Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Autriche : le résultat de la présidentielle officiellement contesté

De quoi contrarier la bien-pensance mondialiste

Un recours a été déposé par le président du Parti de la liberté, déniant la victoire à l’écologiste Alexander van der Bellen.

 

Le Parti autrichien de la liberté (FPÖ) conteste officiellement le résultat de l’élection présidentielle du 22 mai. L’écologiste Alexander van der Bellen avait remporté le scrutin de justesse aux dépens du candidat de la formation nationaliste.

Un porte-parole de la Cour constitutionnelle a confirmé mercredi à l’agence autrichienne APA avoir reçu un recours signé du président du FPÖ, Heinz-Christian Strache.

Selon les résultats officiels annoncés près de vingt-quatre heures après la fin du scrutin, Van der Bellen l’a emporté avec 50,3 % des voix et 31 000 voix d’avance seulement sur Norbert Hofer, le candidat du FPÖ.

 

Hofer reconnaît sa défaite

Arrivé largement en tête du premier tour, le 24 avril, avec 35 % des voix, Norbert Hofer avait reconnu sa défaite. Mais Heinz-Christian Strache a expliqué dans une interview diffusée samedi dernier par la radio Ö1 que le FPÖ contesterait très probablement le résultat de l’élection présidentielle en raison d’irrégularités.

La date butoir pour le dépôt d’un recours était fixée à ce mercredi.

Retour sur la psychose anti-FPO, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C était presque flagrant. Partout ailleurs ce sera le cas, quand un parti rejeté par le système gagnera, l autre devra passer d une manière ou d une autre.


  • Ça ne m’étonnerait pas du tout. Les enjeux étaient bien trop énormes pour l’oligarchie, quoi qu’il arrivât elle ne devait pas perdre.


  • Des fois la démocratie il faut l’aider un peu avec quelques irrégularités ! Sinon les gens ne votent pas toujours comme il faut !


  • #1483797

    Les juges achetés rendront une décision conforme
    Les juges intègres invalideront les élections

    Dans les deux cas, le processus électoral est discrédité (Comme en France depuis 2005)

    Comme en France depuis 2005, il s’ensuivra un long processus de pourrissement où le résultat ultime sera l’anarchie, la guerre, la guerre nouvelle, la vraie : bellum omnium contra omnes,

    Celle où ton fils s’appelle Brutus.

     

    • j’ai du manquer la guerre dans laquelle la France est plongée depuis 2005... Arrêtez avec votre sensationnaliste à la noix, on a parfois l’impression que certains espèrent toujours le pire...


    • @Oualou

      Moi j’ai manqué le passage où il est écrit que la France est en guerre depuis 2005.

      En fait il est très clairement écrit que la France est depuis 2005 dans un état de pourrissement, dont, je cite : "le résultat ultime sera l’anarchie, la guerre". Un résultat non encore advenu, puisque le verbe être est conjugué au futur.

      Bref... Vous parlez tout à fait gratuitement.


  • Que peut-on comprendre à tout cela ? C’est bien simple : il est impossible de gagner avec ce système : soit les électeurs ne votent pas majoritairement pour les nationalistes, soit le système se défend contre une victoire nationaliste via tricherie et manipulations. Dans les deux cas il y a défaite, et entre temps le FPÖ s’est pourtant abaissé à niveler son programme et à faire son petit voyage "initiatique" en Israël. Beaucoup de renoncements pour rien. Il en sera de même avec le FN. Ajouter à l’inéluctable défaite le déshonneur...


  • La question est "pourront-ils prouver qu’il y a eu tricherie ?"
    Après tout la commission chargée de l’enquête n’est certainement pas apolitique, donc ils pourraient très facilement "oublier" de passer sur des preuves pourtant flagrantes.