Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Youssef Hindi – L’état d’urgence en réponse à la révolte sociale

Extrait de la conférence « Qui est Yahvé ? » donnée par Youssef Hindi à Nice le 9 décembre 2018.

 

 

Voir aussi, sur E&R :

Le Système et ses stratégies de survie, lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Quelle perspicacité de la part de Youssef Hindi ! Donc c’est la 2e piste qui est en cours, inquiétant !

     

    • J’ai lu le 1° livre du général De Villier : L’auteur décrit une France idéalisée :le nationalisme de la grandeur de la France un peu trop lissé ,un peu trop Bisounours ,on n’y apprend pas grand chose j’ai pas réussi à adhérer au personnage ... ! en tout les cas pas le militaire à la poigne de fer qu’on soupçonnerait prendre le pouvoir à la force de son armée ! ?


  • En amont le système se prépare à nous imposer un Pinochet bis, c’est très drôle vu sachant que Pinochet était français.

     

  • Quand sortez-vous la conférence en entier avec les questions, SVP ?

    Étant donné la gravité de la situation française, il serait urgent de communiquer au plus grand nombre l’analyse brillantissime de Youssef HINDI, un homme de très grande qualité et un visionnaire d’une intelligence rare et précieuse !
    Merci à vous.


  • J’avais aussi imaginé la possibilité d’une fenêtre d’opportunité pendant le processus de remplacement du pouvoir qui est organisé en sous-main. Donc OK. D’autant plus qu’on n’aura jamais de meilleures conditions que celles-ci.

    Cui bono 1) Par contre, je ne pense pas que le truc est organisé par Bruxelles avec la dictature pour but. Songeons à tout ce que les Européens ont avalé au nom du respect de la démocratie sacrée et du danger nazi. Pour qu’ils acceptent de perdre cette démocratie, il faudrait être au bord de la guerre civile. C’est un scenario qui peut partir dans tous les sens, devenir incontrôlable, se retourner contre Bruxelles, et tout ça pour gérer un système qui aura subi moultes destructions.

    Cui bono 2) Il est beaucoup plus probable que les instigateurs soient à Washington, car le scenario devient très rentable pour ces instigateurs là. Les dégâts ne seront pas chez eux mais ailleurs, comme d’hab. Donc cout quasi nul, mais le bénéfice est important, c’est l’éclatement de l’empire germanique et de l’Euro, qui lui font concurrence aux plans :
    - économique. Vu de France, c’est pas flagrant, mais il y a un empire industriel européen qui vaut au moins l’américain. Et surtout il y a l’Euro. S’il disparaissait, le dollar serait débarrassé de ce danger mortel, car l’Euro permet de sortir le dollar des flux internationaux. Le yuan seul ne le pourra pas avant longtemps.
    - géostratégique à court terme (syrie, iran, poutine)
    - géostratégique à long terme. Une fois l’Europe éclatée, il sera facile pour les US, vu la faiblesse de chaque pays isolé, de les instrumentaliser afin qu’ils participent en payant le plus lourd bilan à la future guerre contre la Chine.

    Quant aux sionistes, ils relaient jusqu’à un certain point l’entreprise US de déstabilisation. Car si nous avons pensé à la fenêtre d’opportunité, ils y ont aussi pensé.

    Concernant ce GJ qui appelait à la venue de DeVilliers, c’est presque certainement une taupe. Il n’a pas l’air d’être un GJ idiot par ailleurs, donc vu l’incongruité de sa proposition, ça ne peut pas être un accident. C’était planifié.

    Quant au GJ Eric Drouet. qui proposait la prise de l’Elysée, il s’oppose ainsi au GJ partisan de l’ordre et de DeVilliers. Mais concrètement, la prise de l’Elysée aurait fait des morts, et ainsi justifié l’arrivée de De Villiers. Hum...

    Ils disent qu’ils ne se connaissaient pas avant. Ils sont opposés. Mais ils se font la bise dans les coulisses des plateaux TV.


  • Etant informé de ce coup d’état par l’état profond lui même ou je ne sais quel maléfique conspirateur contre le peuple de France afin de mieux ficeler le corps armé par l’arrivée d’un homme à poigne, général de surcroît, j’en fais quoi de cette info ?
    A qui je peux bien dire ce truc invraisemblable autour de moi, même sur mon rond point personne ne m’écouterait, voire se moquerait de moi et pourtant M. Hindi n’a pas l’air de dire ça à la légère.

     

    • Et pourtant il est, je vous l’affirme, absolument URGENT qu’un maximum de Gilets Jaunes soient éclairés sur ce point stratégique pervers très inquiétant. Le mouvement des GJ ne doit en aucun cas accepter qu’un type comme ce général vendu à l’empire de la fausse monnaie devienne leur "homme de poigne".... s’ils font ça, c’est plié pour la France et l’espoir d’une reprise en main de notre destin !

      Donc, s’il vous plaît, parlez-en, transférez la vidéo, expliquez, avertissez !!


    • Si vous voulez simplifier les choses au maximum, insistez sur l’instabilité permanente du régime, que rien ne doit être stable ou durable sauf eux.
      Il faut semer le doute, la controverse en permanence et réformer tout le temps. Avant un Roi pouvait établir sa politique sociale sur 40-50-60 ans ! Et il y avait une transmission ! Aujourd’hui, pour cette raison, ils ont réduit le mandat à 5 ans pour faire illusion mais pour une tout autre continuité. Démoniaque celle-là !

      Mgr Gaume l’a magnifiquement résumé :
      - " Si, arrachant son masque, vous lui demandez : qui es-tu ? Elle vous dira :Je ne suis pas ce que l’on croit. Beaucoup parlent de moi et bien peu me connaissent. Je ne suis ni le carbonarisme… ni l’émeute… ni le changement de la monarchie en république, ni la substitution d’une dynastie à une autre, ni le trouble momentané de l’ordre public. Je ne suis ni les hurlements des Jacobins, ni les fureurs de la Montagne, ni le combat des barricades, ni le pillage, ni l’incendie, ni la loi agraire, ni la guillotine, ni les noyades. Je ne suis ni Marat, ni Robespierre, ni Babeuf, ni Mazzini, ni Kossuth. Ces hommes sont mes fils, ils ne sont pas moi. Ces choses sont mes œuvres, elles ne sont pas moi. Ces hommes et ces choses sont des faits passagers et moi je suis un état permanent.Je suis la haine de tout ordre que l’homme n’a pas établi et dans lequel il n’est pas roi et Dieu tout ensemble. Je suis la proclamation des droits de l’homme sans souci des droits de Dieu. Je suis la fondation de l’état religieux et social sur la volonté de l’homme au lieu de la volonté de Dieu. Je suis Dieu détrôné et l’homme à sa place (l’homme devenant à lui-même sa fin). Voilà pourquoi je m’appelle Révolution, c’est-à-dire renversement… "

      Mgr Gaume, La Révolution, Recherches historiques - 1877 -


  • Bravo Youssef Hindi toujours aussi bon


  • L’état d’urgence est une réponse non seulement à l’agitation sociale mais aussi au Pacte des migrations mi-accouché pour lesquels de trop nombreux peuples ont failli.

    L’attentat "terroriste" a Strasbourg s’adresse autant au besoin de rétablissement de l’ordre dans l’intérêt de Macron (pion de l’état profond américain et agent de l’OTAN) qu’à l’Union Européenne, à Bruxelles comme piqure de rappel pour qu’elle tienne ses peuples récalcitrants au migrations et au mondialisme car elle prend du retard dans le processus de mis en place du Nouvel Ordre Mondial. Un agenda en retard ça se paye en vies humaines. N’oubliez pas que les Banskters qui nous soumettent sont des mafieux criminels puisqu’ils n’hésitent pas à déclencher des révolutions de couleur,des guerres et des attentats pour arriver à la gouvernance mondiale.


  • ...il faut avant tout que les Gilets Jaunes se distancient de toute violence avant même les appels que nous entendons ici ou là pour une organisation ’’politique’’ il faut se distancier de toute violence afin d’enlever toute justification à la mise en place de l’état d’urgence. D’où vient la violence qui a été constatée jusque là me semble-t-il ?

    1/ des forces de ’’l’ordre’’ (nous comprenons immédiatement la raison même si les forces de ’’l’ordre’’ eux-mêmes recevant les instructions ne cernent pas les raisons ultimes de ces instructions)

    2/ de groupes biens organisés assimilables à la racaille ou des antifas, l’un et l’autre comme nous le savons manipulés respectivement par les organisations communautaristes et les politiques (ou les deux simultanément)

    quels pistes faudrait-il emprunter pour bien montrer que la violence ne vient pas de chez eux : COMMUNIQUER.

    Le meilleur outil semble être internet mais pas seulement pourquoi pas une radio également, un journal… il faut filmer au maximum les violences qui sont commises par les éléments décrits dans 1/ et 2/ montrer avec sérieux et professionnalisme l’origine de cette violence sur des sites internet, montrer l’intervention des GJ pour calmer les situations tendues...

     

  • Le problème est que les gilets jaunes ne sont pas majoritaires en France.

    Beaucoup de Français vivent encore très bien, ils ne veulent pas prendre de risque de venir aux ronds points avec les gilets jaunes : j’ai testé.

    Donc ces Français qui sont pour le système, ce sont eux qui peuvent accepter de mettre en place un général aux ordres de l’Otan.

    Donc même si les gilets jaunes se méfient, un général pourra avoir l’appui d’une bonne partie des Français.

    En tout cas il faut profiter des ronds points pour aller discuter avec ceux qui n’ont pas le temps ni les moyens de s’informer.

     

    • Ce n’est pas un problème car ce qui est important est la masse critique nécessaire pour opérer une bascule et de réels changements. Il est illusoire d’imaginer avoir la majorité des gens physiquement à vos côtés, et comme je l’ai dit ce n’est de toute façon pas nécessaire. Qui plus est, même les médias ont été obligés depuis le début d’admettre qu’une large majorité de gens soutiennent ce mouvement. C’est très important.