Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Féroce combat entre Giesbert le libéral et Mercier de la CGT

Le vrai débat droite gauche, entre vraie droite et vraie gauche, a eu lieu le 2 juin 2016 sur BFMTV. Il mettait aux prises un ultralibéral assumé, Franz-Olivier Giesbert, éditorialiste au Point mais pilier de la presse française mainstream, ou système, comme on veut, et Jean-Pierre Mercier, délégué CGT-PSA (les voitures Peugeot).

 

 

Au début, l’animatrice, que l’on connaît pour son parti pris pro-Système un peu grossier (mais comment lui en vouloir, sur BFMTV...), joue les dures face à Mercier en l’attaquant ainsi, façon Ruth Elkrief :

Nathalie Lévy : « Le mouvement i’ s’essouffle ou i’ dégénère ? »
Jean-Pierre Mercier : « Non je ne crois pas qu’il s’essouffle. »
Nathalie Lévy : « Alors i’ dégénère ? »

Sauf que très rapidement, le combat de mâles qui prend de l’ampleur fout les jetons à la femelle, qui n’ose plus trop la ramener. Chacun balance à la gueule de l’autre ses arguments, à coups de griffes et de crocs. C’est le Social contre le Libéral. C’est l’une des grandes coupures de la France d’aujourd’hui.

PS : Nathalie Lévy n’est ni la femme ni la fille de Bernard-Henri Lévy, c’est juste le même patronyme, n’y voyez pas de collusion, on vous demande de vous arrêter.

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

89 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il y a un truc que je capte pas Giesbert représente qui ici, le point ? combien de lecteur ?

     

  • Jean-Pierre Mercier c’est celui qui ne sait pas que si PSA à fermé à Aulnay c’est parce qu’on a refusé de livrer l’Iran sur ordre des Usa...la CGT toute entière ne semble pas au courant d’ailleurs...

    Quand à Giesbert, suffit de voir où il habite pour deviner qu’il n’a rien à voir avec "le peuple", proprement dit, mais plutôt avec le "gratin" avec lequel il s’acoquine...ce type vit avec trop de pognon, trop de privilèges pour avoir les pieds sur terre...

     

  • #1483356

    Je comprend pas Franz Olivier Giesbert, pas la peine de perdre son self.
    J’ai la solution, actuellement la BCE rachète tous les actifs véreux des banques, elle n’a qu’à envoyer de la thune au peuple également et racheter les dettes des citoyens aussi et d’abord, pourquoi c’est toujours les mêmes, qui s’en mettent plein les fouilles ?
    Qu’on m’ explique, comment certains investisseurs achètent et revendent des obligs, ce qui est interdit au peuple, sauf à se voir écraser d’impôts.
    Qu’à produit un gugusse qui possède des millier d’actions hein mon bon monsieur ?
    Si la BCE devient raisonnable et envoie un peu d’oseille au moins on pourra aller voir les matchs de foot bien peinards.


  • L’idée que les ouvriers veuillent défendre quelques petits avantages ça les mets en transe.
    Mais si on en est là c’est bien la faute d’une certaine politique, qui systématiquement, joue contre les travailleurs les chômeurs et les indépendants, d’ailleurs aussi.
    Ce que cherche le gouvernement, c’est le travailleurs cleanex, idée du 21 ème siècle, j’aimerais bien le voir bosser à la SNCF le Franz Olivier, ça le calmerais.
    parce que à un moment donné, au lieu d’accuser la CGT globalement, même si la CGT est critiquable, il ne faut pas oublier, que c’est le résultat produit directement de nos politiciens et autres penseurs doctrinaires, c’est le fruit de leur délire, qui produit une France enragée.
    Ouvrir les frontières à tout berzingue, sans contreparties ça produit les travailleurs pauvres, mais ça motus, on n’en parle pas.


  • ça rappelle au passage que question "parité" dont on nous rebat les oreilles sans laquelle il n’y aurait pas de démocratie, s’il y a une "parité" dont le non respect dénature la démocratie (Etienne Chouard non plus ne me démentirait pas) c’est sur la représentations des députés d’origine ouvrière ! il n’y a qu’en 45 où grâce au Parti Communiste, il y a eu un contingent important (mais encore sous-représenté, donc là si c’étaient les féministes qui seraient en jeu elles gueuleraient encore et exigeraient une loi !) d’ouvriers et d’employés. Maintenant après le départ de Maxime Gremetz il ne reste plus du tout d’ouvrier et à peine 1 ou deux employé. ah ! par contre des professions libérales, des patrons, des universitaires, des hauts fonctionnaires (pas des petits, ceux qui font le boulôt, non, des hauts, les ceussent qui réunionnent et vont pantoufler dans le privé !) là il y en a plein en fait que ça, plus quelques (gros) agriculteurs et (relativement) "petits" patrons. Vous avez dit parité ? ah bon selon les féministe ce qui est important c’est qu’il y ai exactement autant d’avocates (MLP) que d’avocats (Sarko), de conseillères fiscales que de conseillers fiscal, de capitaines d’industrie que de capitaimesses d’industrie, est-ce vraiment ce qui est important ? Je pose une question là.

     

  • Qu’on leur donne une épée et un bouclier !
    Je suis pas pro CGT mais cet homme défend bien la nécessité de se battre contre le système qui nous oppresse de plus en plus. Je ne suis pas forcément non plus pour les manifestations mais c’est vrai que ça fait bloquer l’économie et par conséquent ça fait bien chier nos élites ou certains de leurs sbires qui ont des intérêts financier à une "reprise à la normale".

     

    • #1483666

      @ jova



      Qu’on leur donne une épée et un bouclier !



      Je ne sais pas si vous êtes au courant mais l’épé et le bouclier c’est pile poil le sigle du KGB !

      J’en profite pour passer un message au Taulier qui doit être en train de se biturer entre Gégé et Poupou. Pour le cas où il voudrait glisser une petite blagounette en russe : :voda veut dire eau et vodka veut dire eau du KGB.


  • Put...Si on m’avait dit un jour que je me retrouverai derriére un représentant de la CGT face au représentant stipendié de l’oligarchie que représente Giesbert.
    Oui, "Le pire c’est vous".


  • il faut écouter Adrien abauzit sur la loi travaille étant spécialisé dans le droit du travaille il s’y connait. Tout ça c’est de l’enfumage, Il faut sortir de l’euro pour retrouver de la compétitivité. ( aller sur le site de jacque zapir qui est vraiment super intéressant)

    Cordialement

     

    • #1483458

      On pourrait même aller plus loin et voir si on peut pas dépasser la "compétitivité", la croissance quoi, vu que çà ne sera pas infini à ce rythme-là. Çà pose la sempiternelle question de savoir ce qu’on met en priorité : l’homme ou l’argent ?
      Moi je met l’homme, mais pas Giesbert.


    • En principe quand on dit cela et qu’on est bien elevé on donne un lien. Bon je plaisante et je ne remet pas en doute ton éducation mais c’est une question de savoir vivre sur internet.


  • « Il faut savoir arrêter une grève » : la réponse cinglante de la CGT à François Hollande
    http://www.lavoixdunord.fr/france-m...
    « Il faut savoir terminer une grève dès que la satisfaction a été obtenue. » de Maurice Thorez... Petit rappel historique... de la CGT.

     

  • Pendant que le p’tit coq se cache

     

  • Ce Mercier est bien gentil, mais il faudrait qu’il réfléchisse 2 secondes :
    - si la grève sert vraiment à quelque chose, pourquoi est-ce que c’est autorisé ?
    - est-ce qu’il n’y a pas quelque chose d’absurde de se focaliser sur la défense de l’emploi et les salaires sans jamais examiner le système dans son ensemble ? Je ne demande pas un philosophe à la tête de la CGT mais au moins réaliser qu’une croissance économique indéfinie est techniquement impossible dans un monde fini, y compris en réduisant le coût de la main-d’oeuvre au minimum (en le maintenant à des valeurs acceptables, j’en parle même pas...). Que si des usines ferment, c’est un peu la faute aux consommateurs qui veulent dépenser le moins possible, donc créez vous-même vos économies locales parallèles au lieu de rester complètement dépendants des multinationales apatrides. La CGT me fait penser à un enfant capricieux qui ne veut pas grandir...
    Des revendications superficielles essentiellement basées sur la demande de travail (les esclavagistes auraient adoré), finalement tout cela arrange bien le pouvoir qui ne peut que sortir vainqueur.

    « La CGT elle se fout des chômeurs, elle se fout même des réfugiés !!! Regardez c’qui disent sur les réfugiés ! Rien à foutre !!! C’est un syndicat franco-français, replié sur lui-même, souverainiste, qui tient un discours souvent très proche du Front National...  »
    Petite phrase ultra-symptomatique de la doxa dominante. Je les repère toutes maintenant, merci Lucien Cerise
    https://www.youtube.com/watch?v=tgP...

     

    • Il n’empêche que quand Mercier dit :

      "Ce dont vous avez peur c’est quand les travailleurs et les salariés relèvent la tête et commencent à prendre conscience de leurs intérêts"

      Et bien, il a raison, et ils feraient bien de redresser la tête plus souvent les salariés, car la vie en troupeau sert uniquement le Berger (NON, pitié, PAS LUI !!!)


    • La grève est un droit obtenu par les travailleurs une loi qui date de Napoléon III, après de multiples conflits sanglants, d’une part, deuxièmement la grève sous contrôle c’est ce que veut l’oligarchie, mais si par malheur ça leur échappe alors là ils ne le veulent pas du tout, une grève générale ça met un gouvernement parterre.
      Germinal 2 le germinal chébran c’est ça la grande idée libérale, s’en mettre encore plus, se gaver se goinfrer sur le dos de la plèbe se faire péter les bretelles, crouler sous l’oseille, c’est ça leur plan.


    • #1483985

      Si les usines ferment, il y a deux raisons principales avant tout :
      - depuis Maastricht (1992), le gouvernement ne peut plus donner sa permission avant qu’une usine parte s’installer en Roumanie où le SMIC est à 150€
      - depuis l’Acte Unique (1987), le gouvernement ne contrôle le niveau des droits de douane des produits qui entrent sur notre territoire, peu importe l’endroit d’où ils viennent et le nombre d’entreprises françaises avec lesquels ils entreront en concurrence.
      Et ensuite on perdu notre siège à l’OMC pour couronner le tout (c’est la commission européenne qui l’a récupéré).

      Une telle orientation de la politique économique ne peut que conduire à un alignement sur le moins-disant social à terme (càd les Roumains à 150€). On en est pas à notre première époque de libre-échangisme intégral et tout les exemples historiques anciens l’ont démontré.
      C’est en rappelant ça, que Maurice Allais, économiste, prix Nobel, polytechnicien, spécialiste de la grande dépression, et libéral revendiqué, est mort médiatiquement. Il était partisan de moins libéralisme économique et plus de libéralisme politique...

      Maintenant si vous pensez que la raison principale des fermetures d’usines c’est les Français qui veulent dépenser le moins possible pour les produits qu’ils achètent, que les Français n’ont pas un pouvoir d’achat suffisant, alors il faut :
      - augmenter ce pouvoir d’achat en augmentant le niveau du SMIC
      - sécuriser ce pouvoir d’achat en durcissant les protections du CDI (qui assure un revenu mensuel stable et permet de se projeter dans l’avenir et faire des crédits pour des gros achats).
      Or la loi El-Khomri prend exactement le parti inverse, elle nuira au pouvoir d’achat et à la sécurité de l’emploi, donc elle nuira à la consommation (les Français chercheront à faire plus d’économie dans leurs dépenses quotidiennes), donc à la croissance, aux recettes fiscales et l’amélioration du marché de l’emploi.
      Comme François Asselineau aime à le claironner sur les toits parce qu’il raisonne en énarque, càd en expert en recettes fiscales, c’est une politique clairement récessive (mauvaise pour les finances publiques) en prime d’être antisociale (mauvaise pour votre niveau de vie).

      Les nouvelles GOPé qui donnent le programme de l’année prochaine recommandent de diminuer les charges sociales et de compenser par la fameuse TVA sociale, une augmentation de 2 ou 3 points de TVA qui continuera de nuire à votre pouvoir d’achat et à la sécurité des salariés... mangez gourmands !


    • Attends camarade, ça vient ça vient.
      Le but c’est de faire comme en Italie, ou le code du travail désormais n’existe plus, tout le monde au précariat et de plus défendre le nationalisme est devenu un délit en Italie, c’est direct le tribunal, si tu t’avises à ce genre de discourt.
      Ha elle est belle la démocrature !.
      Hé pas conne la bourgeoisie, elle fait peser tout le poids de la crise sur ceux qui taffent.
      Désormais on va voir les plus précaires c’est à dire le peuple retourner au 19 ème.
      Et les retraités idem, ça m’étonnerait que dans le futur ils atteignent les 100 piges, 60 sera un recourd, comme au sacrè bon vieux temps de germinal.
      C’était donc ça les réformes réformes, auxquelles coassent comme des corneilles la bourgeoisie.
      Ca va pas être triste, un germinal avec Iphone.
      Alors moi je veux bien tout ce qu’on veut sur la CGT, mais il n’y a personne 0, pour descendre dans la rue défendre ce qu’il reste, à part la CGT, pas vrai camarade ?


    • Germinal : un iPhone conçu par qui, fabriqué où, payé avec quel argent ?
      Mercier, il a bien un smartphone, une bagnole, fais ses courses chez Franprix ou Auchan, porte des fringues made in China...
      Je veux bien qu’on descende dans la rue avec Mercier pour défendre des droits acquis (qu’on pourrait dans certains pays qualifier de privilèges), en somme réclamer du fric - car c’est la seule chose qui motive vraiment ces gens au fond - mais il faudra alors renoncer à un certain confort libéral, et commencer à réclamer autre chose que des emplois salariés (des emplois, pas des métiers) comme un toutou réclamerait sa pâtée à son maître...

      Jojo l’affreux : hélas, vous restez dans une logique consommation/croissance, et vous voudriez faire de la croissance sans libéralisme ? Comme en URSS, fabriquer des Lada ? Je pouffe ! Vous me parlez de politiques de dérégulation : je suis d’accord en ce qui concerne les indépendants à qui ça porte préjudice (agriculteurs, artisans...), mais s’il s’agit d’ouvriers salariés, je suis désolé mais ces gens doivent avoir conscience qu’ils sont intégrés dans un système qui nous dépasse, et la meilleure chose c’est d’essayer d’en sortir.

      Bref, tous aux champs, camarades !


    • @allé vas-y aux champs je te suis.
      Donc on en est toujours aux vieilles ficelles physiocrates.
      Si t’a pas un rond tu ne peux rien faire, même pas aller cultiver un champs, il te faut souscrire aux diverses assurances pour avoir le droit de vendre ta production, sans thune tu vas vite comprendre que c’est pas possible, tant que le système est ainsi fait on est dans le piège jusque là.
      En attendant le grand soir, on fait avec camarade.


  • la description que fait Giesbert de la CGT, à 9:40, me donne envie d’y adhérer... :)

     

  • C’est l’histoire du petit coq qui regarde et commente le combat des deux gros coqs.


  • #1483432

    Franz-Olivier Giesbert me fait penser au peintre anglais Turner. Turner peignait du brouillard et les initialles de Franz-Olivier Giesbert sont FOG qui veut dire..

    Peu de gens le savent mais ma première femme était une cheminotte. Je bossais en 1972 chez French Railways Ltd qui était la SNCF à Londres. Pour moi les cheminots sont les types bien face à... eux autres !

    Tous les jeudi on recevait "La vie du rail". Et c’est comme ça que j’ai appris, en 1972, la fin de la dernière ligne à vapeur (peut être vers Perpignan ?).

    Entre FOG et la CGT (Je suis né à la clinique des Bluet en 1952, pour ceux à qui ça parle. Plus coco que mon berceau tu meurs) et à présent en tant que Nazi modéré (on dit soralien) je choisi la casquette Ricard et Pif le chien ! Face à cet imposteur.

    P.S. FOG pourrait se faire subventionner pour arbitrer un combat de boxe entre Eric Zemmour et Michel Onfray (merde, on me dit que ça a déjà été fait).

    P.P.S. Des amis me disent que je devrait faire un peu moins l’intello et me laver un peu plus.


  • Complètement déjanté le Giesbert avec son euro de foot, qui ne voit que les conséquences pour sa vie de bobo car il refuse de voir les causes(ou ne peut les voir à cause de sa vie de bobo en microcosme parisien)
    15% de grévistes et alors ? Hollande dirige bien le pays avec 16% d’opinions favorables, avec une politique toujours plus impopulaire...

    La journaleuse pareil, focalisation maladive qui tourne à la débilité profonde sur les "débordements", sans jamais aborder le fond du texte de loi...


  • Mort de rire,les 2 guignols qui se bouffent le foie et l’autre au milieux qui prend parti contre la CGT ,qui vaut pas mieux que les 2 autres .Et voila le tableau ,c’est avec çà qu’on va redresser la France ,2 putes ou chômeurs et un marchand de chanson , qui ramène sa science alors qu’il a voté pour le parti contre lequel il se bat et de surcroit mondialiste et immigrationniste .
    Ils vont nous jouer leur pièce de théâtre jusqu’en 2017 ??


  • la CGT est un syndicat Franco Français !!! Bah oui, c’est un peu normal giesbert. T’es au courant qu’on est en FrancoFrance ici ? On n’est pas dans un hôtel.

     

  • #1483446

    De toutes façons quand j’étais petit garçons, là où ma petite école (rue Eugène Reiz) organisait le laché de ballons c’était Porte de Montreuil !

    Et où se trouve le siège de la CGT ? Porte de Montreuil !

    On est toujours fidèle à sa propre enfance.

    P.S. Merde, on me dit que Zemmour est de Montreuil aussi...


  • FOG fait partie de la nomenklatura merdiatique Française depuis plus de 40 ans ! Les plumitifs multicartes de son espèce bouffent à tout les râteliers : presse écrite, radio, télévision et web... Des cumulards comme aurait dit Marchais !

    Pour qui bossent-ils en fait ces pigistes ? Pour l’Etat, qui abreuve la presse écrite de subvention et qui offre un statut fiscal avantageux au détenteur de la carte de presse ; pour des groupes financiers et des industriels de l’armement ou du luxe, qui les salarient afin qu’ils répandent la "bonne pensée" au petit peuple d’inculte, qui les lisent, les écoutent ou les regardent -encore- et pour des groupes de pression communautaristes ou soutenant un certain état étranger. Il faut dire que tout ce monde là se retrouve au diner du SIECLE ou ailleurs, on est si bien entre soi !

    Et donc, ce sont ces mecs là qui prétendent cracher à la gueule des salariés du public ou du privé ! Mais oui ! Ces journaleux, qui sont moralement inférieurs au dernier des pousse-mégots et qui -comme le chantait Dutronc- "tout comme les castors ne bossent ni avec leurs mains, ni avec leurs pieds", prétendent exiger des plus faibles, des "sacrifices" qu’eux même n’accepteraient pour rien au monde de consentir !

    Que dis SORAL au sujet des journaleux, déjà ?


  • La dissidence doit faire un accords avec les responsables de la dissidence dans le but est de faire la publicite au syndicats soit par les medias internet ou par les metting pour augmenter les taux de syndicalisation et de faire taire les agents et espions du crif

     

  • CGT y a 2 semaines : "Retrait ! y a pas de discutions possible, c’est pas amendable, c’est pas négociable, la seul solution c’est le retrait"

    CGT aujourd’hui : On veut négocier mais le méchant ministre y veut pas :’(

    De toute façon dans 2 jours tout ça sera oublié : http://i.imgur.com/LP8FEqt.jpg


  • Je suis salarié, il est impensable pour moi de remettre en cause le code du travail par cette loi (je l’ai lu depuis son apparition). Une simple directive européenne à l’adresse de nos gouvernants qui l’ont colorée avec le nom d’une soumise à toute épreuve afin d’augmenter encore de plusieurs degrés la domination des multi nationale et autres grosses boites. Cette loi est le socle de la dislocation de notre patrie en plusieurs petits empires, en y rajoutant les nouvelles régions, la France est dissoute aux yeux des maîtres de la finance et de leurs larbine, la commission européennes. Si la Cgt se bat pour une raison x ou y, je m’en tape, pourvu que cette loi ne passe pas, l’urgence est là.


  • Ce petit bourgeois soit disant journaliste à la botte du pouvoir défend sa paroisse.Franck olivier giesbert , journaliste pour les nuls .Effectivement il a peur pour son petit fauteuil .


  • On peut quand même se demander à quel titre Mr Gisbert est invité à "débattre sur ce plateau" avec ce représentant de la CGT. Enfin, il me semble...


  • La didsidence doit renforcer ses liend avec la cgt pour renforcer ses rangs et decouvrir de nouveaux dissident a fort potentiel psychlogique et intellectuel

     

    • C’est une plaisanterie ? La CGT défend des positions immigrationniste et européiste. Ce sont des crétins qui combattent les conséquences des causes qu’ils promeuvent. On ne peut pas combattre la loi Travail après avoir voté pour l’UE qui l’exige de la France, ni combattre la politique du PS et appeler à voter pour lui en même temps.


    • #1483704

      @JeSuisLePen : on peut aussi d’un côté ne pas être sectaire et de l’autre se rendre compte de ses mauvais choix. Ou inversement...


    • Oui, mais la direction de la CGT est justement sectaire et on ne peut pas penser qu’elle ne se soit pas rendue compte de ses mauvais choix depuis 40 ans. Plus probablement, elle est stipendiée par les mondialistes pour trahir les intérêts des travailleurs qu’elle est censée défendre (défense de l’immigration qui fait baisser les salaires, défense de l’UE qui précarise et crée du chômage).


  • On a l’impression que Gisbert est un politique, un elu représentant le français, beaucoup de on ou la France pense que en tout cas si FOG s’énerve comme cela c’est que la CGT doit avoir un peu raison.


  • J’ai vraiment du mal à voir l’intérêt de ce débat.

    Sur la forme : deux mâles en rût qui jouent à celui qui gueule le plus fort. "je vais vous mettre à genoux !", "chiche !", "c’est toi le pire" etc. Manquerait plus qu’un "nananèreuh" pour clore. On est loin des débats de fond entendus ailleurs. Ca se coupe, ça s’invective, c’en est vraiment désagréable à écouter.

    Sur le fond : "on va obliger les entreprises à embaucher" d’un côté, "la cfdt est un bon syndicat" de l’autre. Bon, déjà là ça montre la hauteur du débat.
    D’un côté, un gouvernement non représentatif (15% de satisfaction). De l’autre, un syndicat "élu" qui se dit représentatif alors qu’il représente 8% des salariés.
    Nous avons donc un débat entre deux personnes qui, toutes deux, se pensent représentatives et légitimes à dire ce qui est bon alors qu’elles ne représentent RIEN et que leur seule existence médiatique tient à des subventions.
    Subvention à la presse dans le cas de M. Giesbert, subvention aux syndicats dans le cas de M. Mercier. Et les deux se disent "élus".
    Bref, à jeter.

     

    • @Julien
      Ensuite on laisse passer la loi ! Tout le monde n’a pas ce niveau de conscience politique duquel vous disposez, la grande majorité des gens ne comprennent peut être même pas le fond de cette loi et n’en savent encore moins l’origine. Le fait qu’un représentant cégétiste se castagne avec un représentant larbin oligarchique ne me pose aucun souci. Devrions nous en accepter l’alpha et l’oméga de cette loi et inchallah pour les générations futures ?!


    • @Demi

      Euh ? A quel moment ai je dit que je défendais cette loi ? J’ai beau me relire, je ne vois pas.
      Je dis juste que ce débat est inutile car :
      1) sur la forme, les gens n’ont même pas la décence de s’écouter parler
      2) ni l’un ni l’autre ne sont representatif.

      Concernant la loi, comme beaucoup je n’apprecie pas le 49.3. Pas plus que les tensions permanentes.
      Je ne demande pas son abrogation ou son passage en force, mais un référendum, duquel j’accepterai l’issue. Or, ni le gouvernement, ni la cgt ne semblent vouloir consulter le peuple, les deux jouent le passage en force, on doit être trop bête..


    • Juste une petite rectification mais le diable se cachant dans les détails...." un syndicat "élu" qui se dit représentatif alors qu’il représente 8% des salariés. " 8% sort d’où ? Dans une entreprise les représentants aux instances sociales sont forcément élus à la majorité relative de leur liste. Ne confondons pas syndiqués et représentation d’un syndicat. Parce que le PS à combien de cartes à jour de cotisation ? LoL


    • @jbal
      Oui, effectivement, j’ai été rapide, je ne parlais pas en termes d’adherents mais bien au niveau des élections.
      Ceci dit c’est identique :
      - Aux élections parlementaires, l’abstention se monte à 60%, le PS récupère 25% du reste, soit pas grand chose.
      - Lors des élections professionnelles, suivant les branches, l’abstention se monte à 70 à 80%, la cgt récupéré grosso modo la moitié du reste soit pas grand chose.

      C’est à dire que peu importe la façon de compter, les deux ne représentent pas grand chose.
      J’en dis donc que, si on veut vraiment pouvoir "parler au nom des français", il faut passer par un référendum. Que les gens votent la loi, ça fait drôlement longtemps qu’on n’y est plus habitué.


    • J’en ai vraiment assez d’entendre les gens dirent que les grevistes ne sont pas representatifs. On se gargarise toute la journée de sondage et les journalistes donnent du "les français pensent que ..." alors qu’il ne s’agit que de sondage, mais quand ces memes sondages disent que 75% des français sont d’accords avec les grevistes et contre cette loi, les sondages ne sont plus valable d’un coup ?
      N’oubliez pas que les éléments de langage du style "les grévistes sont minoritaires" et "les grévistes sont des casseurs" viennent tout droit des spin doctors de l’élysée et de matignon. Les grevistes osent ce que la majorité des gens ne peuvent pas se permettre (et moi le premier, étant dans une petite boite, dans le privée)
      Quant au fond de cette loi, c’est juste un scandale, le pire etant probablement ces "referendum" d’entreprise, passé sous le signe de la démocratie (comme toujours).
      Comme si le rapport employeur/salarié était un rapport égalitaire, alors qu’au contraire c’est un rapport de force, et la force n’est pas du coté de celui qui cherche un emploi quand on a 10% de chômeurs dans le pays ... Voir Lordon, "capitalisme, désir et séduction" pour ceux qui n’en serait pas encore convaincu.
      Autant parfois la gôôôche type CGT and co m’agace parfois, tant ils peuvent être à coté de la plaque, (Sur leur refus d’un revenu de base universelle par exemple)), autant parfois je me dit "heureusement qu’ils sont la" sinon cette loi serait entrée direct dans notre rectum national sans passage par la case vaseline. Et cette loi, pour qui prend la peine de s’y pencher, c’est vraiment une saloperie.


    • @ Adekwatt
      Et bien, si les français sondés sont globalement contre cette loi, pourquoi diable ceux qui s’y opposent ne demandent pas à monter un réferendum pour acter cela ?! Je veux bien entendre tout ce que vous voulez sur la gauche, la droite, la loi, tout ça. Mais je dis juste que dans ce pays, on s’est trop habitués à laisser des gens décider pour nous (d’un côté ceux qui gouvernent, même s’ils ne sont pas représentatifs ; et de l’autre des syndicats pas plus représentatifs payés par nous sur décision des premiers qui mélangent allègrement la grève et le blocage de ceux qui ne veulent pas faire grève).

      Ce jeu de "grève/loi/retrait/forçage", c’est juste ce qu’on se tape depuis des années ; et ça n’est pas un jeu auquel j’ai envie de participer d’un côté comme de l’autre. Et d’ailleurs, une pensée dissidente, à mon sens, devrait aller sur ce champ là : pourquoi n’oserait-on pas, une fois pour toutes, demander VRAIMENT l’avis aux gens sur ce qu’ils pensent vraiment de cette loi ? C’est quand même super incohérent de prôner le fait que les gens s’éduquent et réfléchissent et soutenir le fait de passer ou retirer des lois en écoutant uniquement ceux qui ont le pouvoir ou gueulent le plus fort suivant si on est d’accord ou non avec le projet de loi.

      Encore une fois, mon avis semble faire polémique, pourtant je ne dis rien d’autre que "revenons au peuple et demandons son avis", sérieusement...


  • Une belle scène de théâtre entre 2 européistes qui font semblant de ne pas voir que cette loi est une adaptation bruxelloise du code du travail français .
    Ces 2 guignols veulent les frontières ouvertes l’ euro (la monnaie) ;c est merveilleux, mais les conséquences de tout ce fatras mondialiste et droit de l’ hommiste , alors là non , je veux pas .
    Coincés dans leurs contradictions ils accusent l’ autre d’ être FN !
    Merci de continuer de nous faire rire ! ( on est très loin du niveau de Soral là )


  • #1483532

    14 mns x 60 s= 840 x 2665 = 2238600 euros de dette en plus...
    ces deux abrutis n’ont meme pas évoqué le mot "banque" et pourtant l’ennemi est là
    si on leur parle d’europe, aucun d’entre eux n’envisagerait d’en sortir
    quant aux migrants, ils se mettraient a chanter kumbaya en canon..
    ils ne sont que la pince droite et la pince gauche du capital.....


  • On était à deux doigts du "reductio ad Hitlerium" avec le "c’est un syndicat renfermé sur lui même, franco-français, proche du FN". Raciste voir antisémite !!!

    FOG est totalement déconnecté de la réalité, ses sources provenant des réseaux médiatiques mainstream et des réseaux maçonnique. Il est du côté des patrons, il est copain et coquin.

    Ce type me dégoute, regardez la vidéo ou il anime un débat entre Onfray et Zemmour, il est totalement imbuvable et d’une nullité affligeante.
    https://www.youtube.com/watch?v=Vhv...


  • #1483549

    Et encore vous n’ avez rien vu...Le grand TAFTA arrive et va vous enfiler comme vous ne l’avez jamais été les veaux...va falloir bien écarter...les baby boomers , les 30 glorieuses c’est du passé...va falloir souquez...ou bien sortir les fourches ...mais bon vu l’exemple des grecs qui se sont fait enfiler sans tarama...y à encore de la marge

    Allez les prolos..l’Euro2016 est là....cherche la bababalle , cherche...vous reprendrez bien un peu de vaseline..


  • Toujours du côté du manche le figaresque Giesbert .

     

    • #1483627
      le 08/06/2016 par Chevalier Lefebvriste
      Féroce combat entre Giesbert le libéral et Mercier de la CGT

      Féroce combat entre Giesbert le libéral et Mercier de la CGT (combat, mon cul oui !)
      Cinéma, mensonge et propagande (ou ingénierie social droâteu / gôcheu)
      Société du spectacle a écrit Guy Debord (moi je rajoute politique showbizzzznesssss)
      Un jour on aura Hanouna président et Matthieu Delormeau premier ministre, avec comme première dame de France, Magloire !



      « Mon Dieu, j’ai un très grand regret de Vous avoir offensé, parce que Vous êtes infiniment bon, infiniment aimable et que le péché Vous déplait. Je prends la ferme résolution avec le secours de Votre Sainte Grâce de ne plus Vous offenser et de faire pénitence. Ainsi soit-il... »
      Acte de contrition



  • Dans tout cet volonté de diaboliser les syndicalistes de la part des médias, on en oublie l’essentiel. Cette loi (de mer...de) sur le code du travail est là pour "soit disant" relancer le travail et faciliter l’embauche.... LOOOL il suffit de lire quelques textes pour s’apercevoir que c’est une loi qui au contraire, favorisera les entreprises dans le but de pouvoir licencier à foison des employés, faire plus de bénéfices en faisant faire "encore plus d’heures et moins payés" pour les salariés, accentuera par conséquence, la compétition entre les salariés pour un salaire bien moindre. Donc plus de chômeur, baisse du pouvoir d’achat et tout ce qui s’ensuit.
    Vous voulez relancer la machine pour la France, simple, il suffit de déjà de diminuer les taxes des TPE et PME, car les grandes entreprises savent très bien nouer les relations qu’il faut pour payer moins d’impôts.
    J’ai signé de nombreux 35 heures, mais j’ai généralement fait 45 heures min, sans récupération possible ni heures sup payés. Ca c’est la réalité en France depuis des années et je ne suis pas le seul à le vivre dans le privé.
    Avec cette loi on fera disparaître la classe moyenne avec les années. N’est ce pas la volonté de notre gouvernement ? Et c’est pas la droite, ça vient de la gauche. Comme quoi l’histoire se répète.


  • Le journaliste (?) Giesbert a choisi son camp et le défend contre vents et marées sur un plateau télé : le pouvoir. Ah ! que c’est beau à voir !


  • Bien évidemment qu’il faut faire par branche de profession, il rêve ou quoi Giesbert ! On ne travaille pas pareil quand on est dans un bureau, ou infirmière ou à la Comédie française !


  • " la CGT comme le FN ! La CGT qui se fout des réfugiés ! " Giesbert ne doit pas encore avoir compris que la CGT c’est tout l’inverse ! La CGT c’est le mondialisme à outrance, et le fusible le plus important pour le capitalisme avec leur pro-immigration à outrance. Mais, Mercier vient peut-être enfin d’ouvrir les yeux et de comprendre qu’il a été manipulé depuis des années.

     

    • Ouais ouais, avec 100 millions d’Américains à la ramasse, plus tout le reste dans le monde libre.
      Bientôt l’ex URSS, nous apparaîtra comme étant un paradis sur terre, face à se qui se profile, c’est à dire, un travailleurs, qui vend ses bras ou son cerveau, et gare aux accidents et autres maladies, c’est des milliers d’euros, une simple opération d’appendicite, ça va pas être triste la vida pour le peuple.


  • Corporatisme Grandement Tétanisé = Une organisation traditionnellement ancrée dans une lutte assurément finale
    Une chose est sûre, nous allons vers la Crève générale avec ces deux là....


  • Une chose que je ne comprends vraiment pas ou plus. Pourquoi avons-nous un journaliste dans ce type de débat ? Est-ce vraiment le rôle d’un journaliste ?
    Son rôle n’est-il pas de délivrer une information neutre et sans parti pris ou à minima ?

    Mais où en sommes-nous ! On voit dans ce débat un journaliste prenant carrément la place d’un membre du gouvernement pour le défendre, sans détour, sans tabou, purement et simplement ! Je regarde jamais les médias streaming mais juste ce petit extrait me fait littéralement péter un vrai câble !

    Mais ce mec, cette journalope, hautain, méprisant, coupant la parole à son interlocuteur, sans aucune connaissance des réalités que vivent la plupart des français vivant avec des salaires de misère essayant de défendre leurs droits volés par des couards sans âme, c’est SURREALISTE, c’est du cinéma ; de la caricature de débat organisé à la soviete ou à la Nord Coréénne, c’est pas possible...

     

    • #1483915

      Bien vu !
      J’allais encore m’énerver sur le pseudo "contenu" !

      Mais c’est tout l’emballage qui est pourri dès le départ !
      Tu viens de disqualifier totalement ce "débat", sans aucun intérêt, sinon de nous montrer une fois encore qu’on nous prend vraiment pour des cons...


  • Une précision quand même, et de taille : quand FOG (et bien d’autres) affirment qu’il n’y a en France que 8% de syndiqués, ils oublient un facteur très important. En France, pour bénéficier des avantages des conventions collectives, toujours plus favorables que le Code du travail (enfin, pas pour longtemps), il suffit d’être salarié dans la branche professionnelle. Dans les autres pays cités, pour bénéficier des avantages des conventions collectives, il faut être adhérent dans l’un des syndicats signataires, ce qui explique les taux de syndicalisation élevés. Cela change tout. Si demain vous expliquez aux salariés français que pour ne pas perdre 200 euros de salaire ou tel avantage il faut adhérer, le taux de syndicalisation va monter en flèche ! Mais FOG est trop malhonnête intellectuellement pour préciser ça. C’est un CON, tout simplement.

     

    • Bonjour,

      Donc, d’après vous, la loi "travail" prépare le terrain à une syndicalisation massive qui compensera une protection des salariés devenue famélique (convention collective>accord de branche>droit du travail). Sous couvert d’alignement sur le droit et le modèle syndical européen, le gouvernement et les syndicats travaillent donc dans le même sens. Ce semblant de virage à gauche, mais également libéral est totalement schizophrénique.

      Je pensais naïvement, que c’était la préparation du deuxième tour de la présidentielle qui se jouait ici. Agiter les braillards qui mangent des palettes et fument des merguez avant de sortir le chéquier et d’arroser tout le monde. Une façon de remuer les forces de gôche avant de les lancer contre les forces du mal des HLPSDNH. C’est plutôt un exercice de libéralisme-libertaire sous la forme du "si c’est mauvais pour ..., c’est bon pour ...". Au passage on fait passer des textes pour rassurer Bruxelles.

      Pouvez-vous m’orienter si je m’égare ? Merci d’avance.


    • Oui, voilà !

      Une des mesures intéressantes serait celle que vous proposez, elle a fait ses preuves ailleurs.
      La seconde, qui va avec, c’est de laisser aux syndicats le soin de se financer eux même par leurs seuls adhérents ; donc d’en couper le lien avec un financement public (ça a le bon goût que ceux qui ne sont pas d’accord avec un syndicat ne sont pas obligés de participer à son financement), et donc de faire une vraie indépendance par rapport au gouvernement (je dis ça parce que, Lepaon nommé par Hollande à la tête d’un comité théodule, ça fait tâche).

      C’est la même chose pour les syndicats et la presse, il faut redonner aux deux une indépendance tant financière que politique.


  • L’un comme l’autre sont débectant , s’accrocher de cette façon , pour mieux leurrer les travailleurs , ils défendent trop bien leur steak , qu’ils n’ont pas transpiré rassurez vous se sont des IM PRO DUC TIFS , qui eux , ont de belles dents , ces dégueulasses !


  • Bahahaha ! Le Frantz y croyait ... une ballade dans le parc... et y se fait rentrer dans le buffet par un gaillard, un vrai, à la maison en plus : sur un plateau télé. J’aime ! Je trouve que l’on est pas assez enthousiaste sur ces personnes qui se mobilisent et qui disent : Maintenant ça suffit ! Vraiment courageux et malin ce syndicaliste. Après, stratégie, tactique, tout ce que vous voulez je suis d’accord,... mais ça... ça fait quand même du bien : )


  • #1483799

    N’oublions pas que ce qui est surtout reproché à la CGT (quoiqu’on pense des incohérences de ses positions dites internationalistes), c’est d’agir et de parler pour l’arrière garde.
    La réconciliation passe aussi par admettre cette égalité devant cette réalité.
    Oui, les blocages prouvent que la France ne fonctionne que grâce à la véritable avant-garde de la Nation et pas à celle désignée par la ripoublique.


  • #1483804

    Mandaté par personne mais fort d’un bon carnet d’adresses (ça ne marche plus que comme ça dans ce pays) FOG croit qu’il est intelligent. Vous allez voir, il va se mettre à écrire un livre !


  • #1483840

    Il a déjà travaillé une fois dans sa vie, Franz-Olivier Giesbert ?


  • Giesbert chien de garde de son patron Pinault . " Un employé n’a pas d’opinion " (Céline, correspondance) .


  • Le syndicalisme, c’est la franc-maçonnerie du pauvre !


  • #1484152
    le 09/06/2016 par Махсуд Махкамов
    Féroce combat entre Giesbert le libéral et Mercier de la CGT

    Le système en est réduit à "vous n’allez tout de même pas gâcher la fête du foot"...

    Justement, j’espère qu’ils vont bloquer cette manifestation du fric, de la beauferie et de la festivocratie. Ce sera la première fois de ma vie que je suivrai le foot à la télé-poubelle, en tant que supporter... de la CGT.

     

  • #1484499
    le 10/06/2016 par Sein und Zeit = Etre et temps
    Féroce combat entre Giesbert le libéral et Mercier de la CGT

    Le capitalisme est dans une crise grave, il ne lui reste plus désormais que le travailleur gratuit pour le sauver et encore juste pour un temps très court.
    Cette énième contradiction du capitalisme est insurmontable, ce que nous avons sous nos yeux, c’est l’effondrement du système capitaliste dans son ensemble.
    Un capitalisme en bout de processus, de plus en plus insupportable de vivre dans un tel système, qui ne tient plus qu’avec le spectacle et le buzz permanent, sans ossature véritable, et sans solution ça c’est clair.
    93,77 millions d’américains (âgées de 16 ans et plus) en dehors du système ça commence à faire désordre, ce n’est plus des marginaux, c’est le système lui même qui est marginal.
    Remplacer les hommes par des robots, nous pousse encore plus rapidement vers le gouffre.


  • Je ne comprends pourquoi la CGT s’obstine à prendre partie pour les casseurs, lutter contre la loi du travail et et desapprouver le casses pas tres difficile de faire la part des choses


  • Grand moment de haine communautaire, en gros : " Au turbin les goys et vos gueules ! "


  • La sortie de ce système se fera les pieds devant, ça ne sert à rien de parier sur l’or sur l’argent, c’est comme dire que l’or possède en lui même une valeur dégagé des circuits d’échange, l’or n’est qu’un support au travers duquel les marchandises peuvent circuler, comme la monnaie du reste,ce qui distingue l’or, comme le cuivre ou le zinc, c’est qu’il y en a une quantité finie, contrairement à la planche à billet qui peut imprimer infiniment.
    L’utilisation de l’or au 19 ème siècle en système capitaliste, n’a jamais empêché les crises.
    Ce qui fait qu’il y a une crise, c’est d’abord la concurrence entre capitalistes qui produit une baisse du taux de profit, le rebond se produit lorsqu’il y a nouveau secteur de valorisation ( de création de valeur) c’est notre grand problème aujourd’hui.


  • #1484943

    ça ne fonctionnera pas, ça ne peut pas marcher, même sans code du travail, même payé 3 chiques.
    On cherche quoi car au bout du bout il y quoi la mort lente des improductifs, c’est ça le bon plan ?
    Faut pas dérailler, les politiques là
    Ils ne voient pas dans quelle mouise se débat le peuple ?
    SALAIRE UNIVERSEL DE SUITE, c’est pas pressé mais il nous le faut de suite le salaire universel ( Je vois déjà Franz Olivier en attraper une urticaire sévère).
    Du travail pour tout le monde il n’y en aura plus jamais PLUS JAMAIS.
    Croire qu’on va faire la barbe aux Chinois où aux Indiens en revenant au 19ème, c’est une idée à la con qui ne fonctionnera pas, la Chine avec 70 millions de taulards (travailleurs gratuits des prisons) ne s’en sort pas,c’est dire.
    Ceux qui pensent avec cette loi de distancés, avoir trouvé la pierre philosophale, se gourent je vous le prédis mes camarades, même en faisant passer la loi en force, ça ne refera pas revenir le travail, au maximum, ça retardera un peu l’agonie de la bourgeoisie aux aguets, le peuple lui on le pompe grave.
    Car il ne faut guère se faire d’illusion, si on innove pas, un monde radicalement différent et plus violent se profile à l’horizon.
    Donc oui le salaire universel est à étudier de plus près.

     

    • #1485571

      Je pense que si l’on parle du salaire universel (déjà "universel" moi ça me met la puce à l’oreille...) depuis quelques temps c’est qu’il sera probablement instauré un jour ou l’autre ; pour l’instant on teste l’idée sur les populations, on fait passer en douceur que ce sera la meilleure des choses pour l’humain de demain, et en plus celui qui en a le plus besoin le demande à cor et à cri à son bourreau adoré... il est donc sûrement prévu de longue date par les plus hautes instances oligarchiques et signera définitivement l’esclavage universel de l’être humain car pour toucher les pépètes il faudra au minimum montrer patte blanche, une belle papatte bien pucée... allez fait le beau, ferme ta gueule, et t’aura le susucre ! Alors non merci, très peu pour moi, je préfère ne rien avoir du tout... de toute façon on ne peut rien attendre de bon de ce système si ce n’est son effondrement total et définitif !
      En attendant, à défaut d’autre chose, respect à la CGT et mes condoléances à FOG qui semble avoir perdu tout bon sens et dignité (en même temps en a-t-il jamais eu ?...) !


Commentaires suivants