Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Bondy Blog : "un air d’extrême droite" au meeting de François Fillon

L’expression "nos races" a été prononcée deux fois !

Le blog de jeunes journalistes de banlieue couvé par la gauchocratie dominante qui veut perpétuer l’antiracisme idéologique, prend fait et cause contre François Fillon, qu’il voit comme une résurgence maligne de l’extrême droite.

 

Des éléments de langages issus de la gauche de pouvoir (Libération et le socialisme libéral), dans la droite ligne de la soumission de SOS Racisme. On attend les journalistes des quartiers qui ne sont pas alignés sur cette voie de garage, qui sert l’oligarchie.

Un reportage destiné à terroriser les populations immigrées, et à dénoncer, comme tout reportage à la sauce SOS Racisme, plutôt qu’à informer. L’objectif est de faire voter encore et encore, malgré l’échec économique et social cuisant, pour la gauche de gouvernement.

La méthode : le mépris (« la France fillonée ») et le rabaissement (des politiques veules, des places vides, un public de vieux). Bref, c’est la vieille droite réactionnaire et raciste. Démonstration.

Même traitement médiatique du « fillonisme » par l’équipe de Yann Barthès sur TMC :

Si la vidéo ne s’affiche pas, vous pouvez la visionner sur le site de l’émission Quotidien.

- La rédaction d’E&R -

 


 

François Fillon a donné, vendredi à Paris, un ultime meeting avant le vote du second tour de la primaire de la droite et du centre. Le favori du scrutin s’est posé en champion d’une droite dure qui s’assume pleinement. Peut-être même trop. Reportage.

 

Porte de Versailles. Il est presque 18h30 ce vendredi. Plusieurs milliers de supporters agitent frénétiquement des drapeaux tricolores avant l’arrivée de leur héros, François Fillon. Là voilà donc la France fillonée. La salle se remplit progressivement, y compris dans le carré VIP. Nadine Morano ou encore Éric Ciotti sont de la partie.

[...]

« Nous voulons une droite qui assume la liberté, l’autorité, une droite qui assume ses valeurs ! », déclare le sénateur de la Vendée. Les thématiques de la famille, de l’identité, de l’immigration sont évoquées, comme un avant-goût du discours imminent de François Fillon. Le voilà qui arrive sous les applaudissements de la foule. « Il y a 3 ans, j’étais seul ou presque. Aujourd’hui, vous êtes plus de 10 000 ! », s’enthousiasme le candidat de droite, dans une ambiance de victoire. Le même chiffre a été avancé par les organisateurs. C’est exagéré. 4 000 ou 5 000 places assises ne sont pas remplies. Moyenne d’âge : on est plus proche des 50 ans que des 20.

 

Une ligne économique ultra-libérale assumée

[...]

« Ce qui est brutal, ce n’est pas mon programme, c’est le chômage de masse », justifie-t-il, face à un public déjà largement acquis à sa cause.

[...]

Un discours identitaire clairement d’extrême-droite

[...]

Viennent les thématiques identitaires. En évoquant la sécurité, l’immigration, l’identité, ou encore l’islam, l’ancien « collaborateur » de Nicolas Sarkozy galvanise encore davantage ses supporters. « Je veux réduire l’immigration au strict minimum, par quotas, rappelle le candidat. (…) Les étrangers ont des devoirs avant de réclamer des droits ». Puis, le candidat : « C’est une question d’unité nationale. Mais c’est aussi une question de courtoisie. Quand on entre dans la maison d’autrui, on n’y impose pas ses lois ! »
Une formule assez proche de celle déjà utilisée une première fois lors du dernier débat de la primaire jeudi 24 novembre. « Quand on vient dans la maison d’un autre, par courtoisie, on ne prend pas le pouvoir ». François Fillon voit donc immigrés et enfants d’immigrés comme d’éternels invités sur le territoire français.

Il poursuit en dénonçant « le repli communautaire » et le danger islamiste. « Seul l’intégrisme musulman menace notre société », affirme-t-il. On comprend que l’islam est la seule religion qui lui pose problème, c’est pourquoi « [il veut] un strict contrôle administratif du culte musulman ». La solution pour rassembler le peuple ? « Le patriotisme », selon lui, « seule façon de transcender nos origines, nos races et nos religions ».

Nos races ? Vérification. Une fois, puis deux. Oui, les mots « nos races » ont donc bien été prononcés par François Fillon. D’ailleurs, cette phrase, mot pour mot, François Fillon l’avait déjà prononcée le 26 février 2013 dans un discours à la Mutualité lors d’un rassemblement avec ses partisans qui apparaissait comme le premier pas vers sa candidature pour 2017.

Lire l’article entier sur bondyblog.fr

Le discours de François Fillon au meeting de Paris,
vendredi 25 novembre 2016 :

Réflexions sérieuses autour du pouvoir chez Kontre Kulture

 

Le Fillon nouveau est arrivé, sur E&R :

 






Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • A t-il dit quel était son seul ennemi ? ...

     

    Répondre à ce message

  • #1610185

    Le discours de FF n’est pas mauvais au niveau identité et sécurité mais malheureusement il ne fera rien ou pas grand chose car il est mou et ne va pas assez loin. De plus, faisant partie du système (crif, bilderberg, caste politique française etc.) auquel il doit beaucoup, il sera bloqué. Par contre il risque de refaire le coup de Sarkozy qui en 2007 avait pris 10 à 15% des voix au FN...

     

    Répondre à ce message

  • #1610202

    Fillon = austérité à tous les étages. Mais pour relancer efficacement et durablement l’emploi, seul remède à la crise, il a zéro réponse concrète, néant. Par contre, il n’oubliera d’appauvrir encore plus les ménages et de les surendetter, ce qui est également le but de ses amis banquiers.

     

    Répondre à ce message

    • #1611261

      La destruction de la classe moyenne et supérieure déremboursement des soins, augmentation des cotisations, faudra pas tomber gravement malade,vu les délais d’attente,sauf si t’es bardé de thune, et j’en passe, super programme, quand il aura terminé sa besogne, les sans dents seront aussi des sans culs tellement ont va leurs tailler des croupières, son programme :l’enrichissement de sa classe à lui.
      Une chose est certaine, les libéraux sont champions toutes catégories, de la multiplication des pauvres, des stakanovistes du genre.
      Marchand d’illusions !
      Et ça marche toujours.
      Une chose en sa faveur,il est bien coiffé et bien propre sur lui, ça attire une partie de l’électorat pas vrai ?

       
  • Et savoir que ces DICTATEURS vont encore etre élus grace à tous ces citoyens moutons donc esclaves de leurs maitres. Pauvre France.Barrage au FN comme d’habitude et cela fonctionne avec les brebis.Soi-disant Français patriotes, préparez vous à souffrir encore d’avantage et contribuer à la destruction du pays.
    " il n’y a que les arrivistes pour arriver " " tout jeune le virus de la justice et la vérité mon fasciné,exalter,contaminé,mais cela ma valu bien des désagréments " " les libertés ne se donnent pas ,elles se prennent "

     

    Répondre à ce message

  • #1610241

    « Il ne faut pas que l’on m’impute à présomption, moi un homme de basse condition, d’oser donner des règles de conduite à ceux qui gouvernent. Mais comme ceux qui ont à considérer des montagnes se placent dans la plaine, et sur des lieux élevés lorsqu’ils veulent considérer une plaine, de même, je pense qu’il faut être prince pour bien connaître la nature et le caractère du peuple, et être du peuple pour bien connaître les princes. »

    — Nicolas Machiavel, Dédicace du Prince à Laurent II de Médicis

     

    Répondre à ce message

  • #1610484

    Il plaît à la droite de la droite ce qui a certainement fait son succès au premier tour des primaires de la Droite et du Centre. Et si ainsi, grâce à Fillon, le FN parachevait sa dédiabolisation en lui transférant les antisociaux grincheux ? Marine Le Pen pourrait alors rassembler un électorat très large, dont la plus grande partie des classes moyennes et des laissés pour compte en affichant un programme de solidarité nationale qui n’est possible que dans le cadre d’une politique de défense de l’espace de solidarité que peut et doit être un Etat souverain. Sans la bienpensance d’un Mélenchon auquel elle pourrait bien se trouver opposée au deuxième de l’élection présidentielle si celui-ci a la bonne idée de ne pas participer aux primaires de la gauche.

     

    Répondre à ce message

  • #1610564

    aucun drapeau européen dans cette manif... attention, risque de tromperie d’électeurs FN ! 2007 bis ?

     

    Répondre à ce message

  • #1611139
    Le 28 novembre à 08:47 par Mayol de Lupé
    Bondy Blog : "un air d’extrême droite" au meeting de François Fillon

    Dans Bondy Blog : "il y a un air Antifa d’extrême gauche"

     

    Répondre à ce message

  • FN point barre ! Il faut voter FN c est le moins pire et n a jamais été au pouvoir !

     

    Répondre à ce message

  • Perso je vote FN. Je suis sourd aux sirènes LR/PS "républicaines". Je suis un vilain patriote, depuis bien longtemps. Merluche n’est pas pour moi une option crédible. Après chacun vote en son âme et conscience... mais après il faut assumer ses actes. J’assume mon vote FN.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents