteurs et des ouvriers. Avec cette grosse frange de la population,la lutte serait aujourd’hui à un stade très avancé,...
    D’autre part,l’entretien aurait pu évoquer,et approfondir,deux questions majeures : celle d’une instance provisoire dirigeante du mouvement des GJ,issue d’élections locales pour encadrer,essentiellement la masse au niveau des revendications,de la communication,notamment tirer au clair la question du porte parole,des relations avec les médias mainstream et énoncer les principes globaux de communication à travers les réseaux sociaux . Cette instance aura,également,à se pencher sur l’organisation des manifestations et du soutien aux blessés et aux personnes qui font l’objet de poursuites judiciaires,et au delà,faire sentir au mouvement qu’il n’est pas livré aux forces aveugles de l’inconnu et du hasard. C’est là une question centrale pour le soutien du moral des citoyens en lutte. Il est évident qu’on ne peut faire l’économie d’une question centrale comme celle-ci.

     

    Répondre à ce message

    • #2159053
      Le 13 mars à 02:24 par François Desvignes
      Yannick Jaffré – Gilets jaunes, bilan d’étape

      Personne ne peut répondre à vos questions car nous sommes victimes d’ une logique de guerre :

      - nous savons que nous sommes engagés dans un processus de guerre aucune des parties ne pouvant accéder aux demandes de son adversaire sans se renier (par exemple le RIC).

      - nous avons la preuve de ce processus parce que la répression qui a commencé par gazer les enfants dans des poussettes en est arrivé aujourd’hui à incarcérer ses opposants et à énucléer ses manifestants.

      - nous connaissons la cause du divorce et donc l’imputabilité de la faute incombant entièrement à l’oligarchie : le vote du traité de Lisbonne de décembre 2007 qui est une violation du referendum de 2005 et donc de la constitution de 1958.

      - une réconciliation de la nation avec son oligarchie gouvernante supposerait à tout le moins que la faute ayant justifié leur divorce soit réparée, c’est-à- dire que le Traité de Lisbonne soit dénoncé : ça ne se fera JAMAIS.

      - A supposer même que cette dénonciation se fasse et qu’elle s’appelle donc le Frexit, elle rendrait possible mais non certaine la réconciliation, car si elle en est la condition nécessaire, elle n’en est plus la condition suffisante.(cf jaffré et les trois légitimités de Max Weber)

      - Il est donc logique que les GJ se sachant inscrits dans un processus de guerre qu’ils n’ont pas voulu et que leur impose l’intransigeance de la gouvernance, ne se donnent pas les outils de la paix électorale qui ne seraient pour eux que les outils de leur suicide.

      - Au contraire, dès que les GJ auront la conviction que tout repentir de la gouvernance est exclu, alors de l’attentisme que nous leur reprochons, ils passeront au conflit ouvert contre la gouvernance (évènement futur mais certain où leur violence nous étonnera).

      Nous saurons ce pas franchi quand ils brûleront le drapeau tricolore, drapeau de la république oligarchique qui n’est plus le drapeau de la France.

       
    • #2159860
      Le 14 mars à 13:07 par Gopfdami
      Yannick Jaffré – Gilets jaunes, bilan d’étape

      1905 a enfanté 1917. Si aucun changement satisfaisant n’est trouvé, c’est à dire reconnu comme "Juste" par le plus grand nombre, ça explosera à nouveau de façon plus violente et radicale. Pour le coup, nous verrons ce qu’est vraiment le retour "des heures les plus sombres".

       
  • #2158997
    Le 12 mars à 21:55 par Vercingétorix
    Yannick Jaffré – Gilets jaunes, bilan d’étape

    Bravo à vous. Excellente synthèse des GJ, l’Esprit Gaulois en prime.

     

    Répondre à ce message

  • #2159088
    Le 13 mars à 08:12 par Atos, Portos, et Aramis
    Yannick Jaffré – Gilets jaunes, bilan d’étape

    Les commissaires de police en alliance les p’tites racailles des banlieu de France ??

    Il dit ça serieusement lui ?

     

    Répondre à ce message

    • #2159134
      Le 13 mars à 10:14 par De passage
      Yannick Jaffré – Gilets jaunes, bilan d’étape

      Bienvenue dans la réalité (crasse) de la politique !

       
    • #2159268
      Le 13 mars à 14:04 par Atos, Portos, et Aramis
      Yannick Jaffré – Gilets jaunes, bilan d’étape

      Je demande à voir. Et quand bien même c’était vraie, Je vois pas comment des éducateurs (le jour et dealer le soir) s’y prendraient pour annihiler les volontés belliqueuses des dizaines de milier de p’tites racailles des banlieu de France et de Navarre.

       
    • #2160151
      Le 15 mars à 05:22 par Pierre Loup
      Yannick Jaffré – Gilets jaunes, bilan d’étape

      La quasi totalité du système judiciaire et des hauts gradés des forces de l’ordre sont franc-mac ou affilié et la totalité des merdias mainstream sont gauchistes et tout ce ”beau monde” protègent et sont en parfaite collusion avec les racailles(orcs du Mordor). Le tout couvert par les partis politique cosmopolites et corrompus qui se relaies le pouvoir depuis plus de 40 ans.
      Bienvenue en Ripouxblique l’ami !

       
    • #2160259
      Le 15 mars à 11:17 par Atos, Portos, et Aramis
      Yannick Jaffré – Gilets jaunes, bilan d’étape

      @Pierre Loup :

      Ca je n’ai aucun doute l’a dessus. Ce n’est pas de cela qu’il est question.

      Ce que je veux dire c’est que cette collusion n’explique en rien l’absence de la banlieue dans la manif... (D’ailleurs je rappelle qu’il n’y a pas 100% de racailles dans les banlieue).

      Et d’autre part ca n’explique pas comment Yannick Jaffré tient l’information comme quoi : Si les jeunes racailles de banlieue (possiblement des dizaines de milliers de dans toute la France) n’ont pas rejoints les manfs c’est parce que les Zéducateurs des quartiers leurs ont interdit... Permettez moi d’y croire moyen.

      Je suis désolé mais pour moi ca ne tient pas. Et ce n’est pas parce que c’est Jaffré qui le dit que c’est forcément vrai.

      Déjà parce que ca semble "techniquement" improbable. Encore une fois comment pourraient-ils s’y prendre ? Concrètement. Comment convaincre ses milliers de jeunes ? Pare quel moyen concret et pourquoi obéirait-ils ? D’ou tient-il cette info ?

      Faut-il rappeler à Jaffré que la banlieue a déjà bougé (c’était en 2005) et que si aujourd’hui elle ne le fait pas (massivement) c’est pour les même raisons que l’ensemble de la population française qui globalement n’a pas rejoins le mouvement non plus.

      Et deuxièmement les trafiques et autres deals de rue ont toujours lieu, mobilisation policière ou non. Les dealers n’ont pas attendu la manif des gilets jaune et la mobilisation policière dans Paris pour faire leurs trafic. D’ailleurs dans ces quartiers la police ne vient même plus depuis au moins une décennie si ce n’est plus.

      Bref il a beau dire des chose intéressante mais là dessus faudrait faire preuve de plus de perspicacité monsieur le philosophe.