Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Cerise, Moreau, Plaquevent, Jaffré : des Gilets jaunes devant BFM et Europe 1

Entretien avec Pierre-Antoine Plaquevent, Xavier Moreau et Yannick Jaffré devant les locaux de BFM TV :

 

Entretien avec Lucien Cerise devant les locaux d’Europe 1 :

 

Bonus : les Gilets jaunes constituants devant le ministère de l’Économie et des Finances

 

Et devant la fabrique de billets de Chamalière :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Voilà des sujets et des interlocuteurs qui devraient passer dans les médias .Mais il vaut mieux inviter des haineux dégueulant leurs conneries infâmes sans avoir la moindre controverse par unique peur et souvent par lâcheté .Ce qu’explique très bien Lucien Cerise .

     

  • Je suis tout à fait d’accord avec monsieur Cerise sur le suicide idéologique de la police.
    Les plus grands perdants dans cette lutte, dans quelques mois ou dans quelques années seront les forces de l’ordre : CRS, Police, Gendarme...
    Après avoir accepté sans rechigner, les miettes (prime de 300e) que l’exécutif s’est empressé de leur lâcher quand il a senti le danger au tout début de la contestation, le zèle que les forces de l’ordre ont mis à matraquer, éborgner, frapper les manifestants sans état d’âme, a fini par détruire le peu de sympathie qui restait à leur égard.
    Dans quelques mois, Macron et son gouvernement ne sera plus là, mais eux, le seront et c’est eux qui devront continuer à travailler sur le terrain où ils retrouveront, la mamie qu’ils ont gazé, le frère qu’ils ont éborgné, l’étudiante qu’ils ont défiguré...
    Bonne chance !

     

  • A tous ces Jeunes Braves,bravo .
    Théoriciens,ils se demandent comment passer à l’action généralisée:suggestion :
    Un livre de première actualité : de David Galula:Contre-insurrection:théorie et pratique :
    Chap I:Nature et traits généraux de la guerre révolutionnaire.
    Chap. II:Condition de la victoire de l’insurrection.(Une cause.Faiblesse du régime.Conditions géographiques)
    Etc,etc,un livre référence pour les théoriciens des GJ ! Et comment passer à l’action !


  • La pire erreur que nous commettons ou la meilleure astuce que la gouvernance a trouvée pour nous étouffer dans l’oeuf, c’est de croire que le mvt des GJ est "sui generis".

    N’ayant ni père ni mère pour être né tout seul, étant hors filiation, il n’accouchera de rien , n’aura aucun enfant et son seul avenir sera de mourir de vieillesse, donc le plus tôt possible.

    Ce narratif gouvernemental est grotesque..

    Le mvt n’est pas "sui generis",et c’est parce qu’il ne l’est pas que même s’il devait mourir, cela ne changerait rien au résultat final de la révolution en cours : la mort de la gouvernance.

    La votation sur le referendum de Masstricht a été un acte insurrectionnel et le traité de Lisbonne de décembre 2007 sa répression, un acte contre révolutionnaire.

    La révolution a commencé avec Maastricht, elle s’est déclarée avec la trahison de Lisbonne.

    La LMPT, les bonnets rouges, les GJ sont les enfants du non référendaire et la réponse à Lisbonne.

    Et plus ça va, plus ça se radicalise : de sociétal, le mvt révolutionnaire est devenu constituant ie authentiquement révolutionnaire.

    Ne doutons pas un instant que la poudre finira par parler.

    Tous ceux qui ne sont pas "constituants" ne sont pas en tête du mvt révolutionnaire mais en queue : Drouet, Fly rider, Priscilla.

    Ce pourquoi toute révolution n’est que la quête du contrôle de la Loi : il ne faut pas demander l’abolition d’une taxe mais prendre le droit de la décider ou de l’abolir.

    Tous ceux que vous avez vu en début de révolution seront absents en fin, et aucun de ceux qui sont au milieu ne seront ceux qui la réussiront : Rousseau a rêvé la révolution, Mirabeau l’a initiée, Danton la faite, Bonaparte l’a réussie.

    Celui qui réussit la révolution est celui qui conquiert le pouvoir législatif et de gouverné passe ainsi à gouvernant : c’est l’histoire du 18 brumaire.

    Ainsi, nous ne voulons pas la démission de Macron.
    Ou le rétablissement de l’ISF
    Nous voulons tout le pouvoir légiférant.

    Pour décider souverainement quand et comment nos ennemis doivent mourir.

    Aux versaillais qui nous lisent :

    si vous ne comprenez pas cela chez nous ni ne resituez les évènements dans leur perspective historique, vous allez commettre beaucoup d’erreurs et causer beaucoup trop de "morts inutiles" dans vos rangs.

    Puisqu’on vous l’annonce : vous avez DEJA perdu, en décembre 2007.

    Car Deux choses sont irréparables en politique et en ménage : l’homicide et la trahison.

    Et vous avez commis les deux.