Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Drôme : un référendum sur l’accueil de migrants... après l’arrivée des migrants

Le préfet de la Drôme a informé le maire d’Allex qu’une cinquantaine de réfugiés seraient accueillis au Château de Pergaud d’ici la fin du mois. Une décision qui ne plaît pas à tous les habitants. Le maire de la commune compte donc organiser une consultation de la population.

 

 

[...]

Ce mardi 13 septembre, l’équipe municipale votera donc une délibération pour la tenue d’un référendum le 2 octobre prochain. En espérant qu’il soit pris en compte. Et ce n’est pas certain. Le château de Pergaud est un lieu privé... l’équipe municipale (et la population) n’ont pas vraiment leur mot à dire.

[...]

D’ailleurs le préfet de la Drôme prévient qu’un référendum sur la question n’est pas valable : d’abord parce que « le conseil municipal ne peut pas soumettre à référendum une question relevant des attributions de l’État ». Ensuite parce que « le scrutin ne peut être organisé avant un délai de deux mois à compter de la transmission de la délibération au représentant de l’État ». Or il ne se sera écoulé que trois semaines.

Lire l’intégralité de l’article sur francebleu.fr

L’immigration, une obligation républicaine, lire chez Kontre Kulture :

En lien, sur E&R :

 






Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Quand on a un gouvernement traitre à la patrie c’est au peuple de se prendre en main pour le renverser !!

     

    Répondre à ce message

  • En préambule et pour clarifier les choses, ceux qui intriguent dans notre dos doivent préciser :
    Si vous aviez le droit de décider de votre sort auriez-vous etc etc etc.

     

    Répondre à ce message

  • #1554633

    Le préfet chie dans son froc, il a raison :

    - dans un processus insurrectionnel, le droit et la procédure ne comptent pour rien face au fait.Surtout quand il est accompli.

    - il était parfaitement illégal que les insurgés volent canons et fusils aux Invalides pour assiéger la Bastille : c’est honteux !

    - mais ce qu’il faut rappeler et explique la colique du préfet c’est qu’avant de commettre leur casse, ils ont soumis la question à référendum !

    - ainsi, toute insurrection commence par un referendum aussi appelée "vote en A.G."...et après ?

    - après c’est celui qui tape le plus fort.

    Et là le préfet est un peu seul....et coliqueux....

    Donc même si le 2 octobre on dit "pouce" , ce n’est plus le préfet qui aura donné ses ordres, c’est la base qui aura décidé de son bon vouloir

     

    Répondre à ce message

  • Ah l’idéalisme de la jeunesse et de la goooche...c’en est presque attendrissant
    Il y a vraiment des adeptes de l’enfilade qui s’ignorent.

     

    Répondre à ce message

  • Les migrants... ceux de la Drome adhèrent.

     

    Répondre à ce message

  • "Ils sont obligés de migrer parce que c’est nous qui les bombardons, c’est normal qu’on soit là pour eux."

    Le droit de vote devrait être réservé aux actifs mâles de plus de 25 ans.

     

    Répondre à ce message

  • La cruche qui ose dire : "c’est nous qui les bombardons..."
    Perso, on ne m’a pas demandé mon avis.
    Et puis si tu approuves ces bombardements, alors accueille un de ces migrants dans ta maison, et explique lui tout ça. On verra comment ça se termine.

     

    Répondre à ce message

  • Intéressante cette remarque : « le conseil municipal ne peut pas soumettre à référendum une question relevant des attributions de l’État »

    Oui, mais de qui, dans "l’Etat" ? Certes pas du "législateur" puisque depuis les années 1970, toute immigration est suspendue et de jure illégale. Depuis Giscard ! Pas des "juges" puisque ce sont les valets de Bruxelles et des grandes proclamations humanistes et gnostiques, qui font de tout étranger un messie vivant, qui font du cosmopolitisme un plérôme. Alors QUI DECIDE dans cet "ETAT" des questions liées à l’immigration ?

    Cette question pour le moins importante est sortie du domaine de la politique. pour une raison simple. Le régime louis-philippard, inspiré par Adophe-Thiers, régime paternaliste et paterne, qui nous écrase depuis 1958, a décidé que le peuple français était incapable de comprendre quoique ce soit cette question, qu’il était immature. Il a donc fait en sorte de lui enlever toute compétence à cet égard. Un peu de "pédagogie" ? et encore.

    Rappeler l’affaire Léonarda : réglée par un rescrit royal de la présidence sur avis des bureu de la place Beauveau. C’est que l’immigration en France (qui détermine l’avenir du pays, qui fait tout exploser, est seulement gérée par de simples "circulaires ministérielles", du ministère de l’intérieur ! Voilà la vérité.

    Pas de "lois", pas de "règlement", (soumis aux lois), rien que des petites circulaires ministérielles même pas publiées au JO ! L’immigration est réglée par voie de circulaires ministérielles par des personnes qui pourtant n’ont que le mot de "démocratie" à la bouche.

    Pas étonnant que les Anglais aient voté comme cela ! A chaque fois que les citoyens d’Europe auront l’occasion de dire leur mot là dessus, directement ou indirectement, ils le feront..

     

    Répondre à ce message

  • 50 migrants ? Pourquoi pas, mais dans quel but ? Pour vider la jungle de Calais qui d’ailleurs fonctionne à l’ inverse du tonneau des Danaïdes, en ce sens qu’elle se remplit plus vite qu’elle ne se vide et que tous les châteaux réquisitionnés finiront par n’y pas suffire.. On se tournera alors vers les particuliers qui ont peut être une chambre à louer...et puis on demandera le canapé du salon... car qui peut croire que les arrivées vont un jour se tarir, puisque pour la plupart des migrants la raison est économique.. Comment ces pauvres gens arrivent ils encore à trouver de l’argent pour payer les passeurs ? Qui est derriere ce traffic honteux ? Qui financent ? A t on encore le droit de se poser des questions ou devons nous accueillir sans fin, jusqu’à submersion ? Qui créera des entreprises pour employer tout ce monde ? On avance les yeux bandés, conscients que nos lendemains ne chanteront plus pareil.... si toutefois ils chantent encore.....

     

    Répondre à ce message

  • Je crois que ça ne peut pas être plus clair.ça reste un référendum et ils ne nous écouteront pas.Il ne reste plus qu’une chose à faire se manifester.descendre dans la rue,ne plus payer nos impots pour arriver à se faire entendre.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents