Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

21 journalistes palestiniens sont emprisonnés en Israël

On attend toujours la croisade des "Charlies"

Photo : Benyamin Netanyahu à Paris le 11 janvier 2015,
au défilé « pour la liberté d’expression »...

 

 

Le nombre de journalistes palestiniens dans les prisons israéliennes est aujourd’hui de 21. Cela inclut 8 professionnels des médias arrêtés depuis le début de cette année, a déclaré lundi Addameer, le groupe de défense des droits des prisonniers.

Parmi eux se trouve le coordonnateur des médias d’Addameer Hassan Safadi ainsi que Omar Nazzal, membre du secrétariat général du Syndicat des journalistes palestiniens.

Safadi a été arrêté en mai, alors qu’il revenait d’une conférence internationale en Tunisie, tandis que Nazzal a été arrêté en avril tandis qu’il était en route pour une réunion de la Fédération européenne des journalistes.

Les deux sont parmi les plus de 700 personnes en détention administrative, la pratique britannique de l’époque coloniale reprise par Israël pour emprisonner les Palestiniens indéfiniment, sans inculpation ni jugement.

Selon Addameer, les journalistes « sont ciblés en raison de leur travail pour documenter les violations du droit par Israël, y compris ses pratiques de confiscation de terres, de démolitions de maisons et de restrictions de la liberté de mouvement pour la population palestinienne ».

Selon Addameer, les journalistes détenus viennent de tous les horizons. Parmi eux se trouvent aussi bien des étudiants en journalisme à l’université al-Qods, Amir Abu Hleil et Muhammad Atta, que le professeur de l’Université de Birzeit, Nasser Khaseb.

Parmi eux se trouve aussi Samah Dweik, qui était l’un des rares journalistes à suivre de près le cas de l’écolière palestinienne Marah Bakir, emprisonnée sur l’accusation d’avoir voulu poignarder un soldat israélien.

Dweik, détenu dans une prison où Israël a toujours gardé les prisonniers politiques, est accusé d ’ « incitation [à la résistance] », une charge invoquée fréquemment par Israël contre les journalistes palestiniens et usagers des médias sociaux.

En plus du propre coordinateur avec les médias pour Addameer, Israël a également emprisonné, depuis 2011, Salah Addin Awwad, le responsable des médias pour le Club des prisonniers palestiniens.

 

Répression ininterrompue

En mars, les forces d’occupation israéliennes ont lancé une vague de répression encore plus sévère contre les journalistes palestiniens, après que le gouvernement ait fait porter sur les médias palestiniens la recrudescence depuis octobre des affrontements entre les forces d’occupation israéliennes et les jeunes Palestiniens.

Les forces israéliennes ont agressé physiquement et aspergé de gaz au poivre les journalistes qui rapportaient leurs abus, parfois capturés sur vidéo.

Un raid israélien pour imposer la fermeture de la station Today TV Palestine à Ramallah en mars dernier entraîné une forte condamnation de la Fédération internationale des journalistes.

« Nous ne pouvons tolérer ces attaques continues des autorités israéliennes pour museler la presse palestinienne », a déclaré le président Jim Boumelha.

Plus tôt ce mois-ci, le Syndicat des journalistes palestiniens a lancé un appel au Newseum de ne pas accueillir Avital Leibovich, l’officier et porte-parole de l’armée israélienne, impliqué dans les meurtres délibérés de journalistes palestiniens.

Mais l’institution de Washington (DC) qui prétend respecter la liberté des médias, a rejeté cet appel à la solidarité, ce qui a provoqué des protestations et des interruptions lors de la présentation de Leibovich.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1495121

    Comment ? Les journaleux des Inrock n’ont rien dit ! Même pas une photo avec un doigt d’honneur devant le drapeau d’Israël !

    Ca vaut pas lourd un palestinien, pour un larbin de la presse subventionné...

     

  • Nous savons tous que l’Israël est un grand pays démocratique ,anti raciste ,anti xénophobe et d’une transparence sans égal .Un exemple pour la France,quand même !! .C’est vrai que ce pays n’a pas un grand penchant pour la Palestine et leurs journalistes ,mais à quand une grande marche blanche "charlonesque " " je suis Palestine" ce qui serait dans un pays démocrate d’une ouverture sans précédent et tout ce qu’il y a de plus normal .On sent qu’il y a de l’amour dans ce pays .Ouaf ,Ouaf.


  • #1495242

    C’est vrai que l’on entend guère, les grands bretteurs habituels de la liberté d’expression, monter au créneau, pour nous parler des journalistes palestiniens en détention, un moyen bien pratique de faire taire l’opposition. Ils sont même, selon l’expression consacrée, d’un silence assourdissant.


  • Mais où se trouveraient donc les "l’Esprit Charlie" pour condamner des détentions arbitraires et défendre la liberté de la presse ??? EH OH CHARLIE ???


  • #1495305

    est accusé d ’ « incitation [à la résistance] »

    C’est la meilleure celle-la, sont oblgés d’etre d’accord avec leur colonisateur !
    Quand on vous vole votre terre, votre maison ,et votre pays ; gaffe à l’incitation à la résistance ,et à la haine raciale aussi j’imagine.Finalement ces goys de Palestine c’est qu’une bande d’antisémites primaires sinon ils hésiteraient pas tant à filer leur pays aux juifs venus de Russie.


  • " Le pays le plus démocratique " du Moyen-Orient nous montre, en effet, ses grands principes de Liberté ...
    Comme quoi Démocratie peut aussi rimer avec hypocrisie, fellonie et mensongerie ...
    Mo’Truckin’.


  • #1495485

    Pauvres gens oubliés dans leurs geôles , avec ces abuseurs
    tortionnaires , ils ne sont pas près de voir le bout du tunnel et
    personnes n’en parle.... ?


  • #1495490

    Palestine, mon amour !
    Rachel pleure tes enfants.


  • "Néo nazis hébreux " comme le disait l’écrivain israélien Amos Oz et Yeshayahou Leibovitz qui criait en Israel :" Juifs Nazis"